ICDS - Chapitre 96

ICDS - Chapitre 95
ICDS - Chapitre 97

Eh oui, c’est le dernier bonus de Noël !

Mais réjouissez-vous, juste après, vous aurez le bonus de don tant attendu, et ensuite, eh bien ça sera le retour au rythme des chapitres réguliers =p

Mais bon, vous aurez pu profiter longuement cette semaine, alors faite pas la tête. Et que je sache, vous avez une énigme à terminer !

Ah oui, pour les amoureux(se) de la bistrouquette, ce chapitre est pour VOUS !

 

Chapitre 96 - Octroyer la Liberté (3) ( Dernier Bonus de Noël)

Hwaya avait ouvert grand les yeux, mais il fallait s’y attendre. Elle ne s’était sûrement pas attendue à ce que Walker apparaisse comme ça de nulle part.

Mais j’en étais certain. L’homme vêtu de noir qui était maintenant gelé jusqu’à l’estomac était sans aucun doute possible Edward Walker. Je pouvais le dire grâce à sa voix. Le voir utiliser un sort l’avait rendu encore plus flagrant.

J’avais retiré le masque qu’il portait. Un homme d’âge moyen aux yeux marron et aux cheveux châtains se cachait en dessous. Bien qu’il serre les dents en me regardant, je ne lui avais pas prêté attention en lui attrapant le visage. Pzzt. Des étincelles avaient jailli. Cette forte résistance m’avait donné confiance.

« Tu portes même un objet pour cacher ton identité. »

« Comme celui que tu portes ? »

« Je me suis déjà excusé. »

J’avais relâché ma poigne. Comme il aurait pu avoir le sort de Retour comme moi, (bien qu’il l’aurait surement utilisé depuis longtemps si c’était le cas), je lui avais brisé les deux jambes pour laisser des preuves dont il ne pourrait se débarrasser. Bien que je ne sois pas sûr de la sévérité de l’état de ses bras et jambes, ce n’était pas mon problème.

« Kuuuuk ! »

« Walker, se cacher dans la chambre d’une demoiselle est un acte que seul un déchet réaliserait. Tu ne penses pas ? »

« Kuuuu… ! »

« Tu vois, je suis plutôt en colère. C’est peut-être parce que j’ai une petite sœur, mais je prends ce sujet très à cœur. Je pourrais donc devenir violent plus que de raisons si tu ne commences pas à parler. » (NdT : dit le mec qui lui a brisé deux bras, deux jambes, une main après l’avoir paralysé et gelé.)

Tout d’abord, j’avais légèrement frappé son estomac. Le mana autour de son corps avait ondulé et une forte lumière bleue avait clignoté. Via la résistance que j’avais rencontré, il semblait porter un objet de réduction d’impact qui ne réagissait qu’aux impacts physiques et non pas à la foudre ou la glace. Ou alors il n’avait pas pu réagir face à eux.

Je me demandais comment il fonctionnait. Était-ce un objet à usage unique ? Ou bien avait-il un nombre d’utilisation limité ? Peut-être était-il juste actif en utilisant du mana. Pour répondre à ma question, j’avais frappé Walker une nouvelle fois. Il avait froncé les sourcils, et au même moment, une autre lumière bleue était apparue.

Apparemment ça utilisait son mana à lui. Me disant que c’était mieux de d’abord lui vider sa réserve de mana avant qu’il ne tente de s’échapper, je l’avais frappé de façon répétée.

« N’oses même pas prétendre être quelqu’un d’autre. »

« Je suis…Walker. Kuk… ! »

« Désolé, mais laisse-moi vider ton mana d’abord. »

« Je… ne résisterais… pas. »

« Je ne te crois pas, donc tais-toi. »

Je l’avais battu inlassablement. Lorsque la lueur bleue avait disparue, les pupilles de Walker étaient dilatées. C’était le signe du manque de mana qui affectait son esprit.

« Kuk…Yeon Hwawoo, sale brute… ! Je n’ai fait qu’aller dans le bâtiment ! »

« Quoi ? Tu n’as fait qu’essayer de jeter un œil à Hwaya quand elle était dans son bain ? Est-ce que quelqu’un se glisserait sournoisement dans la demeure d’un Rang SS pour jouer à chat ? Si tu veux continuer à dire des conneries, je peux toujours te frapper plus. »

« … »

« Toi, pourquoi un Explorateur de donjon comme toi travaillerais pour quelqu’un comme Brightman ? »

J’avais bien entendu jugé qu’il travaillait pour lui et qu’il agissait sous ses ordres. Pour être honnête, c’était assez évident. Hwaya hochait aussi la tête en ce sens.

« Vous me croiriez si je vous disais que ce n’est pas le cas ? »

Lorsque j’avais levé mon poing sans lui répondre, il avait laissé échapper un soupir.

« Tu es vraiment une brute…uk ! »

« Tout d’abord, retire cet objet. »

Il m’avait regardé avant d’essayer de retirer l’objet en question. Puis, réalisant qu’il avait les bras cassés, il avait murmuré quelque chose. Étonnement, quelque chose de fin s’était retiré de son visage et il était devenu un jeune homme aux cheveux noirs et aux yeux verts. Bien que ses traits faciaux soient assez épais, ses yeux verts lui donnaient un air calme.

« Ah, donne-moi ça. »

« … C’est un objet de la Boutique d’Étage, donc je ne peux pas l’échanger. »

« Oh, je vois. »

Lorsque je l’avais ramassé, je n’avais perçu aucune résistance. Il me mentait.

[Visage Fantôme (Unique)

Durabilité – 98/110

Prérequis – Niveau 40+, Magie 50+

Options – Magie -20, Dextérité +15

Sort  - Visage Fantôme : Le porteur de cet objet pourra prendre l’apparence d’une personne qu’il a vu avant. Cependant cet objet consomme du mana. De ce fait, vous ne pouvez pas utiliser une partie de celui-ci lorsqu’il est porté.]

Dès l’instant où j’avais lu la description, j’avais refrappé Walker dans l’estomac. Comme je m’y attendais, une lumière bleue était apparue. Il avait sans aucun doute essayé de nous jouer un tour alors que je le voyais grincer des dents sous mes coups.

« Fils de pute ! »

« Le seul fils de pute présent, c’est toi ! »

J’avais donc consciencieusement vidé sa réserve de mana une nouvelle fois après avoir mis le Visage Fantôme dans mon inventaire.

« Pourrais-tu maintenant te désarmer ? »

« Je ne peux pas bouger. Soigne au moins mon bras. »

« D’accord, je vais juste les enlever moi-même alors. »

« Kyaaaaaak, qu’est-ce que tu veux faire alors que je regarde ?! »

C’est ainsi que Walker s’était retrouvé dépouillé de tout son équipement, jusqu’à ce que même ses parties intimes ne soient révélées (Hwaya avait crié et s’était retournée). Je lui avais ensuite enfilé des vêtements de rechange et brûlé ses sous-vêtements. Puis j’avais regardé son équipement jusqu’à ce que je trouve ce que je cherchais. (NdT : C’est la grosse B*te à Duduuuulleeee)

« Le voilà. »

[Bracelet Gardien de Serina (Épique)

Durabilité – 551/1120

Prérequis – Lié à Edward Walker. Si quelqu’un d’autre l’équipe, l’effet ne s’appliquera pas.

Options – Toutes les stats +10, Constitution +10

Sort – Protection de Serina : En recevant des dégâts physiques ou magiques qui surpassent la défense du porteur, du mana sera automatiquement utilisé pour protéger le porteur.]

« Épique, hein… » (NdT : et colégram)

Je n’avais pas tout de suite réalisé mais j’avais moi aussi des objets épiques. Mon Armure d’Écaille du Dragon Cramoisi, ma Cape du Dragon Rouge Felixes et ma Lance Gloutonne Cramoisie étaient tous des objets épiques.

Comme je ne m’attendais pas à voir Walker avec des objets de ce rang-là, j’avais laissé échapper une exclamation de surprise. Cependant, comme je le savais déjà, les objets épiques étaient liés à leur premier propriétaire. Tous ceux qui par la suite équiperaient l’équipement ne pourraient pas bénéficier des effets. C’est pourquoi j’avais ordonné à Peika de détruire le Bracelet Gardien de Serina. C’était dommage, mais je n’avais pas d’autre choix, puisque je ne pouvais pas l’équiper.

« Non, tu ne sais pas à quel point c’est précieux ?! »

« Walker, la ferme. »

J’avais vérifié le reste de son équipement, mais il n’y avait que des objets de grade Rare au mieux. Je les avais rassemblés avant de les brûler. Il avait mordu ses lèvres en m’insultant.

« Enfoiré de ta mère ! Non, fils du diable ! »

« Maintenant, écoutons ton histoire. »

« Juste comme ça ? »

« Ta bouche n’est pas blessée. Pourquoi tu travailles pour Brightman ? Ne me dis pas que tu as fait de lui un Explorateur de donjon ? Cela dit, il n’y a que 6 personnes sur Terre dans le classement… »

« Tu crois que je suis fou ? Comparé à lui, la seule chose que j’ai pour moi est le fait d’être un Explorateur de donjon. Il ne sait pas que je peux me rendre en dehors de ce monde pour améliorer mes compétences… En plus, c’est juste une coïncidence qui fait que mon clan à toujours servi celui de Brightman depuis des générations. »

C’était vraiment une raison assez simple. Cela dit, j’avais quelques doutes, mais Hwaya semblait avoir accepté l’idée.

« C’est possible. »

« Hey, on est au 21ème siècle. »

« Shin dans ce monde, il y a beaucoup de personnes qui vivent leurs vies d’une façon que tu ne peux même pas imaginer. »

« C’est… Ok, je comprends. »

J’avais alors regardé Walker en me plongeant dans mes pensées. Je n’avais pas pensé que je finirais par battre violemment Edward Walker en venant diner chez Hwaya. C’était tellement absurde que j’avais l’impression de regarder à un problème de math sans avoir révisé.

« Dans ce cas, pourquoi espionnes-tu Hwaya ? »

« Vous êtes vraiment proches. L’appeler Hwaya… Je n’ai jamais vu Mastiford autoriser quelqu’un à l’appeler ainsi jusque-là. »

« Walker, je pensais que tu étais intelligent… »

Peut-être que malgré qu’il ait compris sa situation, il avait souhaité me montrer que son esprit combatif n’était pas mort. Ou peut-être qu’il se confortait en pensant qu’il n’avait pas encore totalement perdu. Je me moquais de la raison, je n’avais aucunement l’intention de le laisser gagner du temps encore plus longtemps. Devais-je recourir une nouvelle fois à la violence ?

Il semblait avoir compris ce qui m’était passé par la tête et il s’était dépêché de continuer.

« Comme vous deux pouvez l’imaginer, ce sont les ordres de Brightman. Il m’a dit d’observer et de reporter tout… Il veut probablement trouver quelque chose à exploiter. Sans parler du fait que, Yeon Hwawoo… bien que ça soit vraisemblablement un faux nom, tu es aussi quelqu’un qu’il m’a ordonné d’observer. Il était assez furieux d’avoir appris qu’elle t’avait laissé entrer chez elle. »

« Ek, écœurant… »

Elle s’était frotté les bras, comme pour faire partir la chair de poule. Si j’avais été elle, j’aurais été écœuré aussi…

« Mastiford, tu ne laisses pas souvent tomber ta garde. Les seules choses que j’ai pu donner à Brightman sont des photos de toi prenant ta douche que j’ai pu prendre par l’interstice de la porte. »

« Kyaaaaaaak ! »

« Hwaya calme-toi. Le meurtre c’est mal. »

« Ecœurant, dégoutant, c’est le pire au monde ! Brightman qui ordonne qu’on prenne des photos de moi sous la douche et Walker qui s’exécute ! Je veux les tuer tous les deux ! Je vais les tuer tous les deux ! »

« Sois patiente. J’ai quelque chose en tête. A moins que tu souhaites vraiment le tuer, pourquoi tu ne m’écouterais pas ? »

« Huu, huu, huu… ! Tu as un plan ? Je t’écoute. »

Elle respirait lourdement tout en caressant son chat de flamme. Après avoir à moitié brûlé un homme, il s’était frotté à la joue de sa maîtresse en miaulant, trop mignon !

J’avais pensé qu’elle refuserait, mais elle s’était calmée d’elle-même assez rapidement. Au final, elle semblait penser la même chose que moi.

« Vraiment… kuk, vous me faites dévoiler mes parties en continu… ! » (NdT : 〈A lire avec l’accent congolais〉 Elle lui a cwamé le bambou !)

Le pauvre Walker à moitié carbonisé avait murmuré en serrant les dents. Alors que j’avais fini de parler à Hwaya, je lui avais répondu.

« Tu aurais pourtant dû savoir à quoi tu t’exposais si tu te faisais prendre. »

« C’est vrai… Comment as-tu vu à travers mon camouflage ? J’étais assez confiant sur le fait de ne jamais me faire prendre… »

« Ne me dis pas que tu pensais vraiment que je te le dirais… Ok, Walker, tu as très peu d’options. Ecoute bien. »

J’avais levé mon index.

« Premièrement, tu retournes voir Brightman et tu révèles à tout le monde que tu travailles pour lui. »

« Il semble qu’il manque quelques conditions. »

« Bien évidemment. Tu devrais utiliser ton vrai visage et révéler ce que tu as fait. Bien que Brightman soit derrière toi, le gouvernement Britannique tient tout autant à Hwaya. Je suis quasi certain qu’il serait difficile pour toi d’avoir une vie normale après ça. »

« … »

Il avait fermé sa bouche. J’avais continué en levant un second doigt.

« Deuxièmement, tu pars te terrer dans le donjon et tu ne reviens jamais. C’est probablement mieux que la première option. Cependant, ce sera la même chose puisque tu ne pourras plus vivre sur Terre. »

« Il en reste une ? »

« Bien sûr. Troisièmement, tu peux trahir Brightman et rejoindre notre camp. »

« … Tu penses que je le ferais ? Après tout ce que vous m’avez fait ? »

Walker m’avait demandé ça comme s’il avait entendu la chose la plus stupide au monde. Cependant, j’avais hoché la tête positivement.

« Je pense que tu le feras. Tu ne travaillais pour Brightman que parce que tu étais né sous son aile. Si tu étais vraiment loyal envers lui, tu en aurais fait un Explorateur de donjon depuis longtemps. »

« Si tu sais ça, pourquoi tu m’as traité ainsi ?! »

« Ce que tu as fait était impardonnable, après tout. Même si tu deviens mon allié, tu devras payer pour tes crimes. »

A mes mots, il s’était tu. Le voyant faire, Hwaya avait éclaté de rire.

« Kukuk, c’est donc le Walker qui se souciait trop de sa personne et ne voulait pas aider… Walker, tes actions me dégoutent franchement, mais ce n’est pas aussi impardonnable que si tu avais fait de Brightman un Explorateur. Bien que j’aie eue envie de t’exterminer, j’ai finalement cédé à Shin… Si tu coopères de tout ton cœur à partir de maintenant, je peux m’empêcher de te tuer. Tu devrais savoir que c’est une incroyable manifestation de pitié de ma part. »

« Quelqu’un incapable de me remarquer jusqu’à présent ne devrait pas être aussi arrogante… »

« Uk. »

Après avoir fermé le clapet de Hwaya, il s’était tourné vers moi. Il était réellement un Explorateur de donjon, puisque je pouvais voir son corps lentement se régénérer.

« Je ne peux pas lui échapper. Avant même qu’il ne devienne un Manieur de Talents, le pouvoir et la fortune qu’il a étaient énormes. Aussi longtemps que je suis en Angleterre, je ne peux pas lui échapper. Et même si je me rends dans le donjon, ça resterait la même chose une fois que j’en sortirais. A moins que je prévoie de vivre dans le donjon pour toujours, je ne peux que lui être loyal. Ma seule chance de lui résister était de ne pas lui faire savoir que je pouvais le transformer en Explorateur de donjon. »

« Mettons de côté la question de savoir si c’était le seul moyen ou pas… Pourquoi tu ne peux pas quitter l’Angleterre ? »

« Tu ne m’écoutes pas ?! Je n’ai aucun moyen de quitter cette île sans qu’il le sache ! »

« Pourquoi ne pas te donner un simple exemple. Durant le Raid Évènementiel, tu aurais pu te téléporter là-bas et ne pas revenir. »

« … »

« Tu étais juste effrayé. Admets-le. Tu n’avais pas le courage de changer ton train de vie. »

« …Huu. »

Après un court soupir, il avait révélé ses vraies pensées.

« Aussi longtemps que je lui suis loyal, je peux avoir tout ce que je veux. Tu as raison. Être capable de travailler sous les ordres de quelqu’un sans avoir à réfléchir est assez agréable, et je m’y suis habitué. Participer à un Raid et m’enfuir ? Je ne sais pas comment je vivrais après ça. J’ai travaillé sous ses ordres depuis ma naissance. Il n’y a pas eu un seul jour où j’ai agi de mon propre chef. »

« La raison pour laquelle tu t’es toujours moqué des autres dans le canal de communication et que tu n’as jamais participé, c’était juste un mécanisme de défense ? »

« Non, c’est simplement parce que je pensais que vous étiez des idiots. Ce n’était pas un mécanisme de défense ou une autre connerie. Si se jeter dans la gueule du loup par soi-même n’est pas stupide, qu’est-ce qu’il l’est ? »

« C’est exactement ce que tu es en train de faire… »

Ce gars, même si son corps était dans un état déplorable, sa bouche restait vivace… J’avais donc décidé de lui poser mon ultimatum.

« Walker, fais ton choix. C’est ta dernière chance pour changer ton style de vie. Si tu acceptes, je te séparerais complètement de Brightman. Faire vœu de loyauté et suivre Brightman toute ta vie ou vivre dans le donjon sans jamais être capable de revenir sur Terre. Je peux t’offrir au minimum une vie meilleure que ces choix-là. »

« … Je. »

Il avait hésité un moment avant de finalement donner sa réponse.

En l’entendant, j’avais souri.

AlthanMaiel

AlthanMaiel

Traducteur d'ICDS. C'est un gamer enfermé dans le passé. Il préfère écouter du rock des années 80-90 et jouer à des vieux MMORPG que de se plier aux temps modernes. Pour lui, lire est un moyen de s’évader et créer son propre monde et traduire est sa façon de le partager.
AlthanMaiel

Les derniers articles par AlthanMaiel (tout voir)

ICDS - Chapitre 95
ICDS - Chapitre 97

10 Commentaires

  1. thePower

    Merci
    Au début, tu as mi « Li » au lieu de « lui »
    la seule (chose?)que j’ai pour moi est le fait d’être un Explorateur de donjon

    Répondre
  2. Psycho

    Merci pour les chapitres

    Répondre
  3. 4Help

    Rekt , j’éspère pour lui qu’il a choisi la 3e option ou Shin va lui briser la nuque.

    Mrc du chapitre.

    Répondre
  4. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  5. Newkan

    Pauvre hwaya j’espère que shin va détruire l’existence du vieux salace

    Répondre
  6. Helda

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  7. essitamessitam

    merci pour le chapitre

    Répondre
  8. XiaoZiyun

    Merci pour le chap

    Répondre
  9. nickylaboum

    merci

    Répondre
  10. Lectifer

    Merci pour ce chapitre

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com