ICDS - Chapitre 101

ICDS - Chapitre 100
ICDS - Chapitre 102

Bonjour à tous pour ce chapitre 101.

Je tiens à vous prévenir que je suis malade comme un chien (probablement une bonne grosse grippe des familles, histoire de bien enchainer les merdes). J’ai réussi à traduire ce chapitre difficilement et si ma situation ne s’améliore pas, il faudra peut-être que je décale le chapitre de lundi.

Mais pour le moment, rien n’est fait donc je vous laisse apprécier ce petit chapitre comme on les aime.

 

Chapitre 101 - Octroyer la Liberté (8)

La chasse était finie. Pour les six prochains mois, ce Donjon Libre ne serait plus réellement dangereux. Bien que ça ne soit que temporaire, Windermere avait retrouvé la paix.

De ce que j’avais entendu, le tourisme battrait son plein à nouveau. Comme les Manieurs de Talents de Rang A ou supérieur devaient continuer à observer le lac, les touristes les accompagneraient. Cependant, dans une situation de vie ou de mort, la vie des touristes ne pourrait pas être garantie.

Avec un tel danger, j’avais des doutes quant au nombre de touristes qui oseraient venir. Mais dès que la nouvelle avait afflué selon quoi le Donjon Libre avait été nettoyé, ils étaient arrivés comme des nuées de mouches. Windermere était incroyable. Dans un sens ça paraissait logique. Les chances de croiser un monstre un fois un Donjon Libre nettoyé étaient proches de celle de se faire frapper par la foudre en marchant sous la pluie.

« Hwaya, qu’est-ce que tu fais ? »

La nuit où nous avions nettoyé le donjon, j’avais rendu visite à Hwaya, comme d’habitude, pour lui enseigner le contrôle du mana, et je l’avais vu ranger ses affaires dans des cartons.

« Ce n’est pas évident ? Comme nous avons nettoyé le donjon, je n’ai plus de raisons de rester. »

« Oh, c’est vrai. Est-ce que tu as eu la permission ? »

« Bien évidemment. J’ai pris en main les négociations avec le gouvernement moi-même.Merci, Shin. Tu es la raison pour laquelle j’ai pu récupérer ma liberté. »

« Ta liberté, hein…. Grâce à moi ? »

Je lui avais répondu avec un sourire.

« Yep. Nous avons pu finir le donjon grâce à toi, et tu as même découvert les actions malveillantes de Brightman à mon encontre. Je peux retourner en Corée grâce à ça. Les informations sur Brightman étaient particulièrement utiles lors des négociations. »

Apparemment elle s’était plainte du comportement de son alter ego masculin et avait tout révélé. Brightman avait frappé un célèbre Manieur de Talents étranger (bien que ça soit une information embarrassante, il s’agissait bien évidement de moi) qui avait été invité par Hwaya pour les aider à nettoyer le donjon, et il l’avait mis dans une situation dangereuse. Elle avait été particulièrement en colère à ce moment-là. C’était la même chose pour son groupe de Rang S, bien que les autres Rangs S aient prétendus ne rien avoir vu. Brightman avait vraiment beaucoup de pouvoir.

Il s’était excusé de façon ridicule, prétendant qu’il s’était cru attaqué et qu’il avait agi pour se protéger. La colère de Hwaya avait atteint un tel pic que s’en était effrayant, avant que je ne réussisse à la calmer. Rien de bon ne pourrait sortir d’une confrontation directe entre les deux Rangs SS d’Angleterre. Et le plus important était que je ne pouvais pas me permettre de lui laisser me voler ma revanche. Brightman avait souri, et moi de même.

En tout cas, avec cet incident, Hwaya avait facilement pu se détacher de Brightman et de la protection que le gouvernement semblait lui apporter.

Bien que l’incident ne soit pas devenu public grâce au contrôle minutieux du gouvernement britannique, Hwaya avait réussi, avec mon accord, à faire pression sur celui-ci. Elle avait dit qu’un ami qu’elle avait spécialement fait venir pour aider avait souffert d’une atroce humiliation de la part de Brightman et que ça ne pourrait pas s’effacer comme si de rien n’était. Elle avait donc conclu qu’à moins que le pays ne se retrouve en situation de crise, elle ne remettrait pas les pieds dessus. Autrement dit, tout comme elle avait prévenu le gouvernement autrefois, celui-ci avait perdu Hwaya en échange de Brightman. Peu importait le point de vue, je n’arrivais pas à me détacher de l’idée que les actions de Brightman étaient stupides. Je me demandais comment un idiot aveuglé par son désir pour une femme avait pu s’élever jusqu’à son rang.

« Tu viens en Corée ? »

« Yep. J’avais prévu d’y aller de toute façon une fois le donjon nettoyé. Ma mère m’a toujours dit qu’elle préfèrerait mourir que de venir en Angleterre. Je pense qu’elle souhaite que je vienne vivre en Corée avec elle. Au début j’avais essayé de la convaincre, mais… avec ce qui s’est passé, je ne veux vraiment pas rester dans le même pays que Brightman. Le connaissant il ne cesserait de me rendre visite si je restais dans ce pays… Tu ne veux pas que je vienne en Corée ? »

Elle s’était plainte tout en demandant avec hésitation. Ses joues étaient devenues aussi rouges que ses cheveux.

« Pas du tout. On pourra se voir plus souvent comme ça. Je suis content. »

« …Bien. On pourra. Kuhum. »

Elle avait tourné la tête en toussant sèchement. Est-ce qu’elle avait avalé de travers ? Je m’étais levé avec un sourire.

« Tu dois être occupée à faire des valises, donc je vais te laisser pour ce soir. Et n’oublie pas de me donner du thon fondant plus tard. »

« Tu m’en garderas, hein ? »

« Bien sûr. Tu pourras en manger autant que tu voudras. En sashimi, grillé, vapeur, en ragout, je te ferais la totale. »

« Bien, excellent. »

Nous avions tous les deux une expression de camaraderie sur le visage alors que nous levions nos pouces en l’air. Le thon fondant dont je parlais n’était autre que le boss géant que j’avais tué ! Hwaya l’avait mis dans son inventaire en utilisant l’excuse ridicule d’un stockage magique interdimensionnel tout en me disant qu’elle me le donnerait plus tard. En échange de sa performance devant les autres, je lui avais promis un accès illimité à de la cuisine de thon fondant. En vérité, je ne savais pas comment de temps ça me prendrait pour finir un thon de cette taille, donc j’étais heureux qu’elle puisse aider.

« Ah au fait, Hwaya. »

« Oui ? »

« Où est-ce que je peux acheter une bonne tarte aux pommes par ici ? »

« Une tarte aux pommes… ? »

Bien qu’elle ait penché la tête,  elle m’avait quand même donné une réponse. Je l’avais remercié en quittant son logement. Puis je m’étais rendu à l’endroit qu’elle m’avait indiqué. A cause de l’odeur délicate, j’avais fini par en acheter deux, une pour une raison évidente, et l’autre pour la partager avec Yua lorsque je rentrerais. Puis j’avais invoqué mes élémentaires tout en circulant le Circuit Peruta, attendant l’aube.

Une fois que la nuit était passée, j’avais pu de nouveau entrer dans le donjon. J’avais des choses à régler, une personne à trouver et des questions à poser. Il fallait aussi que j’aille planter ma lance dans la gueule de la Faucheuse, histoire de lui rappeler que je suis encore là.

Peu de temps avant l’aube, alors que personne n’était autour, je m’étais rendu sur le lac grâce aux pouvoirs de Ruyue. Juste en gelant la zone située sous mes pieds, j’avais eu un sentiment d’omnipotence. La Dame du Lac m’avait enfin béni !

« J’ai apporté de la tarte aux poooommes~. » (NdT : essayez d’imaginer la voix d’un pédophile devant un jardin d’enfants)

Après m’être rendu dans les fins fonds du lac, j’avais crié d’une voix puissante et mielleuse. Bien que je me sente stupide, je n’avais pas d’autres choix.

« J’ai dit que j’avais apporté de la tarte aux pooooommes ~ ! »

[Montre-moi !]

« Uwoaah ! »

Le visage d’une fille était apparu à la surface du lac. J’étais presque tombé dans l’eau de surprise, mais Ruyue m’en avait empêché en gelant toute la zone autour de moi. Je l’avais remercié, et comme j’étais étalé sur la glace de toute façon, j’avais décidé d’observer le visage de la fille. Pour faire simple, elle avait une apparence irréaliste.

Ses cheveux bleus ciel, à moitié immergé sous l’eau, brillaient comme s’ils étaient habités par des LED, et il en était de même pour ses deux yeux bleu posé sur moi. Elle avait l’air d’une magnifique femme pour le reste de son corps, mais j’avais été surpris par la maturité sur son visage. Je m’étais attendu à une petite fille.

[Dépêche-toi, montre-moi !]

« Ah, voilà. »

J’avais retiré la tarte aux pommes de mon inventaire. Elle avait alors émit des petits glapissements de joie tout en rampant sur la glace pour me rejoindre. Bien que j’ai d’abord cru qu’elle ne portait rien, il s’était avéré qu’elle portait une légère robe bleue ciel, presque transparente, qui lui collait au corps. Bien que son corps mince et bien proportionné soit en pleine vue, comme j’avais passé une semaine complète en présence de Hwaya, j’avais été capable de garder mes esprits.

[De la tarte aux pommes ! C’est vraiment de la tarte aux pommes !]

« Oui. »

« [Je peux la manger ? Je peux la manger ?]

« Tu n’as pas besoin de poser la question deux fois. Elle est toute à toi. »

[Yay !]

Ses longs doigts fins s’étaient approchés avant d’attraper la tarte en entier. Ressentant le froid de sa peau pendant un bref instant, je m’étais rappelé à nouveau qu’elle n’était pas humaine. C’était à ce moment-là qu’elle avait coupé une part avant de me la tendre. Elle avait cligné de ses yeux brillants, ayant l’air incroyablement mignonne.

[Pour toi.]

« Merci. »

[Merci pour le repas !]

Alors que j’avais accepté la part qu’elle m’avait tendu, elle avait attrapé le reste de la tarte avant de mordre à pleines dents dedans. Puis la lumière dans ses yeux s’était rassemblée afin de prendre une forme d’étoile. J’étais vraiment surpris. Elle montrait trop facilement son côté non-humain ! Est-ce qu’elle pouvait contrôler ces particules de lumière ?!

[Délicieux ! Tellement délicieux ! Délicieux, Délicieux !]

« Oui, mange autant que tu veux. »

[Ouaaaaais !]

Elle avait dévoré la tarte, me faisant me demander où elle pouvait stocker ça dans son corps fin. La tarte avait disparu en un clin d’œil et elle avait commencé à jeter un coup d’œil à la part dans ma main avec ses grands yeux. Les particules de lumières passaient leur temps à s’éparpiller et se rassembler.

« Tu la veux ? »

[Wooooooow !]

Comme si elle avait attendu que je lui dise ça, elle m’avait attrapé d’un tour de bras la part restante avant de l’avaler. Après ça, elle avait adopté une expression satisfaite avant de s’allonger sur la glace.

[Merci ! Je te pardonne pour m’avoir fait mal !]

« Merci. »

[Maintenant je t’aime bien !]

‘Ye-Eun, soit heureuse. Il y a quelqu’un de similaire à toi ici. Mais j’ai obtenu son cœur avec une seule tarte aux pommes.’ La difficulté était encore plus basse que pour Ye-Eun ! J’avais pensé à toutes les frites que je lui avais achetées avant qu’elle dise qu’elle m’aimait bien. ‘Ah, j’ai pas fait ça pour qu’elle me dise ça ! Vraiment !’

« Oui. Si… si tu n’embête plus les gens, je t’aimerais bien aussi. »

Bien que je ne puisse en être complètement certain, elle semblait différente des autres boss qui avaient montrés une hostilité claire et limpide envers les humains. Elle, apparemment, ne voulait que chanter pour les gens.

Ne pas reconnaître le danger de ses actions était ennuyant, et le fait qu’elle ait décidé d’apparaître durant le combat de boss l’était d’autant plus, mais comme elle n’avait tué personne jusqu’à présent, ce n’était pas trop tard. Elle pouvait encore trouver la rédemption. Ses mots suivants avaient servi à confirmer mes doutes.

[Mais je n’ai jamais embêté les gens ! A part pour me dire de te tuer, tout le monde m’a dit que je pouvais juste chanter aussi longtemps que je voulais ! Je n’embête pas les gens qui m’embête pas en premier !]

« Ok, ok, mais pourquoi on t’a demandé de me tuer ? »

[Parce que tu es un Héros ! C’est tout ce que je sais ! Mais je ne te tuerais pas. Je n’embêterais pas les autres non plus !]

On lui avait ordonné de me tuer… parce que j’étais un Héros. J’avais soudainement senti la chair de poule remonter le long de ma colonne vertébrale. Puis je lui avais dit.

« Mais tu vois, les gens sont embêtés par ton chant. »

[Pourquoi ? Est-ce que je chante si mal ?]

« Le problème c’est que tu chantes trop bien. Ça charme les gens. »

[Et ce n’est pas bien ?]

« Si les gens qui deviennent charmés par ton chant perdent conscience et tombent dans l’eau. Qu’est ce qui va leur arriver ? »

[Ils viendraient jouer avec moi sous l’eau, non ?]

« Ils mourraient. »

[C’est vrai ?!]

« Oui. »

A mes mots elle était devenue particulièrement triste. Les particules de lumière dans ses yeux avaient pris une forme de spirale.

[Je déteste tuer, mais tout le monde essaye de tuer des gens. J’ai peur. Il a dit que j’étais spéciale, mais il n’a pas essayé de me comprendre.]

« Spéciale, hein… Comme tu détestes tuer des gens, tu es effectivement un monstre spécial. Mais qui est cette personne dont tu parles ? »

[Et je ne suis pas un monstre !]

« Ah, désolé. Dans ce cas, comment dois-je t’appeler ? »

[Je suis moi.]

« Tu n’as pas de nom ? »

[C’est quoi ?]

« C’est une marque qui te définit. C’est une façon de te séparer de toute autre personne dans le monde. Quelque chose qui prouve que tu es toi. »

[Wow !]

Huu, j’avais l’impression d’enseigner à un enfant. En vérité, je n’avais pas prévu de lui parler aussi oisivement… Bien que je n’ai pas eu l’information pour laquelle j’étais venu, je ne pouvais pas la chasser, donc j’avais décidé de rester avec elle un peu plus longtemps.

[Donc tu peux me donner un nom.]

« Je peux ? »

[Oui ! Si c’est toi, ça ira.]

Pendant un moment, j’avais hésité. Mais quand j’avais vu ses yeux innocents, un mot m’avait traversé l’esprit. Comme ce n’était pas un nom qui irait à une fille, j’avais enlevé la première partie.

« Plene. » (NdT : je tiens à préciser que j’ai beau avoir cherché, je n’ai pas trouvé la référence. Si quelqu’un l’a, je suis intéressé)

[Waaaa, c’est joli ! C’est mon nom ? Yay !]

Elle semblait aimer le nom que je lui avais donné alors qu’elle sautillait de joie. A ce moment, un message auquel je ne me serais jamais attendu avait retenti.

[Vous avez réussi un accomplissement en apprivoisant le boss de Rang A+, ‘Sirène’. Vous avez obtenu un point de compétence. Points à dépenser : 16]

[Vous pouvez obtenir la sous-classe ‘Dompteur’. Cependant, vous devrez abandonner votre sous-classe actuelle, ‘Collectionneur de Sorts’ pour obtenir cette nouvelle sous-classe. Si vous abandonnez la sous-classe ‘Collectionneur de Sorts’, vous ne serez plus capable d’utiliser la Montre à Gousset. Souhaitez-vous changer de sous-classe ?]

[Si vous n’obtenez pas la sous-classe ‘Dompteur’, vous ne serez pas capable d’utiliser votre monstre apprivoisé dans les Donjons Evènementiels ou dans le donjon classique. Cependant, vous n’aurez pas à abandonner votre monstre apprivoisé et il pourra vous accompagner dans les Donjons Libres.]

AlthanMaiel

AlthanMaiel

Traducteur d'ICDS. C'est un gamer enfermé dans le passé. Il préfère écouter du rock des années 80-90 et jouer à des vieux MMORPG que de se plier aux temps modernes. Pour lui, lire est un moyen de s’évader et créer son propre monde et traduire est sa façon de le partager.
AlthanMaiel

Les derniers articles par AlthanMaiel (tout voir)

ICDS - Chapitre 100
ICDS - Chapitre 102

23 Commentaires

  1. Mirahau

    Merci pour le chap

    Répondre
  2. TesaYuuTesaYuu

    Merci pour le chapitre !
    Guérit vite, j’espère avoir un chapitre lundi !Mais si tu es trop malade pas grave ne te force trop pas !

    Répondre
  3. Helda

    Merci pour le chapitre prend un verre d’eau de vie et tu seras guérie

    Répondre
  4. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  5. Liengo

    Merci pour le chapitre ! Sinon en en parle de « vous avez obtenu un point de compétence. Points à dépenser : 16]» Mon dieu il les cumule ! qu’on lui dise de les répartir !

    Répondre
  6. Lectifer

    Merci pour ce chapitre
    Remets-toi bien et n’en fait pas trop

    Répondre
  7. Ptitkudo

    Merci pour le chapitre et bonne guérison.

    Répondre
  8. thePower

    Merci

    Répondre
  9. nikos74190

    merci pour le chapitre.
    ps : plene en latin veut dire plein/rassasié (fait il une référence à la tarte au pomme engloutie extrêmement rapidement, peut être)

    Répondre
    1. TesaYuuTesaYuu

      Oooo on a un latineur (mot que je viens d’inventer pour définir qql qui parle latin ^^) parmi nous ! Je dis ça mais si ça tombe tu as juste était sur internet…

      Répondre
  10. Spawn

    Merci pour le chapitre et prends soin de toi

    Répondre
  11. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  12. BriseFire

    merci pour ce chapitre 😉

    Répondre
  13. Darkaito

    Merci pour le chapitre!!

    Répondre
  14. Mous

    Merci pour ce chapitre rétablis-toi bien et à très bientôt

    Répondre
  15. nickylaboum

    merci

    Répondre
  16. psycho

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  17. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.
    PS:Essaie d’être un minimum en forme avant de faire un chapitre, on aime mieux voire un chapitre décalé qu’un arrêt temporaire voir permanent (même si dans le dernier cas c’est plus trop aux chapitres mais à ta trop grande dévotion qu’on penserai…).

    Répondre
  18. Nitnellav

    Merci

    Répondre
  19. guts

    merci pour le chapitre,soigne toi bien !!

    Répondre
  20. dacastar

    merci pour le chapitre retablid toi ite

    Répondre
  21. essitamessitam

    merci pour le chapitre

    Répondre
  22. AlthanMaielAlthanMaiel (Auteur de l'article)

    Je vous remercie tous pour vos petits mots.
    Ne vous inquiétez pas, quand je ne peux vraiment pas traduire, je ne le fais pas. Mais comme je ne sais jamais comment une maladie peut évoluer (et que la loi de Murphy s’acharne un peu trop sur ma gueule côté santé), je préfère prévenir en avance. Actuellement mon état est meilleur que samedi mais loin d’être idéal, donc je croise les doigts pour qu’il s’améliore sous peu, mais étant donné que tout est lié dans ce foutu corps humain, le fait d’avoir les sinus qui coulent dans la trachée après avoir accumulés les bactéries afin de faire gonfler les amygdales, irriter la gorge et foutre le bordel au niveau intestinal tout en provoquant de monstrueux maux de tête, qui ne sont pas arrangés par la toux constante, les éternuements dues à l’irritation des muqueuses nasales et la fièvre donnant chaud ou froid toutes les 20s, n’aidant pas à se mettre à l’aise ou ne serait-ce que dormir plus 2h par nuit, je vous cache pas que j’ai connu mieux^^

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com