MWLU : Chapitre 117

MWLU : Chapitre 116
MWLU : Chapitre 118 Bonus
〈 117. Héroïque (3) 〉

 

Même s’il était maintenant dans ces archives dans lesquelles il rêvait d’entrer… en regardant aux alentours dans cet incroyable endroit, son esprit se vida rapidement.

Toute sa vie, il n’avait jamais considéré ce qu’on pouvait appeler la relation d’une personne avec les livres. Et actuellement, il n’avait pas la moindre idée de la façon dont il devait commencer pour chercher l’information qu’il désirait dans ce labyrinthe de rayons. Et puis, absolument chaque texte était classé top secret et il n’y avait évidemment pas de gentille bibliothécaire pour le renseigner.

« Hmm… »

Sae-Jin chercha un peu pour voir s’il n’y avait pas un équipement de quelque sorte qui aurait pu l’aider à parcourir toutes les listes d’informations stockées là-dedans. Mais bon, il n’y avait assurément rien de tel – il n’allait pas tomber miraculeusement sur un ‘dispositif de classement des informations top secrètes’, après tout.

Au bout du compte, il fut obligé de fouiller dans chaque texte contenu dans cette librairie.

Et sur ces documents créés par magie, de nombreux, vraiment nombreux évènements étaient décrits dans le détail.

Des choses comme ce qu’il s’était passé lors de la création de la première Fissure plus de soixante ans auparavant, ou encore un certain acte de terrorisme aux explosifs, qui n’était même pas un crime du tout mais un acte de sabotage induit par le gouvernement…

Un collection d’un genre de scoops explosifs qui auraient fait mouiller leur culotte à tous les théoriciens du complot autour du monde. Mais pas de bol, ce qu’il voulait vraiment trouver ne voulait pas se montrer, pas au départ en tout cas.

Ainsi, il était occupé à lire quelques informations secrètes quand le son de l’ascenseur résonna. Les portes s’ouvraient. Un bruit de pas – de talons hauts – s’ensuivit. Sae-Jin rangea ce qu’il lisait dans le rayonnage. Quasiment en même temps, les bruits de pas cessèrent, et il put sentir un regard braqué sur lui.

« Et qui pourriez-vous être, au juste ? »

Entendant cette voix fluente et féminine, Sae-Jin tourna lentement la tête pour trouver une blonde aux yeux bleus, une étrangère, qui le regardait. Elle était incroyablement belle, mais… Sae-Jin pouvait sentir une certaine nuance qui n’était pas d’origine humaine.

« Je suis Jin Seh-Hahn. »

Cette légère mais incontestable odeur de sang. C’était si faible, s’il n’avait pas été sous l’apparence de Jin Seh-Hahn grâce à la Monstrification partielle, il n’aurait jamais pu la déceler.

Il serra les poings avant de s’en rendre compte.

« Oh. Jin Seh-Hahn. Celui qui est devenu Chevalier de niveau moyen supérieur aujourd’hui ? »

« …Oui. »

Sae-Jin fit de son mieux pour maintenir un visage impassible. Il n’avait pas mis la main sur ce qu’il cherchait et il serait vraiment désavantageux de paraître suspect.

« Alors ? Pourquoi êtes-vous venu ici ? N’est-ce pas un peu trop tôt pour vous pour entrer dans cet endroit ? »

Dans sa voix, une légère trace d’hostilité se fit son chemin.

« Je suis un Chevalier de niveau moyen supérieur. »

« Bien sûr, je le sais. Vous avez peut-être les qualifications pour entrer, mais ça ne veut pas dire que vous en avez le droit. »

« …Qu’est-ce que c’est supposé vouloir dire ? »

Face à la réaction directe de Sae-Jin, la femme blonde se mir à rire légèrement.

« Prenez ça comme une règle tacite, ok ? Il y a des tas de secrets choquants enterrés ici… Evidemment, le serment d’Eden vous oblige à ne jamais révéler ces secrets mais normalement, quand vous devenez un Chevalier de niveau moyen supérieur pour six mois au moins, vous recevez alors l’autorisation d’entrer ici, uniquement après avoir subi un face-à-face avec un Chevalier de haut niveau. »

Mais quel genre de règle de merde est-ce que… ?

« …Etes-vous mécontent ? »

« Non. Mais je suis curieux. Qui êtes-vous ? »

« Oh, c’est vrai. Vous ne pouvez pas me connaître. Mon nom est Mary Chellin, je suis Chevalier d’Eden de haut niveau. Je suis venue ici récemment, après une période en Grande-Bretagne. »

Mary Chellin – c’était… un nom familier. C’était comme si Sae-Jin l’avait déjà entendu quelque part. Mais plus que tout, même son nom sonnait faux, de toute façon.

« J’aimerais rester un peu plus longtemps. Après tout, c’est une suggestion amicale, et non une règle appliquée de force, n’est-ce pas ? »

« …Vraiment ? Eh bien, n’êtes-vous pas… plutôt entreprenant, comme homme ? »

À ce moment, une légère envie de tuer s’éleva mais elle la dispersa rapidement aussitôt qu’elle émana.

« …Hmm. »

La voyant dans cet état, une idée vint à Sae-Jin – le scénario parfait sur la mort de Jin Seh-Hahn.

« Mais bon… Puisqu’une belle femme me l’a suggéré, alors… »

Sae-Jin sourit en s’avançant vers l’ascenseur.

La scène tragique dans laquelle un héros allait voir sa fin arriver avait vaguement prit forme dans son esprit, mais il y avait encore trop de choses à terminer – trouver toutes les informations sur ses parents, découvrir aussi comment ces saloperies de Vampires avaient infiltré Eden.

« Une sage décision. »

Il était difficile de lire l’expression de Mary Chellin tandis qu’elle observait le dos de Sae-Jin qui entrait dans l’ascenseur. C’était un visage plutôt glauque et carnassier, il était compliqué d’affirmer qu’elle souriait… ou qu’elle le fixait froidement.

 

***

 

Quittant la tour, Kim Sae-Jin décida de rentrer chez lui à pied. Cependant, peu de temps après, il sentit une présence qui le suivait. Il fut forcé de rester sous les traits de Jin Seh-Hahn, incapable de se transformer et il dut se rendre vers l’appartement loué à ce nom.

Il arriva face à ce bâtiment nouvellement construit, l’endroit où Jin Seh-Hahn habitait. Il entra dans l’ascenseur, se rendit au tout dernier étage et entra le code de sécurité de la porte. Il venait d’arriver comme si l’endroit était réellement chez lui.

« …Mm ? »

L’appartement était propre et bien rangé même si personne n’y avait mis les pieds depuis six mois. Il releva même la légère fragrance d’une certaine personne.

Hazeline ?

Bon, l’immeuble était en réalité à elle, alors…

Pour le moment, il enleva sa veste et jeta un rapide coup d’œil au-dehors. Il repéra de surnaturels scintillements dans les ombres du bâtiment de l’autre côté de la rue et sentit un très léger et presque imperceptible mouvement à l’extérieur.

« Toujours là, huh. »

Il y avait deux présences. Et à en juger par l’absence de cette odeur caractéristique, ils n’étaient pas des Vampires mais plus probablement des humains normaux sous un quelconque sort de contrôle mental. Peut-être même des poupées artificielles.

Fermant les rideaux, il alluma la bouilloire et la télévision avant de s’affaler sur le canapé. Son corps se sentit incroyablement détendu et son esprit s’apaisa pour une raison inconnue. Etait-ce parce qu’il était toujours accompagné de Yu Sae-Jung dans ce genre de situation ? Et être seul comme ça, c’était…

Ce fut à ce moment que le code de sécurité fut tapé à l’extérieur et que la porte s’ouvrit soudainement. Surpris, Sae-Jin se rua vers la porte, attrapa l’intrus par le collet et l’abattit vers le sol.

« Kkyaahack !! »

Kwhang !!

Accompagnant le son étouffé de l’impact, un cri de femme résonna. Sae-Jin ne s’arrêta pas là et enserra ses deux poignets de ses mains avant de retirer le capuchon qui masquait le visage.

Son corps avait réagi de lui-même avant qu’il ne puisse s’arrêter, mais en réalité, il commençait déjà à penser que cette femme était quand même un visage sacrément familier.

« Ah, aharck !! Hé, ça fait mal !! J’ai dit, ça fait putain de mal !!! »

Le capuchon tiré en arrière, un magnifique visage laiteux recouvert de cheveux dorés en pagaille laissa apparaître une expression souffrante.

Et… C’était Hazeline.

« La, laisse-moi ! Tout de suite !! »

« Pourquoi, Hazeline… ?! »

« Je suis venue pour nettoyer ! Qu’est-ce que tu crois que tu es en train de faire ?! »

Sae-Jin la lâcha immédiatement et elle lui lança un regard plein de reproches et de colère tout en étant toujours allongée au sol.

« Tu sais que tu m’as fait sacrément mal ? J’ai même cru avoir une fracture… Sérieusement, pourquoi est-ce que tu es si violent ? »

Tout en massant ses poignets rouges et enflés, elle lui grognait des reproches tout bas. Tout ce que Sae-Jin pouvait faire était de se gratter l’arrière de la tête, se sentant sincèrement désolé.

« …Je suis vraiment navré. Mais pourquoi est-ce que tu portes cette robe, d’un seul coup ? »

La robe qu’elle portait avait été spécialement fabriquée pour elle par le Monstre et possédait des attributs comme ‘Furtivité de haut niveau’ et d’autres choses intéressantes, alors quand elle apparut ainsi sans avertissement alors que Sae-Jin était en état d’alerte… Il ne pouvait pas être accusé d’être un peu trop paranoïaque.

« Je te l’ai dit, je suis venue pour nettoyer. C’est pour ça que je porte cette robe. J’aime vraiment ce vêtement, tu sais ? Mais à part ça, c’est toi qui m’a demandé de prendre soin de cet appartement, alors pourquoi agis-tu comme ça d’un seul coup ? »

« Attends une minute, quand t’ai-je demandé de… »

« Tu m’as demandé de t’aider à enfouir l’identité de Jin Seh-Hahn au mieux. »

Hazeline répondait tout en essuyant les légères larmes qui commençaient à perler au coin de ses yeux.

« Oui, j’ai dit ça, mais… »

Elle savait déjà que Sae-Jin était Jin Seh-Hahn.

Non, en réalité, il était plus juste de dire qu’elle l’avait découvert.

Bien que son visage fut couvert par une épaisse barbe et qu’il portait constamment une paire de lunettes de soleil, il y avait tout de même des ressemblances entre les deux hommes. Et il était impossible de tromper l’œil expert d’une certaine Alchimiste Elfe qui pouvait diviser des ingrédients magiques jusqu’au moindre grain.

…Le vrai détonateur de l’histoire, par contre, avait été le moment où le très stupide Sae-Jin, après avoir reçu un sms lui demandant [Hé, monsieur Jin Seh-Hahn, qu’est-ce que vous faites ? ^^], avait paniqué et l’avait immédiatement appelée en lui demandant comment elle l’avait su.

« B, bon, p, prends un siège. Je vais te préparer une tasse de café. »

Il aida Hazeline à s’assoir sur le canapé et se hâta d’aller préparer un délicieux breuvage. Elle continuait à se masser les poignets tout en observant le dos de l’homme en mouvement.

« Vraiment… Trop bizarre… »

« Tu le veux noir ? »

« Oui. Je préfère le café noir. »

Bien vite, Hazeline se détendit et allongea son dos contre le sofa, les lèvres légèrement arquées vers le haut.

Pour tomber sur lui de cette manière – il semblait que sa chance du jour n’était pas mauvaise. Honnêtement, elle avait adoré cette rencontre soudaine et ce contact rapproché, à un tel point que ses pieds menaçaient de la forcer à se lever pour danser au milieu de l’appartement.

 

*****

 

Pour la semaine qui suivit cette rencontre avec Mary Chellin, Sae-Jin continua de creuser dans les informations d’Eden. Et à chaque fois qu’il le faisait, moins de 30 minutes après, différents Chevaliers apparaissaient et lui suggéraient de quitter les lieux. La plupart d’entre eux étaient des humains, mais deux ou trois étaient clairement des Vampires.

Et le plus il tapait sur les nerfs de ces Vampires, le plus clair devenait les dangers qui tendaient les bras vers Jin Seh-Hahn.

Il se faisait suivre de plus en plus souvent et se fit même prendre en embuscade par des monstres – et il y avait des moments où des citoyens contrôlés l’attaquèrent sans crier gare.

Il était facile de comprendre qu’il y avait vraiment quelque chose de gros à cacher.

– On dirait que de nombreuses informations que les Vampires ne veulent pas voir divulguées sont effectivement planquées à Eden, monsieur. C’est sans doute la raison pour laquelle ils ont infiltré Eden pour commencer, malgré les risques. Cependant, ces archives ont été créées par magie, alors elles ne peuvent pas être détruites ou déplacées – ce qui conduit à leurs tentatives pour vous gêner. Finalement, avez-vous été capable de localiser l’information que vous cherchez ?

La voix sortant du cristal de communication appartenait à Kim Yu-Sohn, quelqu’un à qui Sae-Jin n’avait pas parlé depuis un moment.

« On dirait que je m’en rapproche. J’ai finalement trouvé des trucs en rapport avec ce que je cherche. »

– Dans ce cas, c’est un soulag… Cough !!

Sae-Jin entendit une quinte de toux qui n’avait vraiment pas l’air de bon augure.

« Uhm, bon… Comment est-ce que tu te sens, ces jours-ci ? »

– Je vais plutôt bien, merci. Mon corps est vieux et j’ai vu des bons jours comme des mauvais, alors ne vous inquiétez pas, monsieur.

Kim Yu-Sohn parlait d’une façon faussement joyeuse. Malheureusement, comparé au passé, il y avait un manque d’énergie distinct dans sa voix. Sae-Jin était sur le point de lui dire à quel point il s’inquiétait, mais…

« Alors, à propos de la potion que je t’ai envoyée l’autre jour… »

– Bien, monsieur. Je dois y aller, maintenant. Pour le reste, vous devriez contacter Sun-Ho… Cough… Vous devriez lui parler… Cough, Cough…

Avant que Sae-Jin n’ait pu finir sa phrase, Kim Yu-Sohn raccrocha.

Et presque au même moment, son téléphone vibra. Quand il jeta un rapide coup d’œil, un sms d’Hazeline lui demandait s’il se rendait chez Jin Seh-Hahn ce jour-là.

Evidemment, comme il avait agi en tant que clochard Chevalier toute la semaine, il avait fini par interagir avec Hazeline plus qu’à l’accoutumée. Trois fois déjà pour la semaine, il avait semé ces importuns qui le suivaient pour se rendre à son appartement et y trouver Hazeline qui y avait amené de délicieux repas.

Et tout ça lui suffisait à se sentir coupable ; il trouvait qu’il négligeait Yu Sae-Jung, alors… Il écrivit une rapide réponse.

[Non, pas aujourd’hui.]

Cependant, contrairement à ce que disait son message, Sae-Jin devint Seh-Hahn et se rendit vers la tour d’Eden.

 

*

 

Tandis qu’il se tenait dans un coin de la salle des archives classées d’Eden, les mains de Sae-Jin tremblaient notablement. Son dos était couvert de sueur froide et une douleur intense envahit son cerveau.

Finalement. Après deux semaines d’un labeur acharné, il l’avait trouvé – le document qui contenait les informations sur sa mère, Jin Soh-Young, ainsi que ce père dont il ne connaissait même pas le visage, Kim Jeh-Hyuk.

« …Ha-ah. »

Essuyant le flot de transpiration de son front, Sae-Jin ouvrit lentement le document. Et très prudemment, il commença à lire chaque ligne en se concentrant de son mieux. Tentant de calmer son cœur qui battait la mesure de cent chevaux au galop, il passa non loin de cinq minutes rien que sur la première page.

« Jin Seh-Hahn ? »

Une voix glaciale perça dans sa direction.

Peut-être parce qu’il était trop concentré sur les documents, Sae-Jin ne parvint pas à détecter la présence de l’autre personne. Faisant presque un bond de surprise, il se tourna rapidement pour voir Mary Chellin debout non loin.

« Vous n’êtes pas supposé lire ça. Donnez-moi ça. »

Elle tendit la main tout en exhibant une envie de tuer évidente. S’il y avait une couleur assignée à ce qu’elle émettait, alors l’aura provenant de cette femme aurait sans aucun doute eu la couleur du sang.

« …Je ne peux pas faire ça. »

Mais il ne céda pas.

« Vraiment ? Bon, dans ce cas… Faites ce que vous voulez. Je vous ai déjà donné un avertissement amical. »

Sae-Jin était prêt à mener un combat qui menaçait d’éclater à tout moment. Mais elle se contenta de simplement tourner les talons et s’en aller.

Raka

Raka

Mélange satyrique de Daria et Docteur House, élevé à grands coups de Fluide Glacial pendant un peu trop longtemps, le cynisme n'est égalé que par l'excès d'humour noir et de sarcasme quotidien dont je fais preuve.
Mais on s'en fout, pas vrai ?
Raka

Les derniers articles par Raka (tout voir)

MWLU : Chapitre 116
MWLU : Chapitre 118 Bonus

11 Commentaires

  1. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  2. HiroHiro

    Mmmm…Merci pour le chapitre
    Le dossier !!! Quesqu’il y a dedans ?! J’en peux plus !!! Des bonus vite ! Je souffre d’un manque en moins de 30 secondes , aidez moi :’) !

    Répondre
  3. Cèlen

    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  4. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  5. The sound of silenceThe sound of silence

    Merci pour le chapitre.
    Est-ce que tu traduit à partir de la traduction anglaise ou depuis la version originale ?

    Répondre
    1. RakaRaka (Auteur de l'article)

      Les deux. Je traduis à partir de la VA, mais en vérifiant la plupart des tournures de phrases parce que la VA est pas toujours parfaite.

      Répondre
  6. TesaYuuTesaYuu

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  7. KryllaKrylla

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  8. Higanbana

    Merci pour ce chapitre

    Le dossier, le dossier, le dossier…

    Répondre
  9. Shirosuu

    Merci pour le chapitre, on va enfin savoir la vérité sur ses parents

    Répondre
  10. gutsguts

    Merci pour le chapitre

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com