MWLU : Chapitre 163 Bonus

MWLU : Chapitre 162
MWLU : Chapitre 164

Et un immense merci à Primarque et  Thomas, qui m’offrent quelques encouragement et remerciements 🙂

Tiens, d’ailleurs, tu n’aurais pas quelqu’un qui s’appelle Clément, un médecin, dans ta famille, par hasard ? Ton nom de famille, pas si commun, me rappelle des souvenirs d’une personne que j’appelais Dr_Z à une autre époque 🙂

 


 

 

〈 163. Vagues (1) 〉

 

Bon~Jou~rrrrrr. Tingtingtingtingting, tingtingting…

« …Slurp, Putian, quoi ? »

L’alarme du téléphone me réveilla. J’étais quelque peu perplexe – ce n’était pas si souvent que je dormais jusqu’à ce que l’alarme me tire de mes rêves. Attrapant le téléphone de la main droite, je découvris qu’il était effectivement déjà sept heure du matin.

Et j’avais même planifié un meeting stratégique final à six heure… Prenant peut que le pire ne me retombe dessus, je vérifiai les messages, et comme je m’y attendais, une tonne de complaintes était déjà en attente, de la part des membres de la Guilde, que ce fut Kim Yu-Rin, Hazeline ou les autres.

J’étais sur le point de filer en toute hâte quand soudain mes yeux se posèrent sur mon bras gauche, qui se sentait un peu lourd. Quelque chose pesait dessus, et cette chose s’avérait être Yu Sae-Jung.

Était-ce parce que nous avions tout donné la nuit passée ? Ou était-ce plutôt tôt le matin ? Peu importait, elle était toujours plongée au pays merveilleux des nuages et des licornes, respirant calmement et régulièrement comme un enfant. Elle n’avait pas le moindre morceau de tissu pour la recouvrir et elle était endormie, magnifique, comme si elle était dans une espèce de coma de conte de fée.

« Elle doit avoir froid. »

Ce serait bien de poser une couverture sur ce corps de rêve, mais au lieu de ça, je l’embrassai tendrement. Sa peau blanche et son visage merveilleux me donnaient presque envie de me mettre à la tourmenter à nouveau avant de partir.

Je pressai mes lèvres contre les siennes avant qu’enfin, elle n’entrouvre les yeux en gémissant. Mais ils ne parvinrent pas à s’ouvrir totalement et elle replongea immédiatement dans un sommeil béni ; elle était si adorable à se tortiller comme ça avant de se rendormir, aussi l’enlaçai-je amoureusement.

Je voulais rester comme ça pour aussi longtemps que je le pouvais. Seulement, mon téléphone n’était pas de cet avis et se mit à vibrer.

Cette fois, c’était un appel, et de Kim Yu-Rin, rien de moins.

C’était pourtant vrai, je n’avais pas le temps de paresser comme ça. Après avoir embrassé le front de Sae-Jung, je me décidai à me lever. Et tandis que je m’habillai, elle attrapa l’oreiller pour l’enlacer, comme si elle sentait que la place était désormais trop vide.

« Mignonne. »

Je lui caressai encore une fois le dos pour l’aider à faire de jolis rêves avant de quitter la maison.

 

****

 

Aussitôt que Sae-Jin arriva à la salle de conférence, il dut encaisser de nombreux regards accusateurs. Bon, après tout, ils s’étaient rassemblés là à six heure du matin, sans tenir compte des emplois du temps chargés des uns et des autres tout ça pour que la personne ayant organisé la réunion pour commencer ne se pointe pas avant sept heure et demi.

« Je suis sincèrement désolé. »

Il baissa la tête et s’excusa le plus honnêtement du monde avant de s’asseoir sur le fauteuil du patron.

« Oh, bon. Qu’est-ce qu’on peut y faire ? Pas la peine de t’excuser. Nous t’attendions, c’est tout. Tu as la personne en charge de tout ça, après tout. »

Ces mots, prononcés par Hazeline, laissaient entendre un fond de rancœur à cause de son quotidien au sein de la Tour, qui requérait sa présence et un travail acharné.

« …Désolé. »

« J’ai dit que c’était bon. Commençons, ok ? Tu as probablement été retardé à force de batifoler, de toute façon. Je peux le dire sans même regarder. »

« …… »

Sae-Jin lança un regard à Rhosrahdel.

« Oh, uh, oui. Je vais commencer avec le briefing habituel. »

 

*

 

Sous le bâtiment principal de l’entreprise pharmaceutique des el Las, à peu près deux mille Vampires affilié à leur clan se concentraient sur le déchiffrage et la recherche d’un certain grimoire très ancien, tandis que les vingt-huit mille qui restaient erraient de par le monde.

Prenant ce fait en compte, c’était sûrement une épreuve un peu trop ardue que d’affronter deux mille Vampires. D’ailleurs, même s’ils étaient capables de les combattre, le tout deviendrait très probablement un massacre sanglant. C’était un non catégorique.

Alors, Sae-Jin proposa une solution alternative.

Il s’agissait de téléporter tout le monde à l’endroit exact où le chef de clan se cachait et utiliser une barrière d’isolation pour l’isoler et s’en occuper personnellement, ce serait eux et lui, et peut-être quelques domestiques qui lui collaient au cul.

Il s’agissait du meilleur plan qu’ils avaient pu monter au bout de ce long meeting.

« Bon. Dans ce cas… »

Kim Yu-Rin entama la revue de son équipement tout en prenant les choses en main.

« Allons-y et chopons-les. »

« …Tu veux dire, genre, tout de suite ?! »

Ceci dit, Yi Hye-Rin se montra plus qu’hésitante, le visage crispé.

« Bien sûr. On ne gagnera rien à reporter. »

« Je ne me suis pas encore préparée… »

« Et de quelles préparations as-tu besoin ? »

Avec une expression d’incompréhension, Kim Yu-Rin regarda autour d’elle. Il y avait là des artefacts hors de prix, des potions, de l’équipement, des armes et d’autres choses dont il n’était même pas la peine de faire mention. Tout était là, dans la salle de conférence. Sans aucune exagération, il y avait autour d’eux pour plus de dix milliards de dollars de matériel, si quelqu’un s’amusait à tout voler et se faire une fortune au marché noir.

Mais tout ce que fit Yi Hye-Rin en réponse, ce fut rougir profondément tout en jouant avec ses doigts. Comme tout le monde se mit à l’observer avec des regards interrogateurs, Joo Ji-Hyuk se leva lentement de son fauteuil.

« Pardon, mademoiselle Yu-Rin ? »

« Oui ? »

Il l’appela de façon polie avant de venir lui chuchoter quelque chose à l’oreille. À ce moment seulement, elle vint à réaliser quelque chose d’important et se montra un peu gênée avant de toussoter deux ou trois fois et de reprendre :

« Je me rends dans une boutique pour un moment. Hye-Rin-ah, tu veux m’accompagner ? »

« Uh ? Ah… Oui, oui, je viens. »

« …………Oh. »

Sae-Jin devina ce qu’il se passait à peine à cet instant. Pendant la réunion, il avait détecté une épaisse odeur de sang et il pensait que Rhosrahdel avait tapé dans un pack de sang sans le dire à personne, une petite friandise coupable. Mais il s’agissait en réalité de la magie de Mère Nature.

Yi Hye-Rin chuchote quelque chose à Joo Ji-Hyuk avant de se lever.

« Merci… »

Ce à quoi il ne répondit rien, se contentant d’afficher un très léger sourire.

 

*

 

Après huit heures de repos forcé causées par cet évènement…

« Tout le monde est enfin prêt à partir ? »

Sae-Jin s’adressa à ses compagnons. Tous fermement agrippés à la queue du Léviathan, quand ce n’était pas à ses pattes ou à son dos.

« « « « Oui. » » » »

Une réponse parfaite, à l’unisson. Exactement ce qu’il désirait entendre.

« Parfait. On se téléporte, dans ce cas. Oh, d’ailleurs… N’oubliez pas notre but, nous y allons pour discuter. Le combat, c’est uniquement si la diplomatie échoue. »

Se souvenant des coordonnées une fois de plus, Sae-Jin ferma les yeux et imagina la scène au point d’arrivée. Aussitôt, une sensation dégoûtante et malsaine s’empara de lui, comme si l’espace se tordait autour de lui. Il avait encore une fois l’impression de se trouver dans une machine à laver en marche.

Et la première chose qu’il vit en ouvrant les yeux fut ce jeune garçon.

Un mignon et innocent garçon d’apparence, pas plus de dix ans sans doute. Il ne montra aucune surprise face à l’arrivée soudaine et inopinée de ses ennemis, les fixant simplement avec ses yeux cernés.

Il les regardait comme s’il était un enfant perdu, mais Sae-Jin en avait assez entendu sur lui pour savoir ce qu’il en était réellement. Il déploya immédiatement la barrière d’isolation.

L’espace où ils se trouvaient se sépara du reste du monde, teint d’un noir d’encre.

L’intérieur de la barrière suivait le désir de son créateur. Comme si Sae-Jin s’était soudain rappelé de l’appel de Mère Nature un peu plus tôt, l’intérieur de la barrière devint une forêt luxuriante, pleine d’arbres aux myriades de verts, un ruisseau paisible coulant sur le côté.

Au sein de ce tableau de maître, Sae-Jin fixa le gamin droit dans les yeux.

« Tu es le leader des el Las, correct ? »

« ………Je te connais. »

Les mots du jeune garçon étaient plutôt directs et spontanés. Sae-Jin ne peut d’ailleurs pas formuler de réponse appropriée.

« Tu es leur fils. »

Mais il put froncer les sourcils face à cette affirmation étrange.

« …De quoi est-ce que tu parles, maintenant ? Tu parles de moi ? »

« Si ce n’est pas toi, alors qui pourrait bien être leur enfant ? »

« …Pour quelqu’un qui connait des vérités à ce propos, tu m’as l’air un poil trop jeune. »

« Oui, je suis en effet un peu trop jeune pour ça. N’importe quel quarantenaire tel que moi est considéré comme un enfant dans la lignée des el Las. Depuis mes huit ans, mon apparence est restée la même. »

Sae-Jin se souvint d’un coup d’une chose que Bathory lui avait dite par le passé. Elle avait bel et bien mentionné qu’on pouvait trouver des caractéristiques particulières au sein des différentes lignées de Vampires.

« La jeunesse éternelle, c’est ça ? »

« Oui. Mais outre ce menu détail, n’est-tu pas curieux ? La vraie histoire de ton père ? »

Bien sûr qu’il était curieux ! Sae-Jin ne savait pas ce qui était arrivé dans le détail et la curiosité le rendait parfois fou. Mais ce n’était pas le bon moment pour creuser dans ce passé mystérieux.

« Nous ne sommes pas venus pour parler de ça. »

« Alors, quel sujet aimeriez-vous aborder si urgemment, au point de vous introduire ici comme ça ? »

Sae-Jin répondit sans sourciller.

« Des Mah-in. Et de la Fissure. »

« Ah. Alors c’est ce ça que vous voulez parler. »

Son expression faciale était délicieuse pour un gamin, les sourcils levés si légèrement.

« Je vous présente mes excuses, mais les négociations ne sont pas possibles. Nous n’avons aucune intention de laisser la Fissure se refermer. Notre but ultime a toujours été notre monde natal. »

« Mais pourquoi ? Même si vous ne rentrez pas chez vous, vous pouvez vivre ici sans problèmes, attendez juste encore un peu. »

« Hmm… Eh bien, il nous est impossible de vivre avec les autres. Mais si je pouvais expliquer le raisonnement, alors je dirais que tes parents ont leur place dans la discussion. »

« Quoi ? »

Sae-Jin fronça les sourcils à nouveau. Le gamin n’y prêta aucune attention et continua :

« Ce ne sera pas long. »

Ainsi, son histoire commença. Et comme promis, ce n’était pas un conte à rallonge.

Les parents de Sae-Jin, en tant que Chevaliers d’Eden, se sont trouvés impliqués dans cette soi-disant guerre contre les Vampires – une opération pour les éradiquer en réalité – et furent profondément bouleversés par le massacre inhumain et inutile auquel ils assistaient.

Pendant l’une de leurs missions, ils tombèrent sur lui, le leader des el Las. Et il plaida son cas devant eux, les poussant à donner raison à leur conscience, les bernant avec succès. Tout ça parce que cette ‘grande cause’, qui consistait à retourner dans la version passée de leur monde natal afin de pouvoir y changer leur destin, n’avait certainement pas l’air si mal en surface.

Alors tous deux l’aidèrent pendant quelques temps.

« Cependant, quand ils sont entrés en contact avec les Nosferatus, ils nous ont trahis. J’étais vraiment confus à ce moment, les Nosferatus ne savaient rien de nos plans au regard de la Fissure, après tout. »

« Mais ils ont appris la vérité, d’une manière ou d’une autre. Ils ont également gagné une profonde confiance de la part de tes parents. Ils croyaient tant en eux, ton père a même prédit que notre plan allait échouer. C’est pour cette raison que je l’ai tué. »

Sae-Jin fixa le gamin droit dans les yeux, sans montrer le moindre sentiment. Ces yeux illisibles se trouvaient alors vides et perçants à la fois.

« Mais après l’avoir tué, je suis devenu curieux par rapport à la source de la confiance qu’ils portaient aux Nosferatus. Alors j’ai fourni toutes les informations concernant ton père à Eden. Si la raison pour cette confiance absolue était une personne, alors peut-être, un jour, cette personne allait se montrer ? C’était mon idée, plus ou moins, à cette époque. »

Une ampoule s’alluma dans la tête de Sae-Jin.

Il sentait que les pièces du puzzle se mettaient en place toutes seules, après tout ce temps.

Il n’aurait pas été bien compliqué de détruire les informations en question puisqu’ils avaient un contrôle presque absolu sur Eden. Pourtant, elles avaient été laissées là, telles quelles, disponibles lorsque Sae-Jin était venu les déterrer.

Et la raison était évidente, maintenant.

« Puis, il est venu. Jin Seh-Hahn. Je ne sais pas quel genre de connexion cette personne a avec ton père, mais quoi qu’il arrive, il possédait clairement les prérequis pour devenir la fondation de cette croyance que partageaient tes parents. Celle qui disait qu’il sauverait le monde. »

Les lèvres des Sae-Jin tressautèrent légèrement. Sans aucun doute, les compétences de Jin Seh-Hahn et son apparence digne étaient suffisantes pour créer un tel malentendu – il avait atteint le niveau moyen supérieur en moins de six mois, même Sae-Jin devait bien admettre qu’il avait un peu exagéré et détruit le bon sens quand il avait fait ça.

« …… »

« Malheureusement, Jin Seh-Hahn s’est fait tuer. Nous l’avons tué. Tu réalises, maintenant ? Il n’y a plus de croyance possible pour toi, maintenant. Plus d’espoir, non plus. »

Et c’était donc la raison pour laquelle ce gosse lui avait raconté cette histoire passée.

Pour leur faire savoir que les el Las ne pouvaient pas vivre avec d’autres races et que l’humanité n’avait plus droit à l’espoir de ce fait.

« …Alors, c’est ce que tu penses, et c’est pourquoi tu as provoqué tout ce chaos ? »

« Oui. »

« Ah, le truc, c’est que… Je suis un peu désolé pour ça, mais… »

Cette fois, ce fut au tour de Sae-Jin de lui avouer une vérité.

« Jin Seh-Hahn n’est pas mort, gamin. »

Hazeline avait parlé à la place de Sae-Jin. Ce dernier et principal concerné esquissa un ricanement et changea son apparence pour devenir une fois de plus Jin Seh-Hahn, le Chevalier sans domicile fixe, briseur de bon sens et de commune mesure. Le visage du leader des el Las, qui se trouvait être le parfait exemple de la nonchalance désintéressée jusqu’alors, se crispa jusqu’à ressembler à un Asura. Les compagnons de Sae-Jin également, puisqu’ils ne savaient rien de cette vérité, furent choqués au point d’en rester bouche bée.

« Toi… !! »

« Alors, on change finalement d’expression, hein. »

Pas de bol, Sae-Jin et son équipe n’avaient pas le temps de gérer les choses calmement.

De derrière le gamin qui ressemblait désormais à un diable incarné et colérique surgit un tentacule indéfinissable. Il se divisa en cinq, puis en dix et attrapa rapidement chacun des membres de la Guilde présents.

« On l’appelle ‘Mugu’. Le Seigneur nous l’a offert comme outil de défense. C’est regrettable, pas même le Seigneur lui-même ne s’attendait à se trouver sous les feux avant qui que ce soit d’autre. »

Sae-Jin se transforma en Léviathan. Mais peu importe à quel point il luttait, le grotesque tentacule restait fermement bandé autour de lui.

« Mais ça ne va pas fonctionner. Parce que… »

Et juste au moment où le gosse s’apprêtait à mettre en avant l’incroyable résistance de Mugu, la barrière d’isolation craqua soudainement, détruisant en même temps le tentacule et ses ramifications.

Et cet évènement fut provoqué par un mana rouge et dense qui flottait désormais dans l’air comme une brume sanglante.

« …Putain, c’est dégueulasse, ce truc. »

Une voix des plus séductrices qui racontait les choses les moins séductrices se fit entendre.

Le leader des el Las envoya des lances formé d’un mana noir en direction de Bathory, qui apparaissait par la brèche de la barrière mais elles fondirent purement et simplement avant même de la toucher.

« Fut. Qu’est-ce que c’était que ça ? »

Elle renifla et claque des doigts. Le corps du chef des el Las se figea sur place, incapable de bouger.

« Kkeuh… »

« Tu ferais mieux d’abandonner, petit. »

Mais le ‘petit’ serra les dents.

« Encore ? Tu tentes encore de tuer un membre de ta propre espèce ? »

« Mm… On dirait qu’il y a quelque chose que tu ne comprends pas. Moi, je ne vois pas ces chiens qui traficotent avec ces enfoirés de Mah-in comme étant de la même espèce que moi. »

Des instincts, savants mélanges de violence et de désirs tordus, une intelligence sous la moyenne et finalement, des pouvoirs qui ne pouvaient pas être contrôlés correctement – la créature appelée Mah-in n’avait plus rien à espérer et ne pouvait plus être sauvée de ces trois péchés. D’ailleurs, ils étaient considérés comme les ennemis de toutes les races de l’existence.

Les ennemis des Vampires, des Elfes, des humains, des Soo-in, et de tous les autres. Tout le monde traitait les Mah-in comme des monstres.

« …Alors, pourquoi as-tu assassiné notre Seigneur ? »

Soudain, le visage de Bathory s’effondra.

« Est-ce que le Seigneur a ‘fricoté’ avec les Mah-in, lui aussi ? »

Comme s’il trouvait la fureur de Bathory plutôt appréciable, il continua.

« Notre Seigneur ne faisait que chercher le chemin vers notre salvation, voilà tout. »

« Pourquoi tu ne la fermerais pas, maintenant ? Arrête de tester les limites de ma patience, petit. »

« Mais tu le savais mieux que quiconque, n’est-ce pas ? Le Seigneur était ton parrain, après tout. »

Finalement, Bathory ne parvint pas à retenir sa fureur plus longtemps. Le mana rouge sang qui émanait de son corps percuta le garçon comme un tsunami. Ceci dit, il ne tenta pas d’esquiver et accepta le choc de tout son être.

Le tout avant de former un sourire.

En même temps, le sol s’effondra. En-dessous se trouvait une Fissure ténébreusement éternelle, dans laquelle on ne pouvait rien voir d’autre que l’obscurité profonde du néant, une brèche dans la fabrique de l’espace-temps qui existait entre les mondes. Cette Fissure les attendait.

« …Toi, espèce de putain de fils de chien !! »

À cet instant, les yeux de Bathory se teintèrent de la couleur de la panique après avoir compris ce que le gamin s’apprêtait à faire.

« À partir de maintenant, c’est ton tour. Je t’attendrai dans notre monde natal, Bathory. »

Et il se laissa tomber en direction de la Fissure, qui se mit à vibrer et trembler comme un dieu tout-puissant avant d’avaler el Las, toujours enveloppé dans le mana rouge de Báthory.

Raka

Mélange satyrique de Daria et Docteur House, élevé à grands coups de Fluide Glacial pendant un peu trop longtemps, le cynisme n'est égalé que par l'excès d'humour noir et de sarcasme quotidien dont je fais preuve.
Mais on s'en fout, pas vrai ?
Raka

Les derniers articles par Raka (tout voir)

MWLU : Chapitre 162
MWLU : Chapitre 164

11 Commentaires

  1. DarkramDarkram

    Merci à toi Raka et surtout à vous, Primarque et Thomas, de nous fournir ce chapitre bonus. Vous êtes top 😉 !

    Quel enfoiré, ce Sae-Jin ! Pendant que lui passe du bon temps avec sa dulcinée et se lève “tard” (oui, je mets entre parenthèse le mot tard parce que 7h du matin, je trouve ça quand même tôt pour être considéré comme une heure tardive pour se réveiller ^^”…), tout le reste l’attend depuis au moins 1h. L’ambiance devait être top à son arrivé ^^”…

    Tout s’explique pour le jour des tentacules ! Je croyais que c’était une spécificité des japonais. Je viens de découvrir un truc là ^^.

    Bref, blague à part, les choses commencent à sentir le roussit là. Et notre chère Bathory qui arrive au bon moment pour sauver tout le monde et tout défoncer. En deux mots : la classe !

    Vivement la suite !

    Répondre
  2. Cèlen

    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  3. Nam

    Mère Nature est Heureuse … Non c’est pas ça.

    Répondre
  4. IsybileXiaoNovels

    Merci pour le chapitre bonus !

    Répondre
  5. gutsguts

    Merci pour ce chapitre

    Répondre
  6. tang san

    merci pour le chapitre

    Répondre
  7. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  8. Gunts92Gunts92

    Bon sang ce bâtard de gosse de 40ans

    Répondre
  9. PrimarquePrimarque

    Merci pour le chapitre 🙂

    Répondre
  10. Shirosuu

    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  11. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com