MWLU : Chapitre 101

MWLU : Chapitre 100 Bonus
MWLU : Chapitre 102
〈 101. Le Départ Correct (2) 〉

 

 

« Le métier d’Alchimiste tourne vraiment autour du fait de trouver de la valeur à des choses qui étaient relativement inutiles seules. Ce n’est pas qu’une plate‐forme de création de potions, mais aussi… »

Chaque personne en présence portait une épaisse capuche lui couvrant la tête, on aurait dit une assemblée de criminels moyenâgeux – alors qu’il s’agissait d’une conférence organisée par l’Association des Alchimistes. C’était vraiment quelque chose de passablement ennuyeux. Et ce n’était pas que l’avis de Sae‐Jin, mais Hazeline, assise à côté de lui, le partageait. Elle ne se cachait pas de le montrer en baillant plus que de raison et en soupirant profondément tandis que tout se déroulait paisiblement.

« Quand est‐ce que ça va se terminer ? »

Il était venu assister à cette conférence en tant que Maître de la Guilde et non en tant qu’Alchimiste Gobelin. Et la raison en était simple.

Les efforts du Gobelin avaient embrasé la détermination des Alchimistes et le marché de potion Coréen traversait une période faste sans précédent. Et grâce à ce surplus local de potions, il prévoyait d’en exporter à l’étranger, pour couvrir les marchés qui souffraient actuellement d’une pénurie.

« …Attends encore un peu. Ce sera bientôt notre tour, on va pouvoir annoncer notre ‘plan innovant’ concernant le Gobelin. Aussitôt que ce sera fait, on partira. »

Il continua à bailler tout en attendant leur tour. Et cinq minutes, et dix minutes, et vingt de plus… Son précieux temps se faisait grignoter petit à petit, inutilement.

« Il existe actuellement un Alchimiste qui a droit à beaucoup d’attention, il s’agit de l’Alchimiste Gobelin. Un ou deux ici l’ont déjà appelé ‘hériter de la légende de Rhodes’, ou le ‘révolutionnaire de la profession’. »

« Bon, je devrais y aller, maintenant. Quand je t’appelle, monte sur scène et lis ce que nous avons préparé. »

Hazeline tapota légèrement l’épaule de Sae‐Jin et tout en baissant la tête, disparut.

« Et maintenant, nous voudrions accueillir la manager de la maison Yoseon, celle qui a découvert cet Alchimiste, sur scène. »

Hazeline monta sur les planches. Comme les Alchimistes n’aimaient pas causer de scène, personne n’applaudit et elle les remercia intérieurement. Seuls certains d’entre eux lui lancèrent quelques regards emplis de jalousie.

« Ke… Keum. »

Le corps entier camouflé sous une robe épaisse, Hazeline surveilla les environs pour un instant avant de déglutir.

« …B, b, b, bonjour, t, t, tout le m, monde. »

…Et là, ce fut le drame.

 

*

 

Hazeline et Kim Sae‐Jin firent leur annonce concernant l’exportation des produits du Gobelin. Comme on pouvait s’y attendre d’une Elfe Noire qui n’était jamais monté sur scène devant tant de personnes, Hazeline parlait n’importe comment, bégayait et changeait intempestivement du sujet. Mais comme c’était vu comme ‘normal’, les Alchimistes acceptèrent sa prestation sans aucun problème.

« Ta nouvelle voiture est vraiment confortable. »

Après avoir négocié une sortie sains et saufs, ils étaient actuellement en route vers chez Sae‐Jin dans la nouvelle voiture de ce dernier. Hazeline était aux anges, admirative et des étoiles plein les yeux devant cet intérieur flambant neuf.

« …Ah oui ? »

« Oui. Tu as fait un bon choix. Ce n’est pas le dernier modèle d’une grande marque ? »

Il sourit sans dire mot. Non seulement la marque était célèbre, oui, mais ce modèle particulier avait été produit et vendu à très petit nombre, et il était très difficile d’en acquérir un… Mais il ne se sentait pas de le lui faire la remarque à voix haute.

- Le Chevalier Jin Seh‐Hahn a été promu au niveau moyen inférieur…

Quand Hazeline, de ses doigts curieux et touche‐à‐tout, alluma la radio, un flash concernant le mystérieux Chevalier barbu en sortit, et Sae‐Jin y mit rapidement un terme.

« On entend parler de ce mec à tous les coins de rues, en ce moment. »

« On dirait, oui. Au fait, il y une chose qui me turlupine à chaque fois que je suis avec toi. »

Il jeta un œil à son profil parfait et changea prudemment de sujet.

« Mm ? Quoi donc ? »

« Ah, le truc… »

« Mais Sae‐Jin, es‐tu vraiment bien placé pour te montrer curieux envers d’autres femmes ? Je pensais que tu n’étais pas différent d’un homme marié, maintenant. »

« … »

Hazeline lui répondit en souriant. Sae‐Jin toussa légèrement et se concentra sur sa conduite.

Accessoirement, le fait qu’il vivait avec Sae‐Jung était connu de tous les membres de la Guilde. D’après les dires de Yi Hye‐Rin, Yu Sae‐Jung l’avait annoncé elle‐même suite à un ‘lapsus’ des plus ‘involontaires’.

« Haha, je plaisantais ! C’est une blague. Bon, dans tous les cas… Je suis plutôt proche de Sae‐Jung, alors je pense que c’est bon. De quoi es‐tu curieux ? Tu peux me demander ce que tu veux. Après tout, tu es mon bienfaiteur. »

En entendant ces mots, Sae‐Jin l’observa à nouveau subrepticement.

« Bon. Hazeline. Tu es une Elfe noire, n’est-ce pas ? »

« Oui, en effet. »

« Mais… »

« …Ah. »

Avant qu’il ne puisse dire tout haut ce qu’il avait en tête, elle commença à hocher la tête lentement comme si elle avait deviné.

« Ma peau. Tu es curieux à propos de ça, hein ? »

« …Oui. »

Il y avait trois types d’Elfes dans le monde – les Elfes normaux, les Hauts‐Elfes et les Elfes Noirs.

Les Elfes ‘normaux’ désignaient ceux connus comme des êtres magnifiques possédant une peau laiteuse splendide, un visage parfait ainsi que de longues et fines jambes.

Ensuite venait les Hauts‐Elfes. Egalement parfois appelés les Elfes Nobles, ils possédaient une lignée riche et pure, et forçaient l’admiration et le respect de la part des autres Elfes.

Finalement, les Elfes Noirs. Non seulement étaient‐ils friands d’endroits obscurs, mais leur peau était plus sombre que celle des autres Elfes, d’où leur nom.

« Mmmm… »

Voyant Hazeline froncer les sourcils devant cette question perturbante, Sae‐Jin finit par avaler sa salive. Peut‐être parce qu’il était trop curieux, mais les mots ‘Tu n’as pas à répondre si ça te gêne’ qui tournaient dans sa tête ne parvinrent pas jusqu’à sa bouche.

« …Tu veux vraiment savoir ? »

« Oh, c’est… ben… »

Il hésita volontairement. Hazeline le fixa avec insistance avant de craquer un léger sourire narquois.

« Puisque l’Alchimiste Gobelin me dit qu’il est curieux… C’est simple, vraiment. J’ai concocté une certaine potion, tu vois… »

« Pardon ? »

« Tu sais, une potion. Une potion ? Une espèce de liquide dans un petit flacon. Une potion qui blanchit la peau. Je suis presque morte après l’avoir bue, mais j’ai fini avec la peau de cette couleur. »

Ses mots étaient difficiles à interpréter. Mais d’un autre côté, il pouvait accepter cette explication. Après tout, elle ne l’avait pas questionné et l’avait cru sur parole quand il lui avait balancé tout un tas de conneries sur une potion qui faisait grandir, ce genre de choses…

« Mais pourquoi avoir créé une telle potion ? Tu étais sûrement extrêmement belle avec la peau sombre… »

« Monsieur Kim Sae‐Jin. Tu as l’air curieux à propos d’un tas de choses aujourd’hui. »

Sae‐Jin tenta d’enquêter un tout petit peu plus loin sur cette histoire, mais elle le coupa avec un sourire parlant. Il cessa de lui poser des questions après avoir compris le message clair et concis. Même le ton de sa voix se voulait‐il légèrement menaçant ?

Le sujet changea et ils parlèrent à nouveau de leur quotidien ; est‐ce que lui et Sae‐Jung avaient déjà déménagé ? Non. Combien gagnaient‐ils ? C’était un secret. Et tandis qu’ils papotaient, ils arrivèrent bientôt devant chez Hazeline. Tout en complimentant intérieurement les capacités de sa voiture qui valaient bien le million de dollars qu’il y avait mis, Sae‐Jin la gara.

« Fais attention. »

« Ne t’en fais pas. Encore merci pour ton aide. Tu te souviens que nous avons un rendez‐vous dans deux semaines, hein ? On doit négocier avec nos contacts à l’étranger, ceux que tu m’as suggérés. On dirait qu’on va devoir se rendre aux USA. »

« …Huh ? »

Suite à cette révélation inattendue, Sae‐Jin devint blanc comme un linge.

« Quel est le problème ? »

« Tu veux dire, en, en, en avion ? »

« Evidemment. Un intermédiaire officiellement désigné par l’Alchimiste doit être présent pendant les négociations – je pensais te l’avoir déjà dit. »

« Mais, c’est… »

Voyant Sae‐Jin fondre de panique, Hazeline se mit à ricaner légèrement.

« Bon, ça ne devrait pas être un problème, ou bien ? Tu as un paquet de temps libre en ce moment. Trois jours et deux nuits devraient être bien plus que nécessaires, je pense. »

« Mais tu connais ma… »

« Oui, je me souviens. Mais je connais ton secret, alors c’est bon. J’appellerai Sae‐Jung personnellement pour le lui dire après avoir terminé avec le travail de demain. »

 

*

 

Ttak !

Yu Sae‐Jung frappa violemment la cuillère sur la table. Son visage était un patchwork parfait de tout un tas d’émotions ; la colère, le désarroi, la peur, l’inquiétude…

« Mais est‐ce que ça a seulement du sens ? »

Elle était aussi froide que le permafrost.

« …Mais c’est pour le travail. »

« Quand bien même ! Non, attends. Si c’est le cas, alors je viens avec toi !! »

« J’aurais aimé. Mais actuellement, tu as reçu ton ordre de mobilisation, non ? »

Non seulement l’Ordre de l’Aube, mais tout le monde en‐dehors d’Eden avait reçu des ordres de mobilisation à cause de l’afflux de monstres à travers le pays ; non seulement étaient‐il chargés d’éradiquer les monstres, mais ils devaient effectuer des patrouilles, et les Chevaliers ne pouvaient même plus dormir plus de trois heures par jour à cause de ça.

« Ah, ah… Mais pourquoi ? Pourquoi est‐ce que tu dois partir ? Est‐ce qu’elle ne peut pas y aller toute seule ? »

« Ce marché est vraiment très important. D’ailleurs, je serai accompagné de monsieur Sun‐Ho et quelques autres Mercenaires, alors tu n’as pas à t’inquiéter pour moi. »

« …Merde. »

Penser que le fils de Kim Yu‐Sohn, Kim Sun‐Ho, y allait aussi… Elle commença à bouder sévèrement tout en jouant brutalement avec sa cuillère. Il y avait tant de choses qu’elle désirait dire. Vraiment tant. Mais elle ne put formuler la moindre objection, de peur d’être vue comme étroite d’esprit.

« Hmm… »

Sae‐Jin la regarda en silence pendant un moment avant de tendre la main pour attraper la sienne.

« Je serai rapidement de retour. En fait, je vais accélérer la chose. Parce que sinon, tu vas beaucoup trop me manquer, tu sais. »

Il lui dit tout ça au travers d’un sourire doux et avec une voix de baryton.

Yu Sae‐Jung croisa son regard et soupira longuement. C’était un fait, plus on aimait, plus on était inquiet. Et elle avait de toute façon décidé de persévérer quoi qu’il arrive, envers et contre tout.

« …Tu m’appelles tous les jours ? »

« Bien sûr. »

« …Toujours ces réponses si légères. Je me demande si un monstre volant va apparaître. »

 

*

 

La veille du départ, tard dans la soirée, il devait encore se rendre au bureau de son Armée de Mercenaires après un appel urgent de Kim Yu‐Sohn. Et avant qu’il ne puisse dire quoi que ce fut concernant la pâleur évidente de l’ancien Mercenaire, celui‐ci lui présenta rapidement ce qui était la cause de leur réunion d’urgence.

« J’ai fait un autre rêve, monsieur. Cependant, dans celui‐ci… Je crois que nous devons alerter le monde entier immédiatement. »

« …Pardon ? »

« Le monde que j’ai vu n’y était pas préparé du tout, monsieur. Ce n’était pas différent d’un enfer sur terre, et nous avons besoin… non, le devoir, de prévenir le monde afin qu’ils soient en alerte, au moins un minimum. »

Sae‐Jin resta légèrement perplexe devant un Kim Yu‐Sohn qui avait l’air plus pressé que jamais.

« Ah… C’est… Il y a un tas de question que j’aimerais poser, mais d’abord, est‐ce qu’on va me croire si je le dis ? »

C’était une question raisonnable. Quand on tentait de préparer le monde à l’arrivée d’une catastrophe, il y avait une grande probabilité d’être simplement taxé de farfelu, de fou, d’idiot. Ou pire, être vu comme un conspirationniste. Même si on utilisait l’excuse d’un Trait, le résultat ne serait pas énormément mieux.

« Bien sûr, personne ne prendrait au sérieux ce qu’on pourrait leur dire, même vous, Maître de Guilde. Néanmoins, n’avons-nous pas encore une certaine carte à jouer, qui pourrait faire que tout le monde en Corée du Sud prendrait nos mots avec poids ? »

Même Kim Sae‐Jin comprit.

Le Lycan.

« Nous devrions envoyer une lettre signée de la main du Lycan à la DES, et tenir une conférence de presse. »

« Mais, même si on nous croit, est‐ce que nous n’allons pas simplement semer la confusion ? Je veux dire, la situation actuelle avec ces monstres est plutôt sérieuse, et nous allons devoir trouver un compromis avec le gouvernement… »

Cette révélation pourrait bien mener à une hystérie collective, qui elle‐même conduirait à des achats de masse donnant lieu à des pénuries d’eau et de nourriture, de carburant aussi. Des groupes armés pourraient faire leur apparition, et l’instinct de survie de l’être humain, qu’on voyait souvent ressortit en temps de guerre, pourrait être une catastrophe.

« C’est juste le sommet de l’iceberg, monsieur. »

Dans les yeux vides de Kim Yu‐Sohn, l’impatience ne se cachait plus.

Le voir dans un tel était d’urgence était une grande première pour Sae‐Jin ; il ne put qu’opiner en silence en l’observant.

Et même là, Kim Yu‐Sohn ne montrait aucun signe de calme, et ne comptait pas se lever de son siège. Sae‐Jin attrapa son téléphone et appela Jo Hahn‐Sung.

- Bonjour, Maître de Guilde. C’est Jo Hahn‐Sung.

Même s’il était traité comme l’autorité suprême au sein de la Guilde et recevait des centaines de demandes sur une base quotidienne, Jo Hahn‐Sung faisait toujours preuve d’humilité face à Sae‐Jin.

« Je ne suis pas sûr de la date à laquelle ça va arriver, mais… Non, dans deux mois, le Lycan va annoncer quelque chose d’énorme. Alors essaye d’avoir une discussion avec le gouvernement. Et prépare‐toi également. »

- Je vous demande pardon ?

Jo Hahn‐Sung détenait un pouvoir considérable et était devenu quelqu’un qui ne clignerait pas d’un œil même en entendant les noms de politiciens, mais le poids du nom du Lycan était quelque chose d’autre, de bien plus lourd.

- Mais comment…

« Ne pose pas de question, s’il te plait. Et… oui, il y a autre chose. Ces idiots de MBS. Pour la conférence de presse, ne les invite pas. »

Accessoirement, MBS était un média de pacotille, au rabais, merdique. Ils essayaient toujours de trouver des défauts dans les activités de Sae‐Jin et du Monstre. Même si ça pouvait ressembler à une petite vengeance personnelle, Sae‐Jin s’en fichait, ces enfoirés n’étaient pas des types à comprendre quand on leur parlait gentiment.

- Je leur ai déjà dit que nous ne leur donnerions plus d’informations concernant quoi que ce soit dans le futur, à moins que leur président ne vienne s’excuser personnellement.

« …Comme prévu, tu t’occupes de tout à la perfection. »

- Merci beaucoup, monsieur. Quant aux préparations… D’abord, pour l’endroit. Où ?

Choisir un emplacement adéquat afin de donner cette conférence était important. Plutôt que de rester sur les terres de la Guilde, …

« Pourrait‐on obtenir la permission de l’Aube ? »

Récemment, Yu Sae‐Jung n’arrêtait pas de le dire de but en blanc – qu’il négligeait l’Aube et se rapprochait trop du Corbeau. Si elle en disait tant, alors son père et son grand‐père devaient lui avoir fait part de leur mécontentement depuis un moment déjà.

- Oui, monsieur. Ce ne devrait pas être un problème. En fait, je pense qu’ils vont être contents de nous voir venir.

Sae‐Jin pourrait être capable, en s’alliant à l’Aube pour donner cette conférence d’une importance capitale, de montrer que leur relation était plus forte que jamais.

« Alors on fait comme ça. »

Au moment où Kim Sae‐Jin raccrocha, Kim Yu‐Sohn laissa échapper un soupir de satisfaction et finit également par sourire légèrement.

Raka

Raka

Mélange satyrique de Daria et Docteur House, élevé à grands coups de Fluide Glacial pendant un peu trop longtemps, le cynisme n'est égalé que par l'excès d'humour noir et de sarcasme quotidien dont je fais preuve.
Mais on s'en fout, pas vrai ?
Raka

Les derniers articles par Raka (tout voir)

MWLU : Chapitre 100 Bonus
MWLU : Chapitre 102

11 Commentaires

  1. KryllaKrylla

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  2. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  3. Shirosuu

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  4. tang san

    merci pour le chapitre

    Répondre
  5. TesaYuuTesaYuu

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  6. Gunts92Gunts92

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  7. Higanbana

    Merci pour ce chapitre

    Répondre
  8. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  9. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  10. gutsguts

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  11. essitamessitam

    merci pour le chapitre

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com