ICDS - Chapitre 325
ICDS - Chapitre 327

Bonjour à tous !

Voici votre ICDS du jour. J’espère qu’il vous fera plaisir.

Je ne publierais le prochain que samedi afin de toujours vous éviter une pause trop longue entre les épisodes. Bonne lecture =) (et hésitez pas à regarder de jolies pubs pour me faire plaisir 😉 )

Soutien :

Publicité volontaire : http://utip.io/AlthanMaiel

Dons de soutien :https://www.patreon.com/althanmaiel

 

 

Chapitre 326 – Avec Ton Propre Pouvoir (6)

.

Paul s’était immédiatement rendu sur Edias. Comme il était devenu plus fort après s’être entraîné intensivement avec les membres de Revival, je savais qu’il s’en sortirait.

Après l’avoir congédié, je m’étais rendu dans la salle d’entraînement. Comme je m’y attendais, mon Père et Sumire étaient en plein combat. J’avais attendu la fin de leur échange pour révéler ma présence.

« S-Shin-nim ! Tu étais là ?! »

« Ouais. Tu t’améliores vraiment vite. Je suis heureux de voir que tu y mets autant du tien. »

« Hehehe. »

Bien qu’embarrassé, Sumire n’avait pas réussi à cacher sa joie. Mais mon père, qui se tenait à côté d’elle, avait claqué sa langue.

« Ce n’est pas la bonne façon de courtiser une femme. Au lieu d’échanger des coups de lance, tu devrais l’inviter à boire un thé ou autre. »

« Sumire est ma disciple… » Avais-je répondu face aux conneries qu’il avait proféré.

Je m’étais alors immédiatement mis en garde face à mon père. Mettant de côté l’utilisation du mana et les sorts, nous nous étions battu en utilisant purement notre force physique et notre maîtrise de la lance. Comme mon père était aussi assez haut dans le donjon, sa force physique était considérablement élevée. Et comme il était celui qui m’avait appris à manier la lance, sa technique était loin d’être médiocre aussi.

Mais bien sûr, j’étais maintenant bien plus fort que lui.

« Un monstre… J’ai donné naissance à un monstre. »

« Tu as donné naissance à rien du tout Papa. C’est Maman qui m’a donné naissance. »

Bien que nous ayons échangé des coups que pendant cinq minutes, mon père avait fini sur le sol, couvert de transpiration. Je m’étais alors tourné vers Sumire, dont les yeux brillaient d’adoration.

« Bien, voyons voir à quel point tu t’es améliorée. »

« Oui, Shin-nim ! »

Comme le style de Sumire était différent de celui de mon père, combattre avec elle était bien plus marrant. Attaquant avec sa lance, elle défendait avec son bouclier. Cependant, son offense et sa défense n’étaient pas limités à juste ça. Si l’occasion se présentait, elle attaquait librement avec son bouclier et défendait avec sa lance.

Sa technique au bouclier était telle que jamais je n’aurais pu lui donner le moindre conseil, et elle avait fermement établi son style à la lance à une main. Heureusement, je pouvais toujours lui donner quelques conseils de ce côté et l’avait aidé à régler certains problèmes à travers notre échange.

« Merci pour ce match ! Shin-nim, tu es vraiment incroyable ! »

« Pourquoi tu ne m’as pas dit à moi aussi ? »

« Ah, Second Maître est incroyable aussi ! »

« M-Merci… Donc, fils, quand est-ce que tu retournes dans le donjon ? »

« Après avoir balancé quelques coups de lance et si possible après avoir vu Hwaya et Ina. Je compte finir le 39ème étage de l’Au-Delà et le 90ème étage du Premier Donjon suivi du 40ème étage de l’Au-Delà, le tout à la suite.

Mon père avait hoché la tête en signe d’approbation avant de dire fermement.

« Ma nouvelle fille a été occupée avec Ciara récemment. Tu devrais aller sur Terre si tu peux. »

« … Compris. »

Lorsque j’avais jeté un œil à Sumire, elle avait hoché la tête sans hésitation.

« On dirait qu’elle essaye de prédire la prochaine vague de Donjons Évènementiels. »

« Ah. »

En effet, c’était une des tâches les plus importantes pour le moment. Je voulais me rendre directement sur Terre, mais du fait que j’avais dit vouloir m’entraîner un peu avait élevé la motivation de Sumire à son maximum, je m’étais résigné à lui montrer mon attaque avec un sourire amer. C’était, après tout, un coup que j’avais découvert avec elle, et bien que je n’ai utilisé que ma force physique lors de la démonstration, je n’avais plus réellement besoin de m’entraîner pour celui-ci.

Bien sûr, si je concentrais réellement tout mon pouvoir, le hall de guilde s’effondrerait, donc je devais me retenir.

Sumire m’avait de nouveau appelé Takemikazuchi et semblait sur le point de me demander de refaire la même attaque encore et encore jusqu’à la fin des temps. Heureusement, j’avais réussi à m’échapper de ce piège et était retourné sur Terre après lui avoir fait quelques démonstrations supplémentaires.

Lorsque j’étais entré dans le hall de guilde sur Terre, j’avais entendu un son de préparation de repas venant de la cuisine et j’avais senti un arôme enivrant. Lorsque j’étais entré dans la cuisine, je m’étais attendu à tout sauf à ce spectacle.

« Ina, ne mange pas encore. »

« On attend Papa ? »

« On va le mettre sur le gâteau. Lave-le et coupe-le. Tu peux le faire, non ? »

« Oui ! »

Hwaya se démenait dans la cuisine avec un tablier. La source du doux arôme était un une pâte à gâteau pleine de sucre que Hwaya battait vigoureusement.

J’avais frotté mes yeux de surprise.

« Maman, quand est-ce que Papa rentre ? »

« Sumire a dit qu’elle allait le retenir. Si nous échouons, nous allons devoir le refaire depuis le début, donc j’espère que Sumire va bien le retenir… »

« Est-ce que Papa aime les gâteaux ? »

« Shin mange tout. Apparemment, ce sont les plats sucrés qu’il aime le plus. Yungoong… Je veux dire, beau-papa l’a dit, donc ça doit être vrai. »

Hwaya avait une expression lumineuse. Elle avait l’air particulièrement mignonne lorsqu’elle souriait.

« Huhu, je vais lui montrer ce que je sais faire aussi ! Comme ce sera une attaque jointe avec toi, Ina, il ne pourra pas y réssiter. »

« Ina attaque Papa avec Maman ? »

« On va attaquer son cœur avec ce gâteau. Tu aimes aussi quand Papa est content, pas vrai Ina ? »

« Oui ! »

« Ah, ne coupe pas les pépins des raisins ! Comment est-ce que tu les a coupés ?! »

« Je les ai gelés avant de les couper en deux. Je suis forte, hein ? »

Après avoir observé ce spectacle jusqu’à ce point, j’étais particulier silencieux. Par le passé, je serais entré en grande trombe pour voir le visage pris de court de Hwaya, mais maintenant, la première chose à laquelle j’avais pensé était de le laisser surprendre. Mais serais-je capable de jouer la surprise suffisamment ? C’était la seule chose qui me stressait.

« Eh bien, on dirait que je vais devoir prévoir l’échec potentiel de Hwaya et me rendre dans le donjon. »

Je pouvais aussi sentir la présence de Ciara dans la maison de guilde. Sumire ne mentait probablement pas lorsqu’elle avait dit qu’elle essayait de prédire la prochaine vague de Donjons Évènementiels. Une fois que je reviendrais, je serais en mesure d’entendre le résultat de ces efforts.

Chantonnant joyeusement, je m’étais dirigé dans le donjon. Même ne finissant le 39ème étage rempli de Chevaliers de la Mort et de Seigneurs Vampires, je n’aurais pas pu avoir le cœur plus léger.

[Un challengeur.]

[Un challengeur est vraiment apparu.]

A partir d’un certain point, les monstres de l’Au-Delà étaient réellement surpris de me voir. Ce n’était pas parce que j’étais fort, mais parce que j’avais réussi à arriver jusqu’ici.

[Il essaye d’aller plus haut.]

[L’envie qui m’envahi en le voyant est amère. Faisons-le s’agenouiller devant notre puissance jusqu’au désespoir.]

[Nos épées contiennent le ressentiment de ne plus avoir de choix. Es-tu suffisamment fort pour les affronter ?]

« Arrêtez de dire des conneries et ramenez-vous. »

J’avais pointé ma lance vers eux en allumant les flammes chaotiques à sa pointe. L’Au-Delà était grand. Si je marchais nonchalamment dedans, cela me prendrait plusieurs jours pour le traverser. Je devais utiliser Vitesse Divine en continu pour en sortir le jour-même.

« Vous n’êtes plus en mesure de me fournir ce dont j’ai besoin maintenant. »

[Cette puissance magique… !]

[C-Comment un humain peut-il posséder une telle quantité de puissance magique !]

J’avais tapé le sol des talons. Les flammes chaotiques s’étaient élevées férocement après avoir absorbé mon mana et s’étaient lancées à l’assaut des Seigneurs Vampires et des Chevaliers de la Mort. Elles carbonisaient tout ce qui venait en contact avec elles. Bien que quelques Chevaliers de la Mort chanceux aient réussi à esquiver ces flammes, lorsqu’ils avaient essayé de m’attaquer avec leurs épées emplies d’aura de mort, Acier avait simplement aspiré leurs auras.

[Quoi ?!]

« Merci pour l’énergie de mort. »

Les pouvoirs que je possédais fonctionnaient particulièrement bien ensembles. Âme Absolue et le pouvoir de l’Infernal Cramoisi et maintenant l’Extorsion d’Acier. Ils volaient le mana de tout ce qui m’entourait et m’attaquait et me le donnait en un clin do’iel.

« Tu peux la récupérer. »

[La récupérer ? Kuaaaak !]

Sans intégrer le mana absorbé, je l’avais dirigé dans ma lance et l’avait injecté avec ma lance dans le corps de mon adversaire. Attaquant tous mes adversaires avec des coups d’estoc rapides et consécutifs, c’était la puissance de Tempête de Lances Foudroyantes.

Comme on pouvait s’y attendre des monstres du 39ème étage de l’Au-Delà, les Chevaliers de la Mort et les Seigneurs Vampires avaient une bonne défense magique ainsi que physique. Cependant, il n’y avait rien qu’ils puissent faire face à moi. Chaque monstre qui apparaissait devant moi se transformait en particule de lumière et disparaissait peu de temps après.

[Tu oses insulter les chevaliers qui règnent sur la mort ?! Je vais te montrer la véritable puissance de la mort !]

« Je t’en prie, fais-toi plaisir. »

Les Chevaliers de la Mort avaient commencé à faire un cercle magique en utilisant leur énergie de mort.

[Venez à nous, Épées de Mort !]

« Pitoyable ! »

Bien que j’ai dit le contraire, les épées qu’ils avaient invoquées étaient plutôt bonnes. La situation était telle que les chevaliers semblaient avoir consumé leur énergie de mort de façon permanente pour les créer, mais les épées en elles-mêmes n’avaient pas besoin d’être tenues par quelqu’un pour attaquer leur ennemi.

Et comme il y avait beaucoup de Chevaliers de la Mort, le nombre d’épées volantes était supérieur à la centaine ! Et comme ils pouvaient aussi utiliser leur sort spécial, Collection Mortelle, je n’arrivais pas à me décider si ces gars étaient des chevaliers ou des collectionneurs d’épées !

« Mais c’est toujours loin d’être suffisant ! Montrez-moi plus ! Ne me dites pas que c’est tout ce que vous pouvez faire avec votre énergie de mort ? »

[Kuaaaaa, très bien, on va te montrer !]

Lorsque je m’étais moqué de leurs efforts, ils étaient devenus enragés et avaient commencé à lancer des sorts de magie noire les uns après les autres.

[Malédiction de Mort !]

[Malédiction de Folie !]

[Malédiction de Pestilence !]

Comme on pouvait s’y attendre avec l’énergie de mort, elle pouvait être utilisé pour lancer plusieurs types de malédictions. J’avais regardé intensément les cercles magiques qu’ils avaient tracé avant de demander.

« D’autres malédictions peut-être ? »

[Comment peux-tu être aussi fringant après avoir pris autant de malédictions ?!] Avait demandé un des chevalier, choqué.

« C’est parce que je suis immunisé aux malédictions. »

[Bâtard !]

« Eh bien, merci pour la leçon les gars ! »

Lorsque l’énergie de mort dense avait coulé le long de ma lance, les Chevaliers de la Mort avaient tiqué et avaient tous fait un pas en arrière. Utilisant ma lance, j’avais tracé un cercle magique géant dans les airs.

[Impossible… !]

« Si, possible. »

[Il peut manipuler l’énergie de mort !]

De mon cercle magique que j’avais tracé, d’innombrables épées avaient commencé à surgir. Bien que les Chevaliers de la Mort ne soient pas, individuellement, capable d’invoquer plus de quelques épées chacun, j’étais différent. Je possédais tellement d’énergie de mort que j’avais dû la compresser sur elle-même plusieurs fois pour l’emmagasiner.

Comme j’étais généreux dans mon utilisation d’énergie de mort, plusieurs centaines d’épées étaient apparues et flottaient au-dessus de ma tête. J’avais ensuite ajouté le pouvoir de Dortu aux armes, les renforçant. Que ce soit les Chevaliers de la Mort ou les Seigneurs Vampires, ils avaient tous eu la bouche bée face à ce spectacle.

[C’est… de la folie !]

[C’est pas vous qui venez de lui apprendre ça ?!]

[Ta gueule le moustique !] (NdT : je crois que cette insulte est ma préférée envers les Seigneurs Vampires xD)

Au final, ils avaient fini par se battre entre eux. J’avais négligemment lancé mes armes à l’assaut avec un sourire aux lèvres.

« Allons allons, s’il y a n’importe quoi d’autre que vous ne m’avez pas encore montré, hésitez pas à le faire maintenant ! »

Deux heures plus tard, après avoir appris les différentes manières dont les Chevaliers de la Mort utilisaient l’énergie de mort, je les avais libérés de leur prison corporelle et était sorti du 39ème étage de l’Au-Delà.

C’était l’heure du gâteau !

Les derniers articles par AlthanMaiel (tout voir)
ICDS - Chapitre 325
ICDS - Chapitre 327

Related Posts

8 thoughts on “ICDS – Chapitre 326

  1. Merci pour le chapitre 

    « Après avoir observé ce spectacle jusqu’à ce point, j’étais particulier silencieusement. »

    Erreur de syntaxes ? « Après avoir observé ce spectacle jusqu’à ce point, j’étais particulièrement silencieux »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com