ICDS — Chapitre 129

ICDS — chapitre 128
ICDS — Chapitre 130

Vous l’attendiez et il est là !

Il est grand, il est beau, il sent bon le sang bien chaud ! Shin se baigne dans l’hémoglobine des wyverns avec délectation.

Voici votre « 4ème » chapitre de la semaine (même si techniquement c’est le 3ème car le régulier de vendredi n’est pas encore sorti). Vous vous doutiez bien qu’il arriverait aujourd’hui puisqu’il n’était pas mardi.

Enjoy !

 

 

Chapitre 129 — L’Équipe Revival (3)

J’y avais pensé depuis un moment avant de réaliser que c’était possible alors que je combattais le Wendigo. Le fait de pouvoir rester en l’air grâce aux pouvoir de Ruyue.

Bien sûr, ça aurait été bien mieux si Ruyue avait su voler, mais elle était un loup. Elle n’avait pas d’ailes, donc elle ne pouvait pas voler. Mais même malgré ça, je voulais pouvoir être capable de me déplacer librement dans les airs. La durée de Talaria était trop courte. Il me fallait donc une méthode plus durable.

Ce à quoi j’avais pensé été d’infuser Ruyue dans mes bottes. Avec mon efficience dans l’utilisation d’Aura Spirituelle et mon affinité avec Ruyue, je pouvais geler tout ce que mes bottes touchées. Ça aurait pu sembler utile uniquement en combat lorsque je donnais des coups de pieds, mais il y avait une autre possibilité d’utilisation. Grâce à ça, je serais capable de marcher dans les airs. En utilisant Aura Spirituelle, je comptais geler l’air sous mes pieds, créant ainsi un point d’appui temporaire. Une fois que mon pied serait parti, je récupèrerais une partie du pouvoir élémentaire et le point d’appui disparaîtrait. De cette façon, ça n’utiliserait pas trop de mana, et une fois que je m’y serais habitué, je serais capable de rester en l’air un long moment. J’avais considéré le fait de fabriquer un hoverboard de glace, mais j’avais abandonné l’idée face à la grosse consommation de mana.

Au début, je n’étais pas certain que ça marcherait, à proprement parler, mais il n’y avait eu aucun problème lors des tests. Grâce à Aura Spirituelle, j’avais pu facilement créer des marches circulaires à l’endroit où se trouvaient mes pieds. Une fois mon saut effectué et le mana récupéré, la glace se désagrégeait naturellement. C’était donc à la fois simple et pratique. De plus, c’était une sensation extraordinaire. Je pouvais évoluer dans le ciel sans aucune contrainte ! Cela dit, afin de ne pas gaspiller de mana, je ne pouvais pas marcher, seulement sauter pour couvrir plus de distance.

En tout cas, grâce à cette prouesse, j’avais pu me déchaîner dans le Nid de Wyvern.

« Le… Le Chevalier Éclair, il… »

« Il marche dans les airs ?! Ça fait partie de ses capacités ?! »

« Regardez sous ses pied. Il marche sur quelque chose. C’est difficile de voir parce qu’il fait nuit, mais ça brille quand tu diriges la lumière dessus. »

Repérant les wyverns volant dans le ciel, j’avais sauté une nouvelle fois. Elle m’avait vu, elle aussi, et s’était dirigée vers moi en crachant du feu. J’avais rapidement créé une marche de glace avant de sauter.

[Guaaaaaaaa !]

La wyvern avait cessé son souffle avant de lever la tête. Puis elle avait recommencé son attaque ardente. J’avais chargé en plein dedans. Bien que j’aie considérablement augmenté le pouvoir de Ruyue avant de créer une barrière d’énergie de froid, je n’avais pas pu complètement bloquer les flammes de la wyvern. Je pouvais sentir mon armure chauffer. Si j’avais été dans le donjon, j’aurais probablement vu mes HP descendre.

Sans y prêter grande attention, j’avais envoyé un coup de poing en plein dans sa gueule.

[Kuhak !]

Elle avait émis un cri étrange tout en essayant de recracher mon poing, mais j’avais pris son cou dans mon autre bras tout en concentrant mon mana dans mon poing.

« Peika ! »

[Explosion de Tonnerre !]

[Kuaaaaaaaa !]

Le choc de l’explosion avait fait cesser le souffle brûlant. Grâce à Ruyue, mon armure, qui était devenue assez chaud pour y cuire un œuf, avait refroidie. Pendant ce temps, j’avais enfoncé mon poing encore plus profondément dans la gueule de la bête.

« Meurs ! Tempête ! »

[Explosion de Tonnerre !]

Tempête et Explosion de Tonnerre s’étaient mélangées. Le tourbillon de mana qui avait réussi à atteindre un certain niveau maintenant, s’était accaparé l’Explosion de Tonnerre pour la transformer en une violente tempête d’éclairs. Immédiatement après, la tête de la wyvern avait explosée en mille morceaux. ‘Ha, c’est quoi ce sentiment si agréable… ?’

[Vous avez créé le sort Tempête de Foudre ! En ajoutant de l’énergie explosive de foudre dans le tourbillon créé par le Circuit Peruta, vous pouvez délivrer un coup fatal à votre cible ! Contrairement à Tempête Elémentaire qui renforce le tourbillon avec des élémentaires extérieurs, Tempête de Foudre est alimenté par votre élémentaire de foudre et concentre sa puissance destructrice sur une zone réduite. En utilisant au moins 5% de votre mana, le sort inflige des dégâts d’explosion d’attribut foudre phénoménaux à votre cible. En ajoutant plus de mana, vous pouvez augmenter la puissance destructrice. En tant que créateur de ce sort, le niveau du sort est ajusté au Rang Moyen de Niveau 2.]

[Vous avez créé un sort ! Tempête de Foudre est une variation de Tempête Elémentaire. Bien qu’il soit plus orienté pour le combat en un contre un, il contient une puissance écrasante. Ce sort, qui indique le haut niveau de maîtrise du Circuit Peruta et de la magie élémentaire, contient une force de destruction que personne ne peut ignorer. Vous obtenez 1 point de compétence en récompense. Points à dépenser : 3.]

Je le savais ! J’avais vraiment créé un nouveau sort ! Je n’aurais jamais pensé que mélanger ces deux sorts en créerait un troisième aussi puissant. ‘Attends un peu… Je peux l’utiliser avec ma lance aussi !’ J’étais tout excité devant cette nouvelle inattendue.

« Allez. On continue ! »

J’avais un sourire jusqu’aux oreilles sous mon heaume. Tant que j’avais la possibilité de relâcher ma frustration, je m’étais moqué de ce que je pouvais trouver sur mon chemin. Mais maintenant, j’avais l’impression que je pouvais détruire tout ce que je voulais.

« Ramenez‐vous, lézards à la con !! »

[Vous avez utilisé Provocation ! Les ennemis proches ont leur attention fixée sur vous !]

Mon cri, qui avait résonné dans tout le canyon, avait même causé la réaction des autres Manieurs de Talents.

« Hein ? Le Chevalier Éclair est français ? »

« Qu’est-ce que tu racontes ? Il vient juste de parler allemand. »

« Arrêtez vos conneries, c’était du japonais. »

Apparemment, tant que j’avais le serre‐cou de traduction, les gens se poseraient des questions par rapport à la langue que je parlais. ‘Vous pouvez penser ce que vous voulez les gars !’

Toujours avec le sourire, sur ma marche de glace, j’avais créé des tourbillons chargés d’éclairs dans mes deux mains. J’avais ensuite claqué mes deux mains ensemble. Les wyverns se rapprochaient. ‘Demain, je me fais péter le bide avec de la viande de wyvern.’

Jusqu’à 6h du matin, j’avais été complètement absorbé par ma chasse aux wyverns. A la fin, j’en avais tué presque 70 moi‐même. Lorsque j’avais atterri, après avoir tué la dernière, les gens avaient commencés à murmurer.

« Il n’était pas aussi fort quand il était en Angleterre. »

« Il était fort, mais pas aussi fort que ça. »

« Mais maintenant… »

« Il est de Rang SS. »

Il y avait aussi quelqu’un qui était venu me parler directement. C’était un homme caucasien qui semblait faire partie des Gardiens américains. Il portait une armure gravée avec l’emblème des Gardiens dessus.

« Je suis le Rang S américain John Smith. »

« John Smith ? »

« C’est mon vrai nom. »

C’était le faux nom que je voulais ! Les boules ! J’aurais tellement aimé me faire appeler John Smith plutôt que C.E. Cet homme, qui venait de devenir l’objet de ma jalousie, avait pointé la wyvern que je venais d’abattre en demandant.

« Si vous voulez, nous pouvons collecter les wyverns que vous avez chassé pour vous. Bien sûr, nous ne ferons rien d’autre. »

« Pourquoi ? Ça semble trop beau pour être vrai. »

J’avais prévu de laisser Hwaya les collecter avec son excuse habituelle d’entrepôt extra dimensionnel, mais j’avais penché la tête face à cette offre imprévue.

« C’est le moins qu’on puisse faire. Vous êtes venu d’un pays étranger et avez réduit énormément le nombre de wyverns en une seule nuit. S’occuper des corps des monstres devrait être la moindre des choses pour vous remercier. »

« Ah… je vois. »

Maintenant que j’y pensais, ça avait du sens. En tout cas, j’étais heureux d’avoir moins de travail à effectuer. Collecter toutes les 70 wyverns aurait pris du temps car il fallait retrouver toutes les carcasses. Mais comme ils étaient capables de scanner tout le canyon, ils seraient certainement plus rapide que moi.

« Hm, dans ce cas, vous pouvez en garder 10. »

« Non, nous n’avons pas fait cette proposition pour faire du bénéfice. »

« Ce n’est pas un problème. Considérez ça comme un geste de remerciement pour votre travail. 10 suffiront ? »

« C’est largement suffisant. Les wyverns sont des monstres rares, donc nous en chassons autant que possible. Si vous souhaitez vendre les 60 autres, nous vous paierons une somme généreux pour chacune d’elle. »

Pour information, il m’avait dit que chaque wyvern valait 2.3 millions de dollars. En won coréen, ça faisait 2.5 milliards chacune. Mon dieu, elles étaient 1 milliards de wons plus chères que le thon fondant ! ‘Attends un peu, ça voudrait dire que je viens de me faire 180 milliards de wons ?’ Peu importe combien je gagnais, je ne l’utilisais jamais, donc je n’avais jamais réalisé à quel point j’étais riche. Pendant un moment, j’avais pensé ‘Est‐ce qu’en donner 10 été vraiment trop ?’ J’aurais dû demander le prix avant ! Cependant, en tant que Manieur de Talents, ça ne se faisait pas de revenir sur sa parole.

J’avais demandé tout en essayant de me calmer.

« Dans ce cas, je vous en vend 20 pour le moment. »

« Compris. Nous pourrons parler des détails cet après‐midi, après s’être reposé. Bien sûr, nous collecterons toutes les wyverns d’ici là. »

« Ok. »

J’étais alors retourné vers mon logement. Bien que je sois débarrassé du sang et de la chair de wyvern sur moi avec le pouvoir de Ruyue, je n’avais pas été capable d’esquiver entièrement les déchets. L’employé des Gardiens qui était dans le hall avait été étonné en me voyant arriver et il m’avait directement dirigé vers une salle de douche. Comme je m’y attendais concernant un bâtiment fait pour les Manieurs de Talents, il y avait des salles d’eau privées pour chacun d’eux. J’avais donc enfin pu retirer mon masque.

« Huuu… »

Bien que j’aie relâché mon stress sur les wyverns, je m’étais souvenu de ce qui s’était passé la nuit précédente quand j’étais sous la douche. La Ciara choquée et Hwaya qui m’avait regardé avec inquiétude. Ludia n’était pas dans un état suffisamment stable pour parler de Héros et Ye‐Eun s’inquiétait aussi pour moi, mais d’une façon différente de Hwaya.

Elle avait considérait l’offre de Ciara de façon réaliste et objective et m’avait demandé si ça m’allait réellement d’avoir refusé celle‐ci. Elle savait à quel point être un Héros pouvait être dangereux et elle avait pensé qu’il serait mieux pour le monde, mais aussi pour ma sécurité d’accepter l’offre.

« Une organisation, huh… »

Ce serait mentir que de dire que je n’avais jamais considéré ce fait. Ce serait mentir aussi que de dire que je ne m’étais jamais envisagé dans le rôle du Héros des autres continents, qui combattaient contre les ennemis des mondes en tant que Cœur de leur Monde.

C’était irritant et inconfortable du fait que c’était un futur inévitable, mais c’était aussi excitant, cool et mystique, comme le rêve de tous les jeunes garçons. Un homme combattant avec le destin du monde entre ses mains. C’était vraiment cliché. En plus, ce n’était pas que je ne voulais pas être en sécurité, je n’étais pas stupide à ce point.

Je ne voulais pas mourir. Je m’inquiétais pour ma familles, mes amis, Ludia, qui se reposait sur moi, et… Loretta souffrirait aussi.

Il y avait beaucoup de choses que je devais protéger. Beaucoup de gens que j’aimais et beaucoup qui m’aimaient en retour.

C’était pour ça que j’étais encore plus effrayé.

C’était le fait que j’allais utiliser un grand nombre de gens pour protéger le monde. Que beaucoup de monde mourrait pour me protéger. J’avais peur du sang qui coulerait sous mes pieds parce que j’étais le Héros.

J’avais peur. C’était écœurant et effrayant.

C’est pourquoi…

« Il faut que je devienne plus fort. »

Je devais devenir plus fort. Assez fort pour écraser n’importe qui à la force de mes poings.

Je me souvenais du continent de Luka.

Face à un monde en ruine, je me souvenais de l’empereur, qui avait sacrifié sa vie et ceux qui n’avaient pas pu profiter de la vie au maximum.

Si le Héros n’était pas mort, rien de tel ne se serait passé. Les traitres n’auraient pas joint leurs mains avec les démons dans l’espoir de survivre, et l’empereur aurait pu utiliser sa vie pour construire un futur à son peule, non pas pour rester coincé dans le présent. Cependant, le Héros était mort, et le monde s’était effondré. Le désespoir s’était abattu sur mon amie et ses parents avaient été assassinés.

C’est pourquoi le Héros de la Terre ne mourrait pas. Il n’en avait pas le droit. Pour ne pas mourir, il devait devenir plus fort. D’une puissance tellement écrasante que sa présence ne provoquerait pas des morts en vain.

J’avais fermé l’arrivée d’eau de la douche. Après m’être essuyé avec une serviette et avoir réfléchi, j’avais réfléchi à une solution pour résoudre ce problème.

Et comme d’habitude, je n’avais pensé à rien.

 

Note de l’auteur :

Shin est pas parfait en tant que personnage principal, à la fois physiquement et mentalement. On pourrait dire qu’il est inexpérimenté, mais ça ne sera pas le cas pour toujours.

Il voit le donjon uniquement comme un endroit pour devenir plus fort. Face à la réalité, cela va changer lentement. Ce qui l’attends, les décisions qu’il va prendre, s’il vous plaît, prenez patience. Vous ne serez pas déçu.

AlthanMaiel

AlthanMaiel

Traducteur d'ICDS. C'est un gamer enfermé dans le passé. Il préfère écouter du rock des années 80-90 et jouer à des vieux MMORPG que de se plier aux temps modernes. Pour lui, lire est un moyen de s’évader et créer son propre monde et traduire est sa façon de le partager.
AlthanMaiel

Les derniers articles par AlthanMaiel (tout voir)

ICDS — chapitre 128
ICDS — Chapitre 130

13 Commentaires

  1. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre.

    Bonne lecture fils.

    Répondre
  2. Reichenbach

    Merci pour le chapitre et merci à toi pour tout le boulot que tu accomplis en nous livrant les chapitres !
    Bon courage pour la suite !

    Répondre
  3. Lectifer

    Merci pour ce chapitre

    Répondre
  4. guts

    merci pour le chapitre

    Répondre
  5. Khultima

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  6. dacastar

    merci pour le chapitre

    Répondre
  7. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  8. psycho

    Merci pour le chapitre 🙂

    Répondre
  9. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  10. TesaYuuTesaYuu

    Merci pour le chapitre, je me demande si la viande de wyverne est bonne…

    Répondre
  11. nickylaboum

    merci

    Répondre
  12. essitamessitam

    merci pour le chapitre
    PS : Je suis surement complètement à la ramasse mais je vient de m’en rendre compte : on ne parle que du continent LUKA, mais du coup, on s’en fout du reste de leur monde ? Il n’y à q’un continent ? Les explorateurs de donjon ne sont présent qu’à LUKA ? Le reste est dominée par les démons ?

    Répondre
    1. AlthanMaiel

      Il se peut que la dénomination « continent » soit utilisée pour monde comme dans « un continent parmi un océan de mondes », ou bien c’est un continent unique dans leur monde.

      N’oublions pas que la culture du Donjon est beaucoup plus développée partout ailleurs que sur Terre.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com