LVL1S : Chapitre 82

LVL1S : Chapitre 81
LVL1S : Chapitre 83

Chapitre 82

 

Nom : Mâchouilleur (Johra)
Sexe : Mâle
Statut : Normal
Type : Humain
Classe : Guerrier / Prêtre
Rang : H+
Niveau : 43/99
PV : 75/75
PM : 25/105
Dégâts : 24 (+3)
Défense : 12 (+3)
Agilité : 12
Intelligence : 24
¤ Compétences uniques
[Sphère d’eau Max][Soin Mineur Nv 3][Incantation Nv 2]
¤ Compétences uniques (cachées)
[Vision Nocturne Nv 1]
¤ Titres (Actifs) (cachés)
[Sorcier de la Fosse][Maître du Hall du Magma][Gardien de la Corruption]
¤ Titres (Inactifs) (cachés)
[Chasseur de Rats][Hit-and-Run][Sauveur Nv 4][Sans-Cœur Nv 4][Tueur de Dragon Nv 1][Exterminateur d’insectes Nv 14][Fléau des Araignées Nv 3][Tueur de Géant Nv 2][Rancune du Spectre Max][Massacreur de Gobelins Nv 6][Mari de Valenor]
¤ Modifications (cachées)
[Avatar Nv 1][Magie de Création Nv 1][Chant de Résurrection Nv 1]
¤ Création Magique (cachée)
[Statut caché][Conversion d’espèce (humain)][Création de Matériau Nv 4]

 

Une petite tête passa par l’entrebâillement de la porte. Après avoir jeté un rapide coup d’œil, je me rendis compte que ce n’était pas un danger imminent commet je m’y étais attendu et refermai les yeux.

C’était une charmante petite fille pleine de cheveux blonds bouclés. Elle devait avoir 9 ou 10 ans et ne faisait pas plus d’un mètre trente. Elle se mit sur la pointe des pieds pour m’observer sur le lit, immobile comme un cadavre.

« Bonjour~ »

Elle avait clairement le regard inquisiteur des gamines de son âge, curieuses de tout en toute occasion. Elle tenta d’abord de comparer ses petites mains avec les miennes puis approcha son visage du mien, provoquant une montée de parfum jusque dans mes narines.

Mais qu’est-ce qu’elle fait ?

Après un petit moment, voyant que je n’avais pas réagi, elle se glissa furtivement hors de la chambre, l’air un peu déçu.

Hmmm… Jerna H. Erenhaim, hein ? Est-elle une relation du comte ?

Elle était habillée comme une petite noble, arborant des couleurs et des formes distinguées et possédait en plus le nom de famille du comte. Elle était soit sa fille, soit une parente proche.

* Toc Toc *

Et lorsqu’on frappa à la porte, je devinai la servante de retour avec la baignoire.

« Eh… »

« Oui ? »

« Est-ce que le comte a une fille ? »

« Oui, il a une jolie petite fille de neuf ans appelée Jerna. Pourquoi ? »

« Oh, rien. J’étais simplement curieux. »

Je ne voulais pas mettre la servante dans une position précaire en lui expliquant que la fillette en question s’était introduite dans ma chambre ; et puis, je voulais vraiment prendre mon bain.

Tentons de ne pas s’endormir, cette fois, je ne veux pas mourir comme un con.

Je me répétai cette instruction à de nombreuses reprises avant de sauter dans l’eau.

« Ah ! Si confortable ! »

Je m’étirai comme un gamin heureux tout en détendant mes muscles afin de me débarrasser de tout le stress que j’avais accumulé.

J’ai réussi ! Je l’ai fait ! Oui !

Je fus capable de me contrôler et de ne pas m’assoupir, et je considérai étonnamment ça comme une des victoires majeures de la journée. Après être sorti de l’eau, j’enfilai alors des vêtements propres pour ensuite rejoindre le comte afin de dîner.

« Ah, Johra. Voici mon fils Jillian et ma fille Jerna. »

« Heureux de vous rencontrer, monsieur Johra ! »

« Moi de même. »

Jillian avait 17 ans et était le parfait exemple d’un jeune noble bien éduqué. Cependant, contrairement à son père et son apparence stricte et tranchée, il était doux et sa voix était calme. En regardant son statut, je me rendis compte que sa compétence [Influence] et le titre [Balancé] étaient intéressants et devaient jouer leur rôle.

Jerna, quant à elle, était la petite fille qui m’avait rendu une visite impromptue. Elle était adorable dans sa robe tandis qu’elle m’offrait une révérence à la manière des nobles. Ses yeux restaient collés à moi, une lueur de fascination brillant profondément dans chacun d’eux. Je fus surpris d’apprendre que l’une de ses compétences n’était autre que [???]. Et pendant que j’observais son statut, elle ne me quitta pas du regard.

Encore.

Et encore.

« Hehe. »

Même pendant le repas ! Il était devenu quelque peu inconfortable de manger avec une paire d’yeux scotchée sur soi. À la fin du repas, nous nous rendîmes vers le salon pour y prendre un thé.

« Mon père m’a dit que vous aviez été d’une grande aide pour la famille. Nous vous devons beaucoup, monsieur Johra. »

Jillian se raidit en s’inclinant devant moi. Qu’est-ce que ça devait être fatiguant de faire attention à l’étiquette sans arrêt !

« Non, ce n’était pas grand-chose. »

« Je ne sais pas d’où vous vient cet incroyable savoir à propos des minéraux mais je vous suis éternellement reconnaissant pour votre aide. La plupart des gens seraient bien plus cupides que vous. »

Je pouvais voir dans ses yeux que sa reconnaissance était des plus sincères. De derrière lui, le comte souriait en voyant son fils agir de la sorte, fier et digne d’avoir une descendance pareille.

« Je suis heureux qui vous ayez apprécié mon aide. »

« Johra. Désireriez-vous devenir un chevalier honoraire de notre famille ? »

Suivant l’invitation du comte, les yeux de Jerna s’écarquillèrent peut-être était-elle extatique à l’idée d’en savoir plus sur moi.

« Un chevalier honoraire ? »

« Oui, donner un titre officiel de noblesse ne peut être réalisé que par la famille royale. Cependant, en tant que comte, je peux désigner mes propres chevaliers. Bien entendu, avec votre talent, vous pourriez aussi bien choisir d’entrer au service de nobles plus puissants, mais veuillez s’il vous plaît considérer mon offre. »

Comparée à ma vie de mendiant, celle-ci serait effectivement un bond gigantesque dans la société. C’était définitivement une bonne chose que d’avoir une relation étroite avec le comte mais je sentais toujours ce sentiment puant ramper sous ma peau, m’enfoncer dans ce monde politique de la sorte me laissait mitigé. Et je ne parlais même pas de ces grands yeux ronds qui ne me lâchaient pas d’une semelle.

« Pourriez-vous me donner un peu de temps pour y réfléchir ? »

« Ah, évidemment… Considérant notre situation financière actuelle, vous pourriez avoir honte de nous rejoindre… »

« Pas du tout. »

En réalité, dans ma tête, j’avais déjà à moitié accepté. Comparées à ma vie dans la rue, une nuit dans un lit et de la bonne nourriture étaient tout ce dont je pouvais rêver et largement assez pour gagner mes faveurs. Mes deux plus grandes inquiétudes résidaient dans le fait que devenir chevalier dans une grande famille pourrait altérer l’avenir d’une manière improbable, et… était-il un dirigeant bon avec son peuple ?

Je retournai dans ma chambre et m’affalai sur le lit.

« C’est compliqué de décider. Création de matériau : or. »

J’étais finalement capable de créer de petites quantité d’or et l’or faisait partie de la liste que Lena m’avait fournie. C’était une bonne percée.

Je ne vais probablement pas manquer d’argent à l’avenir avec cette compétence.

Je réalisai qu’il n’y avait aucune vraie bonne raison pour moi de devenir chevalier honoraire si je pouvais facilement me faire de l’argent et acheter ce confort ailleurs.

Non, il s’agit plus que simplement un peu d’argent. Dans la société humaine, parfois… la personne que l’on est apporte une puissance plus grande que celle de l’argent. Pourtant, il y a quelques choses que je voudrais bien régler avant.

* Toc Toc *

« Qui est là ? »

« Jillian. Avez-vous un moment ? »

« Bien sûr, entrez. »

Frère et sœur entrèrent dans ma chambre.

Oh, la gamine est là, elle aussi.

Je ris intérieurement mais tentai de ne rien laisser paraître.

« Prenez donc un siège. »

Je leur désignai des fauteuils confortables et m’installai en face d’eux. Jerna se cachai derrière son frère, sortant la tête de temps en temps, curieuse.

« Je suis désolé si ma sœur est un peu étouffante, je suis tout de même heureux qu’elle soit là. J’espère que ça ne vous dérange pas. »

« Oh, pas du tout. Elle est adorable. »

Le visage de la fillette rougit intensément suite à ce simple commentaire adulte et sans arrière-pensée.

« Mon père m’a demandé de venir vous parler à propos de toute hésitation que vous pourriez entretenir. »

« Ah. L’offre est réellement très attractive, malheureusement, je traîne derrière moi des choses personnelles qui rendent tout ça un peu difficile. »

« S’il vous plaît, faites-moi savoir ce qui ne va pas, je pourrais peut-être aider. »

« Eh bien, j’ai quelques affaires personnelles à régler et je ne peux pas être présent en permanence. »

« Oh, ce n’est absolument pas un problème. La position de chevalier honoraire est plus symbolique qu’autre chose. Il n’y a vraiment aucune obligation rattachée à ce titre. »

Eh bien, un problème de réglé.

« Et il y avait autre chose… »

« Quoi donc ? »

Les yeux de Jillian brillaient, il n’avait aucun doute quant à sa capacité à me faire accepter l’offre en palliant à tout problème, pour finir par gagner l’estime de son père.

« Puis-je rencontrer les serfs de la maison ? »

« Hmm… C’est un peu compliqué. »

Je sentis que je devais m’imposer sur le sujet parce que c’était quelque chose que je voulais clair et net.

« Ceci va jouer une part importante dans ma décision finale. »

« Ok. J’étais juste inquiet pour votre sécurité parce qu’il y a beaucoup de gens peu fréquentables qui passent régulièrement au sein de nos serfs. »

« Ne vous en faites pas, je suis moi aussi un vagabond et un aventurier, et je peux m’occuper de moi. »

« Vraiment ? C’est dur à croire ! »

Il me regardait avec l’expression la plus curieuse du monde.

« Eh bien, c’est une sacrément longue histoire. Alors, puis-je leur rendre visite dès demain ? »

« Ah, oui ! Je vais en informer mon père sur-le-champ ! »

Je voulais encore le remercie de m’avoir aidé à mettre à plat tout ce dont je pouvais encore douter.

« Oh, et encore une chose. Pourriez-vous préparer un bloc de bois pour moi ? »

« Bien sûr, ce ne sera pas compliqué. Puis-je vous demander ce que vous allez en faire ? »

« C’est un secret. »

Je gloussai un peu en les accompagnant à la porte de la chambre.

Ce sera un petit cadeau.

Un moment plus tard, frère et sœur revinrent avec le morceau de bois en question, ainsi qu’un insigne possédant le sceau du comte et qui me permettrait de passer certains points de contrôle facilement afin de rencontrer les serfs de la famille.

« Merci. »

« Il n’y a pas de quoi, bonne nuit, monsieur Johra. »

« Oui, bonne nuit. »

Je ris face aux gestes adorables de Jerna.

« Faites de beaux rêves, tous les deux. »

Une fois tous deux partis, je me mis à sculpter le bois à l’aide de ma dague.

« Johra, tu vas le sculpter toi-même ? »

« Oui. »

Le matin suivant, je présentais à Jillian une table d’échecs avec un jeu de pièces. Tandis que je lui apprenais à jouer, il montra un grand intérêt dans ce nouveau jeu et nous passâmes le reste de la matinée ensemble. À cause de ça, je ne pus pas me rendre chez les fermiers.

« Ce jeu est vraiment très intéressant. Est-ce que les pions représentent des soldats ? »

Je hochai la tête pour toute réponse. Nous avions déjà joué cinq parties mais Jillian semblait en attendre plus.

« Johra, puis-je montrer ce jeu à mon père ? »

« Bien sûr, il s’agit de mon cadeau pour vous, Jillian. Vous pouvez en faire ce que vous voulez. »

« Mais vous avez déjà été bien trop généreux avec notre famille. »

« Dites-vous que vous refusez mon cadeau ? »

« Ah… Non, ce n’est pas ça. »

Sa réponse étonnamment honnête le fit rougir.

« Alors acceptez. De mon côté, c’est réglé. Maintenant, je m’en vais à la rencontre des serfs. »

Les yeux de Jerna indiquaient clairement qu’elle voulait me suivre mais elle savait qu’elle ne pouvait pas parce que j’avais dit que je voulais y aller seul. Avec une expression des plus tristes, elle suivit son frère, occupé à emmener le jeu d’échec déjà bien rangé.

Bon, j’y vais ?

Je devais rencontrer un groupe de serfs afin d’écraser cette inquiétude horrible qui m’assaillait. C’était pour cette raison que j’avais offert ce jeu d’échecs, afin de les tenir occupés pendant que j’allais y aller seul et obtenir une réaction authentique.

Exhibant l’insigne du comte, je pus aisément passer les périmètres de sécurité et me rendre dans les villages où ils vivaient.

Hmm… Ils font pousser de l’orge ?

L’automne était déjà bien avancé et les fermiers au travail plantaient des graines dans le sol déjà labouré. Tandis que je les approchai, je leur demandai avec curiosité :

« Vous plantez de l’orge ? »

« Oui, en effet. Faites-vous partie de la maison du comte ? »

« Je suis simplement un invité sous sa bénédiction. »

« Pourquoi vous abaissez-vous à discuter avec des paysans comme nous ? »

Il s’agissait du plus vieux du groupe, qui s’était approché et avait demandé ça de but en blanc.

« J’ai entendu qu’il y avait pas mal de vagabonds ici récemment. Est-ce vrai ? »

« Oui. La récolte de blé de l’an dernier était pitoyable et le prix de la nourriture a grimpé en flèche. Même les mineurs ont dû quitter leur travail parce qu’ils ne pouvaient plus nourrir leurs familles. De nombreuses personnes sont devenues des simples vagabonds, des réfugiés. Si ce n’était pas pour la bienveillance du comte, nous serions nous aussi toujours en train de lutter pour survivre en mangeant uniquement des racines et de l’écorce d’arbre. »

« Il y a des rumeurs qui courent… Le comte forcerait des gens à devenir des serfs, les transformant en esclaves. »

Tous les visages face à moi se tordirent de dégoût.

« Qui ose donc prétendre de telles choses ? Affabulateurs ! Absurdités ! Il s’agit de notre propre décision ! Nous sommes devenus des serfs parce que le comte prend soin de nous. Dites-moi qui raconte de telles choses et le tuerait moi-même pour avoir dit de telles choses sur le dos de notre sauveur ! »

Je savais que j’en avais entendu assez pour être convaincu de la réelle bienveillance du comte. J’étais un peu inquiet de la façon dont il aurait pu traiter ses vassaux mais maintenant que je savais ce qu’il en était, je pouvais le considérer comme quelqu’un de vraiment bien.

Après notre conversation, ils m’envoyèrent des regards étranges et un peu malaisés à cause de la façon dont j’avais parlé du comte. Je les laissai donc là pour me rendre à la maison de ce dernier.

« Fiou. Plus longtemps et j’aurais eu des ennuis. »

Et juste au moment où j’étais sur le point de franchir les portes de la propriété, le domestique en chef accourut vers moi.

« Monsieur Johra ! Il y a un problème ! »

« Que se passe-t-il ? »

« S’il vous plaît, suivez-moi immédiatement ! »

Je m’inquiétai aussitôt de ce ton urgent et fis ce qu’il me demandait en lui emboîtant le pas.

J’espère que rien n’est arrivé au comte. C’est une personne droite et juste, et j’ai bien l’intention de lui offrir tout mon support.

Raka

Mélange satyrique de Daria et Docteur House, élevé à grands coups de Fluide Glacial pendant un peu trop longtemps, le cynisme n'est égalé que par l'excès d'humour noir et de sarcasme quotidien dont je fais preuve.
Mais on s'en fout, pas vrai ?
Raka

Les derniers articles par Raka (tout voir)

LVL1S : Chapitre 81
LVL1S : Chapitre 83

14 Commentaires

  1. Sayenel

    Premier a laissé un commentaire d’abord merci pour le chapitre que j’ai lu ^^ vivement la suite^^

    Répondre
  2. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  3. Nam

    Ça doit être horrible d’écrire à chaque fois le tableau du statut :/

    Répondre
    1. RakaRaka (Auteur de l'article)

      copier coller hein.
      x)
      Surtout quand il change pas d’un chapitre sur l’autre.

      Répondre
  4. Wolverine

    Bonjour et merci pour chapitre
    C’est moi ou le chapitre de vendredi n’est pas sorti jai peut etre raté quelque chose en tous cas super chapitre

    Répondre
    1. RakaRaka (Auteur de l'article)

      En effet, il n’est pas sorti.
      J’avais fait une erreur de traduction MWLU jeudi, où j’avais traduit le 162 au lieu du 161 (je crois) et du coup, j’ai traduit le 161 vendredi pour poster directement 161+162 et j’ai pas fait le LVL1S. Je le rattraperai cette semaine de toute façon.

      Répondre
      1. Gunts92Gunts92

        Inshallah comme ont dit ^^

        Répondre
  5. typeOU

    soit le comte est devenu fou, soit il est mort

    Répondre
  6. IsybileXiaoNovels

    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  7. DarkramDarkram

    Merci pour ce chapitre !

    Décidément, Johra a vraiment la côte avec les femmes. Enfin, dans ce cas présent, j’espère qu’il ne va pas tomber dans le côté obscure et devenir pédophile parce que sinon, je commencerai sincèrement à m’inquiéter ^^”…

    Sinon, un chapitre plutôt tranquille sauf vers la fin où UN petit cliff apparaît de nul part pour le plus grand plus plaisir de l’auteur et pour notre plus grande souffrance ^^”…

    Répondre
  8. GoblesGobles

    Merci pour ce chapitre

    Répondre
  9. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  10. gutsguts

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  11. Shirosuu

    Merci pour le chapitre

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com