MWLU : Chapitre 92

MWLU : Chapitre 91
MWLU : Chapitre 93 Bonus
〈 92. Progression (1) 〉

 

« Je suis le Forgeron Orque. »

Cette déclaration provoqua l’ébullition du monde. Non pas de la péninsule coréenne, mais bien du monde entier. Le Forgeron Orque possédait déjà une réputation qui transcendait les frontières, et Kim Sae‐Jin venait de devenir le sujet des plus intenses conversations autour de la planète.

Joo Ji‐Hyuk, Yi Hye‐Rin et Kim Yu‐Rin ainsi que de nombreux membres de sa Société et diverses connaissances qui n’avaient aucune idée de la chose sombrèrent dans un choc sans précédent ; pendant ce temps, les réactions des médias locaux et du public étaient variées et colorées, pour ne pas en dire plus. Parmi ces gens, il y avait ceux qui ne pouvaient simplement pas y croire, d’autres complètement fascinés par la révélation et même une partie qui se mit à le critiquer et le condamner.

Mais ce qui le blessait le plus fut les opinions négatives de certains, qui commençaient par des phrases du genre « Mais quel plaisir au juste a‐t‐il éprouvé, quel sentiment de supériorité, en nous dévoilant ça ? »

Sae‐Jin se sentait tellement, tellement gêné. Il avait évidemment une excellente raison de cacher son identité, mais à chaque fois qu’il lisait ces articles, de la sueur froide se formait le long de son dos tandis que sa tête s’entourait de brouillard.

- Toutes les informations ont été compilées, mais… il semble que pour le moment, on ferait mieux d’attendre, monsieur.

Pendant que tout ça se déroulait au‐dehors, suffisamment de merde avait été déterrée à propos de Kim Hahn‐Seol et ses associés – les informations sur toutes les choses compromettantes et les actions illégales qu’il avait entreprises pour parvenir à ses fins. Même si la moitié de ces crimes dépassaient largement le cadre de la loi, les médias de masses n’en feraient pas grand‐chose.

« Bien. On va attendre. »

Malheureusement, le chaos incroyable soulevé par la conférence de presse de Sae‐Jin l’empêchait de couvrir son histoire par une autre, pas encore.

« Ce chaos, ça va durer longtemps, hein ? »

- Oui, monsieur. On dirait bien. Même si vous tenez d’autres conférences de presse, ça ne va pas se calmer de sitôt, alors peut‐être qu’il serait mieux pour vous de prendre quelques semaines de repos, monsieur.

« Un repos bien mérité, hein… Fuu‐woo. »

Kim Sae‐Jin laissa sortir un soupir long et parlant en regardant par la fenêtre. Comme la cacophonie créée par les journalistes à l’extérieur de sa maison n’avait pas l’air de vouloir diminuer avant longtemps, une bonne sieste n’était pas à l’ordre du jour.

- Oh, et… Maitre de Guilde ?

« …Oui ? »

- La nuit dernière, j’ai fait un rêve. Je voyais à travers les yeux d’un Vampire. Et dans ce rêve, le Seigneur des Vampire se réveille.

Au moment où il entendit ces mots, il déglutit sans se retenir. D’un seul coup, la compétence ‘Yeux du Loup’ s’activa d’elle-même, et ses griffes s’allongèrent de manière aiguisée. Son cœur le pressa de façon urgente, renforçant les instincts de son espèce.

« …Comment est‐ce qu’on le tue ? »

Il marmonna sans trop le réaliser. C’était une réaction simple et instinctive.

- …Monsieur ?

« Ah, ce n’est rien. Je te rappelle plus tard.

Retrouvant ses esprits grâce à la voix paniquée de Kim Yu‐Sohn, Sae‐Jin se dépêcha de raccrocher. Cependant, les battements acharnés de son cœur ne montraient aucun signe de ralentissement. Et ces putains de journalistes qui campaient devant chez lui, faisant tellement de bruit et se croyant chez eux, ne faisaient que l’irriter encore plus.

« …Uh‐whew. »

Un autre soupir plus tard, il ramassa son téléphone. Peu importe ce que ça lui coûterait, il fallait qu’il trouve une solution pour déloger ces connards qui l’empêchaient de dormir.

« …Oh, c’est toi, Sae‐Jung ? »

L’appel passa avant même la seconde sonnerie. À l’autre bout du fil, il put entendre une voix honnêtement bienvenue.

 

*

 

Pendant une semaine entière après la conférence, Sae‐Jin resta enfermé chez lui. Il refusa la moindre interview, qu’elle fut demandée par les médias locaux ou internationaux. Il les reportait toujours à « plus tard ».

Au lieu de ça, les témoignages de gens ayant aperçu un monstre étrange commencèrent à émerger entre les articles concernant Sae‐Jin, avant de se faire rapidement enterrer.

Le monstre non‐identifié, sa fourrure couleur clair de lune qui brillait si magnifiquement – et encore, ne laissant derrière lui qu’une silhouette devant les yeux de quiconque cherchait à le regarder.

Ce que les témoins avaient vu, c’était une créature semblant se projeter dans les airs, bondissant d’immeuble en montagnes tel un oiseau dans son élément. Pourtant, ce n’était rien d’autre qu’un flou momentané. Et malgré ça, les Chevaliers qui le virent par accident ne pouvaient pas oublier ce mystérieux monstre.

Bien entendu, le coupable lui‐même se foutait complètement de tout ça. Il désirait sentir le vent sur son visage dans le seul et unique but de soulager son stress, comme maintenant – alors pourquoi aurait‐il dû se préoccuper de ses actions ? Ce n’était juste pas en accord avec sa personnalité.

« …Hmm. »

Actuellement, Sae‐Jin était sous la forme du ‘Loup’, assis au sommet d’une montagne dans la région occupée par les monstres, et il étudiait le terrain sous ses yeux.

Le champ de vision qu’il possédait désormais ne connaissait aucune limite, et il pouvait voir les monstres, cette quantité complètement exubérante de monstres… mais aussi les Chevaliers menant leurs tâches à bien, ceux qui étaient en charge des rondes de nuit. Et même le flux de mana venant de ces petits êtres ne parvenait pas à échapper à son regard.

« Bâââille… »

Comme aucun d’eux n’était un Vampire, il n’avait aucun intérêt à combattre ces faiblards. Tout en bâillant, il envoya un léger coup de griffe qui balaya et annula le sort qu’une Liche était en train de lancer sur un groupe de Chevaliers.

Sae‐Jin escalada le sommet de la montagne après avoir confirmé que les Chevaliers, qui cessèrent brièvement de bouger, choqués de voir le sort annulé, se soient jetés sur la Liche pour l’achever.

En ayant fini avec sa recherche infructueuse, Sae‐Jin s’en alla vers une résidence dont la propriétaire n’était autre que Yu Sae‐Jung.

Cette demeure, située loin dans les bois de Goseong‐gun à Gangwon, dépassait facilement les 7000 m² en surface, mais ce n’était rien de plus que l’une de ces simples villas de week‐end avec une jolie vue de Yu Sae‐Jung. En fait, elle ne savait même pas qu’elle possédait un endroit pareil avant que le majordome ne l’en eût informée.

Et Kim Sae‐Jin avait demandé une petite faveur qui lui permit de rester dans cette maison pour un moment.

Il ne pouvait rien y faire, sa maison était virtuellement assiégée pour l’instant, et ce n’était pas beaucoup mieux sur les terres de la Société, qui étaient entièrement ouvertes au public ; les journalistes s’étaient cachés dans l’hôtel et le parc d’attraction en attendant leur tour…

Bien sûr, il pouvait rester planqué dans la salle de repos du quartier général, ou même dans le village souterrain, mais se changer en Loup ou dans les autres formes là‐bas causerait évidemment des problèmes, et puis il ne se sentait vraiment pas de vivre avec des Gobelins dans un endroit où le soleil ne brillait pas.

Peu lui importait la somme des raisons qui l’avaient poussé à se réfugier là, parce que cet endroit s’avérait juste parfait. La villa était située en pleine montagne, dans les bois, et il n’y avait pas la moindre âme qui vive à l’horizon ; elle se trouvait également juste à côté d’un lac, et l’air était pur. Plus que tout, enfin, il n’y avait pas d’yeux indiscrets desquels il devait s’inquiéter.

Cependant, la seule chose à laquelle il ne s’attendait pas vraiment, …évidemment…

« Grand frère, où étais‐tu ? »

C’était Yu Sae‐Jung.

Elle s’approcha avec un sourire cachotier, portant un T‐Shirt fin laissant apparaitre ses sous‐vêtements noirs et un minishort noir très aguichant. Comme si elle venait de sortir de la douche, ses joues luisaient et ses cheveux sentaient l’humidité.

« Une promenade. Mais par contre, tu n’es toujours pas rentrée chez toi ? Tu as dit que tu serais là pour deux ou trois jours au maximum. »

« …Mais c’est déjà chez moi. »

Elle était la seule raison pour laquelle il avait dû mettre en place cette routine qui consistait en une promenade quotidienne durant les quatre jours précédents. Il ne pouvait rester humain que 15 heures par jour ; alors aussi longtemps que Yu Sae‐Jung traînait dans la maison, il devait aller errer pour les 9 heures restantes.

« Quel genre de promenade dure aussi longtemps ? »

« Parce que j’en ai envie ? Mais n’y pense plus pour le moment – quand est‐ce que Hyun‐Oh arrive ? Et est‐ce que Joo Ji‐Hyuk vient aussi ? S’il te plait, appelle‐les et demande‐leur ce qu’il se passe. Mon téléphone a rendu l’âme il y a peu. »

« Oh, vraiment ? Mais uh, même moi, je ne peux… peut‐être que quelque chose est arrivé ? Je suis sûre qu’ils sont également très occupés à donner des interviews. »

Yu Sae‐Jung le regarda dans les yeux pour lui mentir de but en blanc. Elle avait déjà envoyé des SMS du style ‘Ne venez pas, je m’occupe de tout’, et puis bon… elle ne voulait pas qu’il sache. Après tout, elle était outrageusement déterminée à ce que ce qui devait se passer se passe ici.

« J’ai préparé le déjeuner. Allons manger. »

Elle attrapa la main de Sae‐Jin et le guida vers la grande table.

 

*

 

« C’est comment ? C’est bon ? »

Elle lui demandait avec des étoiles d’espoir plein les yeux.

« …Laisse‐moi goûter d’abord. »

Malheureusement pour elle, il venait à peine de remplir une cuillère de riz frit et elle était encore loin d’entrer dans sa bouche.

Et voilà pourquoi son séjour durant les quatre derniers jours était à la fois agréable et inconfortable.

De 21 h à 6 h du matin, il devait se promener dehors. Une durée totale de 9 longues heures, ce qui signifiait que son rythme de sommeil ne collait pas avec celui de la jeune fille – mais les heures du réveil oui, et Yu Sae‐Jung préparait rapidement à manger afin qu’ils déjeunent toujours ensemble.

Il en était de même le reste de la journée. Comme il n’y avait pas grand‐chose à faire, ils s’entraînaient de temps à autre, puis regardaient un peu la télé, et discutaient de choses triviales pendant un moment. Parfois, elle s’approchait furtivement afin d’initier des contacts peau‐contre‐peau. Elle posait sa tête contre son épaule, ou se servait de ses jambes comme d’un oreiller.

Et quand ça arrivait… Il ne l’arrêtait pas.

« Mm. C’est salé. »

Il mâchait le riz frit et se hâta de donner son avis. Après son évolution en Lycanthrope, même ses goûts avaient gagné en intensité et la plupart des plats normaux ne présentaient plus aucun intérêt.

« Ah ?! Vraiment ? »

Un peu paniquée, elle goba rapidement une bouchée pleine de riz. Selon sa propre langue, ce n’était pas mauvais du tout, mais quand même…

« …Ah, tu ne plaisantais pas… C’est une erreur de ma part. Je dois en refaire ? »

« Non, c’est bon. Ne t’inquiète pas, vraiment. »

Bon, ce n’était pas comme s’il allait chasser après des mets succulents pour le reste de sa vie, après tout. Sae‐Jin fourra tout le riz et l’avala en se pressant. Son assiette se vida en moins de trois minutes, pendant que Yu Sae‐Jung le regardait d’un air profondément ému.

« …Buuurrp. »

Et puis, il rota bruyamment. Mais eh, un cœur amoureux possédait la fabuleuse capacité de transformer ce genre de truc en quelque chose de très cool, et elle se contenta de ricaner légèrement, laissant entendre un commentaire sur la façon dont il était honnête avec lui‐même.

À la fin du repas, elle suivit Sae‐Jin alors qu’il se dirigeait à nouveau vers la porte.

« Je sors pour un moment. »

« Uh ? Mais il est seulement 11 h ? Tu es à peine rentré il n’y a pas longtemps… »

Elle arborait une expression surprise. La rediffusion d’un talk‐show dans lequel il apparaissait était sur le point de commencer…

« Je serai de retour à 5 h cet après‐midi. »

Kim Sae‐Jin n’en dit pas plus, se contentant de sourire gentiment en se tenant dans l’encadrement de la porte.

Ce fut suffisant pour apaiser son mécontentement face à ce départ soudain. Au lieu de lui en vouloir, elle lui dit au revoir avec un sourire encore plus large que le sien.

 

*

 

Son planning du jour était simple. Il avait prévu d’arpenter la zone de chasse sous toutes ses formes, et s’il rencontrait un monstre puissant, il le tuerait et absorberait sa pierre de mana. Puis, il irait à la rencontre de Kim Yu‐Sohn à l’heure prévue pour discuter avec lui, avant de se transformer en Héros Orque et de se rendre au village éponyme.

Hmm… Ils ont grossi.

Sae‐Jin sentait un sentiment d’accomplissement à chaque fois qu’il posait les yeux sur le village des Orques, qui était clairement devenu une ville désormais. Même si ce n’était pas cool d’entendre tous ces cris de cochon sortant de cet endroit plutôt que le Coréen qu’il leur avait appris… Ce village était devenue un endroit où ces Orques sans manières pouvaient vivre en sécurité.

Ils avaient divisé leurs rôles de façon claire, les huttes construites par les Orques eux‐mêmes étaient plus que passables, et il semblait y avoir plus de 300 demeures – voir tous ces Orques et leur croissance rapide, il ne pouvait pas s’empêcher de sentir quelque chose crépiter en lui.

Ce fut à ce moment. Une fenêtre d’informations inattendue apparut au moment le plus étrange.

[Condition remplie : L’esprit d’un Chef (2/3)]

- Lorsqu’une condition de plus sera remplie, l’hôte évoluera en Chef Orque.

- Un réceptacle dans lequel les esprits des guerriers peuvent être stockés a été créé dans le corps de l’hôte. Un maximum de 5 esprits de monstres tués au combat peut être stockés, dépendant de la puissance du monstre. Les esprits ajouteront des points de statistiques bonus en fonction du monstre d’origine.

« …Mm ? »

L’Orque pencha sa tête, confus.

Il observait la fenêtre d’information d’un air surpris quand les portes du village craquèrent et qu’une personne entra.

C’était Kim Yu‐Rin. Elle se baladait maintenant là de façon si familière, comme si elle faisait partie des habitants des lieux.

Elle n’affichait aucune expression particulière, jusqu’au moment où elle vit le Héros Orque. Son visage s’illumina alors, et elle bondit vers lui comme un petit lapin.

« Mais, pas d’entraînement aujourd’hui ? »

L’Orque gardait ses distances et fronça les sourcils. Elle lui sourit alors très légèrement tout en montrant son sac à dos.

« Je sais. C’est juste qu’il y a une paire d’Orques qui ont été blessés en sortant chasser. Je leur ai ramené des potions pour les soigner. »

« … »

L’Orque la regarda d’une expression compliquée. Ce qu’elle disait impliquait qu’elle était régulièrement là, à les surveiller et prendre soin d’eux.

Une humaine qui prenait soin des monstres. La presse aurait droit à une putain de récolte divine s’ils apprenaient ça.

« En d’autre termes, oui, ça veut dire que je ne suis pas là pour toi. En plus, nous à l’Ordre du Corbeau, nous avons décidé de protéger ce village des braconniers, aussi. »

Oubliant complètement le visage illuminé qu’elle affichait quelques secondes avant, elle tenta de paraître la plus indifférente possible tout en dépassant l’Orque.

Il gloussa pour lui‐même et se tourna pour la suivre.

…Eh, il me suit ?

Kim Yu‐Rin sentit ses lèvres vibrer lorsqu’elle jeta un œil par‐dessus son épaule.

Elle s’imaginait déjà que sa tactique « Je te cours après, je ne te veux plus » fonctionnait à merveille.

Raka

Raka

Mélange satyrique de Daria et Docteur House, élevé à grands coups de Fluide Glacial pendant un peu trop longtemps, le cynisme n'est égalé que par l'excès d'humour noir et de sarcasme quotidien dont je fais preuve.
Mais on s'en fout, pas vrai ?
Raka

Les derniers articles par Raka (tout voir)

MWLU : Chapitre 91
MWLU : Chapitre 93 Bonus

13 Commentaires

  1. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  2. KryllaKrylla

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  3. Cèlen

    Merci pour le chapitre!!!

    Répondre
  4. Hinomura kid

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  5. TesaYuuTesaYuu

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  6. Higanbana

    Merci pour ce chapitre

    J’adore cette dépendance des deux filles à son égard. Ça crée des situations toutes plus drôle les une que les autres.

    Répondre
  7. Shirosuu

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  8. Gunts92Gunts92

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  9. essitamessitam

    merci pour le chapitre

    Répondre
  10. tang san

    merci pour le chapitre

    Répondre
  11. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  12. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  13. gutsguts

    Merci pour le chapitre

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com