MWLU : Chapitre 99 Bonus

MWLU : Chapitre 98 Bonus
MWLU : Chapitre 100 Bonus

ALLEZ ! ON Y ARRIVE ! Deuxième chapitre du jour et le troisième de la série que vous offre Gaël ! Plus qu’un et je serai à jour 🙂

Prochain chapitre, nouvel arc !


 

〈 99. Eden, la Tour des Chevaliers (3) 〉

 

« Dis, combats contre moi. »

Aussitôt que Kim In‐Soo eut tourné les talons pour s’en aller, Yi Yu‐Jin posa la question fatidique à Sae‐Jin.

Le septième jour, qui s’avérait être le lendemain, tout était réservé afin de mesurer ce qui concernait le mana et la puissance magique, les tests psychologiques et autres questionnaires concernant leurs caractères ainsi que pour répondre aux interviews demandés par les Ordres de Chevaliers. Alors il était clairement temps pour elle de renverser le classement. Cependant, Yi Yu‐Jin avait l’air quelque peu anxieuse, car si Sae‐Jin refusait, ce serait définitivement la fin.

« … »

Malheureusement, Sae‐Jin était trop occupé à fixer une chose invisible. Il avait le regard perdu dans le vide et ne lui répondit pas. Se sentant frustrée, elle l’attrapa par le bras et se mit à le secouer ; seulement alors tourna‐t‐il la tête vers elle.

« Allez ! »

« …Allez quoi ? »

« On se bat ensemble. »

« Uh… Ah… Bien sûr. »

Face à cette réponse un peu trop facilement donnée, elle afficha un sourire perplexe et étrange. Mais il ne dura qu’un instant, et se transforma rapidement en un vrai rire de victoire.

« Aha ! Comme je m’y attendais, tu es vraiment un homme ! Direct et volontaire ! Tu ne te rétractes pas, maintenant, hein ? »

« Ouais, ok. »

Ainsi, l’heure du repas toucha à sa fin et les cadets commencèrent à s’étirer et s’échauffer en vue des duels à venir.

Et une heure plus tard, ils se rassemblèrent tous au sein d’une immense arène de duel au quatrième étage de la Tour.

Kim In‐Soo annonça aux cadets de saluer les observateurs dissimulés dans des endroits stratégiques, et ils s’inclinèrent tous à 90 degrés. Et ces salutations signifièrent le début des duels.

La plupart des cadets s’imaginaient que la succession des combats allait devenir plutôt longue car ils étaient quelque peu nombreux, mais quand les choses se développèrent réellement, chaque duel ne dura pas plus qu’un bref moment.

Non, ça ne signifiait pas que les cadets bien classés avaient choisi de combattre ceux en bas de la liste, mais plutôt qu’ils étaient conscients de ce système de score et qu’ils préféraient combattre les autres cadets presque aussi bien placés qu’eux.

« …Ohhh. »

Un flash lumineux émis par la lame de Goh Yun‐Jong fit fondre l’arme d’un cadet anonyme, mettant fin par la même occasion au 35ème duel. Et 25 minutes à peine s’étaient écoulées depuis le début du test.

« 9ème dans le classement, Goh Yun‐Jong, vainqueur. »

« Bien joué ! »

Exaltée par la victoire de son ami, Yi Yu‐Jin se leva de son siège et s’écria de tout son cœur.

« Suivants, Yi Yu‐Jin et Jin Seh‐Hahn. Veuillez entrer dans l’arène. »

Sa joie ne dura qu’un instant, cela dit. À peine appelée, elle devint incomparablement dure.

Jin Seh‐Hahn monta jusque dans l’arène comme il lui était demandé et elle lui emboîta le pas.

Et tandis que les deux adversaires se faisaient face, différentes pensées se succédèrent dans leurs esprits.

…Bon, comment est‐ce que je devrais faire ça ? Avec un seul coup, comme d’habitude ?

Assurément, il n’a aucune expérience dans ce genre de combat ! Alors je ne dois pas lui donner la moindre chance de s’organiser et l’attaquer directement… Mais quelque chose ne tourne pas rond. Peut‐être que je devrais prendre mon temps et attendre une ouverture claire…

C’était évident. Yi Yu‐Jin se torturait l’esprit. Son adversaire, comme à son habitude, prenait ce genre de combat à la légère.

 

*

 

« Qui donnes‐tu vainqueur ? »

Les observateurs ne pouvaient pas masquer leur excitation tandis que le combat le plus important était sur le point de commencer.

« Je suis toujours convaincu que Yi Yu‐Jin va gagner. Elle a peut‐être été diplômée de l’Académie à un plus jeune âge que Yu Sae‐Jung, mais elle reste un Chevalier qui a une telle volonté qu’elle refuserait toute affiliation juste pour une deuxième chance d’entrer à Eden. Et si on prend en compte l’expérience réelle en combat, il doit déjà y avoir un fossé entre ces deux‐là. »

Les observateurs faisaient part de leurs opinions. Quelqu’un prétendait qu’après l’utilisation d’un coup spécial, le duel se terminerait rapidement, s’il en croyait ce qu’il s’était passé jusqu’à présent. Certains n’étaient pas d’accord et disaient que les niveaux de compétences étaient de même niveau, que le combat pourrait s’éterniser pour au moins quelques minutes…

Mais au milieu de toutes ces discussions, d’un seul coup et de façon totalement inattendue, une annonce hurlante mis tout le monde dans un état de stupeur soudaine.

« …Terminé ! Premier au classement, Jin Seh‐Hahn, vainqueur ! »

Même la voix de l’arbitre tremblait, comme s’il ne s’attendait pas du tout à annoncer cette victoire.

« …C’était quoi, ça ? »

Perplexe face à cette annonce soudaine et complètement extravagante, Kim Yu‐Rin se leva d’un bond et de ses propres yeux, vérifia quelle était la situation dans l’arène. Et elle vit une Yi Yu‐Jin à quatre pattes, se tenant l’estomac et crachant tripes et boyaux alors que debout face à elle, Jin Seh‐Hahn la regardait les poings serrés.

Le duel était clairement terminé, en effet.

« …Keum. »

Jin Seh‐Hahn se gratta la tête, visiblement gêné. Il n’avait pas prévu de terminer ça aussi efficacement… mais il n’avait pas non plus imaginé que son adversaire aller se jeter sur lui dès le début et comme une malade, en l’obligeant à balancer un coup de poing presque par réflexe.

Et le résultat de ce simple coup de poing, relativement léger d’ailleurs, était hors‐chartes.

« …Haaaaaaa…Greeeuuuuaaa… »

Yi Yu‐Jin bavait et ne parvenait pas à se relever ; pendant ce temps, tous les autres cadets regardaient le clochard d’un air complètement ahuri.

« Je… Je suis plutôt en veine aujourd’hui, haha. Je ne m’attendais pas à ce que tu te jettes sur moi comme je l’espérais. J’ai vraiment une chance de cocu ! »

…il sentit cela dit le besoin urgent de dire quelque chose face à tous ces regards insistants.

 

*

 

La première étape de l’examen du jour était arrivée à son terme, et les cadets reposèrent leurs corps meurtris en attendant l’arrivée de l’expert – l’experte, en l’occurrence.

Jin Seh‐Hahn engloutissait bouteille d’eau sur bouteille d’eau tant il était nerveux quant à sa future rencontre avec sa petite amie. D’un autre côté, Yi Yu‐Jin restait silencieuse, complètement abattue. On pouvait voir des traces humides au coin de ses yeux.

« Oh, OUAH !! »

Ce fut à ce moment, Yu Sae‐Jung fit son entée.

Et elle était, sans aucun doute, une idole. Non seulement les cadets auparavant silencieux se levèrent pour l’observer bien comme il faut, mais même Kim In‐Soo restait là, totalement béat alors qu’il était perdu dans l’admiration d’une femme qui avait l’air d’exsuder un charme plus mature qu’avant.

Même si elle était venue pour participer à des duels, elle portait des talons aiguilles. Elle grimpa dans l’arène tout en laissant glisser son regard sur la foule de cadets.

« …Mes standards d’évaluation sont très directs. Si vous pouvez encaisser un seul coup de ma part, je vous donnerai un bon score. »

Son attitude était incroyablement cool et distante, et Sae‐Jin, qui avait pris certaines habitudes avec elle, ne la reconnaissait pas.

« Comme je n’ai pas des masses de temps, allons‐y rapidement. On commence par la dernière personne en liste, et on finira par le mieux classé. »

La seconde partie des duels commença de cette manière et se termina plus rapidement que la première. Presque aucun des 70 et quelques cadets n’était parvenu à recevoir un coup de Yu Sae‐Jung, pourtant équipée d’une simple épée en bois, et le tout ne dura qu’une dizaine de minutes en tout et pour tout.

Il y avait six différents types de tatouages magiques répartis sur son corps ; Sae‐Jin eut enfin l’occasion de voir par lui‐même quel genre de mini‐monstre il avait créé par inadvertance.

« Suivante… Yi Yu‐Jin ? »

« Oui !! »

Yi Yu‐Jin répondit aussi énergiquement que possible et se hâta de prendre sa place. Bien qu’elle ne fut que de deux ans la cadette de son adversaire, en voyant son modèle face à elle, elle ne put s’empêcher de montrer les étoiles qui brillaient au fond de ses yeux.

« Bon, on commence ? »

Yu Sae‐Jung balança légèrement son épée. Même si elle semblait faible et légère, la pressions que Yi Yu‐Jin sentit s’abattre sur elle fut largement au‐delà de ce à quoi elle s’attendait.

« Uh‐aht !! »

Elle laissa échapper un étrange cri de douleur et de surprise mais parvint plus ou moins à résister à l’attaque, même si ce n’était que d’un cheveu.

Yu Sae‐Jung commença à compter jusqu’à cinq tout en maintenant la puissance qui oppressait sa jeune adversaire avant de retirer son épée.

« Heu uh uh… »

Morte d’épuisement après un simple assaut, Yi Yu‐Jin s’effondra à genoux, ses jambes tremblant de façon incontrôlable.

« Très bien. »

Les cadets applaudirent sa prestation, elle était la deuxième personne à passer le test, après Kim Myoung‐Hahn.

« Ok, et le suivant… ? »

Finalement, Kim Sae‐Jin, ou plutôt Jin Seh‐Hahn, entra d’un pas hésitant.

« …Allons‐y ? »

« …Bien sûr. »

Comme sa voix était devenue plus profonde à cause de la bestification, il n’était pas trop inquiet, mais pourtant… Etrangement, au lieu de l’attaquer, elle commença à observer son visage avec attention.

« Heu mm… »

Il se disait déjà qu’elle avait découvert le pot aux roses, ou qu’elle n’allait pas tarder si les choses se prolongeaient de la sorte, alors il s’élança vers elle le premier.

« … ?! »

Le visage de Yu Sae‐Jung, plein de désarroi face à un adversaire qui attaquait au lieu d’attendre le coup qu’elle devait lui envoyer, infusa son épée de mana et l’abattit sur son adversaire en approche.

Sae‐Jin agrippa l’arme ridicule à mains nues et resta là, à ‘supporter’ l’attaque pour une dizaine de secondes, avant de déterminer par lui‐même que ça devait être suffisant et de la relâcher.

« … »

Et pour enfoncer le dernier clou, il fit trembler ses jambes également – mais de manière volontaire, du mieux qu’il pouvait – et se laissa tomber au sol comme un idiot.

Yu Sae‐Jung fronça les sourcils et l’observa avant d’ouvrir la bouche.

« …Très bon, mais quand même… »

…Ce type, j’ai l’impression de l’avoir déjà vu quelque part.

Cependant, elle ne se permit pas de prononcer les mots qui lui chatouillaient la langue et qui pourraient tout à fait prolonger son séjour en ces lieux. Rentrer à la maison plus tôt était quand même sacrément plus agréable, après tout.

« C’est tout pour aujourd’hui. Fin du test. Je pars devant. »

Les yeux plissés en arc‐de‐cercle et tout en chantant intérieurement, elle se dépêcha de s’en aller tout en imaginant un certain quelqu’un qui l’attendait peut‐être à la maison, aujourd’hui ♪

 

*

 

Et ce fut sur cette scène que se termina l’évaluation des Chevaliers, de façon plutôt décevante.

Jin Seh‐Hahn refusa toutes les invitations généreuses de divers Ordres de Chevaliers et se porta volontaire pour travailler à Eden ; et actuellement, il attendait calmement la réponse qui devait arriver une semaine plus tard.

Le dimanche suivant était plutôt banal. Le temps était vraiment clair et une chaleur étouffante était amenée dans les bâtiments par les vents pas très bienvenus.

À l’intérieur de sa maison climatisée, Kim Sae‐Jin caressait gentiment la tête d’une Yu Sae‐Jung endormie tout en réfléchissant.

Je me demande qui serait vainqueur entre le Chef Orque et le Lycanthrope…

…Bon, ce n’était pas si important, après tout.

Peu importe ce qu’il pouvait se passer, il appréciait vraiment ces quelques jours de paix. Ce fut alors qu’un rayon de lumière sortit d’un certain cristal non‐loin. Une communication magique de la part de Kim Yu‐Sohn ; Sae‐Jin s’empressa de la recevoir.

« Oui. »

- Monsieur, c’est Kim Yu‐Sohn.

« Oui. »

Il n’était pas une personne à le contacter sans raison. Sa voix avait également l’air plus lourde qu’à son habitude.

- J’ai fait un rêve, monsieur.

« … »

À chaque fois qu’il disait ça, le cœur de Sae‐Jin faisait des bonds tout en menaçant de s’arrêter de battre pour un instant. Un réflexe conditionné qu’il avait développé, alors que l’anticipation et la terreur de ce qu’il allait dire prenait le pas sur l’impatience d’entendre les mots.

- On dirait que… à l’avenir, les choses vont s’avérer difficiles, monsieur.

« Peux‐tu me donner des détails ? »

- J’ai vu d’innombrables boss envahir le monde, monsieur. L’oiseau de l’autre fois n’était rien d’autre que ce qui semble être les prémices d’une invasion. Et ce n’est pas que la Corée… Quand j’ai vu les quelques fragments de journaux apparaître dans mes rêves, même les pays les plus éloignés semblent sur le point de souffrir.

Kim Sae‐Jin perdit la voix face à cette révélation trop soudaine.

- C’est pourquoi, monsieur, nous avons un besoin immédiat. Il faut nous préparer.

« …Se préparer ? »

- Oui, monsieur. Dans le sous‐sol de notre Guilde, nous possédons de nombreux Gobelins ainsi que des Griffons et des Héros Orques qui deviennent de plus en plus forts chaque jour. Cependant… Ce ne sera pas suffisant, pas d’après les visions que j’ai eues. Je suggère que nous renforcions les Ordres de Chevaliers qui sont en de bons termes avec la Guilde…

Contrairement à ce qu’il lui connaissait, les mots de Kim Yu‐Sohn étaient rapides, désorganisés et pleins de panique. Sae‐Jin put plus ou moins comprendre ce que le Mercenaire Vétéran essayait de lui dire.

« Bon, pour l’instant… Je ne comprends pas bien, mais peu importe. Je vais faire comme tu me conseilles. Va parler à Jo Hahn‐Song et établis un plan d’action pour le futur. »

- Oui, monsieur. Je comprends, monsieur.

Les calamités créaient les héros ; Kim Sae‐Jin et sa Guilde remplissaient les conditions nécessaires et possédaient le talent qu’il fallait pour en devenir ; avec Sae‐Jin aux commandes afin de créer un stock faramineux de potions qui allaient être très demandées en peu de temps dans ces temps troublés, avec sa capacité à créer des armes parfaites, les Vampires et leurs plans sinistres pouvaient être combattus.

En plus, la notoriété, la fortune et l’honneur de la Guilde et de son Maitre ne feraient que bondir vers les cieux.

Cela dit, il y avait une ligne distincte entre le Héros et le Monstre. Un faux pas et un héros pouvait devenir la pire des horreurs.

Et Kim Sae‐Jin n’était pas tout à fait clair dans sa tête à ce niveau. Dans les rêves qu’avait son subordonné de temps en temps, il était toujours inquiet et apeuré. Peut‐être qu’il ne pouvait pas le sentir consciemment, mais son estime personnelle la plus pure, celle qui mélangeait l’humain et le monstre au fond de lui était sans doute la cause de ces sentiments partagés.

« Dans ce cas, monsieur, je vous appellerai à nouveau après avoir rencontré monsieur Jo Hahn‐Sung. »

- Fais.

Kim Yu‐Sohn raccrocha et soupira.

Le rêve qu’il avait fait était long, cette fois. Il put en comprendre la majeure partie. C’est pour cette raison qu’il s’était rappelé des mots « 回光返照 (회광반조) ». (NdT : Hwee‐Gwang‐Ban‐Joh. Désolé de l’avoir laissé en Hanja, mais c’est difficilement traduisible. Le sens se rapproche de « La lumière du soleil qui illumine le ciel juste avant de se coucher » et parle de l’esprit d’une personne qui devient plus pur juste avant sa mort, en somme.)

« … Keheup !! »

Soudain, il sentit quelque chose lui remonter dans la gorge, et il couvrit rapidement sa bouche de sa main. Un liquide épais et cramoisi s’échappa entre ses doigts et goutta sur le sol.

« …Keuheum. »

Après avoir craché du sang, il fixa la tache au sol. Il pouvait clairement sentir qu’il n’avait plus beaucoup de temps devant lui – cette putain de malédiction vampirique était en train de bouffer ce qu’il lui restait à vivre.

J’espère que mon fils pourra faire un travail correct après mon départ.

Il avait instruit son fils, éduqué et guidé de la meilleure des façons et il achevait déjà une quantité considérable de travail à la tête des Mercenaires. Il n’aurait pas grand mal à faire vivre sa légende.

Et pourtant, il semblait avoir des problèmes face à Kim Sae‐Jin.

Sae‐Jin se moquait de laisser quelqu’un d’autre prendre des responsabilités. Non, il était le genre de type à souhaiter la bienvenue à quiconque n’avait pas de motifs cachés. Il en était venu là à cause de toute cette peur accumulée en lui, qui le rendait particulièrement inquiet quant aux décisions qu’il prenait et qui pourraient créer des vagues dans la mauvaise direction si elles s’avéraient mauvaises.

…Je devrais y songer bientôt. Il faut qu’ils en discutent.

Les yeux sombres, Kim Yu‐Sohn regardait le monde de l’autre côté de la fenêtre. Le soleil illuminait paisiblement les terres de Corée. C’était vraiment un spectacle magnifique, bien digne d’être appelé « Vie quotidienne ».

Raka

Raka

Mélange satyrique de Daria et Docteur House, élevé à grands coups de Fluide Glacial pendant un peu trop longtemps, le cynisme n'est égalé que par l'excès d'humour noir et de sarcasme quotidien dont je fais preuve.
Mais on s'en fout, pas vrai ?
Raka

Les derniers articles par Raka (tout voir)

MWLU : Chapitre 98 Bonus
MWLU : Chapitre 100 Bonus

8 Commentaires

  1. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  2. Shirosuu

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  3. gutsguts

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  4. Higanbana

    Merci pour ce chapitre

    Vous pensez que Sae‐Jin pourra briser la malédiction vampirique ?

    Répondre
  5. KryllaKrylla

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  6. Gunts92Gunts92

    Merci pour le chapitre
    Ça me fait flipper la pression qui va se passer un truc de dingue

    Répondre
  7. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  8. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com