Rebirth – Chapitre 15

Rebirth - Chapitre 14
Rebirth - Chapitre 16

J’avais totalement zappé que les premiers chapitres étaient totalement inégaux. Donc voici un “petit” chapitre de 4000 mots !

J’espère que vous apprécierait l’effort que j’ai mis dans la narration afin qu’elle paraisse un peu plus naturelle et un peu moins “anglicisée”. Tout n’est pas facile à traduire avec des termes courants et des fois, c’est un peu sportif, mais je suis personnellement assez content du résultat. =)

Bonne lecture.

 

 

Rebirth – Chapitre 15 : Vu Sous Un Nouveau Jour

Shi Feng avait frôlé Nie Yan, mais il n’avait pas pu remarquer la présence de celui-ci ?

« Putain… Où est cette mauviette ? » S’était-il murmuré à lui-même. Il n’avait pas encore réalisé qu’il avait été repéré.

Nie Yan se faufilait tranquillement dans les pas de Shi Feng, le suivant de près. Son regard était concentré sur une zone dans le dos de son adversaire.

La dague dans la main droite de Nie Yan s’était précipitée aussi vite que l’attaque d’un crotale vers le dos de sa victime inconsciente du danger.

Le temps que Shi Feng se rende compte que quelque chose n’allait pas, il était trop tard. La dague était arrivée au bout de sa course, pénétrant profondément le dos du Chevalier Errant.

{Shlink ! Splurt !}

La lame avait facilement transpercé l’équipement de base de Shi Feng, lui infligeant 31 points de dégâts. Comme on pouvait s’y attendre, la défense d’un Voleur niveau 2 n’était pas bien haute.

Un joueur attaquant et un joueur attaqué. Immédiatement, les deux Camouflage avaient disparus en même temps.

Ayant finalement découvert son assaillant, Shi Feng s’était retourné pour riposter. Il avait donné un coup latéral avec sa dague, faisant un geste ample.

Son coup avait semblé un poil trop court pour porter, et elle n’avait même pas frôlé Nie Yan.

« Coup Vital ! »

La lame du Voleur Tempête semblait porter un voile glacial alors qu’elle se précipitait vers la gorge de Shi Feng.

[Système : Coup Vital réussie ! Attaque +5%, des dégâts additionnels sont infligés !]

En un mouvement souple, les 79 points de vie restants de Shi Feng s’étaient envolés. Ses yeux étaient remplis d’incompréhension et de peur, comme s’il avait vu un fantôme.

{Thud.}

Son corps s’était alors étalé sur le sol de la jungle.

Le combat avait duré en tout et pour tout quelques secondes. Nie Yan avait encore sa barre de vie pleine.

Le coin de la bouche de celui-ci s’était retroussé en un sourire de dédain. Il n’avait même pas eu à dévoiler une fraction de ses compétences réelles face à un Chevalier Errant débutant de niveau 2.

Ils étaient tous les deux retourné dans l’auditorium en même temps.

« Shi Feng, qu’est-ce qui s’est passé, bordel ? »

« Comment… Comment ça a pu se finir aussi vite… ? »

Les quelques  membres du groupe de Weik Kai s’étaient précipité sur Shi Feng et l’avaient entouré, lui posant des questions. Sur l’écran de la vidéo, ils avaient vu Nie Yan et Shi Feng apparaître au début du combat et à partir de ce moment, ils n’avaient basiquement pu rien voir de l’échange. En l’espace d’un court instant, Shi Feng s’était retrouvé mort sur le sol.

« Ses mouvements étaient vraiment rapides. » S’était rappelé Shi Feng en repensant à leur échange. Nie Yan avait seulement effectué des mouvements simples, mais sa vitesse d’exécution avait été incroyable. De plus, Il avait été tué en deux coups ; Un d’eux avait touché un point vital. Dans le jeu, le système aidait les mouvements des joueurs lorsqu’ils utilisaient des sorts. Cependant, pour ce qui était de la vitesse de réaction, du jugement et autre, dépendaient tous des capacités des joueurs. Shi Feng avait du mal à imaginer ce qu’il adviendrait si les deux se retrouvaient un jour dans un vrai combat, surtout si Nie Yan avait une lame entre les mains.

Alors qu’il regardait fixement Nie Yan comme s’il le voyait pour la première fois, il s’était remémoré toutes les fois où ils l’avaient maltraité. Il se souvenait qu’à chaque fois, il serrait les dents et accepté l’humiliation sans rien dire. Si cette personne avait toujours fait semblant… s’en était presque terrifiant. En repensant à la dague entre les mains de Nie Yan, il avait senti un courant froid lui traverser le cœur.

« J’ai perdu. » A ce moment, Il n’avait pas osé nier sa défaite. Les faits s’étaient déroulés sous les yeux de tous. De plus, il avait perdu de manière non-équivoque.

Il n’y avait pas besoin d’avoir peur de ceux qui agissaient de façon arrogante et tyrannique. En vrai, les gens qui se donnaient un air dur ne faisaient que se déguiser ; Shi Feng était ce genre de personne. Ce que les gens craignaient le plus étaient ceux qui possédaient une puissance énorme et qui pouvaient tout supporter sans broncher.

Ça lui avait rappelé l’histoire du Grand-Père Lei qui avait ouvert un restaurant dans le village de Gatehead. Il était vraiment une personne aimable et douce. Historiquement, la zone avait appartenu à des gangsters et ils venaient souvent dans le coin. Ils avaient l’habitude de manger sans payer et de saccager le restaurant. Grand-Père Lei avait toujours fermé les yeux sur leurs agissements, supportant l’humiliation. Mais une fois, alors que Shi Feng était venu pour profiter d’un repas gratuit avec une dizaine de personnes, ils étaient tombés sur la fille de Grand-Père Lei. Celui-ci avait le dos bossu et était dans un état lamentable, mais sa fille était vraiment belle et pleine de vie. Plusieurs délinquants n’avaient pas pu résister à la tentation et avaient essayé de poser la main sur elle.

Grand-père Lei les avait supplié de la laisser, mais ceux-ci n’avaient rien voulu entendre. Ils avaient commencé à déchirer les vêtements de la fille, ce qui avait enragé le vieux. Il avait alors attrapé son couteau de cuisine et tué les trois gangsters en un clin d’œil. Puis, avec son couteau, il avait coupé le bras de Chef Yin. Grand-Père Lei était couvert de sang et pourtant il restait calme et détaché, permettant ainsi aux clients d’appeler la police. A l’époque, Shi Feng avait été tellement effrayé qu’il s’était pissé dessus.

Comme Grand-Père Lei avait agi en état de légitime défense, il n’avait été condamné qu’à six mois de prison ferme. Après ça, plus personne n’avait osé causer des troubles à son restaurant, ni toucher à sa fille.

Les gens capable d’endurer sans rien dire étaient les plus effrayants. C’était parce que le jour où ils décidaient de riposter, ils pouvaient devenir bien plus terrifiants que n’importe qui. Se souvenant de cette scène, Shi Feng avait commencé à transpiré.

Après avoir vécu un tel évènement, il avait commencé à agir de façon plus posée. Après quoi, cependant, il avait commencé à suivre le groupe de Wei Kai. Mais suite à son combat avec Nie Yan, il s’était mis à trembler intérieurement. S’ils harcelaient Nie Yan jusqu’à son point de rupture, est-ce qu’il agirait comme Grand-Père Lei ? Est-ce qu’il attraperait une lame et leur trancherait la gorge de la même façon qu’il lui avait tranché la gorge dans le jeu ?

« Dorénavant, ça serait mieux de ne plus provoquer ce mec. Il est définitivement plus coriace qu’on pourrait le penser. » Avait prévenu Shi Feng en parlant à ses camarades.

« Shi Feng ! Tu ne peux pas être terrifié après avoir juste perdu un match, non ? A partir de maintenant, je ne te connais plus. » Avait rétorqué un autre jeune face à sa couardise. Les autres avaient aussi eu un regard dédaigneux à son égard.

« Je vous paierai l’argent que je vous dois. Quant à la défaite, ce n’est pas bien grave en soit. » Avait-il dit. Il avait soudain compris. Bien que les gens comme lui se sentent bien après avoir brutalisé les autres, il viendrait un jour où leurs dettes seraient payées, et bien souvent ça serait dans le sang. Ce jour-là, Chef Yin avait perdu à la fois son bras et sa position de chef. Maintenant, il ne pouvait survivre qu’en fouillant les ordures. Quant aux trois gangsters qui avaient des vu sur la fille du vieux, ils n’avaient même plus de vie à entretenir.

« Casse toi. Dégage. »

Nie Yan ne prêtait plus attention aux autres. Il avait continué à regarder le match entre Tang Yao et Wei Kai. Ils en étaient toujours au second tour. Comme c’était un décor ouvert, Tang Yao avait perdu son avantage et il avait fini par être tué par un coup d’épée de Wei Kai.

Un match après l’autre, les deux adversaires s’étaient affrontés. A la fin des dix matchs, Tang Yao en avait gagné deux et Wei Kai en avait gagné huit. Ainsi, Tang Yao avait perdu 1200 crédits.

« Putain, Cet enfoiré a appris un nouveau sort. Cette fois c’est le sort de Berserker Aura de Résistance Magique. Cette défaite est vraiment déprimante. » Avait dit Tang Yao avec colère. Aura de Résistance Magique était un sort qui, comme son nom l’indiquait, permettait de résister à la magie. Un Berserker avec ce sort pouvait pratiquement être considéré comme un anti-mage.

« Tu sais, Aura de Résistance Magique ne fais que réduire tes dégâts d’une portion. Lorsque tu es en PVP (Player versus Player, Joueur contre Joueur) en tant que Mage Arcanique, tes mouvements doivent être rapides. De plus, tu dois toujours garder du mana en réserve. Enfin, tes réactions doivent être rapides elles-aussi. Et pour finir, quand tu combats, le timing de tes sorts était incorrect. » Avait conseillé Nie Yan. En termes de force, le personnage de Tang Yao était meilleur que celui de Wei Kai de beaucoup. La raison de ses défaites successives n’étaient pas dues au fait que Wei Kai était meilleur que lui en tant que joueur. C’était plutôt du fait que les Mages Arcaniques étaient plus exigeants mécaniquement que les Berserkers. Un Mage Arcanique expérimenté pouvait facilement s’amuser avec un Berserker du même niveau. Des classes simples comme les Berserkers dont les techniques consistaient essentiellement à taper comme des brutes ne demandaient pas de bonnes mécaniques.

« Eh ben ! Je ne m’attendais pas à ce que tu en saches autant. » Avait dit Tang Yao avec admiration. En y réfléchissant, les propos de son ami avaient du sens.

Après avoir ouvert la porte, Wei Kai et son groupe avait rejoint Nie Yan et Tang Yao, Shi Feng les suivant derrière. Ce dernier avait lancé un regard compliqué à Nie Yan.

« Jeune maître Tang, on dirait que votre frère grandit de plus en plus. Étonnamment, il a vaincu Shi Feng. » Avait dit Wei Kai en plissant des yeux vers Nie Yan. Par le passé, ce dernier s’était toujours comporté comme un punching-ball bien éduqué. Mais c’était vrai qu’aujourd’hui, il avait l’air différent. Que ça soit son tempérament ou ses expressions, il avait subi un énorme changement.

Wei Kai avait sélectionné le passage de la vidéo ou Shi Feng s’était fait tué. Après quoi, il l’avait passé au ralenti. Le combat en entier avait duré trois secondes. En regardant l’écran, les mouvements de Nie Yan et ses attaques étaient littéralement parfaits.

Après avoir vu la vidéo, Tang Yao avait regardé Nie Yan comme s’il le voyait pour la première fois. Depuis quand son ami était-il devenu si courageux et si puissant ?

« Tu as combattu avec Shi Feng juste avant ? » Avait demandé Tang Yao avec une voix surprise. Il n’arrivait toujours pas à croire que la personne sur la vidéo soit Nie Yan.

« C’était un simple match. Il était trop faible. » Avait répondu Nie Yan sans se soucier des autres.

Wei Kai lui avait lancé un regard plein de sens, donnant ainsi un signal au jeune avec une chemise à fleur à côté de lui.

L’action n’avait pas échappé au regard de Nie Yan. Cette personne avec une chemise à goût douteux s’appelait Li Yang. Il était le bras droit de Wei Kai.

« Gamin ! Ne te la pète pas. Tu penses vraiment que je ne peux pas t’aplatir ? » Avait proclamé Li Yang en s’approchant de sa victime avec un coup de pied dirigé à ses côtes. Il avait beau avoir deux ans de moins que Nie Yan, il était plus grand et plus robuste.

En effet, Nie Yan était un peu petit, et cumulé avec la malnutrition dont il avait été victime faute de moyens, il était aussi très sec et faible.

Mais en voyant ce mouvement, il avait eu un sourire glacial. Esquivant l’attaque de Li Yang, il avait enchainé avec un coup de pied dirigé vers la jambe porteuse de l’adolescent, en plein sur la rotule. Il n’était plus le même qu’auparavant et ne se laisserait pas brutaliser sans rien dire.

Sa force actuelle n’était pas inférieure à celle d’un artiste martial de seconde zone. Ce n’était que son corps qui était faible. Cependant, pour s’occuper de gangsters en herbes comme eux , c’était largement suffisant.

« Ahhhh ! » Li Yang avait crié comme une fillette en reculant avant de tomber.

Ce cri perçant avait traversé le cœur de tous ceux qui avaient été témoins de la scène. Cette démonstration de force avait encore une fois rappelée à Shi Feng celle de Grand-Père Lei. A ce moment précis, il s’était dit qu’il n’était pas trop tard pour devenir un élève modèle et que ça serait même une excellente idée.

« Tu cherches la mort ! » Plusieurs jeunes derrière Wei Kai avaient voulu charger Nie Yan pour lui passer un sérieux tabac, mais ils avaient été retenus par Wei Kai.

Les actions de Li Yang étaient la façon de Wei Kai de tester Nie Yan. Malgré cela, il avait été aussi surpris que les autres. Après tout, le timide Nie Yan qui acceptait les passages à tabac sans répliquer semblait avoir de solides compétences en arts martiaux. D’après son expérience, Wei Kai n’avait vu ce genre de mouvements que chez très peu de personnes. Les arts martiaux n’étaient pas un art où on pouvait devenir expert du jour au lendemain. Ça demandait un entraînement sévère et rigoureux. Se pourrait-il… ? Est-ce qu’il jouait la comédie avant ? Comment se fait-il que quelle que soit la façon dont je le regarde, il semble totalement différent aujourd’hui ?

Ignorant Li Yang qui se tenait le genou en roulant à terre tout en geignant, Wei Kai s’était avancé vers Nie Yan en disant.

« Jeune maître Nie, es-tu intéressé par un match ? »

Il avait même changé sa façon de s’adresser à Nie Yan. Après avoir écumé la société pendant longtemps, il savait instinctivement quel genre de personne il pouvait atteindre avec ses poings et lesquels il valait mieux atteindre avec des mots. Nie Yan avait révélé sa force, et cela lui avait valu son respect.

« Il n’y a pas de mal à faire un ou deux combats. Cependant, je ne jouerai pas si les enjeux ne sont pas suffisants. » Avait prévenu Nie Yan. Il était intérieurement assez interloqué par ce Wei Kai. Les dirigeants des organisations criminelles agissaient souvent avec un sourire à la surface tout en commettant des atrocités dans l’ombre. De plus, la plupart d’entre eux démontraient généralement des dispositions dès leur plus jeune âge. Dans sa vie passée, il avait entendu dire que Wei Kai était devenu une recrue de talent dans ce monde de l’ombre. Ce n’était que plus tard qu’il avait envahi le territoire d’un autre organisme criminel et qu’il avait ensuite disparu sans laisser de traces.

« 1000 crédit le match. J’ai trois mille crédits. » Avait-dit Wei Kai. Il avait misé tout l’argent en sa possession.

« C’est injuste. Un Berserker niveau 3 contre un Voleur Tempête niveau 2. Tu ne penses pas que tu exagères un peu ? » S’était écrié Tang Yao pour protéger son ami. Il y avait une différence de niveau et en plus il s’agissait d’une classe portant une armure lourde contre une autre portant une armure légère. Il était évident que le Berserker avait un avantage incontestable.

« Hmm, 3000 crédits le match. » Avait dit Nie Yan en interrompant Tang Yao.

« Bien. Je vais te tenir compagnie dans l’arène alors. » Avait répliqué Wei Kai. Il était persuadé qu’un Voleur Tempête serait incapable de le vaincre. Il voulait simplement sonder la force de Nie Yan.

« Nie Yan, t’es malade ?! » Avait crié Tang Yao, pris de panique. A moins qu’il soit un expert du jeu, son Voleur de niveau 2 ne pouvait pas affronter un Berserker de niveau 3. Et le jeu n’était pas sorti depuis assez longtemps pour qu’un tel expert existe.

« Je n’ai que 1400 crédits sur moi. Prête-moi 1600 crédits. » Avait-il répondu avec un sourire.

« Putain. Si tu perds, ce n’est pas grave. Mais tu devras quand-même me rembourser ! » Avait marmonné Tang Yao avec colère.

« Je te rembourserai. »

Bien que le père de Tang Yao soit riche, il ne donnait pas d’argent de poche à son fils. Celui-ci devait gagner son argent en travaillant pour son père. C’était la façon d’éduquer les enfants de familles riches afin qu’ils ne se reposent pas sur la réussite de leurs parents.

« Conneries. Si tu veux perdre, va perdre. Qui voudrait de ton argent de toute façon. » Avait dit Tang Yao en glissant sa carte dans la fente de la machine, transférant 1600 crédits à Nie Yan.

« Merci. » Avait-il répondu. Tang Yao était le genre de personne qui avait une langue acérée, mais un cœur en or. Si Nie Yan perdait, il savait que Tang Yao refuserait de le laisser le rembourser.

Dans sa vie passée, Nie Yan avait reçu beaucoup trop de la part de Tang Yao. Il n’avait cependant jamais demandé à être remboursé. C’était ainsi que devaient se comporter deux véritables frères.

« Portez Li Yang, on va à côté. » Avait dit Wei Kai. Le groupe s’était alors dirigé dans la pièce voisine.

« Ce bâtard de Nie Yan ! Comment est-il devenu aussi fort tout à coup ? Putain… ça fait mal. La prochaine fois, je trouverai quelques personnes et je lui pèterai la gueule ! » Avait dit Li Yang en serrant les dents alors qu’il s’asseyait sur un sofa. Une grosse partie de son genou était bleue, signe d’une grosse ecchymose.

« N’y pense même pas. Il n’a même pas utilisé toute sa force. Autrement, ta jambe aurait été cassée. Je veux que vous vous souveniez tous de ça. A partir de maintenant, personne ne provoque Nie Yan. Si vous le croisez, vous changez de trottoir ou vous vous cachez. Si vous osez me causer des soucis, je ne me retiendrais pas aussi bien qu’il s’est retenu avec Li Yang ! » Avait prévenu Wei Kai. Leur école enseignait le taekwondo, la boxe et le MMA (Mixed Art Martial, les arts martiaux mixtes). Mais en comparaison, les mouvements de Nie Yan étaient beaucoup plus féroces et violents. Lorsqu’il était entré en action, chacun de ses mouvements étaient destinés à causer des blessures sérieuses ou fatales. Quel genre de personne est ce foutu mec ?!

Il avait commencé à se rappeler du temps où Nie Yan était lâche et timide. Il est vraiment mystérieux. Il a été capable de cacher son véritable niveau tout ce temps. Wei Kai avait senti un courant glacé parcourir son cœur.

« Comment peut-on juste laisser passer ça ? » Avait demandé Li Yang, incapable de calmer son ressentiment.

« De quoi… ? Ton genou ? Pose-toi la question, es-tu capable de le battre ? A l’avenir, soit assidu à tes cours de taekwondo et tu ne perdras pas aussi misérablement la prochaine fois ! » Avait répliqué Wei Kai.

« Chef, ça va commencer. » Avait dit un autre jeune.

Wei Kai avait alors enfilé son casque.

Dans la zone adjacente, Tang Yao avait attentivement observé Nie Yan. Après un long moment, il avait finalement parlé.

« Juste à l’instant, j’ai été stupide et j’ai oublié de te demander. T’es vraiment pas mauvais. Quand est-ce que tu es devenu aussi fort ?! Un mouvement et tu as étalé Li Yang à terre ! »

« Je m’entraîne à la maison depuis un moment. C’est plus que suffisant pour s’occuper de gamins dans leur genre. » Avait répondu Nie Yan. La force de son corps était vraiment trop faible, autrement, sa puissance aurait été bien plus impressionnante. Li Yang et les autres étaient une bande d’oreillers pour lui. Seul Wei Kai pourrait s’avérer un peu plus difficile à gérer. Mais malgré ça, il n’était tout de même pas de taille contre Nie Yan.

« Mon gars, tu m’as fait te voir sous un nouveau jour. Mais je me demande toujours si tu es bien le même Nie Yan que je connais depuis le jardin d’enfant ! » Avait dit Tang Yao d’une meilleure humeur qu’il ne l’avait été depuis leur arrivé au Salon PK.

« Peu importe à quel point je change, tu resteras à jamais mon frère ! » Avait proclamé Nie Yan. Dans son autre vie, même lorsqu’il avait atteint les bas-fonds, Tang Yao l’avait toujours considéré comme son frère. Tout comme la distance pouvait révéler la valeur d’un cheval, le temps révélait la vraie nature d’une personne.

« Ne serait-ce que pour cette déclaration, allons boire un toast sur le retour ! » Avait dit Tang Yao en tapant l’épaule de Nie Yan.

« Wei Kai attend dans le jeu. »

« Tu es certain de pouvoir gagner ? » Avait demandé son ami, anxieux.

« Ne t’inquiète pas, regarde et apprécie. Pourquoi ? Tu ne me crois pas quand je dis que je te rembourserai… ? »  Avait dit Nie Yan en rigolant.

« Va lui botter le cul. Quant à l’argent, ce genre de petite monnaie m’est inutile. Même si tu perds, ce n’est pas la fin du monde. De plus, tu ne gagnes pas beaucoup d’argent de poche… Si tu perds tes 1400 crédits, tu ne vas pas finir par manger du riz nature pendant le prochain mois, non ? »

« Regarde comment on fait tourner un Berserker en bourrique jusqu’à la mort ! » Avait répondu Nie Yan en enfilant son casque.

« Mon dieu ! Tu deviens de plus en plus sauvage ! » Avait dit Tang Yao en explosant de rire.

Dans le jeu, deux personnes étaient apparues dans une prairie. C’était un terrain immense rempli d’herbe verte. Les herbes étaient hautes, atteignant presque les genoux des deux joueurs.

Ma chance n’est pas vraiment bonne. Atterrir dans ce genre de décor. Avait pensé Nie Yan en fronçant les sourcils. Cependant, même dans le pire environnement, il avait toujours des tactiques en tête pour s’en sortir. L’arrière-plan vert pouvait lui servir de bon camouflage, même si les herbes hautes pouvaient le desservir en révélant sa position.

« Le décor actuel est un champ ouvert. Si tu penses que c’est injuste, nous pouvons changer. » Avait suggéré Wei Kai. La chance influait énormément lorsqu’on misait tout sur un seul match. Certains terrains étaient plus avantageux que d’autres selon la classe jouée, et les terrains ouverts comme cette prairie était le terrain rêvé pour les classes de Guerriers comme les Berserkers. Cela leur permettait de courir librement en balançant leur épée dans tous les sens.

Bien que Wei Kai soit une brute, il avait agi avec de bonnes manières.

« Peu importe. Si c’est un terrain ouvert, c’est un terrain ouvert. » Avait dit Nie Yan en attrapant sa dague et en se camouflant. Son opinion de Wei Kai avait commencé à changer petit à petit.

Une brise légère avait commencé à souffler sur la prairie, faisant pencher les brins d’herbes comme des vagues sur l’océan. Graduellement, la silhouette de Nie Yan s’était fondue dans le décor.

Il est aussi doué que ça ?! Avait pensé Wei Kai en sentant son cœur s’arrêter. Son expression était devenue solennelle. Même en observant minutieusement, il était incapable d’apercevoir le Voleur embusqué. Il n’était même pas capable d’apercevoir une fluctuation dans l’océan d’herbe devant lui, l’empêchant de révéler la position de son adversaire.

Nie Yan se déplaçait dans le sens du vent, changeant de direction en continu selon sa provenance. Même en marchant sur un brin d’herbe, celui-ci se pliait alors dans le même sens que le souffle du vent.

AlthanMaiel
Les derniers articles par AlthanMaiel (tout voir)
Rebirth - Chapitre 14
Rebirth - Chapitre 16

11 Commentaires

  1. KryllaKrylla

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  2. L'existence oublié

    Xd
    nie Yan *mode overkill activated*

    Répondre
  3. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  4. Khultima

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  5. zorbal

    c’est fou comme les sentiments peuvent être contradictoire, en lisant la préface je me suis senti un peut désolé pour toi qui a du faire face a un chapitre vraiment gros et en même temps un “COOL” est sorti d’on ne sais ou XD.

    Merci pour ce chapitre ^^

    Répondre
  6. Talia

    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  7. essitamessitam

    merci pour le chapitre

    Répondre
  8. TesaYuuTesaYuu

    Merci pour le chapitre de 4 000 mots

    Répondre
  9. noname.exenoname.exe

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  10. newkan

    merci pour le chap ^^ y en a un qui va pas comprendre sa defaite XD

    Répondre
  11. gutsguts

    merci pour ce bon gros chapitre ^^

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com