MWLU : Chapitre 102

MWLU : Chapitre 101
MWLU : Chapitre 103 BONUS de décembre !
〈 102. Le Départ Correct (3) 〉

 

 

La température était déjà élevée ce dimanche, tôt le matin. Hazeline attendait l’arrivée de Kim Sae-Jin à l’aéroport international d’Incheon.

« …Eh, ce n’est pas une Elfe ? »

« Regarde sa peau claire. Je pense que tu as raison. »

« Tu crois qu’on devrait aller lui demander ? »

Ça ne lui dérangeait pas d’attendre puisqu’elle était en avance, mais Hazeline trouvait difficile de supporter ces regards insistants posés sur elle, savants mélanges de curiosité et d’envie. Tout ça à cause de la robe qu’elle portait à ce moment. Merde, un ou deux imbéciles baissèrent même la tête pour tenter d’apercevoir son visage sans se retenir, même… Comme ces deux bouffons, là.

Hazeline voulait tellement montrer à ces idiots incultes comment se doucher les yeux à l’eau poivrée, grâce à un sort bien senti, mais elle se retint en puisant dans une espèce de patience surhumaine.

…Je me suis adoucie, heh.

Dans le passé, elle aurait déjà provoqué un incident, qu’il soit diplomatique ou non d’ailleurs. Tout en s’émerveillant de sa personnalité qui fondait jour après jour, Hazeline sortit son téléphone.

– J’arrive bientôt. Je pensais arriver plus tôt, mais des paparazzi m’ont acculé.

Elle s’apprêtait à appeler Sae-Jin pour lui demander où il était mais un message de ce dernier arriva pile au même moment. Hazeline écrivit rapidement qu’il n’avait pas besoin de se presser, sans trop y penser, avant de commencer à surfer sur internet.

Pour tromper son ennui, elle commença à errer sur plusieurs sites de recherche avant de rapidement laisser la curiosité l’emporter et de taper Kim Sae-Jin dans l’espace dédié à la recherche.

– Kim Sae-Jin.

188 cm.

Une des personnes les plus en vogue.

La photo de profil était celle d’un type à l’allure plutôt cool ; et les informations qui apparaissaient à son sujet étaient suffisantes pour faire de l’ombre à un sacré paquet de célébrités. De nombreuses photos le montrant en train de marcher sur le trottoir le laissaient deviner totalement inconscient de ce qu’il se passait ; des histoires racontaient sa vie quotidienne ; et ses actes de bonté dont personne n’avait entendu parler jusqu’alors… Il avait même donné près d’un million de dollar à l’orphelinat dans lequel il avait grandi.

« Hazeline !! »

Tandis qu’elle était profondément concentrée dans les profondeurs de la mer virtuelle, elle entendit une voix l’appeler et leva légèrement la tête pour voir de quoi il s’agissait.

« Ah, toutes mes excuses. Le truc, c’est que… ces paparazzi. »

Un homme grand et élancé portant une paire de lunettes de soleil s’approchait d’elle.

Bien qu’il ne portait qu’un simple T-shirt et un jeans, sa taille et sa carrure parfaites donnaient vie à ces simples vêtements, tandis que sa voix, sexy quelle que soit la façon dont on l’entendait, attira l’attention générale à lui.

Hazeline fixait d’un air béat le sourire charmant posé sous les lunettes de soleil du genre adulé par les célébrités avant de reprendre soudainement ses esprits pour lui jeter un regard quelque peu déplaisant.

« C’est bon. J’ai seulement attendu vingt minutes, après tout. »

Ils avaient rendez-vous à 10 h, et il était 10 h 20. Sae-Jin se gratta la nuque, confus.

« Je suis vraiment navré. On a eu un peu de mal à se débarrasser des paparazzi. »

De derrière Sae-Jin, Kim Sun-Ho fit son apparition et s’excusa lui aussi.

« …C’est bon, j’ai dit. Dépêchons-nous d’y aller. »

Se sentant un peu étrange, Hazeline se retourne rapidement et ramassa son sac, visiblement trop lourd pour elle, avant de se rendre vers la porte d’embarquement.

 

*

 

L’avion, qui utilisait des pierres de mana comme carburant, n’avait besoin que d’une heure pour rejoindre l’aéroport international de San Francisco. Et même si ça n’avait duré qu’une heure, le décalage horaire les avait fait atterrir à 20 h en Californie. Pourtant…

[Temps restant avant changement forcé : 14 : 45]

Comme son Trait fonctionnait de manière interne, il avait encore un peu de temps libre. Cependant…

– Par ici !

L’explosion des flashs des appareils photo et les questions qui jaillirent de la foule comme une éruption non-maîtrisée assaillirent le groupe qui venait à peine de quitter les portes de l’aéroport, et c’était plus que suffisant pour le sonner un bref moment.

« Mais hein ? »

« Qu, qu, qu, qu, quoi… »

Comparé à la façon stupide dont Hazeline réagissait, Sae-Jin était nettement plus posé. En voyant arriver la file indienne de gens prêts à les « accueillir », elle voyait ses jambes trembler inconsciemment et fut forcée de se couler derrière Sae-Jin pour s’y cacher.

« Sae-Jin !! F, f, fais quelque chose !! Je, je, je, je ne, peux, pas sup, supporter, ça, tu, tu le sais !!! »

« Maître de Guilde Sae-Jin ! Regardez par ici, par ici !! »

« Concernant ce marché d’export de potion, le vice-président des USA a agi de manière sans précédent et a envoyé un mot concernant son appréciation au gouvernement coréen, en attente de bonnes relations. Quelles sont vos pensées concernant… »

Hazeline avait l’air de pouvoir vomir à tout moment, et pourtant ces journalistes, parlant dans un coréen plus ou moins coréen, continuaient à les harceler sans vergogne. Kim Sae-Jin l’aida à se tenir droite avant qu’elle ne s’effondre et lança un regard plein de sens à Kim Sun-Ho.

« Ne vous inquiétez pas, monsieur. »

Aussitôt le message reçu, lui et ses Mercenaires s’avancèrent et créèrent une route de sortie sûre. Comme on pouvait s’y attendre de la part d’anciens Chevaliers, ils valaient bien ce qu’ils étaient payés, et Sae-Jin tout comme Hazeline n’eurent aucun problème à quitter l’aéroport.

 

*

 

Après ce chaos, l’équipe put arriver à l’hôtel de luxe situé au centre-ville de Los Angeles. Nommé « Promance », presque tous les étages de bas en haut étaient réservés. Et le penthouse du sommet occupait le dernier étage tout entier.

Directement, Hazeline et Sae-Jin tinrent une réunion d’affaires dans cette suite de luxe.

« Ce sont deux corporations, non ? »

« Mais oui. Les choses ne peuvent pas se passer de la même façon ici qu’en Corée, tu sais. »

La situation dans le monde de l’Alchimie aux Etats-Unis n’était pas la même qu’en Corée du Sud.

Au sein de l’incroyablement petite Corée, les Maisons d’Alchimie, qu’elles fussent petites ou moyennes, avaient pris en charge l’approvisionnement en potions. Mais dans ces lointains Etats-Unis, deux des trois corporations tiraient les rênes et disposaient des droits exclusifs concernant la distribution de potion dans tel ou tel état. Et comme les pouvoirs politiques et financiers de ces institutions étaient extraordinaires, les Alchimistes ne pouvait pas maintenir leur anonymat comme ils le faisaient en Corée.

Dit simplement, cette mise en place était plus profitable au marché général, mais bien plus contraignant pour les fournisseurs – les Alchimistes eux-mêmes.

« Tout ce qui est proposé semble bon. En retirant les frais de distribution, 85% des profits nous seront retournés. »

Mais Kim Sae-Jin était bien entendu une exception à la règle.

En vérité, ce n’était pas que Kim Sae-Jin ; le gouvernement fédéral avait initié une nouvelle politique de soutien des Alchimistes ; tout ça à cause de la pénurie de potions récente, évidemment.

Une paix calme et durable avait été maintenue dans le monde pour une longue période, et cette paix conduisit à la réduction des risques liés à la chasse aux monstres. En retour, cette baisse des risques mena à un déclin de la demande de potions. Mais maintenant, suite à l’explosion soudaine de dangers causés par la prolifération de monstres autour de la planète, la demande avait littéralement crevé le plafond d’un jour sur l’autre…

Seul la Corée du Sud fut à peu près capable d’échapper à ces évènements catastrophiques d’ampleur mondiale, car son stock de potion était plutôt élevé grâce à un certain génie de l’Alchimie et les efforts qu’il avait fournis.

« …Bon, dans ce cas… Rencontrons-les demain et décidons de ce qu’on fera. »

Si ça avait été n’importe quel autre homme d’affaire, il aurait dû prudemment étudier les termes du contrat offert, ainsi que les personnes qui le lui auraient offert, mais heureusement, Sae-Jin possédait une certaine méthode extrême pour détecter les intentions réelles des gens qu’il croisait.

Bien entendu, aucun homme d’affaire vraiment bon dans son métier n’était parfaitement ‘innocent’. Mais quand même, il allait être capable de sélectionner les moins diaboliques du lot.

« Oui, faisons ça. Pour l’heure, il se fait tard, alors reposons-nous jusqu’à demain. »

Hazeline rassembla rapidement les documents éparpillés et se leva pour se rendre vers la salle adjacente.

Accessoirement, grâce au Trait de Sae-Jin, il avait été décidé que le penthouse serait partagé entre lui, Hazeline et Kim Sun-Ho – mais ce fut l’Elfe qui hérita finalement de la meilleure des trois chambres.

« Alors c’est bon pour aujourd’hui. »

Aussitôt Kim Sun-Ho debout, il hocha la tête et Sae-Jin se transforma en loup. Et face à cette transformation soudain et inopinée, Sun-Ho resta impassible, comme s’il s’agissait là de l’action la plus naturelle du monde.

 

*

 

Le jour suivant, Kim Sae-Jin et Hazeline se rendirent à la rencontre des représentants des deux corporations susmentionnées. Tous deux leur offrirent les meilleures conditions qu’ils pouvaient afin de ne pas laisser passer la chance de mettre fin à la pénurie de potion ; et sans attention pour les détails mineurs faits pour tenir en respect les rivaux qu’ils étaient, les deux contrats finirent par être aussi intéressants l’un que l’autre.

Et puis, après la fin de la réunion, ces corporations firent même une chose complètement inutile en allant ‘kidnapper’ un membre haut-gradé du gouvernement avant de s’arrêter à l’hôtel pour demander à Sae-Jin s’ils pouvaient faire quoi que ce soit pour lui.

« Nous avons déjà conclu un marché avec le gouvernement coréen. Avec ce marché en place, le partenariat entre le gouvernement coréen et notre côté se renforcera encore plus. »

« …Vraiment ? »

En toute honnêteté, Sae-Jin trouvait un peu étourdissant le fait qu’une simple petite potion puisse changer la direction future d’un pays. Mais le Vice-ministre du Ministère des Affaires de Monstres continuait à insister sur ce point afin de bien faire comprendre l’importance de ce marché.

« Bien sûr. Après tout, vous avez choisi les Etats-Unis plutôt qu’un autre – bientôt, je crois que monsieur le Président tiendra une conférence de presse et annoncera directement le marché au public. »

« Keum. Bien, au fait, je vois que votre coréen est très bon. »

Mais sentant son visage rougir un peu, Sae-Jin se vit obligé de changer rapidement de sujet. Honnêtement, il était plutôt mystifiant de voir un homme aussi bien habillé en Amérique parler aussi bien le coréen.

« C’est parfaitement logique. À cause de ces incidents à travers le monde, l’intérêt que notre Ministère porte à l’Alchimie et aux armes est très important. D’ailleurs, armes ou Alchimie – mais spécialement cette dernière – présentent un tas d’avantages lorsqu’on comprend le coréen.

« …Ah, je vois. »

C’était probablement à cause de ce site internet appelé Page de l’Alchimie que Sae-Jin et Hazeline avait cofondée ainsi que de nombreuses recettes et de thèses sur les ingrédients qu’ils avaient commencées à révéler au public il y avait un moment déjà.

« Oui. En se reposant sur les autres pour traduire les informations qui apparaissent en temps réel sur la Page de l’Alchimie, on se tire volontairement une balle dans le pied par rapport à ceux qui parlent coréen. »

Sur cette page, un ‘endroit pour Alchimiste spécialement réservé au Gobelin’, il avait révélé des informations précises sur des ingrédients médicaux que peu de gens connaissaient ainsi que des recettes pour concocter des potions antidouleur. Les recettes de haut niveau étaient cependant gardées secrètes.

Grâce à ça, les Alchimiste adorateurs d’internet migrèrent en masse du site Alchemy Cafe et se trouvèrent une nouvelle demeure dans la Page de l’Alchimie. Contrairement au Cafe, ou on pouvait trouver masse de racontars et d’histoires stupides, ce nouveau site était empli de connaissances académiques et de discussions concernant l’art et la science derrière l’Alchimie, éduquant par la même occasion de nombreuses nouvelles graines.

Et maintenant, juste comme ce que disait cet employé du gouvernement, de nombreux Alchimistes utilisaient ce site pour ne pas se retrouver à la traîne derrière les autres. Et il avait très vite évolué en une forme d’école à la renommée mondiale où de nombreux visiteurs apprenaient le coréen afin de faire une meilleure utilisation de toute information qui pouvait s’avérer précieuse.

Et d’ailleurs, pour une raison inconnue, Hazeline avait horreur de l’Alchemy Cafe, et à chaque fois qu’elle le voyait sombrer peu à peu dans l’oubli à côté de sa propre page dont la renommée atteignait des sommets, elle ne pouvait pas s’empêcher de sourire jusqu’aux oreilles.

« Dans ce cas, avez-vous déjà décidé, à propos du contrat ? »

« Nous réfléchissons toujours. »

Hazeline ne répondit que ça.

« Au fait, vous essayiez tous les deux de nous jouer un sale tour, n’est-ce pas ? »

« ……. »

Voyant l’expression de l’employé du gouvernement s’assombrir, Sae-Jin ajouta aussitôt :

« Mais puisque nous sommes venus jusqu’ici, nous avons bel et bien l’intention de signer un contrat. »

« Ah, ahahahah. C’est un soulagement. »

Sae-Jin éclata légèrement de rire également après avoir assisté au retour de la couleur normale sur le visage du type en face de lui.

« Ah, c’est vrai. S’ils tentent de vous jouer un quelconque tour, n’hésitez pas à me le faire savoir. »

Voyant cette attitude honnête prouvant qu’il se souciait réellement de Sae-Jin plus que des employés de deux organisations de son propre pays, Sae-Jin ne refusa pas les bonnes intentions et attrapa la carte qui lui était présentée.

« Bien entendu. Nous vous appellerons. »

Ainsi, les rendez-vous prirent fin à 9 h, tard dans la soirée.

Kim Sae-Jin, Hazeline et Kim Sun-Ho, ainsi que les autres Mercenaires retournèrent dans leurs quartiers, pensant qu’il pourrait être sympathique de profiter du reste de leur séjour dans cet hôtel ultra-haut-de-gamme en tant que vacances tous frais payés.

 

*

 

A minuit, Kim Sae-Jin ouvrit les yeux d’un seul coup.

Il avait ressenti un très léger tremblement et une aura maléfique. Même incertain, son corps devait avoir senti l’approche d’un danger, et ses griffes s’étaient allongées d’elles-mêmes.

Il ne pouvait dire d’où lui venait ce sentiment, mais les instincts du Loup lui disaient clairement qu’il n’avait pas de temps à perdre.

Il bondit hors de sa chambre et se rendit directement dans celle de l’Elfe.

« …Kkyaahck !! »

Aussitôt éveillée par l’intrusion d’un Loup dans sa chambre en écrasant presque la porte au sol, Hazeline cria de tout son cœur.

« Q, q, q, qu’est-ce que tu fais ?! »

D’une main, elle tira la couverture vers elle, et de l’autre, elle se trouva toute prête à lui balancer un sort. Sa voix tremblait.

« Sors, sors de là tout de suite !! Kkyack !! M, monsieur, Sun-Ho, que faites-vous ici, vous aussi ? »

Avant que les cris d’Hazeline ne puissent arriver à leur terme, même Kim Sun-Ho s’était précipité dans sa chambre.

Et dans le même temps…

Kkkhoo-goo-goo-goong…

Une vibration indéterminée secoua l’hôtel entier.

Instinctivement, les trois présents tournèrent légèrement la tête vers la gauche. Ils avaient senti que quelque chose les regardait.

« … »

« … »

« … »

Et là, à travers la baie vitrée faite d’un verre renforcé, ils virent une paire de terrifiants yeux rouges qui regardaient dans leur direction.

Sur le visage grotesquement tordu, les seules choses qui semblaient plus ou moins proches de la normalité étaient ces deux gros yeux.

C’était un Doo-Urk-Shi-Nee (NdT : Il n’y a aucun équivalent occidental. Vous pouvez vous l’imaginer comme un croisement entre un oni japonais et un géant de l’attaque des titans, ceux qui ont des gueules VRAIMENT bizarres.)

« …Merde !! »

Ils bougèrent très vite. Se transformant en humain, Sae-Jin attrapa rapidement Hazeline et se rua dans la direction opposée au monstre.

« Lance la barrière magique, maintenant ! »

Ainsi, tout en ordonnant à Hazeline de couvrir leur fuite et en la tenant fermement dans ses bras, Sae-Jin sauta à travers une autre baie de verre blindé, la fracassant et se laissant tomber dans le vide en direction du sol, plusieurs centaines de mètres plus bas.

Raka

Mélange satyrique de Daria et Docteur House, élevé à grands coups de Fluide Glacial pendant un peu trop longtemps, le cynisme n'est égalé que par l'excès d'humour noir et de sarcasme quotidien dont je fais preuve.
Mais on s'en fout, pas vrai ?
Raka

Les derniers articles par Raka (tout voir)

MWLU : Chapitre 101
MWLU : Chapitre 103 BONUS de décembre !

11 Commentaires

  1. KryllaKrylla

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  2. gutsguts

    Merci pour ce chapitre

    Répondre
  3. Higanbana

    Merci pour ce chapitre

    Répondre
  4. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  5. Shirosuu

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  6. tang san

    merci pour le chapitre

    Répondre
  7. eLoElO

    Merci pour le chapitre.
    J’avais vraiment besoin de mon novel d’action. J’ai imaginé Bruce Willis dans piège de cristal à la fin .

    Répondre
  8. Gunts92Gunts92

    Il vient de passe de loup a humain…
    il tiendrai pas une jolie nana alors qu’iil est a poil ? je sent déjà sea jung pété les plein avec les photos/video qui aurons lieu

    Répondre
    1. RakaRaka (Auteur de l'article)

      Techniquement ses vêtements se changent avec lui, il l’avait dit un jour en se changeant en orque.

      Répondre
  9. essitamessitam

    merci pour le chapitre

    Répondre
  10. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com