DNC Chapitre 27

DNC Chapitre 26
DNC Chapitre 28

Premier DNC régulier ! L’intrigue azvance, les pions se mettent en place…

 

 

Chapitre 27 – Le Prince Héritier Bu Tian

 

“Frère Junior Martial, tu ne vois que ce que ça pourrait nous apporter mais tu ne vois pas les risques encourus. La Secte n’est pas encore purgée, nous avons encore trop d’espions dans nos rangs. Dévoiler ce secret reviendrait à laisser d’autres que nous cultiver cette technique et elle deviendrait alors un grand avantage pour nos ennemis.” dit nonchalamment Wu YunLiang. “Alors d’ici à ce que nous ayons réglé nos problèmes internes, nous devons tout faire pour que cette technique ne soit pas divulguée à d’autres. De plus, tu dois préparer une bonne technique pour Chu Yang, afin qu’il s’en serve pour détourner l’attention de l’ennemi…”

“Bien.” comprit Meng Chaoran. Que Wu Yunliang dise tout ça prouvait que la situation de la Secte Au-Delà des Cieux, à ce moment là, était vraiment critique. Ca montrait également que ses spéculations précédentes étaient un peu trop optimistes.

L’utiliser pour détourner l’attention de l’ennemi… Mais quel ennemi ?

Pour le moment, personne de l’extérieur ne savait ce qui s’était passé ; seuls quelques disciples de Second Frère Aîné Martial le savaient et pourtant, il voulait quand-même distraire l’ennemi. En ce cas…

“Il y a aussi la question de Chu Yang et de son <Coup de Paume du Saint Absolu des Sept Ombres>… Comment a t’il cultivé le Qi froid ? C’est extrêmement étrange mais bon, ne l’embête pas à ce sujet.” dit pensivement Wu Yunliang. “Attendons que sa culture monte à un niveau supérieur et nous le laisserons entrer sur le Terrain de la Congrégation des Sept Ombres, qu’il augmente sa culture davantage encore !”

“Bien que mon disciple ait un talent divin, sa force martiale actuelle est très faible. Nous ne devrions pas encore l’utiliser ; je dois d’abord tout prendre en compte.” répondit Meng Chaoran, comme s’il était encore plongé dans ses pensées.

“Frère Junior Martial Meng, je pensais au départ choisir ton disciple Shi Qianshan,  qui aurait été un choix approprié avec sa façon de calculer minutieusement ses plans. A présent, il semble qu’on ne puisse plus l’utiliser. Cela étant, Chu Yang lui…” Wu Yunliang sourit. “On pourrait l’utiliser.”

“L’utiliser ?” Meng Chaoran leva un sourcil et son regard devint acéré.

“Nous n’avons personne pour le moment dans la Patrie du Nuage de Fer.” dit doucement Wu Yunliang. “Après sa prestation aujourd’hui, je n’ai aucun doute quant au fait que Chu Yang est un choix adéquat. Pourquoi ne pas l’y envoyer en tant que tant que représentant de la secte ?”

Meng Chaoran fut stupéfait et ne dit rien un long moment. Il finit par dire, au bout d’un moment : “Il ne fait aucun doute que ce serait une bonne opportunité mais c’est également une route dangereuse. Les pays comme la Nation du Nuage de Fer ont d’innombrables experts martiaux. S’il est découvert, nous serions assaillis de problèmes. Chu Yang est encore trop jeune ! J’espère que Frère Martial Aîné va soigneusement repenser à tout ça…”

“Ce n’est qu’en étant traversant les épreuves qu’on parvient à devenir une personne talentueuse.” dit Wu Yunliang. “Ce n’est qu’en vivant à la frontière de la vie et de la mort, à lutter au milieu d’un danger extrême, qu’on peut devenir un personnage vivant au royaume entre les montagnes et les nuages. (NdT image compliquée pour désigner les experts du plus haut niveau). De plus, je peux te garantir que si les autres disciples pourraient se faire repérer, pas Chu Yang !”

Quand il eut fini de parler, il jeta un regard à Kong Jingfeng ; les deux hommes dirent au revoir à Meng Chaoran et partirent.

Meng Chaoran se tint tristement devant le Jardin des Bambous Violets en regardant les deux silhouettes disparaître. Son expression sembla plus sombre…

Il poussa un soupir et murmura : “Frère Aîné Martial… Il y a des choses… qu’une secte comme la notre, avec sa force, ne peut accomplir. On parle de deux pays en guerre, et notre Secte Au-Delà des Cieux est si petite… Que pouvons-nous faire ? Nous sommes forcés de prendre des risques, mais il est impensable de mettre tout nos œufs dans le même panier… Une seule erreur et nos os seront broyés, notre chair carbonisée… A trop faire de plans, on prend le risque que tout s’effondre… Et notre Secte n’est pas en état de supporter un tel bouleversement…”

Meng Chaoran avait la vague impression que le monde entier était emporté par un énorme cyclone et que la Secte était dans son oeil. Elle pouvait être détruite à tout moment.

Et ce vortex avait été alimenté maintes fois par la secte Au-Delà des Cieux elle même, jusqu’à utiliser toute sa force dans ce but…

Les Trois Cieux Inférieurs s’étendaient sur plusieurs milliers de kilomètres et en leur centre se trouvaient trois pays. En s’en éloignant, on s’éloignait également des conflits.

Parmi ces trois pays, le Grand État de Zhao était vraiment fidèle à son nom ; il avait le plus grand territoire. Sa force nationale était énorme et son peuple, prospère. Ce pays prenait également des mesures pour étendre ses frontières dans le rêve d’unifier tout les pays sous les cieux. (NdT bah tiens…) Les deux autres pays étaient la Patrie du Nuage de Fer et la Nation Illimitée. Ces deux pays, bien qu’ayant de puissantes armées, étaient bien plus faibles que le Grand État de Zhao et étaient ses proies.

Des conflits frontaliers se déclenchaient continuellement aux frontières des trois pays. A cet moment, quatre cavaliers fatigués arrivèrent à la porte de la capitale de la Patrie du Nuage de Fer, la Cité NuagedeFer (NdT ouais, littéralement. Ville Nuage Fer. Woohoo.) : un homme d’un âge moyen, deux jeunes hommes et une jeune femme portant un masque de soie noire. Ils avaient des tâches de sang sur le corps ; ils se regardèrent les uns les autres et l’homme d’âge moyen poussa un long soupir et dit : “Nous sommes enfin arrivés… Qianqian, tu vas bien ?”

Il semblait être soulagé d’un grand poids en disant ça.

“Je vais bien.” répondit Wu Qianqian ; sa voix dévoilait sa fatigue. “Nous avons été attaqué plus souvent cette fois. Notre localisation était gardée secrète ! Je ne comprends pas ce qui s’est passé… Quelque chose cloche.”

Cet homme d’âge moyen était le chef d’un des neuf pics de la Secte Au-Delà des Cieux, celui du Pic Marche sur les Nuages. Il s’appelait Bao Kuanglei ; un nom relativement rarte signifiant « violent ».

Bao Kuanglei était un personnage audacieux et fidèle, comme Wu Yunliang. Bien qu’il soit prudent dans son travail, il n’avait pas peur de prendre de risque. Il était si méticuleux dans ce qu’il faisait que même une goutte d’eau ne pouvait lui échapper. Le nom de ‘Bao’ ne semblait pas être adéquat à sa personne.

“Quoi qu’il en soit, nous sommes enfin là.” Wu Qianqian sourit.

Ils se regardèrent les uns les autres, pensant la même chose…. Il devait y avoir un espion dans la Secte ! Qui plus est, il devait être haut placé.

“Entrons dans la ville.” La voix de Bao Kuanglei avait une pointe de tristesse, mais elle disparut rapidement quand il étendit ses bras.

Le groupe pénétra dans la ville, tournant à droite à gauche, ça et là pendant un moment avant d’atteindre un grand bâtiment à l’air officiel avec une plaque d’argent à son sommet. Quatre mots en or y étaient gravés : Manoir des Mille Automnes (NdT Littéralement Mille Automnes, autrement dit éternellement). Ce Manoir était la demeure du prince de la Patrie du Nuage de Fer.

Après avoir été annoncés, les quatre entrèrent dans le dit Manoir. Guidé par un domestique, ils arrivèrent dans le hall principal au milieu duquel se trouvait une chaise luxurieuse. Un jeune homme, à l’aura de jade précieux, portait un habit jaune moelleux et lisait attentivement. Ses longs sourcils atteignaient le bord de ses cheveux ; son visage était de l’éclat d’une perle et au sommet de ses cheveux noirs se trouvait une couronne remarquable.

Au premier regard, le jeune paraissait un peu mince, faible et peut-être timide envers les autres… Mais en regardant de plus près, sa façon de tenir son livre sans effort montrait qu’il avait une extraordinaire stabilité dans sa pose.

Son visage était doux et calme, peut-être même efféminé au point que les gens veuillent le protéger… Une fois que vous l’approchiez, vous aviez l’impression de vous tenir devant la lune, si haute et inatteignable !

On aurait dit qu’il tenait dans ces fines mains fermes le pouvoir de régner sur toutes les vies sous les cieux !

Après avoir entendu l’introduction du domestique, le jeune homme posa son livre et leva lentement la tête vers les quatre individus. Il révéla un sourire semblable à la brise de printemps qui faisait fondre la neige d’hiver. Il dit d’un ton paisible : “Vous avez fait un long chemin pour être mes invités. Asseyez-vous, s’il vous plaît.”

Bao Kuanglei dit immédiatement : “Merci, votre Altesse.” C’est ensuite seulement que lui et les trois disciples s’assirent sur le côté

Le jeune homme était le Prince Héritier de la Patrie du Nuage de Fer – Tie Bu Tian.

Ces yeux parcourent les quatre individus ; il sourit tout d’un coup tandis que ses sourcils se levèrent et dit nonchalamment : “On dirait que vous n’avez pas fait un agréable voyage.”

“Vous avez raison. C’était plein de massacres et de dangers.” répondit Bao Kuanglei calmement. Ils venaient de la secte et n’appartenaient pas à la Cour ; en parlant au Prince, ils n’avaient pas besoin de s’incliner devant lui ou se conduire cérémonieusement. Cependant, Xue Yemeng et Qin Mushang étaient relativement tendus.

“Haha… Il semblerait que quelqu’un soit secrètement passé à l’action.” Tie Bu Tian eut un sourire affable. Ses yeux se rétrécirent lentement, en même temps que son rire s’estompait. Il mit une paume sur l’autre et dit lentement : “Soyez assurés que rien de tel n’arrivera dans la Patrie du Nuage de Fer. Pas une seule fois !”

Bien que son corps soit fin, frêle, et qu’il ne soit pas bien grand, quand il avait les mains jointes, il se tint droit et son regard froid balaya l’horizon, de l’air de celui qui commande tout ce qui vit sous les cieux ! Comme si, juste en se tenant debout, il pouvait mettre tout le monde à ses pieds.

Bao Kuanglei fut stupéfait ; il comprit finalement la décision de son frère aîné martial. Regarder l’aura du prince quand il était debout suffisait à confirmer qu’il allait devenir un héros légendaire !

DNC Chapitre 26
DNC Chapitre 28

8 Commentaires

  1. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  2. nickylaboum

    merci

    Répondre
  3. Zhexiel

    Merci pour le chapitre.
    PS:Ho,un bishonen!

    Répondre
  4. Blackwars

    Merci^^

    Répondre
  5. Conan

    Merci pour le chapitre!!!!

    Répondre
  6. Myrddin

    Merci

    Répondre
  7. Pappy-Topher

    Merci

    Répondre
  8. Yihomi

    Merci

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com