ICDS - Chapitre 95

ICDS - Chapitre 94
ICDS - Chapitre 96

Pour qui qui c’est le bon gros chapitre ? C’est pour vouuuuus !

Personnellement, je me suis presque endormi en traduisant le début. Heureusement, la fin est là pour pimenter le tout, sinon ça aurait été, à mon sens, un des chapitres les plus ennuyeux de la série^^

Mais cela dit, il amène une information CAPITALE ! Donc c’est cool. (Comme Shin !)

Chapitre 95 - Octroyer la Liberté (2) (Bonus de Noyël) (non ce n’est pas une faute 〉.〈)

Le Donjon Libre de Rang A+, Le Cimetière du Loch. Il y avait trois types de monstres dans ce donjon. Le premier avait une tête de poisson sur un corps d’homme et montait sur les bateaux pour attaquer avec ses dents acérées, l’homme-poisson. Les hommes-poissons étant les plus faibles des trois types, ils étaient cependant les plus nombreux. Ils nageaient librement dans les eaux du lac avant de sauter soudainement sur le navire pour attaquer les passagers. En tant que monstres de mêlée, ils étaient le plus gros fardeau pour l’équipe de Hwaya.

Le second type était une sorte de requin-scie. Sa mâchoire supérieure était couverte de dents de scie renforcées au mana et qui pouvaient vibrer comme des tronçonneuses. Ces monstres-là ne sautaient pas sur le bateau mais attaquaient plutôt la coque, y créant des trous.

Pour éviter cela, les vaisseaux étaient pourvus d’une couche de cuir de monstre de Rang S, de la peau de wyvern. Mais même ainsi, elle ne pouvait pas résister indéfiniment. Il fallait donc s’en occuper en priorité lorsqu’on entendait le bruit de tronçonneuse. Bien que l’attribut de Hwaya ne soit pas particulièrement adapté au donjon, ses flammes de Rang SS pouvaient quand même brûler leur cible sous l’eau. Autrement dit, il n’était pas difficile avec notre groupe de nous en débarrasser.

Le troisième type de monstre était le plus précieux et le plus populaire de tous, les thons fondants ! Pourquoi étaient-ils appelés les thons fondants ? Parce qu’ils étaient tellement doux et délicieux qu’ils fondaient dans la bouche ! Ils étaient même appelés la bénédiction de Windermere ! Même sans Pierre Bleue, un thon fondant pouvait être vendu pour 150 millions de wons. (NdT : 120.000€ environ)

« Mais le problème, tu vois, c’est que ma magie les cuit instantanément… »

« Ma magie à moi est un peu trop lente à lancer… »

« Magiciens inutiles, pfff. »

« Tu veux que je te rôtisses à la place ? »

« Attends un peu que j’ai fini de préparer mon sort ! »

Woups, j’avais pensé tout haut. En tout cas, en regardant le thon fondant qui avait sauté au-dessus de notre bateau, j’avais demandé.

« Comment est-ce qu’ils attaquent ? »

« Ils crachent de l’eau depuis leur bouche. »

Dès que Hwaya avait fini sa phrase, le thon avait tourné sa tête vers moi et m’avait craché un flot d’eau. Mike, qui se tenait prêt, avait bloqué le flot avec ses boucliers. Un son assourdissant avait retenti au contact de l’attaque et du bouclier. Un son qui n’aurait pas dû être possible pour de l’eau. J’avais d’abord enfilé un anorak, pour des raisons évidentes, puis j’avais chargé le thon.

« Donne-moi ton otoro et je te cuisinerais le plus gentiment possible… uk ! » (NdT : l’Otoro est la partie grasse du thon)

« Qu’est ce qui ne va pas, C.E. ? »

J’avais couru dans l’angle mort du poiscaille tout en donnant un coup de couteau. Voyant mon outil de cuisine se briser en touchant les écailles, mes yeux s’étaient élargis.

« Le couteau… n’a pas pu le pénétrer ! »

« C’est un monstre de Rang A+. Tu t’attendais à quoi, imbécile ? »

« Fais chier ! »

J’avais alors entouré le thon avec mes bras. Bien qu’il se débatte énormément, il n’avait pas pu sortir de ma poigne, ma Force ayant été renforcée par plusieurs équipements. J’avais alors laissé les éclairs affluer de tout mon corps à travers le sien. Ma victime avait alors cessé de cracher de l’eau et commencé à tousser. ‘Cool, ça marche !’ J’avais augmenté l’intensité des éclairs tout en l’étranglant plus fort. Chaque fois qu’une étincelle sortait de mon bras, le thon fondant tressautait, sa résistance devant de plus en plus faible.

« C’est donc lui, le Chevalier Éclair. »

« Je suis quelque peu… dégouté. »

Après avoir lutté avec le thon pendant une minute, j’avais réussi à le tuer. Cependant, en le voyant fumer, j’avais réalisé que j’avais fait une erreur fatale.

« Oh non… Je l’ai grillé ! »

« Ha, tu n’es pas différent de moi C.E. ! »

Tué par une exposition d’une minute à des éclairs constants, même l’intérieur du thon avait été grillé à la perfection. Bien que je fusse satisfait que tout le monde me dise qu’il était bien meilleur que le thon rôti de Hwaya, j’avais refusé d’abandonner. Comme je ne pouvais pas sortir ma lance, il ne me restait plus qu’une chose à faire !

« Je dois apprendre le Maniement de L’Épée et que je renforce mon couteau avec du mana ! »

« Tu es malade ?! »

Les couteaux de cuisine ne pouvaient pas pénétrer les thons fondants lorsqu’ils étaient vivants, où quand ils venaient de mourir. Ils ne fonctionnaient qu’une fois qu’ils étaient morts depuis longtemps ou qu’ils étaient cuits à la perfection ! Je ne pouvais donc pas déguster le thon fondant comme je l’entendais. Tout en mâchant sa branchie (qui était d’une taille énorme !), j’avais grommelé avec colère.

« Fais chier… Mon sashimi de thon… »

« Je t’emmènerais en manger plus tard, alors arrête de ronchonner. »

« Non, je jure que j’en mangerais un frais, quasi vivant ! Nom nom… »

« Arrête de manger ton thon grillé et tue les hommes-poissons ! »

J’étais assez triste de ne pas pouvoir manger mon sashimi de thon dont j’avais tant rêvé. Cependant, je n’avais aucun problème pour tuer les autres monstres de Rang A+, sans même avoir à utiliser Bête Foudroyante.

Si j’étais celui de l’époque où j’avais tué le Sanglier de Fer Géant, j’aurais surement eu du mal à m’en sortir dans ce donjon, mais juste quelques mois d’entrainement et d’expérience de bataille avait fait de moi une machine à tuer. Je me débarrassais des monstres en quelques coups. Une fois de plus, je réalisais l’importance des stats.

« Il est fort. »

« On a même plus besoin de moi. »

« La même, mais pourquoi aussi subitement ? On ne faisait que manger du popcorn depuis un moment. »

Lorsque Paul avait parlé, l’air désemparé, Mike lui avait répondu avec surprise. Entendant leur conversation, j’avais légèrement souri en demandant.

« Pourquoi est-ce qu’il n’y a pas plus de thons fondants ? Depuis le premier qu’on a vu, il n’y a plus que des ignobles hommes-poissons et les poissons-scies qui se prennent pour Woody Woodpecker. »

« Il n’y en a pas tant que ça. On a eu de la chance d’en voir un. »

« J’ai transformé un gars aussi spécial en grillade… »

Comme j’avais déjà cuit le thon, je ne pouvais plus le vendre. Hwaya avait menti en disant qu’elle l’avait stocké dans son plan de stockage extra dimensionnel et l’avait mis dans son inventaire. Je m’en étais moqué, pensant que j’en attraperais un autre, mais penser qu’ils soient tellement rare… Si elle ne me donnait pas ma part plus tard, le sang coulerait inévitablement. Enfonçant mon poing éclair dans le corps d’un homme-poisson, je me l’étais juré !

Après être resté sur le navire pendant trois heures, j’avais finalement compris pourquoi Hwaya semblait pleurer à chaque fois qu’elle me contactait.

« Ce lac est vraiment immense. Il n’y a pas de fin. Le Lac Windermere a toujours été aussi grand ? »

« Bien sûr que non. Quand il est devenu un donjon, la zone s’est élargie. C’est pour ça qu’on n’est pas certain de sa taille. D’après les rapports de certains pays, le nombre de monstres normaux diminue significativement lorsque le Boss du Donjon est tué… Mais on a été incapable de trouver le boss jusque-là. »

Hwaya avait lancé une autre boule de feu dans l’eau tout en me répondant. Le poisson-scie qui essayait de faire un trou dans la coque avait rencontré la mort et s’était enfoncé dans les abysses. En le voyant, j’avais murmuré.

« Aileron de requin… »

« N’essaye même pas. Un Rang S Chinois a déjà essayé et apparemment la texture n’est pas aussi bonne que celle des autres requins. En fait, ça serait tellement dur que les Manieurs de Talents avec des corps renforcés auraient du mal à le manger. »

« Est-ce que le chinois l’a fini ? Est-ce qu’il a dit si c’était bon ? »

« Non, il n’avait pas de corps renforcé, donc ses dents se sont brisées. »

« Kuk, donc il a au moins essayé… ! »

Abandonnant l’idée de l’aileron de requin, j’avais levé la tête. Il était déjà plus de 16h. Le vent froid d’hiver avait soufflé dans mes cheveux platine. En regardant la ville, qui n’était qu’un point à l’horizon, j’avais murmuré.

« Même revenir en arrière va prendre du temps. »

« Yep, on va bientôt rentrer. Alors ? Tu comprends maintenant pourquoi j’ai dit que ça allait prendre du temps ? »

« Ouais, vous avez bien travaillé jusque-là. Bien sûr, comme je suis là, ça va aller plus vite. »

« Haha, au moins ta confiance en soi n’a rien à envier à celle d’un Rang SS. »

Alors que Hwaya et moi parlions, Mike avait hoché la tête et remarqué.

« Tu es en effet digne du nom de Chevalier Eclair. »

Hwaya s’était débarrassée des poissons-scies alors que je m’étais occupé des hommes-poissons. Autrement que quand nous avions rencontré le thon, Paul et Mike étaient seulement restés sur le côté. Quant à Madame Brown, elle avait passé l’après-midi entière à apprécier le vent du lac. D’après elle, c’était mieux qu’elle n’ait pas à utiliser sa capacité. Elle avait vraiment l’état d’esprit d’une soigneuse.

Bien que nous ayons rencontré beaucoup de monstres sur le retour, aucun thon n’avait fait son apparition. Ça nous avait pris 3 heures pour accoster au dock, et le ciel était déjà noir. Le soleil n’était pas longtemps présent durant l’hiver anglais.

« C.E., allons manger et boire quelques pintes. »

« Okay. »

Mike m’avait proposé cela en posant une main sur mon épaule, et je lui avais répondu en levant mon pouce. Paul semblait vouloir nous rejoindre alors que Madame Brown nous disait au revoir avant de se rendre dans sa chambre. Hwaya m’avait alors envoyé un message en privé.

[Allons finir le thon grillé. Le temps est figé dans l’inventaire donc il sera toujours aussi délicieux et frais. Et je te ferais découvrir le plus merveilleux des vins.]

[Tu sais vraiment choisir tes mots ! C’est d’accord !]

J’avais échangé quelques regards avec elle et enlevé la main de Mike de mon épaule.

« Maintenant que j’y pense, il faut que j’enseigne à Hwaya à gérer son mana. On boira ensemble demain. »

« Ce n’est pas du tout suspect, héhé. Les fans de Mastiford à travers le globe vont pleurer des larmes de sang. »

« Paul, laisse les jeunes amoureux et allons boire un verre juste tous les deux ! »

« Dans ce cas, buvons jusqu’à l’aube ! »

Paul et Mike s’étaient éloignés suite à leur énorme erreur d’interprétation à propos de moi et Hwaya. Comme je n’avais pas envie de les poursuivre pour les corriger, j’avais simplement suivi Hwaya chez elle. Alors que j’observais les innombrables étoiles, elle avait ouvert la bouche.

« Tu as passé une journée avec eux maintenant. Comment sont-ils ? Ce sont de bonnes personnes, n’est-ce pas ? »

« Oui. Je trouve que l’Angleterre est chanceuse. Bien que Brightman en fasse partie, j’ai été surpris de voir qu’il y avait autant de personnes prônant la camaraderie et avec des cœurs purs, même parmi les plus puissants. »

A mon compliment, elle avait laissé échapper un rire sec en bombant le torse. J’aurais préféré qu’elle n’en fasse rien dû à sa poitrine proéminente. Je ne savais pas où donner de la tête.

« L’Angleterre est un grand pays ! Ah, j’aime la Corée aussi. Il y a beaucoup de bonnes personnes en Corée. En plus j’adore la nourriture coréenne. Ma mère est une grande cuisinière. Mais j’aime quand même l’Angleterre. »

« Je pense qu’être fier du pays dans lequel tu es née est une bonne chose. »

Je lui avais répondu avec un sourire amer. Puis nous nous étions tus.

Arrivé chez elle, nous avions ouvert la porte. Alors qu’elle était sur le point d’entrer sans y penser, je l’avais arrêté. Avec un sourire, j’avais fermé la porte. Comme je m’en doutais, il n’avait pas suivi mon avertissement.

Tout en pensant ça, j’avais ouvert les yeux en grand en criant.

« Ruyue, Peika, retenez-le ! »

[Aoooooo !]

Le bâtiment avait instantanément été entouré d’un mur de glace. Une expiration d’air avait retenti en même temps que le bris des fenêtres. Une énorme quantité d’électricité fredonnait dans les airs. D’un coup, un homme dans des vêtements noirs s’était vu enveloppé par la foudre de Peika.

« Kuk ! »

Dès l’instant où j’avais entendu sa voix, il m’avait fait penser à quelqu’un.

« Ruyue ! »

[Tu ne peux plus courir !]

Après être tombé sur le sol, l’homme en noir avait essayé de s’échapper sans s’occuper de la douleur ou de la blessure qu’il avait subi, mais Ruyue lui avait gelé les pieds avant qu’il ne puisse bouger. Avec ses membres gelés contre le sol, il était entièrement immobilisé. Peika avait créé une lance de foudre dans les airs.

[Maître, dois-je le tuer ?]

« Paralyse-le pour le moment ! Ne le laisse pas sortir quoi que ce soit ! »

A mes ordres, Peika lui avait lancé sa lance de foudre. Comme prévu, il avait essayé d’atteindre une poche dimensionnelle invisible en plein air. Il tremblait et de la mousse pendait à la commissure de ses lèvres. Pendant ce temps, la glace de Ruyue avait grimpé le long de son corps, le couvrant des chevilles jusqu’au menton. Il était parfaitement attaché.

Bien, avec ça il serait donc incapable de se rendre dans le donjon.

Je m’étais alors tenu devant lui. Il semblait être sorti de sa paralysie alors qu’il avait essayé d’envoyer un poing enveloppé d’une lueur bleue vers moi. Cependant, j’avais moi-même enrobé ma main d’un mana blanc avant d’attraper son poing. Il avait fléchi en tremblant.

« Quelle déception. »

Après ça, j’avais serré son poing dans ma main. Crack. Un son déplaisant s’était ensuivi alors que les os de ses doigts se brisaient les uns après les autres. Son autre poing avait directement volé vers moi avec la même lueur étrange. Avant que ce que je supposais être un sort ne s’active, j’avais frappé son coude. Crack. Un autre son déplaisant avait résonné alors que son bras était brisé.

« Kuuk… ! »

« Je ne pensais pas que vous étiez ce genre de personne. »

« Quoi ? Shin… tu le connais ? »

Voyant Hwaya immobile et me regardant en clignant des yeux alors que je maitrisais la situation, je m’étais rappelé à quel point les magiciens ne savaient pas utiliser leur corps. Sur son épaule se trouvait un petit chat de flamme. Apparemment elle savait au moins comment se défendre. Je lui donnais donc un 6 sur 10.

Je lui avais alors répondu.

« Tu ne t’en es pas rendue compte ? »

« Rendue compte de quoi ? »

Pour l’empêcher d’ouvrir la porte du donjon, je lui avais attrapé l’autre main et l’avait tordu. Bien qu’il ait essayé de résister avec du mana, ma force était supérieure à la sienne. Il était peut-être un Explorateur puissant, mais je pouvais facilement lui briser le bras.

« Kuu ! »

« …Hm ? »

Même après avoir entendu sa voix, elle avait penché la tête. ’Toi, arrête d’être aussi mignonne ! C’est pas le moment !’ Je m’étais calmé avant de lui répondre.

« C’est Walker. Edward Walker. »

« Ah, Walker ! C’était donc lui… ?! »

AlthanMaiel

AlthanMaiel

Traducteur d'ICDS. C'est un gamer enfermé dans le passé. Il préfère écouter du rock des années 80-90 et jouer à des vieux MMORPG que de se plier aux temps modernes. Pour lui, lire est un moyen de s’évader et créer son propre monde et traduire est sa façon de le partager.
AlthanMaiel

Les derniers articles par AlthanMaiel (tout voir)

ICDS - Chapitre 94
ICDS - Chapitre 96

13 Commentaires

  1. thePower

    Merci
    A un moment tu a marqué Peul et non Paul

    Répondre
    1. AlthanMaielAlthanMaiel (Auteur de l'article)

      Ja na vois pes du tout da quoi tu perlas =p

      Répondre
  2. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  3. XiaoZiyun

    Merci pour le chap 🙂
    Donc on a le droit à un vieux pervers dégueulasse, merci x)

    Répondre
  4. 4Help

    ah c’est un élémentariste , je pari qu’il va etre le disciple de shin :D.

    Mrc du chapitre .

    Répondre
    1. SebO

      Pk tu dis ca ? En plus les élémentalistes sont vraiment très rares 😉

      Répondre
  5. Helda

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  6. SebO

    Merci bcp pour le chapitre 😉

    Et un nouvel explorateur de donjon qui se révèle ! Mais il est dans la mer** :p

    Répondre
    1. sai1905

      la mer**? la ou il y a les thon ? 😉

      Répondre
  7. Psycho

    Merci pour les chapitres

    Répondre
  8. nickylaboum

    merci

    Répondre
  9. essitamessitam

    merci pour le chapitre

    Répondre
  10. Lectifer

    Merci pour ce chapitre

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com