MWLU : Chapitre 104

MWLU : Chapitre 103 BONUS de décembre !
MWLU : Chapitre 105

Avant tout, voici le résultat des premiers votes : On constate bien qui est la préférée !
Le vote “autre”, si j’ai bien suivi, concerne Yi Yu-Rin ?

Je remets le sondage pour quelques chapitres encore pour ceux qui n’auraient pas voté, on verra ce qu’il donne d’ici la fin de l’année, définitivement 🙂

 

Bonne lecture !

 


 

〈 104. Tout est si bien organisé (1) 〉

 

 

Les Elfes Noirs haïssaient la lumière. Personne ne savait vraiment pourquoi ; tout le monde l’acceptait simplement comme un fait et en toute honnêteté, c’était bien réel. Du coup, la plupart des maisons appartenant aux Elfes Noirs étaient peinte de couleurs allant du gris au noir. Merde, quelques-unes de leurs habitations ne possédaient même pas de lumières.

« ……. »

À l’intérieur d’une pièce vraiment adaptée au mode de vie des Elfes Noirs, Hazeline était allongée sur le lit, le regard perdu sur l’écran de son téléphone qui baignait les alentours d’une lumière paresseuse.

Elle lisait encore et encore ce qui y était écrit.


Kim Sae-Jin (Compte vérifié)

@SJKIM

Maître de Guilde, Le Monstre / La Forge de L’Orque / Chasseur de haut niveau.

Abonnés : 45.345.874

Suit actuellement 10 personnes.

Probablement la personne la plus célèbre de sa génération, Kim Sae-Jin. Le nombre de personnes qui suivaient ses faits et gestes via ses publications s’élevait à plus de 45 millions, c’était le plus haut de l’Asie toute entière. En d’autres termes, la moitié de la population de la Corée. Il n’était pas étonnant, vu l’intérêt qui lui était porté par le public, que les quelques photos et publications écrites qu’il mettait de temps en temps en ligne devenaient à chaque fois des sujets chauds d’actualité.

« …Pourquoi est-ce qu’il y a tellement de photos de lui, accompagné de femmes ? »

Hazeline boudait clairement tandis qu’elle étudiait chacune des photos qui apparaissaient sur son profil. Il y avait une tonne de selfies, mais presque la moitié d’entre eux étaient pris avec des femmes différentes.

Bien entendu, la fréquence de ces photos avait drastiquement diminué depuis qu’il s’était mis en couple avec Yu Sae-Jung, mais quand même…  Il y avait littéralement des centaines de publications et de republications faites par des filles qui les agitaient sans honte à la vue de tous. Et nombre d’entre elles possédaient des statuts sociaux qui faisaient même pâlir Hazeline.

Eh, attends une minute. Même moi, une Elfe, je reconnais cette personne ?!

« …Ah-oo. Je dois devenir folle. »

Hazeline sortit finalement de cette participation fiévreuse et peu nécessaire aux médias sociaux et envoya voler son téléphone sur un coin du lit.

Elle se trouvait pathétique et désespérée de faire ça à un homme qui avait déjà une petite amie… Mais en quelque sorte, les choses étaient devenues compliquées les derniers temps.

Bien sûr, elle ne pensait pas à ce type sans arrêt. Juste… de temps en temps. Il était éloquent, gentleman et avait de bonnes manières. De base, elle n’éprouvait pas un intérêt si profond que ça pour lui – plutôt… quelque chose de plus commun, comme C’est un chic type~, ce genre d’admiration.

Néanmoins, tandis que leurs interactions concernant les potions devenaient de plus en plus fréquentes, la profondeur de ses sentiments commença à s’éloigner d’elle, comme si elle était peu à peu séduite par son odeur naturelle ; le coup final, le vrai et décisif, vint sous la forme de deux batailles imprévues et d’un cadeau qu’elle avait reçu du fond du cœur.

Et comme ça, à chaque fois qu’elle était seule chez elle et se sentait un peu nostalgique, sa tête s’emplissait d’images, toutes représentant le visage de Sae-Jin.

Mais ce n’était définitivement pas de l’amour. Pour une Elfe, la signification de l’amour était bien plus grave que simplement penser à une personne en permanence. Quand une Elfe était amoureuse, elle en arrivait au point de ne plus pouvoir mener sa vie quotidienne en paix, et Hazeline savait qu’elle était encore très loin de ça. Très loin.

Cependant, en même temps, elle reconnaissait sa situation comme était un très mauvais présage. En plus, c’était encore pire que la fois précédente. Après tout, il avait déjà une amoureuse…

« Fuu. »

Hazeline laissa échapper un long soupir et ses yeux pivotèrent instinctivement vers son téléphone.

Ça aurait été vraiment sympa si ses sentiments restaient ce qu’ils étaient, à un point où elle se contentait de penser un peu à lui lorsqu’elle se sentait seule… Mais une telle prouesse était chose impossible pour une Elfe.

À la fin, elle mit en cause ses émotions compliquées et ce qui découlait des instincts spécifiques à son espèce, et ramassa le téléphone.

« …Mais quand est-ce qu’il va répondre ? …Ah, peut-être… ? »

Il n’y avait toujours aucune réponse à ce SMS qu’elle lui avait envoyé deux heures auparavant. Mais plutôt que de l’ennui, ce fut l’inquiétude qui prit le pas.

« Que, fais, tu, maintenant ? Tu, n’as, toujours, pas, répondu… Peut-être, que, quelque, chose, ne, va, pas ? »

Elle relut chaque mot avec précaution avant d’envoyer le message. Elle posa ensuite lentement le téléphone et son regard dériva vers le bureau. Une charmante petite boîte à musique en forme de piano attirait son attention.

« … »

Elle s’approcha de l’objet en silence et posa la main dessus. Accompagnant la douce et somptueuse mélodie, l’odeur d’une certaine personne en émanait encore légèrement.

 

*

 

Le 9 septembre, jour d’ouverture du séminaire tenu par l’Organisation Mondiale des Monstres et également connue comme sous l’acronyme WMO, les choses se passaient à Séoul, en Corée. La raison principale en était l’apparition et la propagation des Héros Orques – ou les Orques Coréens, comme les appelaient certains, dont l’origine restait encore un mystère.

« Il y a 4 rangs parmi les Héros Orques. Les Orques Guerriers, les Orques Jaguar, Les Orques Senior et le Chef Orque. »

Kim Yu-Rin participait à ce séminaire. Comme elle était la seule humaine autorisée à entrer dans le village des Orques – et qui y était bienvenue par-dessus le marché – elle fut invitée à s’exprimer en tant qu’autorité suprême en la matière.

« De manière plutôt étrange, il n’y a pas de rang Grand Guerrier parmi les Héros Orques. C’est principalement dû au fait qu’il n’y a pas de division hiérarchique dans leurs rangs, même s’ils semblent montrer de l’admiration et du respect envers les plus âgés. »

Son rôle consistait à expliquer tout ce qui tenait lieu d’informations concernant les Héros Orques à ces professeurs venus des quatre coins du monde.

« C’est pourquoi je propose d’utiliser le terme Senior au lieu de Grand Guerrier pour démontrer l’admiration et le respect montré par les plus jeunes. »

À partir de tout ce qu’elle avait pu observer jusqu’alors, les Héros Orques possédaient une intelligence et une sagesse bien supérieures à leurs congénères réguliers. Ils étaient capables de raisonner de façon basique et de montrer de l’empathie envers les autres.

Toutes ces informations intéressantes montraient clairement la différence qu’il pouvait y avoir entre eux et les autres types de monstres, et tous les érudits prenaient des notes de façon zélée et enragée, sans cesser de hocher la tête.

« Comment pouvez-vous reconnaître les différents rangs ? »

Un homme d’une cinquantaine d’années aux cheveux déjà blancs posa la question dans un très bon Coréen.

« C’est une bonne question. Comme les autres Orques, on peut distinguer les adultes matures des individus juvéniles grâce à leur taille. Pour les adultes, leur système pileux tient lieu de mesure. Le plus épais, le plus haut rang. »

« Dans ce cas, pouvons-nous estimer l’âge d’un Orque en fonction de ses poils ? »

« Oui. Il n’y a pas de changement, c’est un fait avéré. »

« Quelle est la taille actuelle estimée du village ? »

« Il y a à peu près 1000 individus qui y vivent, et à peu près la moitié sont des adultes matures. »

Comme on pouvait s’y attendre d’un lot de scientifiques, ils lançaient des flots continus de questions mêlées de curiosité et d’intérêt. Kim Yu-Rin se vit obligée de participer au séminaire pendant une heure de plus que ce qui était prévu.

« Fuu… Bon, mettons un terme à tout ceci, maintenant. Merci à tous d’être venus. »

Et finalement, elle s’échappa rapidement du hall, sous un tonnerre d’applaudissements. Elle se rendit sur le parking et aussitôt partie, se dirigea vers la zone de chasse.

« Je vais être tellement, tellement en retard. »

C’était le jour durant lequel l’entraînement avec l’Orque était programmé. Elle souriait sans même le réaliser.

 

*

 

« Tu es devenu plus fort. »

L’après-midi était chaud, le soleil était brûlant pour le mois de Septembre.

Tout en essuyant la sueur qui coulait de son front, Kim Yu-Rin félicitait le Héros Orque.

Récemment, toutes leurs sessions d’entraînement se finissaient sur une égalité. Au début, elle gagnait la plupart du temps, mais l’Orque continuait de devenir de plus en plus puissant à chaque fois que leurs combats gagnaient en sauvagerie. Bien sûr, elle aussi, elle était devenue plus forte en le combattant, et le désastre que serait une défaite n’avait pas encore eu lieu.

« … »

Sans un mot, l’Orque s’assit contre un gros tronc d’arbre. À en juger la façon qu’il avait de respirer bruyamment par le nez, on pouvait dire qu’il n’était pas content de terminer sur une nouvelle égalité.

« Même une égalité, c’est pour le moins incroyable, sérieusement. Je n’en ai peut-être pas l’air, mais je suis le 50ème Chevalier le plus puissant de toute la planète, tu sais. »

Ses compétences qui s’amélioraient en combattant l’Orque la rendaient désormais capable d’atteindre cette position. Tout en parlant de sa grande puissance, Kim Yu-Rin s’installa à côté de lui.

« … »

Elle étudiait l’Orque en silence. Heureusement, il ne montrait aucun signe de refus, et ne semblait pas vouloir l’esquiver.

« Grâce à toi, je deviens moi aussi plus forte. »

Parlant ainsi, Kim Yu-Rin plaça prudemment sa tête sur l’épaule de l’Orque. Quand elle lui jeta un rapide coup d’œil, il ne semblait même pas faire attention à elle. Elle commença à profiter de cet amalgame parfait, ce petit vent frais qui se levait et cette épaule large comme un camion sur laquelle se reposer.

« Oi. »

Soudain, l’Orque ouvrit la bouche. Kim Yu-Rin trembla l’espace d’une seconde, se demandant si elle devait relever sa tête… avant de décider de la jouer idiote jusqu’au bout.

« Nous arrêtons ça, à partir de maintenant. »

« …Pardon ? »

Mais ce qu’il dit alors l’empêcha de rester assise, et sous le choc, elle se releva rapidement. L’Orque la fixait et continua sur sa lancée.

« Ne viens plus ici. »

Son expression était froide et indifférente, mais Kim Sae-Jin faisait ça pour son bien.

La liste de cibles.

Peu de temps avant, le Vampire avec qui il avait un lien lui avait ramené une nouvelle information.

Les Vampires avaient réuni une liste d’individus qui pouvaient se trouver en travers de leur chemin et les empêcher d’atteindre leur but ultime, et cette liste de cibles était entre les mains du Seigneur Vampire.

Apparemment, le nom de Kim Sae-Jin occupait le haut de la liste, au-dessus de tous les autres. Sans aucun doute, l’épisode récent avec les Doo-Urk-Shi-Nees était dû à cette fameuse liste.

Liste dont Kim Yu-Rin occupait la deuxième place.

Malheureusement, il était bien trop simple de prévoir les habitudes quotidiennes de Yu-Rin, et il s’avérait bien trop simple de lui tendre un piège. Après tout, elle se montrait de son plein gré au village des Orques deux fois par semaine.

« Mais, mais pourquoi, soudain ? »

Ses yeux tremblaient sévèrement. Elle avait l’air dévastée, mais l’Orque resta de glace.

« Mais, mais ? Mais pourquoi, pour quelle… »

« Tu m’ennuies. »

Il fut incapable de deviner quel genre d’excuse elle aurait été capable d’accepter facilement, et la prévins simplement sans autre forme d’explication.

« C’est la dernière fois que tu entres. Prochaine fois tu veux entrer village, sois prête à tuer ou être tuée. Je dis les autres Orques. »

« Quoi ! Quelle merde tu me racontes là !! Tu devrais d’abord me dire pourquoi, pour que je… »

Elle tentait désespérément de courir après cette réalité qui lui échappait.

Mais l’Orque se contenta d’attraper sa masse et de la balancer dans sa direction.

« Ah-euck ! Attends ! Arrête ça et discutons, discutons… !! »

Elle recula rapidement mais ne parvint pas à éviter de se prendre des dégâts face à l’attaque soudaine.

Elle n’abandonna pas cela dit, et continua à demander des explications. L’Orque continua à y répondre par la violence, et plus les secondes s’écoulaient, plus les autres Orques lui lançaient eux aussi des regards emplis d’hostilité.

« Toi, enfoiré !!! »

Et tout ce qu’elle put faire fut de lui balancer une insulte bien sentie avant de s’en aller en toute hâte.

Kim Sae-Jin l’Orque la regarda partir fixement. Le sang qui s’écoulait des blessures qu’il venait de lui infliger coulait de ses plaies, laissant une piste de gouttes cramoisies derrière elle.

 

**

 

« Pourquoi y a-t-il autant de participants ? »

Un appel de Jo Hahn-Sung attendait un Sae-Jin au cœur lourd alors qu’il arrivait à la maison.

La discussion portait sur les qualifications des Chevaliers-Griffon potentiels, il fallait vérifier et évaluer chaque Chevalier volontaire.

– On dirait que presque chaque Chevalier de niveau moyen supérieur du pays a postulé. Ils voient les Griffons comme un moyen efficace de gérer le futur proche, monsieur. Et puis, avec la situation actuelle… Plusieurs points ont fait que tout ce beau monde s’est déclaré volontaire, monsieur.

Accessoirement, le nombre de Griffons qui étaient gérés par le Monstre s’élevait maintenant à une trentaine, ce qui accordait l’établissement de la loi sur les « chevaucheurs de Griffon ». Evidemment, les responsables de la création et de la distribution de ce certificat étaient les membres du Monstre.

« Est-ce que les Ordres ont donné leur permission ? Après tout, les frais ne sont pas à prendre à la légère. »

Les parties intéressées au sein du Monstre suspectaient que les Griffons allaient devenir une importante source de revenus. Cela avait bien sûr à voir avec les frais de location, rien qu’une demi-journée s’élèverait au bas mot à plus de 100.000 $.

Même si Sae-Jin sentait que la somme était encore trop faible comparé à l’honneur et l’utilité de monter un Griffon – ils étaient classés par le magazine Time comme était le moyen le plus rapide et le moins coûteux de voyager – il ne pouvait pas se permettre de faire payer plus cher sous peine de ne pas se fondre dans le marché.

– Oui, ils l’ont fait, bien sûr, monsieur. Et par rapport à ça, l’Ordre de l’Aube demande à pouvoir acheter un Griffon si possible. Ils ont promis de nous en donner un montant substantiel.

Quand Jo Hahn-Sung en arriva là, Yu Sae-Jung tendit l’oreille tout en prétendant regarder la télé sans rien remarquer.

« Est-ce qu’ils ont seulement préparé une zone acceptable, avec nid et tout le nécessaire, ainsi qu’entraîné le personnel soignant ? »

Oui, oui.

Avant même que Jo Hahn-Sung n’ait pu répondre, Yu Sae-Jung hocha la tête en souriant, fière et silencieuse. Kim Sae-Jin gloussa en la voyant faire, réalisant que son influence avait joué une grande part dans cette demande.

– Oui, monsieur. Ils ont copié notre zone habitable par les Griffons et ont construit la leur près de la nôtre, afin que même Raul s’adapte rapidement.

D’ailleurs, Raul était le nom d’une femelle que Yu Sae-Jung aimait vraiment, vraiment beaucoup.

« Dans ce cas… Je ne suis pas sûr à propos de la vente, mais que dirait-on d’une location sur dix ans ? On verra ce qu’ils disent de ça. »

Aussitôt la réponse entendue, Yu Sae-Jung leva le poing en signe de victoire et l’enlaça par derrière.

– Oui, monsieur. Je comprends.

« Très bien, alors. Occupe-toi du reste. »

– Ah, au fait, c’est vrai. Le ministre des affaires étrangères nous a contacté, monsieur. Il semble y avoir un paquet de pays, ils réclament tous l’exportation de potions et de Griffons, à commencer par l’union européenne…

« Je te laisse t’occuper de tout ça. »

– Monsieur ?!

Jo Hahn-Sung ne parvint pas à en dire plus. Riant intérieurement, Sae-Jin s’apprêtait à raccrocher lorsqu’il entendit la voix à l’autre bout du fil qui l’urgea de ne pas le faire.

« Autre chose ? »

– Oui, monsieur. Une chose de plus, quelque chose d’important.

« …Quoi donc ? »

Jo Hahn-Sung prit une profonde inspiration.

La date de la conférence de presse du Lycan avait été décidée.

 


 

Sorry, there are no polls available at the moment.

 

Raka

Mélange satyrique de Daria et Docteur House, élevé à grands coups de Fluide Glacial pendant un peu trop longtemps, le cynisme n'est égalé que par l'excès d'humour noir et de sarcasme quotidien dont je fais preuve.
Mais on s'en fout, pas vrai ?
Raka

Les derniers articles par Raka (tout voir)

MWLU : Chapitre 103 BONUS de décembre !
MWLU : Chapitre 105

16 Commentaires

  1. Higanbana

    Merci pour ce chapitre

    Répondre
  2. Gunts92Gunts92

    Yu rin me dérange à kiffe l’orque son amitié avec le gobelin était marrante mais la c’est abuser

    Hazeline était intéressante mais les nouvelles infos sur les elfes mon dégoûter (trop de drama)

    Sea jung est une gamine mais elle semble capable de tout accepter pour lui enfin….

    Des trois seule Hazeline sais tout de sea Jin il me semble donc que c’est le plus apte et jung pourrai être un soucis à cause de son immaturité et son père est à prendre en compte.

    Yu rin pourrai accepter sea Jin comme il est c’est donc elle pour qui je vais vote (j’ai pris ma décisions en écrivain ce commentaire)

    Répondre
    1. RakaRaka (Auteur de l'article)

      Je suis aussi de base pour yu-rin.
      Elle a craqué sur le gobelin.
      Elle a craqué sur l’orque.
      Sans savoir que c’était la même personne.

      Pour moi c’est un signe qu’il est fait pour elle.

      Répondre
  3. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  4. Shirosuu

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  5. tang san

    merci pour le chapitre

    Répondre
  6. KryllaKrylla

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  7. ChefSuprême

    Yu rin m’inquiète ou plutôt me dégoûte elle est amoureux de l’orc et non de l’humain, même si c’est la même personne le physique est différent alors c’est pas de l’amour mais juste un délire.

    Sea jung trop immature on dirait limite un frère et sa petite sœur.

    Hazeline correspond mieux même avec le problème des elfes.

    Répondre
    1. RakaRaka (Auteur de l'article)

      Techniquement elle ne tombe pas amoureuse de son physique, mais de ce qu’il est. De ce qu’il a fait, de son caractère, de sa façon d’être toujours là pour elle, de…
      Cela dit, je peux comprendre le raisonnement, oui.

      Répondre
  8. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.
    PS : Quesqu’il ont à tous critiquer les elfes ? Ils sont tous dépendant affectif et après ? Il est estimé que 1 personne sur 20 à un très léger trouble de dépendance affectif et l’amour est LITTÉRALEMENT une dépendance à quelqu’un ! Au moins, chez eux, ils le savent et font avec !

    Répondre
    1. RakaRaka (Auteur de l'article)

      Chez eux, c’est même plus de la dépendance :,)
      C’est limite de la manipulation perverse.

      Répondre
  9. essitamessitam

    merci pour le chapitre

    Répondre
  10. Hinomura

    Team Yu rin

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  11. gutsguts

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  12. Wild

    Perso moi je dis #teamharem on lui a donné 4 corps différents donc sûrement 4 waifu

    Répondre
    1. ChefSuprême

      MDR et quand il aura 10 ou 20 corps différent il se passe quoi

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com