BTTH Chapitre 245

BTTH Chapitre 244
BTTH Chapitre 246

Salut tout l’monde ! Voici donc votre premier BTTH de la semaine ! Fort heureusement pour nous, les chaps ont repris une taille acceptable :p Le père Yan continue en mode balls of steel !

Bonne lecture =)

 

 

Chapitre 245 – Effrayer

 

Toutes les personnes présentes dans le hall se crispèrent légèrement en entendant ce léger rire flotter. Ils levèrent la tête, jetèrent un œil au seuil et virent un jeune homme vêtu de noir. Un rayon de soleil se déversa dans la salle, et il parut aussi chaleureux que le sourire qu’arborait ce gamin à l’air nonchalant.

Leurs regards parcoururent son beau visage délicat et souriant avant de s’arrêter sur ses yeux noirs qui, eux, ne souriaient pas le moins du monde. Ils étaient même froids et indifférents.

Tout le monde recula de quelques pas et se regroupa autour de Luo Bu. Même les quelques personnes ne faisant pas partie de sa compagnie de mercenaires agirent ainsi.

Xiao Yan parcourut le hall du regard avant d’y entrer lentement, suivi par Xiao Ding et les autres qui fixèrent le groupe ennemi avec des regards mauvais.

Après avoir observé les quelques individus qui ne portaient pas l’uniforme des mercenaires du sable, il plissa les yeux et les tourna immédiatement vers Luo Bu, qui était assis sur son fauteuil. Il sourit et dit : « Vos méthodes sont plutôt vicieuses, Chef de Compagnie Luo Bu. On dirait que vous laisser vivre la dernière fois était une erreur. »

Le Da Dou Shi se sentit un peu glacé à être fixé par un regard aussi froid. Il se tortilla un peu sur sa chaise, mal à l’aise, pencha la tête et observa ses subordonnés qui l’entouraient. Les coins de ses yeux tressaillirent tandis qu’il réduisit en poussière la tasse de thé dans sa main dans un ‘bang’.

Le thé mêlé à la poudre de porcelaine coula le long de ses doigts et en dégoulina. Cependant, il fit de son mieux pour se montrer un peu plus indifférent en disant : « C’est toi, le type qu’on appelle Xiao Yan ? »

« Je ne sais pas quelles sont tes origines exactement et je n’ai pas envie de le savoir. « Cela étant, tu ne crois pas que tu me dois une explication pour ton entrée en force dans ma compagnie de mercenaires du sable ? » poursuivit-il avec un sourire glacial.

« Ké ké, je suis désolé mais je n’ai aucune explication à te donner ! » L’adolescent se gratta la tête et dit avec un sourire éclatant : « Si tu tiens vraiment à en avoir une, disons que c’est parce que je veux pulvériser ta compagnie de mercenaires ! »

Luo Bu sentit ses muscles faciaux tressaillir tant l’impertinence de son jeune interlocuteur l’enrageait. De plus, il y avait sous sa colère une confusion certaine tenant au fait qu’il ne parvenait pas à jauger clairement sa véritable force. Il serra les dents et écrasa violemment son poing sur la table devant lui. Celle-ci, pourtant solide, se brisa immédiatement en morceaux qui se répandirent au sol.

« Parfait, dans ce cas je vais voir qu’est ce qui te permet de dire que tu vas pulvériser ma compagnie moi-même ! » Il poussa un un cri de rage et un puissant Dou Qi s’aggloméra rapidement à la surface de son corps. Un moment plus tard, une armure de Dou Qi épaisse couvrit le haut de son corps.

« Vous m’épargnez bien du boulot à vous livrer de vous-même. Vous ne repartirez pas d’ici vivants ! » Le Dou Qi vigoureux qui commençait à déferler en lui renforça sa confiance, et quand il agita son énorme main, la pression d’un Da Dou Shi emplit immédiatement le hall tout entier.

L’oppression qu’exerçait ce Qi puissant fit changer l’expression de Xiao Ding et des autres, qui reculèrent involontairement d’un pas.

Son benjamin, lui, observa calmement le chef des mercenaires ennemis dont la force se concentrait peu à peu. Il ferma ensuite lentement les yeux et garda son Qi tout entier en lui. Quelqu’un qui ne ferait pas attention pourrait le prendre pour une personne ordinaire ignorant complètement ce qu’est le Dou Qi.

Ses alliés autour de lui restèrent perplexes face à son comportement. Cependant, ils restèrent silencieux pour ne pas l’interrompre et restèrent calmement près de lui.

Un moment plus tard, Hai Bodong perdit son air indifférent tandis qu’une surprise soudaine le traversa. Il pencha la tête et observa intensément le jeune alchimiste. Ses sens lui disaient que le Dou Qi de ce dernier lui était subitement devenu aussi étranger que terrifiant. Il fronça les sourcils et murmura en son for intérieur : « C’est ce Qi ! Quelle puissance ! Je ne peux toujours pas l’égaler même après avoir retrouvé la mienne… Mais qu’arrive-t-il exactement à ce type ? Un moment il a une force de Dou Shi, et l’autre celle d’un monstre terrifiant. Ce gamin est un vrai mystère ! »

La puissance du vieillard dépassait de long celle de tous les gens présents, et c’est pourquoi il pouvait sentir que le Qi de son jeune compagnon devenait peu à peu de plus en plus terrifiant. Cependant, ce n’était pas le cas du reste de l’assemblée, pour qui il paraissait avoir fermé les yeux pour se reposer.

Luo Bu fronça les sourcils en observant ce comportement étrange, et une certaine angoisse monta graduellement en lui. Il dit d’une voix grave en agitant la main : « Tuez-les tous ! »

La dizaine d’élites de la compagnie de mercenaires du sable derrière lui s’échangèrent des regards, puis il serrèrent les dents et dégainèrent les armes à leur taille. Les quelques Dou Shis invoquèrent rapidement leur cape de Dou Qi et foncèrent vers leurs ennemis de manière imposante.

L’expression de Xiao Ding devint froide en les voyant faire. Il fit un geste de la main et s’apprêta à mener ses hommes au combat quand Hai Bodong leur dit subitement d’un ton morne : « Vous n’avez pas besoin d’intervenir. Observez juste la suite ! »

Le jeune chef de compagnie se figea légèrement à ces mots. Il tourna la tête, échangea un regard avec Xiao Li et hocha immédiatement la tête. Ils avaient beau ne pas connaître de vieil homme, si leur benjamin le leur avait présenté comme étant quelqu’un de puissant, c’est qu’il l’était assurément. Par conséquent, il était naturellement davantage capable qu’eux de comprendre de quoi il retournait.

Une fois qu’il eut arrêté ses hommes, Xiao Ding fixa intensément les mercenaires ennemis qui fonçaient dans leur direction, les mains moites.

Alors que Xiao Yan était presque à la portée de ces derniers, il rouvrit enfin ses yeux fermement clos. Son regard était moins énergique et semblait appartenir à quelqu’un ayant été témoin des vicissitudes de la vie.

Il observa avec indifférence les mercenaires dont il pouvait clairement voir les visages féroces. Il leva alors lentement la main et une flamme blanche dense apparut et disparut au bout de son majeur.

À ce moment, les dix mercenaires qui lui fonçaient dessus se figèrent soudainement et une couche de glace d’un blanc nacré se répandit soudainement depuis leurs pieds sous le regard choqué de l’assistance. Ces mercenaires, en deux à trois secondes seulement, se retrouvèrent complètement changés en des sculptures de glace d’un blanc pur !

Les muscles faciaux de Hai Bodong tressaillirent subitement et rapidement une paire de fois sous ce spectacle. Il inspira violemment une grande goulée d’air frais « Hissss… ! » Les autres pensaient peut-être que ces hommes avaient été couverts par des couches de glace formées à partir d’air froid mais lui, qui avait joué avec la glace pendant la plus grande partie de sa vie, savait que ça n’était pas le cas.

Ses sens lui apprirent qu’au moment où ces types avaient été couverts par la couche de glace, ils avaient été instantanément réduits à néant, mais un vrai néant absolu ! Les morts n’avaient même pas laissé de cendres derrière eux !

Bien que cette espèce de cristal blanc soit extrêmement similaire à de la glace, le vieillard était certain que ça n’en était pas. Il voyait qu’il résidait au sein de cet amas cristallin une température épouvantable !

Il déglutit légèrement : « Cette technique est vraiment trop effrayante ! Est-ce là sa véritable puissance ? » Une fois de plus, il se réjouit de ne pas avoir attaqué ce jeune homme sur le champ en retrouvant sa force.

L’apparition soudaine de ces stalagmites humaines plongea le hall dans un silence de mort. Tout le monde parut apeuré en regardant ces sculptures d’apparence humaines sorties de nulle part, et une terreur glacée les envahit.

Les quelques Dou Shis derrière Luo Bu n’appartenant pas à la Compagnie de Mercenaires du Sable observèrent la dizaine de glaçon d’un air maussade, tandis que l’inquiétude les gagna graduellement. Ils commençaient à penser que peut-être que le chef des mercenaires avait vu juste…

« Ça va être compliqué, cette fois… » se dit leur chef en son for intérieur.

Xiao Yan pencha la tête et observa d’un air indifférent le Da Dou Shi abasourdi. Il avança lentement, passa à côté des dix stalagmites en les caressant et celles-ci explosèrent dans un bruit cristallin, sans qu’il y ait pour autant la moindre trace de sang ou de chair. Cette scène surnaturelle glaça le sang des observateurs.

Le jeune homme continua sa lente marche et s’arrêta, un moment plus tard, devant Luo Bu sous le regard de tous. Il pencha légèrement la tête vers lui avec un petit sourit en coin et dit à voix basse : « Je t’ai donné un avertissement clair la dernière fois, alors pourquoi es-tu encore aussi stupide ? »

Ce dernier déglutit audiblement, tandis que la sueur froide dégoulina de son visage. Il leva la tête et observa le beau visage délicat du jeune homme souriant ; un froid glaçant les os difficile à contrôler commença à se répandre en lui depuis ses pieds, lui donnant l’impression d’être dans une chambre froide.

Il sentit alors le souffle de la mort et la terreur l’envahit devant son anéantissement imminent.

Il serra fermement les dents et refusa de mourir sans se battre. Il poussa son Dou Qi de toutes ses forces et renforça ainsi immédiatement l’armure de Dou Qi qui l’enveloppait.

L’adolescent observa avec dérision le Da Dou Shi qui se rebellait alors qu’il allait mourir. Il sourit doucement et leva lentement sa longue main blanche, qui flotta gentiment vers le cou de sa victime.

Luo Bu fixa la main qui se rapprochait de plus en plus. Il voulut l’esquiver mais réalisa subitement que son propre corps ne lui répondait plus, comme s’il ne lui appartenait plus !

La longue main fine, qui ressemblait à celle d’une femme, atterrit doucement sur l’armure de Dou Qi de son cou. Le jeune alchimiste sourit doucement et celle-ci se mit à fondre sous ses doigts.

Les pupilles du chef de compagnie se contractèrent en sentant que son armure fondait rapidement, et il n’eut pas le temps de dire un mot qu’une main glaciale se posa doucement sur sa gorge. Il trembla alors de tout son long en sentant l’ombre de la mort posée sur lui.

« S… Sire ! Ayez pitié ! »

Durant cet ‘échange’, Luo Bu put finalement et précisément sentir la force terrifiante de son adversaire. Il resta immobile sur son fauteuil, craignant qu’au moindre mouvement, la main du dieu de la mort n’étouffe sa misérable vie. Il devint aussi pâle qu’un zombie et fut tellement couvert de sueur froide qu’on aurait dit que ses vêtements sortaient du lavage.

Xiao Yan pencha légèrement la tête, sourit tout d’un coup et demanda gentiment : « Sais-tu ce qu’il est advenu de Qing Lin ? »

Le Da Dou Shi fut légèrement surpris à cette question et durant le temps de son silence, la paume sur son cou devint abruptement bien plus froide encore. Il ne douta pas une seconde que s’il hésitait un moment de plus, son ennemi le transformerait immédiatement en une stalagmite. Il hocha aussitôt la tête en toute hâte et dit d’une voix aigüe et précipitée sous la peur : « Je sais, Sire ! »

Le jeune homme rit doucement et rétracta lentement sa main. « Félicitations, ton sort est à nouveau entre tes mains. Temporairement, du moins. » Bien que le visage occupant son sourire soit aussi chaleureux que le soleil de midi, Luo Bu et les autres sentirent néanmoins un frisson parcourir leur échine.

 

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

BTTH Chapitre 244
BTTH Chapitre 246

9 Commentaires

  1. drak

    merci pour le chapitre

    Répondre
  2. MrZerbow

    Merci pour le chapitre 😀

    Répondre
  3. Khultima

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  4. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  5. essitamessitam

    merci pour le chapitre

    Répondre
  6. nickylaboum

    merci

    Répondre
  7. Fabulas

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  8. Naos

    merci pour le chapitre ^^

    Répondre
  9. Dark-sram

    Merci pour ce chapitre =D

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com