ICDS - Chapitre 340
ICDS - Chapitre 342

Bonjour à tous !

Voici votre chapitre du jeudi, un peu plus tôt que d’habitude =p

Bonne lecture et à Samedi pour le prochain 😉

Soutien :

Dons de soutiens libres : http://utip.io/AlthanMaiel

Dons de soutien :https://www.patreon.com/althanmaiel

 

Chapitre 341 – Le Seigneur Démon (4)

 

Je l’avais vu dès que j’étais rentré sur Terre. Il était assez difficile à manquer étant donné qu’il flottait dans le ciel. Quelle taille ? Il était plus ou moins impossible à rater quel que soit l’endroit sur Terre.

« C’est… »

J’avais immédiatement chopé une migraine. Lorsque je m’étais éveillé à mon pouvoir d’Elémentaliste pour la première fois, j’avais eu un rêve. Ce donjon avait exactement la même tête que le donjon de mon rêve.

Dans ce rêve, le ciel était rouge-noir, le soleil ne pouvait plus éclairer le sol… et de nombreuses personnes étaient mortes dans le donjon. Si je me souvenais bien, mon Père et moi avions même échangé des mots avant d’entrer dans le donjon…

« G-grand Frère. »

Me retournant, j’avais vu Yua venir vers moi après avoir franchi une porte.

« Yua. »

« C’est vraiment toi, Grand Frère… » Avait-elle murmuré sur un ton étonné.

Luna ne se trouvait pas dans ses bras.

« Où est Luna ? »

« Elle a grandi. Je ne peux plus la porter. »

« En seulement un mois ? »

« Beaucoup de choses sont arrivés. Suis-moi. Beaucoup de gens étaient vraiment inquiets pour toi. »

C’était la première fois que nous nous voyons en l’espace de trente jours, mais Yua agissait de façon étrangement calme et contenue. Je pensais qu’un mois seulement s’était écoulé, mais en voyant sa réaction, j’en venais à me demander si ça ne faisait pas plutôt dix ans. Alors que j’étais envahi par des pensées étranges, j’avais décidé de juste me contenter d’être heureux de voir qu’elle allait bien.

Alors que nous franchissions une nouvelle porte, elle m’avait dit avec une voix douce.

« Je suis contente que tu ailles bien, Grand Frère. Je me suis beaucoup inquiétée. »

« Désolé, cela n’arrivera plus. »

« Vraiment ? »

« Bien sûr, j’ai bientôt fini. »

Après quoi, j’avais eu un sourire amer. Elle avait semblé surprise en levant les yeux vers moi, mais peu après, elle avait hoché la tête en souriant.

« Je te fais confiance. »

« Bien. »

« Mais est-ce que ta confiance en toi est lié à ta corne étrange ? Ah, tu en a deux maintenant. »

« Ça n’a rien à voir avec les cornes, hahahaha. »

Frottant les deux cornes se recourbant sur mon front, j’avais souri gentiment.

« Shin ! Où est-ce que tu étais jusqu’à… »

Hwaya, qui regardait une projection sur le mur, avait crié dès qu’elle m’avait aperçu en train d’entrer dans la salle avec Yua, se levant brusquement de son siège.

Avec ses yeux tremblants et aux bords des larmes, elle avait parlé en me fixant sans même ciller.

« J’ai l’impression d’avoir pris 30 ans tellement je m’inquiétais pour toi. »

« Désolé, je ne pouvais rien faire pour ça. »

« … Et maintenant ? Tu vas bien ? »

« Bien sûr. »

« Fiouuu… Hic. »

La voyant exploser en larmes, j’avais doucement caressé sa tête. Elle avait alors laissé sortir tout ce qu’elle avait accumulé lors de ce dernier mois.

« C’était tellement dur toute seule. Tout le monde n’écoute que toi. C’était tellement triste et ennuyant en même temps, je… »

« Tu as bien travaillé. Je ne couperais plus le contact brutalement comme ça, donc ne t’inquiète pas. »

Elle avait boudé en rétorquant.

« Tu avais dit que tu serais toujours à mes côtés, et à peine quelques heures plus tard tu disparais. »

« Mais cette fois c’est pour de vrai ! »

« Vraiment ? »

« Croix de bois croix de fer. »

Bien que je n’avais pas eu d’autre choix, comme j’avais laissé Hwaya s’occuper de tout pendant un mois, elle méritait quelques compliments et du réconfort. Juste en la regardant, je pouvais voir qu’elle était au bord de la crise de nerf.

Elle avait dû montrer bonne mine aux autres, mais je savais à quel point ça avait été dur pour elle.

« Merci, Hwaya. Je m’occupe de tout à partir de maintenant. »

« Oui… »

« Uuuu, je, je dois endurer ça… »

Yua semblait énormément souffrir de mon intimité avec Hwaya. Il y avait beaucoup de choses que je voulais dire, mais j’avais décidé d’attendre plus tard.

Regardant en l’air, mon regard avait croisé l’écran que Hwaya regardait juste avant qu’on ne la dérange.

Puis, je m’étais figé.

« Qu’est-ce que c’est ? »

« Les zones sous effet de la transition. Regarde les zones en rouge. »

« Mais c’est… »

« Eh bien… C’est comme ça, on n’y peut rien. »

Elle avait dit ça sur un ton relativement calme. J4avais pointé Jongno, où se trouvait notre hall de guilde, et avait demandé.

« Il n’y avait pas un Donjon Evènementiel ici avant ? »

« Si, mais ce Donjon Evènementiel avait des monstres, pas des démons. »

J’avais immédiatement senti un frisson me parcourir le dos. Sa phrase m’avait parfaitement fait comprendre ce qu’elle sous-entendait.

« Dans ce cas… »

« Ne t’inquiète pas Shin, ce n’est pas ta faute. Personne n’aurait pu y penser. »

Bien qu’elle semblait calme, je n’avais pas pu en faire autant. Nous avions effectué une énorme erreur de calcul.

En y rependant, la transition précédente avait été entre le continent de Luka et la Terre. Mais nous avions inclus les Donjons Evènementiels provenant de l’invasion des monstres dans nos zones sécurisées. Nous n’avions même pas eu la moindre réflexion à propos de cette possibilité.

Pourquoi ? Pourquoi est-ce que je n’y avais pas pensé ? Pourquoi avais-je supposé que le continent de Luka et le continent des monstres opéraient sous les mêmes règles ?

Je connaissais la réponse. C’était parce que les Donjons Evènementiels des démons n’étaient jamais apparus là où un Donjon Evènementiel des monstres était apparu, et inversement. Mais cela avait été un piège. Les démons avaient même possiblement prévu leur invasion de cette façon à dessein ! Lorsque j’y avais pensé sous ces termes, j’en avais eu la chair de poule.

Nous avions été complètement manipulés. Nous pensions être prêts, mais c’était de l’arrogance. LE Seigneur Démon et ses démons nous avons complètement baisés.

J’avais demandé sur un ton grave.

« … Combien sont morts ? »

« 2.3 milliards. »

Voyons mon expression figée, Hwaya avait ajouté.

« Tout s’est passé en un instant. La transition dans les zones que nous pensions sécurisées… Mon cœur s’est arrêté quand j’ai entendu les infos. »

« Et qu’en est-il de maintenant ? »

« Ça a été pris en charge. C’est arrivé il y a une semaine environ après que tu ais disparu. Presque comme s’ils avaient su que tu n’étais pas là. »

L’expression de Hwaya s’était assombri d’un coup alors qu’elle se remémoré les évènements des dernières semaines.

« Aucun membre de Revival n’est mort. Ilayda et Ludia ont fait en sorte que tout le monde survive… C’est pourquoi les gens nous en veulent encore plus. »

« Ils nous en veulent ? Ce n’est pas comme si j’avais voulu que des gens meurent ! Comment peuvent-ils nous en vouloir juste parce qu’aucun membre de Revival n’est mort ?! »

« C’est précisément parce qu’aucun de nous n’est mort contre ces démons puissants et implacables. De nombreux civils sont morts… Mais pas nous. »

Je pouvais imaginer à quel point les membres de la guilde avaient travaillé dur pour protéger les autres. Mais ces gens nous en voulaient parce qu’aucun de nous n’était mort ? L’absurdité de la situation m’avait laissé sans voix.

A ce moment, la porte s’était ouverte. Ludia était entrée calmement.

« Désolé, j’avais juste prévu d’écouter… Mais je n’ai pas pu me calmer avant de te voir de mes propres yeux. »

Elle avait l’air aussi épuisée que Hwaya. Puis, je m’étais souvenu qu’elles étaient sur la même rotation d’horaires. Ludia s’était rapidement approchée de moi et avait fermé les yeux en me tenant. Après que l’énergie qu’elle avait libérée m’ait recouvert, elle avait eu un air satisfait et s’était éloignée.

« Bien, tu n’es pas blessé… »

« Désolé, j’avais prévu de venir voir tout le monde après avoir parlé avec Hwaya… »

« Ne t’inquiète pas, je comprends. »

Elle ne semblait pas trop le prendre à cœur, car elle s’était tourné vers Hwaya et avait dit.

« Tu as oublié quelque chose d’important. »

« Quelque chose d’important ? »

Ludia avait hoché la tête avant de dire.

« Que Shin est vu indépendamment de Revival. »

« Qu’est-ce que tu veux dire ? Je suis le Maître de guilde de Revival. »

« Ce désastre s’est passé lorsque tu n’étais pas là. Les gens ont commencé à dire que ça ne se serait pas passé comme ça si tu avais été là. »

J’avais compris ce qu’elle était en train de dire, mais cela m’avait tout de même étonné.

« C’est quoi ces conneries ? Rien n’aurait changé même si j’avais été là. »

Sans répondre, Ludia avait mis une autre vidéo sur l’écran. C’était une vidéo des infos.

[Le ressentiment général devient de plus en plus important envers Revival. Beaucoup supportent la théorie selon laquelle les membres de Revival ont comploté contre Kang Shin, qui n’est pas apparu durant ce dernier mois. LA porte-parole de Revival, Mademoiselle Hwaya Mastiford…]

Cette dernière avait soupiré en voyant ça.

« C’est pour ça que je n’ai rien dit. J’avais peur que tu t’énerves. »

« Je suis énervé. »

« Tu vois. »

« Depuis quand est-ce que tu es devenue la porte-parole ? Tu n’es pas la vice-maître de guilde ? »

« Les gens s’en moquent. » Avait-elle répondu crument.

« Pour eux, Revival est Kang Shin et Kang Shin est Revival. Sans toi, Revival n’est rien de plus qu’un groupe militant qui ne peut pas être contrôlé à leurs yeux. »

« … Le timing est trop parfait. »

Ludia avait alors pris la parole avec un haussement d’épaule.

« Au début, nous l’avons ignoré, pensant que c’était juste passager, mais les mécontentements sont devenus de plus en plus violents et à une vitesse qui échappe à nos prédictions. »

« Pour les gens tu n’étais pas différent d’un dieu. C’est devenu pire lors de ce mois-ci, pratiquement au point de la vénération aveugle… Et nous avons été vu comme les démons qui avons commis un déicide. »

J’avais pressé mon front. Je commençais à comprendre le calme étrange de Yua et la frustration de Hwaya. Même moi, ça me donnait envie de pleurer.

« Putain, pourquoi maintenant… »

J’avais repensé au mois que j’avais passé à absorber le pouvoir du dragon. C’était un temps nécessaire pour augmenter ma force et réaffirmer ce que j’avais appris à propos du halo et d’Enigma.

Mais pendant ce temps, les démons avaient lancé un assaut frontal comme s’ils étaient au courant de ma situation. Les membres de Revival avaient réussi à les arrêter, mais on était loin de pouvoir appeler l’opération un succès.

Un tiers de l’humanité avait péri. C’était difficile de dire si le monde allait pouvoir se remettre en marche après ça.

« Les démons ont dû aussi subir de lourds dégâts aussi. Ce qu’ils ont fait n’est pas une stratégie logique pour des envahisseurs. C’était quasiment une mission suicide ! »

Ou alors, ils se moquaient du nombre de victimes.

Après avoir réfléchi jusqu’à ce point, j’avais levé la tête.

J’avais regardé l’entrée du donjon dans le ciel.

« Est-ce que quelqu’un est déjà entré dans le donjon ? »

« Pas sans toi, Shin. »

Entendant les paroles de Hwaya, j’avais fermé les yeux. Ludia avait ajouté une explication.

« Peu importe combien de démons nous tuions, les gens ne voulaient pas croire en nous. Presque comme s’ils étaient contrôlés, nous haïssant et hurlant nos noms. Nous sommes certains que le Seigneur Démon se trouve dans le donjon, mais nous n’avions pas assez confiance en nous pour entrer sans toi. »

« C’est bien. J’aurais été furieux si vous étiez entrés sans moi. »

« … Mais d’autres personnes n’ont pas écouté nos paroles. »

J’avais frappé du poing sur la table.

La prophétie de Ciara se réalisait.

Même après avoir bu le sang d’innombrables Manieurs de Talent, le donjon dans le ciel semblait encore assoiffé, répandant une lueur sanguine à travers le monde.

Les derniers articles par AlthanMaiel (tout voir)
ICDS - Chapitre 340
ICDS - Chapitre 342

Related Posts

7 thoughts on “ICDS – Chapitre 341

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com