MWLU : Chapitre 91

MWLU : Chapitre 90
MWLU : Chapitre 92
〈 91. La Vérité ? (5) 〉

 

« Tu ne vas pas le faire, pour de vrai ? Mais tu n’as pas fait beaucoup d’apparitions à la télé ces derniers temps… Pourquoi pas juste celui-là ? Le temps d’enregistrement est très court, aussi… »

En plein après-midi, un jour d’été. Tandis que Sae-Jin était sous pression à cause de son problème compliqué, Yu Sae-Jung était arrivée en lui présentant le script d’une émission de télé et commença à se plaindre.

« En plus, tu apparaîtrais avec moi… »

Et le coupable était ce papier, une invitation soudaine venant du dénommé Talk-Show des couples.

« Ça serait bien pour toi comme pour moi, tu sais ? Parce que… »

« Sae-Jung. »

Incapable d’en supporter plus, Sae-Jin la coupa d’une voix basse.

« Mm, hmm ? »

Elle trembla pour une seconde. Ne la regardant même pas, Sae-Jin soupira grandement en se massant les tempes.

« …Parlons… Parlons-en plus tard. Je suis vraiment occupé, là. »

« Avec quel… »

…Avec quel travail ?

Cependant, Yu Sae-Jung ne put finir sa question. L’expression de Sae-Jin et son langage corporel montraient clairement qu’il était sincèrement dérangé par sa présence à ce moment.

Elle ne put que le regarder d’un air coi, les lèvres closes. Il avait l’air si froid et indifférent à cet instant, concentré sur les documents qu’il avait entre les mains.

Ce n’était pas que cette fois-là, d’ailleurs. Elle pouvait le sentir sur sa peau, à quel point elle le dérangeait. Même s’il l’avait nié, sans aucune doute, Sae-Jin avait changé.

« …Alors, je devrais y aller. »

Cela dit, elle ne pouvait pas lui reprocher quoi que ce soit. Elle savait trop bien qui avait les réponses de toutes les questions qu’elle se posait concernant leur relation, après tout.

Et soudain, elle regretta. À l’époque, quand Sae-Jin ne parvenait pas à retenir ses pulsions – elle aurait simplement dû le laisser la prendre…

Pleine de remords, Yu Sae-Jung attrapa la poignée de porte.

« Attends. »

Elle entendit Sae-Jin dans son dos. Ses émotions lourdes se dissipèrent rien qu’un peu, et la force qu’elle appliquait sur la poignée la quitta, juste comme ça.

« …Sae-Jung. »

À chaque fois qu’elle entendait son prénom sortant de ses lèvres à lui, elle se sentait infiniment flatté. Sae-Jung se retourna, rougissant un peu.

« Il y a quelque chose dont j’aimerais te parler. »

« … »

Mais face à ces mots trop souvent entendus dans des relations compliquées arrivant à leur terme, son visage se durcit.

Il voulait lui parler. Kim Sae-Jin tournait également souvent autour du pot comme ça, quand il avait besoin de l’aide de l’Aube pour quelque chose.

« Qu’est-ce qu’il y a ? Je… suis toujours prête à t’aider. »

Elle espérait que ce ne fut qu’une demande d’aide, cette fois encore.

Mais pour elle, être utilisée de la sorte ne posait pas de problème. Parce que ça voulait dire qu’il avait besoin d’elle. Est-ce que ça ne voulait pas dire qu’il y avait une chance pour que les choses se développent dans le bon sens à nouveau ? Tout ce qu’elle avait à faire était de travailler dur pour que leur relation reparte du bon pied.

« S’il te plait, viens t’asseoir en face de moi un instant. »

Kim Sae-Jin sourit largement et désigna la chaise en face de son bureau.

 

*

 

Plusieurs jours paisibles passèrent, comme le proverbial calme avant la tempête.

Yu Sae-Jung avait dit qu’elle ferait tout ce qu’elle pourrait, mais elle l’avait également prévenu que ça n’allait pas être facile. Après tout, à partir du moment où l’Aube était impliquée, alors les ennemis de sa corporation joindraient probablement eux aussi la mêlée.

Autrement dit, il n’était pas possible d’éviter que la nouvelle ne se répande.

Ainsi, pendant qu’il était plongé dans un tas de trucs différents, le village Gobelin continuait à grandir. Maintenant, il était assez gros pour être appelé une ville souterraine.

« …C’est un truc à voir au moins une fois, hein ? »

Kim Sae-Jin éclata de rire tout en regardant les Gobelins jouer au jogku avec leurs petites jambes et leurs corps ridicules. Ces créatures étaient en train de passer leur temps libre chèrement acquis après huit heures de travail, exactement comme le feraient des humains.

Vérifiant comment ils allaient de temps en temps, Sae-Jin les trouvait plutôt adorable dans leur façon de faire. Par exemple, un Gobelin qui avait échoué à recevoir la balle se grattait l’arrière du crâne avec l’air gêné.

…Honnêtement, Sae-Jin ne s’attendait pas à trouver plus dans les Gobelins que leur QI élevé parmi tous les monstres de leur catégorie.

« Je leur ai appris un sport. J’avais pitié de voir que leur rythme de vie consistait à travailler, manger, et dormir. »

« C’est une bonne idée. Gras comme étaient devenus les Alchimistes, on dirait qu’ils en avaient besoin – mais, et les Gobelins Sorciers ? »

Les utilisations potentielles de la Sorcellerie des Gobelins était juste vraiment énorme. Ces techniques mystiques qui étaient déjà connues du reste du monde, incluant celles du genre de ‘Restriction’, ‘Détection’, ‘Protection’, etc… Elles étaient à peu près les mêmes que les sorts magiques du même nom.

Et puis, il était possible de transférer ces connaissances par le sang grâce au Trait spécifique de l’espèce des Gobelins. Autrement dit, toutes ces techniques créées par les Sorciers Gobelins allaient bientôt devenir les siennes.

« Bon, ils font de leur mieux, mais… Les résultats ne sont pas très encourageants à ce point. On dirait qu’en l’absence d’une figure dirigeante, il manque quelque chose. »

« Vraiment ? »

Même ce soi-disant transfert de connaissance ne consistait qu’en un Chef qui les passait à un Sorcier débutant, après tout.

Et alors que Sae-Jin s’apprêtait à pincer les lèvres de regret, lui et Yu-Sohn entendirent leurs téléphones respectifs vibrer en même temps.

C’était de mauvais augure, assurément. Les deux s’échangèrent un regard avant de se précipiter vers la surface.

 

*

 

– Le crime d’évasion fiscale commis par le Président du Monstre, Kim Sae-Jin, a maintenant été découvert. Le montant de 45 millions de dollars acquis par la vente des armes…

Le jour avant la rencontre prévue avec le ministre, la nouvelle éclata. Comme il s’y attendait, tout avait à voir avec les impôts de l’Orque.

Comme si tout avait été arrangé pour se dérouler avec un timing parfait, l’information se répandit comme une traînée de poudre enflammée, et le rendez-vous avec le ministre fut annulé – menant à ce second éclat, ‘Kim Sae-Jin insulte un ministre’, ou d’autres formes du même genre.

Alors, il n’avait même pas prévu de me rencontrer, au final, hein ?

Et puis, il comprenait maintenant pourquoi Kim Hahn-Seol avait demandé à Kim Yu-Rin d’enquêter sur lui.

[Pendant ce temps, la DES a reçu des rapports du Service National des Impôts et des membres du Monstre…]

Ci-dessus se trouvait un unique extrait de l’article qui occupait les premières pages des sites de recherche.

Cette unique phrase eut un énorme impact, et créa une vague gigantesque auprès du public.

Bien sûr, même si n’avait apparemment rien à voir avec son problème de taxes, ce n’était pas un mensonge de dire que quelqu’un avait bel et bien fait un rapport. Alors même si Kim Yu-Rin et Yi Hye-Rin tentaient d’éclaircir les choses, tout ce qu’ils pouvaient publier sur leur site se limitait à ‘Les journalistes ont fait une erreur en annonçant des choses pareilles aussi rapidement.’

Si Kim Sae-Jin ne savait pas ce qu’il se passait réellement, alors les membres de sa Société finiraient pas se méfier les uns des autres à un point inacceptable.

Juste comme ça.

« …Je, je n’ai rien dit de compromettant à qui que ce soit… Je, je dis la vérité ! »

Yi Hye-Rin tremblait sévèrement en entrant dans le bureau de Sae-Jin. Il avait entendu que Kim Yu-Rin se dépêchait d’arriver au QG à ce moment, elle aussi.

« La seule chose que j’ai annoncée, c’était que j’avais vu le Président et ses habitudes quotidiennes, et je n’ai jamais mentionné quoi que ce soit à propos des taxes ou des impôts… »

« Je sais. »

C’était la première fois qu’il la voyait aussi incertaine et apeurée, et Sae-Jin lui tapota gentiment l’épaule pour la calmer.

« Je sais déjà que tout est dû à des enfoirés qui essayent de me faire couler. Alors s’il te plait, ne t’en fais pas. J’ai déjà commencé à chercher le coupable derrière tout ça. »

Il avait déjà envoyé l’Apôtre ‘lié’ Rhosradel dans les rangs des Vampires, pendant que ses agents travaillaient sans cesse pour rassembler plus de merde que nécessaire à propos de Kim Hahn-Seol et ceux qui le supportaient dans l’ombre, afin de les enfoncer dans la merde jusqu’aux cheveux.

Ce n’était qu’une question de temps avant que le retour de flamme ne leur brûle la gueule.

« Si, si c’est le cas, alors… Ah !! Mademoiselle Yu-Rin n’est pas ce genre de personne non plus. »

« Je le sais bien également. »

Quand il avait demandé à Yu-Rin, en tant que Héros Orque juste avant l’incident, elle lui avait dit :

« Je dois le faire, plutôt que quelqu’un d’autre, pour qu’il n’y ait pas de déformation de l’information. »

Et ça montrait à quel point elle croyait en lui. Et puis, elle aussi était devenue une victime simplement en suivant les ordres à la lettre.

« Si ce n’est pas expliqué correctement, il pourrait y avoir un sérieux souci au niveau de l’image publique. »

Kim Sae-Jin sourit délibérément. Vrais ou pas, les problèmes liés aux taxes fiscales étaient de toute façon un problème sensible quand le public l’apprenait.

En plus, la situation était désormais à un tel point, plusieurs journaux publiaient des ramassis de conneries, qu’il exploitait l’Orque, ce genre de choses…

« Mademoiselle Kim Yu-Rin est arrivée. »

Jo Hahn-Sung en informa rapidement Sae-Jin.

 

*

 

Aussitôt qu’elle fut entrée, tous les membres de la Société se rassemblèrent pour commencer à discuter des mesures d’urgence. Mais il était simplement impossible de réfuter toutes les accusations qui avaient été prononcées à leur encontre.

À l’époque où il vivait la double vie en tant qu’humain et Forgeron Orque, il n’avait pas été assez prudent et n’avait pas pu garder le secret en toutes circonstances. Il y avait des moments où il n’avait pas fait attention, comme lorsque sa Société en était à ses débuts, et ces enfoirés l’exploitaient.

Et maintenant, quelques employés présents lors du meeting, qui n’avaient aucune idée que Sae-Jin étaient le Forgeron, finirent par dire que même si toute cette histoire n’était qu’une grosse erreur, quelques morceaux çà et là avaient vraiment un air d’évasion fiscale.

Ainsi, seulement trois heures après l’explosion publique de l’information, les médias firent ce qu’ils étaient bien connus pour faire de temps en temps ; ils jugèrent qu’il avait réellement blanchi l’argent et commencèrent à annoncer la chose comme telle. En voyant le nombre de commentaires dépassant déjà les vingt mille, Sae-Jin réalisa à nouveau l’importance de sa Société dans le monde.

Peu importe ce qui avait pu se passer, la situation étant ce qu’elle était, même s’ils demandaient une rétractation des médias, ça prendrait une éternité à arriver. Pendant ce temps, l’image publique de Sae-Jin et de sa Société toucherait le fond. Et au final, il n’y avait plus qu’un seul moyen qui pouvait résoudre ce merdier et inverser la perception négative des médias.

Il fallait révéler que Sae-Jin était le Forgeron Orque.

La seule raison qui l’avait poussé à maintenir sa double identité… C’était pour prévenir des rumeurs inutiles et des questions qui allaient sans aucun doute se répandre aux quatre coins de la planète. Après tout, la méthode qu’il utilisait pour forger des armes n’était pas quelque chose qu’il pouvait révéler au public, tant elle était différente des autres forgerons.

Et maintenant que les choses en étaient arrivées à ce point, son raisonnement était devenu quelque peu vide de sens.

Au moment où il serait lavé de tout soupçon, les médias et le public allaient sans aucun doute devenir incroyablement curieux à propos du type de Trait de Sae-Jin. Sûrement, il allait y avoir ceux qui allaient le lui demander directement, également.

…Et ainsi, il s’en trouva quelque peu gêné. Bien qu’il n’eut pas le choix que de garder tout ça secret, les autres pourraient penser qu’il était impertinent et arrogant, à jouer à un jeu comme celui-là.

« Pour l’instant, j’ai clarifié ma position, en disant qu’il n’y avait rien de tel dans mon rapport… Mais le chaos est déjà tellement grand et… je ne peux te faire aucune excuse. Je suis désolée. »

Kim Yu-Rin baissa la tête, le visage montrant une certaine détresse. À cause de l’ordre de ses supérieurs ou pas, il restait vrai qu’elle avait enquêté sur lui, après tout.

« C’est bon. C’est bon, alors s’il te plait, ne va pas te faire de cheveux blancs pour ça. Pour l’instant… »

Il n’y avait pas vraiment de choix. Sa tête lui faisait trop mal pour une telle rencontre et il sentait l’irritation qui commençait à bouillir en lui face à tous ces rapports et ces commentaires apparaissant en temps réel.

« Organise une conférence de presse. »

 

*

 

L’après-midi était toujours aussi beau, ce jour-là. De nombreux journalistes, des caméras et des véhicules de télé et de radio peuplaient le jardin situé sur les terres du Monstre, le désignant comme l’endroit où il allait s’exprimer.

Et d’ailleurs, cette conférence allait être diffusée dans tout le pays.

« …Il a vraiment blanchi de l’argent ? »

« Tout ça, c’est compliqué, on peut se poser la question. Mais je pense que oui. Par contre, plus important, je suis curieux quant à la relation entre Kim Sae-Jin et le Forgeron Orque. »

« Ouais, moi aussi. Qu’est-ce qui a bien pu pousser l’Orque à utiliser quelqu’un comme lui en tant qu’intermédiaire ? Au point d’investir l’ensemble de ses bénéfices dans la Société, même ? »

« Je ne sais pas. Je veux dire, on sait qu’il existe, mais nous ne possédons aucun détail sur lui, hein ? Ce truc d’impôts réduits lui a été accordé grâce à sa participation au tournoi des Forgerons, non ? Alors, il y a des tas de rumeurs, ils seraient demi-frères, ou il serait un esclave, d’une espèce différente, etc, etc… Mais comme il a dit qu’il allait tout révéler aujourd’hui, on va bien voir. »

Les journalistes étaient à fond. Ils discutaient entre eux comme si c’était la chose la plus importante au monde, pleins de curiosité et d’anticipation.

Tandis qu’ils étaient occupés de la sorte, deux femmes Chevaliers de l’Ordre du Corbeau firent leur apparition – les deux soupçonnées d’être celles qui avaient établi ces soi-disant rapports.

Les flashs des caméras et des appareils photos fulminèrent comme une averse de grêle lumineuse, des questions leur furent lancées à la volée, mais elle se contentèrent de répondre :

« Nous avons déjà clarifié notre position alors commencez par publier des rétractations. »

Suite à quoi elles se rendirent vers deux sièges vides préparés pour elles en première ligne de l’audience.

Ainsi, une vingtaine de minutes passa, et il n’en restait que cinq avant le début programmé de la conférence. La tension était à son comble ; journalistes et équipes de tournage attendaient en retenant leurs respirations, ils attendaient l’arrivée de Sae-Jin.

« Il arrive ! »

Affichant un visage neutre, il s’avança sur la scène. Et après avoir laissé échapper une quinte de toux factice, il trancha dans le vif.

« Evasion fiscale. Bien qu’il y ait eu quelques malentendus çà et là, c’est simplement faux. »

Ce fut sa ligne d’entrée.

Directement, les flashs crépitèrent à nouveau et des questions qui avaient l’air de rugissements sauvages au milieu d’une foule de bêtes affamées de réponses résonnaient avec fureur.

« Quel est votre raisonnement pour dire ça ? »

« Mais l’Agence Nationale est certaine de… »

« Il y a des rumeurs disant que vous réclamez l’aide de l’Aube pour dénier ces accusations. Ne vous sentez-vous pas coupable ? »

Il ne pouvait rien exister de plus douloureux que ses sens acérés de Lycanthrope assénés de la violence de ce qui se passait. Ses yeux et ses oreilles le faisaient souffrir.

« S’il vous plait, commencez par vous calmer… »

Sae-Jin ferma les yeux et baissa les mains à plusieurs reprises pour intimer les journalistes de se taire. Puis, il se saisit rapidement de ce moment de flottement pour continuer à s’expliquer.

« De nombreuses personnes sont curieuses de l’identité du Forgeron Orque. »

Il sortit un document du sac qui pendait à sa hanche.

C’était une relique de l’époque à laquelle le Forgeron Orque avait fait ses débuts – le formulaire d’inscription au fameux tournoi, qui lui avait été rendu en tant que preuve de sa participation. Même s’il n’y avait aucune empreinte digitale dessus, il y figurait une signature et l’adresse de retour.

« C’est le formulaire du moment où le Forgeron Orque a participé au tournoi des forgerons. À cette époque, celle à laquelle le Forgeron Orque gardait son identité secrète plus que jamais, l’adresse qui y est inscrite montre le bureau de poste de la Province de Gangwon. »

Ignorant les explosions lumineuses et douloureuses des flashs, il leva le papier scanné qui détaillait le début de toute l’histoire.

« Vous verrez que l’Orque n’a jamais utilisé son vrai nom. Tout a été fait avec moi, Kim Sae-Jin, en tant que représentant. Comme les complications concernant les impôts préférentiels partent de là, je suppose que le problème principal se situe dans cette partie, n’est-ce pas ? »

« Et puis, je vois qu’il y a un autre point qui a provoqué une grande confusion, et qui vous a poussé à poser des questions concernant ce problème. Pourquoi est-ce que le Forgeron Orque m’utiliserait moi, Kim Sae-Jin, en tant que représentant, un orphelin sans aucune histoire ? Est-il vraiment un esclave qui me donne simplement toutes ses créations ? »

Sae-Jin laissa entendre un long soupir, conscient qu’il faisait durer le suspense de façon sadique, à la foi pour lui-même et pour son auditoire.

« Pour être clair, il n’est pas un esclave, pas plus que je ne suis son représentant. »

Les journalistes commencèrent alors à se souvenir des déclarations surréalistes et de l’histoire improbable. Cette légende urbaine racontant que Kim Sae-Jin était le seul et unique Forgeron Orque.

Tout le monde croyait que, même si ça avait du sens, c’était impossible. Non, vraiment. Pour produire des armes du calibre de celles de l’Orque, il n’était simplement pas suffisant de se dédier corps et âme dans le métier de forgeron. Et Sae-Jin… Il n’en avait déjà pas le temps, alors en faire plus ?

« Laissez-moi clarifier les choses encore plus précisément. »

Sae-Jin prit une grande inspiration et observa les environs. Il vit les visages de gens plus que choqués. Parmi ces personnes se trouvaient Kim Yu-Rin, Yi Hye-Rin et Joo Ji-Hyuk. C’était compréhensible, vraiment, puisque Sae-Jin ne leur avait jamais révélé la vérité.

« Je suis le Forgeron Orque. »

Il s’imaginait qu’il allait se produire une explosion de flashs. Cependant, le silence et la désolation s’abattirent sur la foule, mélange d’incrédulité, de choc et d’appréciation d’une bonne blague.

Mais aucun journaliste ne songea, l’espace d’une seconde, à prendre de photos.

Raka

Raka

Mélange satyrique de Daria et Docteur House, élevé à grands coups de Fluide Glacial pendant un peu trop longtemps, le cynisme n'est égalé que par l'excès d'humour noir et de sarcasme quotidien dont je fais preuve.
Mais on s'en fout, pas vrai ?
Raka

Les derniers articles par Raka (tout voir)

MWLU : Chapitre 90
MWLU : Chapitre 92

18 Commentaires

  1. Gunts92Gunts92

    Merci pour le chapitre AWESOLE

    Répondre
  2. Higanbana

    Merci pour ce chapitre

    J’ai hâte de voir leurs réactions quand ils sauront qu’il est le Gobelin et le Lycan.

    Répondre
    1. RakaRaka (Auteur de l'article)

      Le Héros Orque, surtout :/

      Répondre
      1. Lauvel

        Je suis impatient de voir comment Kim Yu-Rin réagi, si je jour arrive xD

        Merci pour le chapitre !

        Répondre
  3. Zorbal

    Je suis Ironman …. ha non merde je me suis tromper d’univers XD

    Merci pour le chapitre!!

    Répondre
    1. Mazz

      J’ai pensé à la même chose x)

      Répondre
      1. RakaRaka (Auteur de l'article)

        Je crois que tout le monde a revu cette scène, ouais 🙂

        Répondre
  4. Cèlen

    Merci pour le Chapitre !!

    Répondre
  5. Mazz

    Merci pour le chapitre !!

    Répondre
  6. Shirosuu

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  7. drak

    merci pour le chapitre

    Répondre
  8. KryllaKrylla

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  9. TesaYuuTesaYuu

    Merci pour le chapitre ^^

    Répondre
  10. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  11. tang san

    merci pour le chapitre

    Répondre
  12. gutsguts

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  13. Kirito

    Merci pour le chapitre
    Le ln est génial merci raja
    PS:g rattrapper la trad après 2semaines(enfin)☺️

    Répondre
  14. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com