BTTH Chapitre 269

BTTH Chapitre 268
BTTH Chapitre 270

Salut chers lecteurs ! Voici le premier BTTH régulier de la semaine ! À ce soir pour le SW et, normalement, le dernier BTTH bonus de la pile !

Bonne lecture !

 

 

Chapitre 269 – Augmentation considérable du niveau de compatibilité

 

Xiao Yan, assis à terre et couvert de sueur, haletait intensément d’un souffle rauque. Il essuya son front de ses manches et de secoua la tête avec un sourire amer aux lèvres. Ces quelques minutes face à la Reine l’avaient davantage épuisé qu’un combat face à un Da Dou Shi. Il avait de la chance que Son Altesse soit bien plus faible qu’auparavant pour une raison inconnue ; autrement, elle l’aurait vraiment tué.

Il soupira en sentant encore son cœur battre la chamade. Il se leva lentement, regarda ailleurs et s’arrêta soudainement sur la flamme émeraude qui, comme un serpent de feu, dansait autour de lui en montant et descendant. Il en resta aussitôt perplexe, la bouche entrouverte.

Il avait donné à cette flamme la forme d’un fouet par hasard en bondissant hors du lit précédemment, et l’avait fait si aisément que ça ne semblait pas lui avoir demandé de grands efforts.

Une fois qu’il eut donné cette forme à la flamme, elle s’était détachée de sa main et avait tournoyé autour de lui en le suivant automatiquement, ce qui l’avait fait paraître comme un artefact divin possédant une conscience et protégeant son propriétaire.

Le jeune homme fixa le long fouet de flammes vertes qui tournait autour de lui, et sentit le coin de ses lèvres tressaillir. Il avait beau bien mieux contrôler la Flamme de Noyau Terrestre du Lotus Cyan après vingt jours d’entraînement, il savait qu’il lui était parfaitement impossible de contrôler la Flamme aussi agilement que ses propres membres avec la petite maîtrise qu’il en avait.

Cependant, les preuves sous ses yeux le laissaient aussi perplexe que fou de joie.

Il sortit lentement de son hébétude après un moment, et tendit la main pour toucher doucement le fouet de feu tournoyant. Au moment où il le toucha, la flamme verte se changea très docilement en un amas de flammes qui se tortilla légèrement au-dessus de son doigt.

Ses dix doigts marquèrent un point dans les airs puis s’en éloignèrent peu à peu; aussitôt, dix petits fils de feu s’en étendirent. Sa main remua ensuite comme si elle dansait et la flamme qui s’y trouvait gonfla puis rétrécit. L’agilité de son contrôle était bien supérieure à celle qu’il avait en raffinant des pilules médicinales il y a quelques jours de ça.

« Qu’est-il arrivé, exactement ? »

Le choc sur le visage du Dou Shi devint de plus en plus évident tandis qu’il observait la Flamme de Noyau Terrestre qui changeait selon ses pensées et prenait toutes sortes de formes. En contrôlant la Flamme, il sentit que le rapport qu’il entretenait avec était soudainement devenu beaucoup plus intime qu’auparavant. La légère résistance qui existait par le passé avait également grandement diminué.

Il fronça les sourcils en réfléchissant un long moment quand tout à coup, une idée le traversa. Il murmura : « Ne me dites pas que… C’est à cause de la Graine de Lotus de Feu ? »

L’alchimiste se mit alors à comprendre clairement de quoi il retournait. La Graine et la Flamme avaient la même origine et à présent qu’il avait absorbé l’essence de l’énergie de la Graine, il avait accidentellement perfectionné son niveau de compatibilité avec la Flamme.

Suite à cette révélation, il cessa lentement de froncer les sourcils et la joie envahit son visage. Il ne s’attendait pas à obtenir un effet aussi inattendu qu’unique en avalant la Graine. Cette soudaine augmentation de sa compatibilité avec la flamme l’excita bien davantage encore qu’il ne l’avait été en se remettant entièrement de ses blessures. Après tout, ses blessures auraient guéri tôt ou tard, mais cette compatibilité entre la Flamme et lui ne pouvait qu’augmenter lentement en suivant leur adaptation l’un à l’autre au fil du temps…

Xiao Yan, l’air heureux, fixa intensément les flammes vertes sur ses dix doigts. Elles se tortillèrent légèrement, puis s’agglomérèrent au bout de ses doigts et formèrent des épines de flammes extrêmement pointues. Ces griffes possédaient indubitablement une grande force destructrice, vu qu’elles étaient issues de la compression des flammes.

Le jeune homme remua légèrement la main et les dix épines bondirent abruptement de ses doigts avec violence ; leur haute température formait un petit film de lumière verte autour d’elles. Alors que ces épines de flammes allaient frapper le mur, il plia légèrement le doigt et aussitôt, elles parurent freiner avant de subitement faire demi-tour et de retourner vers lui par le même chemin qu’elles avaient suivi.

L’adolescent sourit en observant ces dards revenir vers lui en volant ; il tendit le doigt et les dix épines y rentrèrent directement.

La flamme verte dans sa main disparut lentement. Il regarda sa main et hocha la tête de stupeur en s’apercevant qu’elle n’avait pas la moindre blessure. Auparavant, son contrôle sur la flamme ne lui permettait évidemment pas de la lancer et de la récupérer, mais à présent qu’il avait absorbé la Graine de Lotus de Feu, il pouvait faire ce genre de choses complexes sans problèmes.

À chaque fois qu’il voulait contrôler un amas de flammes. Il devait utiliser une énorme quantité de Dou Qi pour mobiliser la Flamme de Noyau Terrestre depuis l’Esprit d’Acceptation dans son vortex. Du coup, c’était un énorme gâchis que de lancer la Flamme Exceptionnelle sans pouvoir la récupérer par la suite…

Un tel gaspillage en plein combat serait parfaitement irresponsable pour sa propre sécurité et par conséquent, le jeune alchimiste était extrêmement satisfait de pouvoir récupérer la flamme après l’avoir lancée.

Il joua à nouveau avec cette flamme devenue obéissante avant de la faire lentement retourner entièrement en lui. Il tendit sa paume droite vers le Liantai flottant dans les airs et d’un geste, il le fit se changer en un halo vert qui fila vers l’anneau de stockage.

Une fois cela fait, il s’étira et tous les os de son corps se serrèrent les uns contre les autres en provoquant une vague de craquements. Il expira alors confortablement en se sentant détendu et plein d’énergie. Il serra fermement les poings puis frappa violemment vers l’avant. Les vents vigoureux qu’il créait en alternant les coups de poing et de paume lui donnaient un air impressionnant.

Le Dou Shi sourit en sentant la force terrifiante qui jaillissait de ses muscles tendus, et hocha la tête. Il avait beau avoir passé des moments difficiles à cause de ces blessures cette fois-ci, son corps était à présent capable de déchaîner une puissance offensive bien supérieure à ce qu’elle avait été par le passé. Il n’avait donc rien perdu à être grièvement blessé cette fois-ci.

Il ferma légèrement les yeux et plongea son esprit en lui pour un tour d’inspection rapide. Après quoi, il les rouvrit, serra fortement les poings et rit doucement : « On dirait que j’ai déjà atteint la force d’un Dou Shi 6 étoiles après avoir ingéré la Graine de Lotus de Feu… »

Xiao Yan sourit d’un air satisfait et marcha lentement vers le lit. Il regarda le Python aux Sept Couleurs Avalant les Cieux qui était sur la couverture et rit.

Le serpent le regarda s’approcher lentement ; il jeta un regard de ses yeux reptiliens violet pâle à son visage souriant et l’ignora aussitôt. Il tourna alors la tête et se vautra faiblement sur le lit douillet. Il était évident que ce petit animal possédant une intelligence rudimentaire était furieux que le jeune homme ait déversé de force son énergie en lui plus tôt.

Celui-ci observa son attitude d’enfant boudeur et secoua la tête d’un air désarmé. Il tendit la main et caressa doucement son petit corps écailleux. N’obtenant pas la moindre réaction, il sourit amèrement et sortit une bouteille d’Essence Améthyste de son anneau de stockage. Après quoi, il la déboucha et un souffle chaud contenant une odeur discrète s’en éleva lentement.

La petite bête magique, qui était mollement allongée sur le lit, se redressa aussitôt que la bouteille sortit de l’anneau. Elle tourna la tête, observa le visage souriant de l’adolescent puis jeta un œil à l’Essence qui émettait un brouillage violet pâle. Ses yeux serpentins furent traversés de désir et après un moment d’hésitation, elle ne résista plus à sa cupidité. Elle agita sa queue et glissa rapidement devant lui, en sortant sa petite langue tout en sifflant.

Le Dou Shi pencha la bouteille en souriant, et le Python aux Sept Couleurs Avalant les Cieux se changea en un rayon de lumière avant d’apparaître devant la bouteille à la vitesse de l’éclair. Il leva la tête, glissa sa langue dans le goulot et but avidement.

Le jeune humain ne l’empêcha pas de se goinfrer cette fois, puisqu’il voulait effacer le ressentiment que le petit serpent pouvait avoir à son égard. Il observa juste l’Essence Améthyste diminuer peu à peu dans la bouteille d’un air douloureux…

Une fois que la petite bête eut bu un dixième de l’Essence que contenait le flacon, elle finit enfin de s’abreuver et recula sa tête d’un air légèrement confus. Une légère ébriété traversa ses yeux serpentins violet pâle.

Xiao Yan regarda le petit reptile secouer la tête et fit de même en riant amèrement. Il rangea prudemment la bouteille d’Essence et frotta doucement le corps un peu chaud de la créature. Il lui dit d’une voix impuissante : « Tu es satisfait à présent, petit bonhomme ? »

On a toujours du mal à refuser quoi que ce soit à celui qui vous nourrit (NdT adaptation du proverbe « la bouche est plus petite quand on mange quelque chose appartenant à quelqu’un d’autre »), aussi cette fois le Python ne l’ignora pas. Il secoua son long cou et un halo violet envahit tout à coup ses yeux serpentins. Il ouvrit sa gueule, en laissa un petit « bang » s’échapper et cracha tout à coup une flamme violette qui incinéra en un instant la poutre de bois au plafond en un tas de cendres noires.

Le jeune homme leva lentement la tête observa la poutre carbonisée qui craquait et sentit le coin de ses lèvres tressaillir. Un moment plus tard, il revint vers le petit animal qui ne cessait de cracher des amas de flammes comme s’il avait le hoquet, et secoua la tête sans savoir s’il devait rire ou pleurer. Ce petit bonhomme croyait vraiment pouvoir manger n’importe comment l’Essence Améthyste. L’énergie de feu qu’elle contenait était si riche qu’elle pouvait provoquer une peur bleue chez la plupart des gens. Elle pouvait même s’agglomérer facilement en une flamme violette à la puissance destructrice conséquente. Même Yun Zhi, à l’époque, en avait eu peur.

Il soupira en regardant d’un air désarmé la bête magique cracher de temps à autre des amas de flammes comme si elle jouait. Il allait ranger la chambre en désordre quand il se figea tout à coup. Il fixa intensément du regard ces flammes violettes et une idée monta lentement du fond de son esprit…

Il marmonna en se caressant lentement le menton de la paume : « Si j’utilisais la Flamme Violette créée par l’Essence Améthyste et la faisait fusionner avec la Flamme de Noyau Terrestre, le Lotus du Courroux du Bouddha qui en résulterait serait incomparable avec l’originale, mais ne devrait pas être trop faible pour autant, non ? De plus, je pense que je devrais pouvoir le contrôler avec ma force actuelle… »

 

 

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

BTTH Chapitre 268
BTTH Chapitre 270

9 Commentaires

  1. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  2. Xander

    Merci pour le chap!
    Vivement la suite;D
    PS: vivement la prochaine rencontre avec Médusa parce que je me tape une barre monumentale dans ces cas la (ex: yun yun et l’aphrodisiaque lol)

    Répondre
  3. nickylaboum

    merci

    Répondre
  4. Mana

    Ce LN gagne en qualité je trouve. Vraiment.
    Contrairement à Tales of Demons and Gods qui est bien également, ce LN contient moins de redondance et me tiens en halène à chaque chapitre.

    Merci à vous !

    Répondre
    1. Meifumado

      Oui!

      Répondre
  5. essitamessitam

    « Il regarda sa main et hocha la tête de stupeur en s’apercevant qu’elle n’avait pas la moindre blessure » … mais la reine lui avais pas mordu le doigt ?

    Répondre
  6. essitamessitam

    merci pour le chapitre

    Répondre
  7. essitamessitam

    il a pas retenu la leçon avec le premier Lotus du Courroux du Bouddha ce mec 🙂

    Répondre
  8. Dark-sram

    Merci pour ce chapitre =D

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: Content is protected !!