SSN Chapitre 156

SSN Chapitre 155
SSN Chapitre 157

Chapitre 156 : Le recrutement des éveillés 1/2

 

Dès son arrivée dans le domaine dimensionnel, Woojin instaura un dialogue par télépathie avec Jaemin.

« Qu’est-ce que tu fais ? » lui signifia‐t‐il.

« Je suis en train de combattre un gros ours. » répondit par le même moyen Jaemin.

« Et le portail ? »

« Quoi, le portail ? Il faut le défendre ? »

Il n’avait été ouvert que pour assurer leur retour, mais il menait directement au château d’Alandal et sans surveillance, il était tout à fait envisageable qu’il ait à repousser une invasion. Sans doute Woojin n’avait-il pas été assez clair dans ses explications, aussi se contenta‐t‐il de soupirer.

« Bon, et concernant vos trouvailles ? Le portail sert aussi à ça. » transmit‐il.

« Ah bon ? C’est pour ça que le portail est resté ouvert, alors… »

« Hmpf. »

« On se sert d’un chariot pour déplacer nos trésors de guerre, mais il est plein, là. » expliqua Jaemin.

« Attends une seconde. »

Il ouvrit son interface et se dirigea vers le panneau d’administration. C’est alors qu’il remarqua une fonction lui permettant d’allouer à ses vassaux un espace de stockage attenant au sien. En tant que stratège, Jaemin était tout à fait indiqué pour en profiter.

« Ouvre ton inventaire, Jaemin. »

« Mon inventaire ? Oh ! C’est quoi, ça ? »

« Mets‐y tout ce que vous avez trouvé. »

« Wow, c’est trop cool ! »

Jaemin continua ainsi de s’exclamer un moment, sans cesse ravi des possibilités que lui offraient cet espace de stockage tandis qu’il le remplissait.

Un administrateur de domaine…

Les résidents se servaient des donjons pour chasser sur d’autres planètes et payer leur tribut par l’intermédiaire d’objets et de pierres de sang. Ainsi, même sans prendre part activement au combat, le rang d’un seigneur dimensionnel pouvait très bien augmenter. De fait, un seigneur dimensionnel était un administrateur de domaine, à qui incombait la plupart des tâches de gestion.

Bon, peu importe.

Il jeta un œil curieux aux objets de l’inventaire, des fois que l’un d’eux lui soit nécessaire, mais tel ne s’avéra pas être le cas. Ainsi, il lança un appel à une wyverne déjà sellée, et s’y installa avant de traverser le portail vers la planète Jaku. Parvenu là‐bas et toujours sur sa monture, il le referma avant d’invoquer Gaebo.

« Un donjon c’est bien, une colonie c’est très bien aussi. Trouve‐moi quelque chose. » lui dit‐il.

« Hahaha ! Très bien… je vais te trouver une bonne proie, maître ! » répondit‐il d’un ton inquiétant.

S’il fallait choisir un familier particulièrement dangereux, Gaebo aurait sans le moindre doute possible remporté la palme. À côté de lui, même Jaenis paraissait sain d’esprit. Son seul rire suffisait à mettre mal à l’aise même l’Immortel.

Je vais chercher aussi…

La wyverne émit un puissant cri en battant des ailes, en direction de celle imposée par la volonté de son cavalier. Le sifflement du vent lui faisait si mal aux oreilles que son armure spirituelle s’activa sous l’influence de la vitesse afin de protéger ses tympans. Après un court moment de vol, il vit une colonie se faire bombarder.

 


 

Le seigneur dimensionnel Joseph, de l’alliance du Marteau Rouge, se dirigea immédiatement vers sa colonie lorsqu’un message l’avertit d’un danger.

« Qui est le connard qui ose m’attaquer ?! Ça a pas intérêt à être le Chapeau Noir ! » fulmina‐t‐il.

« Ce… ce n’est pas une alliance, lui expliqua son vassal. Je pense que c’est ce fou furieux qui est arrivé sur Jaku. »

« Celui qui a détruit le Lézard Jaune ? »

« Oui. »

Toutes les alliances de la planète étaient en cours de synchronisation à la Terre. Celle du Lézard Jaune avait été la première à tenter de l’envahir, et y avait trouvé une mort rapide. Dès lors, les seigneurs dimensionnels avaient rapidement compris que ce ne pouvait être que le fruit de l’éveillé répondant au nom de Kang Woojin, le seul et unique seigneur dimensionnel terrien. Désormais, le Chapeau Noir et le Marteau Rouge n’avaient plus qu’un seul but : se venger de ses méfaits sur leur propre planète.

« Comment ose‐t‐il ! Bon, active la batterie d’artillerie. » lui ordonna Joseph.

« Elle est déjà détruite, seigneur… » répondit, gêné, le vassal.

« Notre pièce maîtresse a été détruite ?! Pfff… Combien de gardes nous reste‐t‐il ? »

« La plupart sont encore en vie. L’attaque a été si brutale qu’ils ont préféré se tenir à distance. »

Sa puissance de feu n’était plus qu’un tas de cendres, et les gardes osaient jouer aux cartes ? Cette seule idée le fit renifler de colère.

« Qui s’occupe de cet intrus ? On le laisse faire ?! »

« Non. Les deux individus qui nous ont attaqué sont en train de se battre. »

« Ah… Quoi ? Ils se foutent sur la gueule ?! » rétorqua Joseph, les yeux écarquillés.

« Oui… »

N’y avait‐il pas assez de place ailleurs pour se battre ? Pourquoi choisir sa colonie comme ring ?! Le château se mit tout à coup à trembler.

« Quelle bande d’enfoirés ! »

La ville qu’il avait bâti ne pouvait être réduite au rang de dommage collatéral. Furieux, il sortit de son château et se dirigea au sommet d’une tour, son arme de prédilection en main.

« C’est un golem de feu, ça ? » lança‐t‐il rhétoriquement, son bâton proche de lui.

La silhouette de cette comète de feu y ressemblait tout du moins.

« Hahahaha ! » lâcha l’être de flammes, tout en balançant quantité de projectiles explosifs.

« Et ça là, c’est une liche ? » demanda‐t‐il, cette fois à l’intention de son vassal venu le rejoindre.

Ce ne pouvait être une créature vivante…

Avant même que son serviteur ne puisse lui répondre, il s’exclama : « Un nécromancien… Tout s’explique, Kang Woojin est une liche ! »

« Non, ce n’est pas une liche. Ça, c’est son familier, Kang Woojin est humain. » put enfin lui répondre le subordonné.

« Quoi ? Mais alors qu’est-ce qu’elle traque comme ça ?! »

« Attention, ils viennent vers nous ! »

« Ils osent ?! »

Joseph releva tout à coup son bâton. La liche et le golem de feu allaient apprendre ce qu’il en coûtait de provoquer l’un des plus grands archimages de Jaku… Une source de chaleur monstrueuse, à même de rivaliser les flammes de l’enfer, se concentra au sommet de son bâton.

« Je vous réduirai à l’état de cendres ! » hurla‐t‐il.

Ce qui s’apparentait à un souffle draconique vint percuter ce qui s’apparentait à un golem de feu. C’était là l’ultime attaque de Joseph, mais elle s’avéra insuffisante pour le blesser. Pire encore, la torche augmenta de taille et étendit son poing en sa direction.

« Comment oses‐tu ?! » s’offusqua la chose.

Joseph ne pensa même pas à argumenter et leva une barrière magique afin de se protéger. Sans succès… et c’est dans un fracas sonore qu’il vint heurter le mur nord du château avant de retomber au sol comme un vulgaire linge sale.

« Quelle humiliation… » lâcha‐t‐il, résigné à ne pouvoir trouver son assaillant.

Ce furent là d’ailleurs ses dernières paroles. Car son assaillant se tenait derrière lui, et lui envoya un coup de pied enflammé en pleine tête.

« Putain, j’ai tellement chaud… » grommela Sunggoo, sans prêter particulièrement attention à celui qu’il venait de tuer.

Il le fit pourtant soudainement, lorsqu’il vit son cadavre se confondre en une lueur grisâtre.

« Hein ? C’était un seigneur dimensionnel ? »

Sa surprise s’expliquait par le fait qu’il les avait imaginés capables de bien plus que l’absence totale de résistance opposée par celui‐ci. Il se souvint soudain de la promesse faite par Jaenis. S’il tuait un seigneur dimensionnel, il pourrait enfin s’octroyer une pause… Il leva alors les yeux vers le ciel et remarqua la présence d’une conjuration de flammes, sous la forme d’un dragon, qui ne vivait que pour atteindre sa cible. Manifestement, l’objet ne semblait toujours pas décidé à lui lâcher les talons.

« Laisse‐moi me reposer juste dix minutes, j’en ai eu un ! » cria‐t‐il à son maître.

« Hahaha… Quel dommage ! »

Comment ça, quel dommage ? La liche n’avait-elle donc que pour projet de le tuer ? Enfin, rien ne servait plus d’argumenter. Il s’assit au sol et commença à agréger les flammes autour de lui. Il avait réussi à absorber une comète de feu ainsi, peut‐être pouvait‐il en faire autant avec un dragon. Lequel se dirigeait d’ailleurs toujours vers lui, incendiant les bâtiments. Soudain, pourtant, le sentiment d’une présence lui fit ouvrir les yeux.

« Hmm… Ah, c’est toi hyung‐nim. » remarqua‐t‐il.

« Yep, je viens d’arriver. Tu t’en sors bien, maintenant. » observa Woojin d’un air satisfait.

« Héhé… »

Il disait vrai. Pour que Sunggoo soit parvenu à tuer un seigneur dimensionnel, il devait d’ores et déjà avoir effectué quantité de progrès.

« Jaenis, il faut que tu fasses les choses dans les règles de l’art. » lui dit Woojin, qui malgré son sourire s’inquiétait un peu pour Sunggoo.

« Ha ha. Ne t’en fais pas, je comptais seulement commencer son entraînement maintenant. » répondit la liche.

Comment pouvaient‐ils plaisanter sur un sujet aussi grave ? Sunggoo eut peine à y croire.

« Alors, petit, on s’y met pour de vrai ? » ajouta Jaenis.

« Comment ça, pour de vrai ? On ne s’est pas battus pour de vrai, là ?! » s’offusqua Sunggoo.

« Il n’y a rien de plus efficace qu’une mise en situation réelle… Hahahaha ! »

« Mais qu’est-ce tu te racontes, espèce de malade… »

« Tant que vous y êtes, vous devriez nettoyer la zone. » remarqua Woojin.

« Pfahahaha ! Soit, seigneur. Petit, je vais te faire une faveur : si tu parviens à tuer 5 seigneurs dimensionnels ou à détruire 5 colonies, tu auras ta pause de dix minutes. » trancha Jaenis.

« Ne pas fondre en larmes, surtout ne pas fondre en larmes… » répondit Sunggoo d’un rire jaune.

« Je te fais exploser la tête dans 10 secondes. Debout ! »

« Eh merde !!! »

Sunggoo bondit dans les airs en prenant spontanément feu. En une fraction de seconde, il avait déjà traversé toute la plaine.

« C’est une vraie roquette, maintenant. » se satisfit Woojin.

Petit à petit, des éveillés puissants commençaient à s’agglutiner autour de lui. Il fit alors signe à la wyverne, qui jusqu’alors en vol stationnaire au dessus d’eux descendit le chercher.

Je me demande où en est Jaemin…

Maintenant qu’il avait réalisé un deuxième rituel de sang, il était capable de créer des lieutenants et de repousser plus encore ses propres capacités. Ainsi, Woojin avait désormais des attentes bien plus élevées le concernant.

 


 

La rage qui les avaient pratiquement menés, lui et son groupe, à leur perte, avait totalement disparu. Il ne ressentait même plus les effets désagréables manquant de lui faire perdre l’esprit chaque fois qu’il se repaissait de sang. En lieu et place, c’était une folie perpétuelle, calculatrice, qui l’animait. Chaque mouvement qu’il faisait laissait derrière lui une traînée de sang et de cadavres. En outre, Jaemin n’était plus seul.

Orcs, gobelins, et même ogres, marchaient à ses côtés sur un champ de bataille réduit à l’état de tohu‐bohu, où des centaines de corps jonchaient, empilés les uns sur les autres.

Les yeux des vampires brûlaient d’un éclat rouge, témoin manifeste de leur appartenance à la caste des buveurs de sang. Jaemin devait se garder de la moindre trace de faiblesse. Il était devenu vampire en se nourrissant de son maître, mais eux, même à l’état de simples goules, le pouvaient tout autant.

« Oh… à l’aide… »

Jaemin s’arrêta tout à coup et vit un humain au sol, les deux jambes coupées et le bras écrasé. Son visage était recouvert de sang, mais malgré sa mauvaise posture, il avait un regard fier.

« Tu veux vivre ? » lui demanda Jaemin.

« Aidez‐moi… » répondit l’homme sans pouvoir parvenir à opiner du chef.

La fierté fit place à la supplication. Terrifié face à la mort, le cul‐de‐jatte se mit à pleurer. Jaemin afficha un large sourire. La peur était le plus sûr moyen de s’assurer de la loyauté d’un serviteur… C’est pour cette raison qu’il s’opposa à sa mort, qui était bel et bien la fin de tout pour un simple résidant. Jaemin ouvrit sa propre paume d’un croc, et la porta aux lèvres du guerrier mourant.

« Bois. » lui ordonna‐t‐il.

Sans trop comprendre, il s’exécuta. Ses yeux s’ouvrirent soudain à s’en rompre les paupières, et tout son corps fut pris de tremblements.

« Aaaaaaah ! »

Tout son être fut cerné d’un nuage d’une énergie noire avant d’exploser en fragments, ceux de douzaines de chauve‐souris qui, voletant, se dirigèrent face à Jaemin. Se concentrant en un seul point, la nuée d’oreillards se matérialisa en un guerrier de bonne stature. Son visage était blême, mais chacune de ses blessures avait disparu. Les lèvres violacées, il n’y avait plus le moindre doute : c’était devenu un vampire.

« Ton nom ? » lui demanda fermement Jaemin.

« Cabal. »

Son maître ressentit toute sa propre haine et crainte, ainsi que son désir de sang. Il l’aurait dévoré immédiatement, s’il ne l’avait pas autant craint.

« À genoux. » lui ordonna cette fois Jaemin.

Cabal n’y trouva rien à redire se fléchit un genou à terre en inclinant la tête. Il fut le premier à faire serment d’allégeance. Sa famille de sang était née.

« Bois le sang de nos ennemis ! »

« Oui !!! »

Cabal partit comme une flèche vers le champ de bataille. Il avait si soif qu’il en perdait la raison. Une telle scène ne manqua pas de remémorer en Jaemin le souvenir encore frais de sa propre transformation. Maintenant, il avait un serviteur…

Moi aussi, je suis devenu cool.

Jaemin, tout excité, prit alors à cœur son rôle de noble de la nuit.

Nostra

Nostra

Administrateur, traducteur d'EER, IATM et SSN. Nostra est un personnage obstiné, perfectionniste et dont seul l'ego parvient à rivaliser avec son talent.
Nostra

Les derniers articles par Nostra (tout voir)

SSN Chapitre 155
SSN Chapitre 157

7 Commentaires

  1. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  2. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  3. noname.exenoname.exe

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  4. reds

    marci, sungoo va devenir plus fort que woojin a ce rythme

    Répondre
  5. Lectifer

    Merci pour ce chapitre

    Répondre
  6. KryllaKrylla

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  7. essitamessitam

    merci pour le chapitre

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com