ICDS – Chapitre 206

ICDS - Chapitre 205
ICDS - Chapitre 207

Bonjour !

Voici votre chapitre de dimanche que je vous sors donc… lundi =p

Pour le Rebirth de Samedi, je m’en occupe demain normalement et ensuite je m’occuperais du week end qui arrive donc vous devriez retrouver un rythme normal.

Bonne lecture 🙂

 

Chapitre 206 : Les Qualifications d’un Explorateur (3)

A partie du 61ème étage, des monstres apparentés à des chauves-souris avaient commencé à apparaître. Bien que le donjon n’ait jamais eu de sens quant aux monstres qui apparaissaient, je ne me serais jamais attendu à tomber sur des chauves-souris. On ne pouvait pas m’en vouloir pour ça. Après tout, une chauve-souris était vraiment trop faible.

Bien évidemment, il ne s’agissait pas de la roussette classique que l’on pouvait trouver sur Terre. Non, il s’agissait de chauves-souris géantes avec des griffes aiguisés comme des rasoirs et des ailes tranchantes. Leur grande agilité et leur puissance d’attaque les rendaient plus difficiles à gérer que ce que j’aurais imaginé.

A partir du 63ème étage, les nouvelles chauves-souris avaient la capacité de sucer le sang. Alors qu’elles essayaient constamment de planter leurs crocs dans les ouvertures de mon armure, j’avais commencé à être de plus en plus agacé. J’étais confiant dans le fait de pouvoir les pétrifier, si seulement je pouvais croiser leur regard. Hélas, à moins d’utiliser Vitesse Divine, elles se déplaçaient plus vite que je ne pouvais déplacer ma tête.

Dans la plupart des situations, j’utilisais la puissance de Sharana afin de couper celles qui étaient sur mon chemin avant de me précipiter en avant. Cela dit, lorsqu’elles me lançaient des auras tranchantes ou qu’elles essayaient de me mordre le cou, je ne pouvais m’empêcher de reculer légèrement. Bien que je les regarde de haut, pensant que le donjon avait atteint la fin de son répertoire, ce n’était pas tout à fait vrai. Pour tout dire, ces étages étaient bien plus difficiles que le 59ème étage avec les golems et les mimiques.

En tout cas, le Premier Donjon n’était plus un lieu me demandant d’investir plus de quelques heures par étages. C’était à ce moment-là que j’avais réalisé que j’avais depuis longtemps dépassé les standards du Premier Donjon. Bien que ça ne soit pas du niveau d’une balade dans un parc, ça n’en était pas si éloigné. Si ce genre de difficulté m’avait gêné, j’aurais été trop embarrassé pour apparaître face aux autres membres de la guilde.

Contrairement aux chauves-souris, les Goules Géantes qui avaient commencé à apparaître dans le 11ème étage de l’Au-Delà étaient puissantes et résistantes, bien qu’incroyablement lentes. J’avais donc fini par affronter des ennemis agiles dans le Premier Donjon et lents mais résistants dans l’Au-Delà. Mais ce n’était pas sans bénéfice, car du fait de l’utilisation d’Irréductible par les Goules lorsque leurs HP étaient trop bas, j’avais appris à estimer la vitalité de mes adversaires afin de mes finir avec un coup unique et puissant lorsqu’ils étaient sur le point de mourir.

Cependant, lorsque j’avais atteint le 13ème étage, après ma croisière tranquille dans les étages inférieurs, j’avais commencé à être confronté à une situation difficile. D’innombrables Chevaliers Squelettes étaient apparus, se dressant sur leurs montures. Au 30ème étage, le Chevalier Squelette avait sous ses ordres une armée de squelettes, et il les avait exploités plutôt que de montrer sa véritable force. Dans l’Au-Delà, cependant, ils étaient différents. Lorsqu’il n’y avait qu’un seul ennemi, il dirigeait son armée de squelettes, mais quand plusieurs chevaliers étaient présents, leur puissance destructrice devenait leur force principale.

[Tuez l’être vivant !]

[Détruisez son cerveau et éclatez son cœur !]

[Kuoooooooo !]

[Chargez ! Chargez ! Menez-le à la mort !]

Les armées de squelettes avaient totalement effacé le sourire de mon visage. Lorsqu’ils utilisaient leur Hurlement d’Outretombe, qui forçait la vitesse des êtres vivants à 5% de son maximum, je ne pouvais plus rien faire. Je ne pouvais qu’être reconnaissant que ce sort ne se cumule pas comme le faisait le Cri de Guerre. Je ne voulais même pas imaginer ma vitesse diminuer plus qu’elle ne l’était déjà.

[Humain, donne-moi ta tête !]

« Comme si j’allais le faire ! Vitesse Divine ! »

Lorsqu’un Hurlement d’Outretombe m’atteignait, il n’y avait que trois choses que je pouvais faire. La première était d’utiliser Vitesse Divine pour récupérer une partie de ma vitesse avant d’éviter leur charge. La seconde était d’utiliser Peau de Dragon et d’endurer leurs attaques le temps que l’effet se dissipe. La troisième était d’utiliser Hurlement Gelé pour annuler l’effet du Hurlement d’Outretombe.

Cependant, à force e les affronter, j’avais appris une quatrième méthode pour m’en sortir. J’avais appris à tirer des carreaux emplie de magie explosive pour les empêcher de crier. Sharana, Ruyue et Peika m’avaient ainsi aidé à fermer la gueule des Chevaliers Squelettes. Et sans Hurlement d’Outretombe, autant dire qu’ils n’étaient plus si menaçants que ça.

Ce qui était encore plus effrayant que les monstres de l’étage, cependant, c’était les propriétés spéciales des murs du 13ème étage. Si j’esquivais la charge d’un Chevalier Squelette, il continuait dans sa lancée et rentrait dans un mur derrière moi. A ce moment-là, cependant, plutôt que de prendre des dégâts, il se dédoublait. Autrement dit, j’étais obligé de les confronter pour éviter qu’ils ne se multiplient. Par simple curiosité, j’avais essayé de rentrer dans un mur, mais la seule chose qui était apparue était une douleur sur mon nez.

J’avais cependant été capable de traverser le 13ème étage en 4 jours. Bien que j’aie failli mourir plusieurs fois, je m’étais déjà habitué à la situation. Mais lorsque j’y avais réfléchi un peu plus sérieusement, je m’étais rappelé que mourir dans l’Au-Delà signifiait être bloqué pendant tout un mois. En prenant en compte la situation de la Terre, je ne pouvais pas me permettre de perdre autant de temps. Rien que d’y penser m’avait faire trembler d’effroi.

Avec le 13ème étage étant ce qu’il était, j’étais assez effrayé en pensant au 14ème étage qui, en plus des Chevaliers Squelettes, aurait aussi des Goules Géantes. Bien sûr, avant ça, il fallait que je traverse le 64ème étage du Premier Donjon.

Loretta m’avait répété inlassablement que je devais être prudent au 64ème étage, mais je savais qu’elle s’inquiétait trop pour moi dernièrement. Elle semblait ne pas encore avoir compris à quel point j’étais puissant.

Alors que j’étais confiant dans le fait que j’allais devoir affronter des chauves-souris deux fois plus puissantes qu’au 63ème étage, j’avais mis ses inquiétudes de côté en me rendant vers les marches du 64ème.

Je m’étais cependant arrêté devant les marches avant de rentrer chez moi pour me reposer. J’avais prévu de commencer mon ascension le lendemain avec Lotte. Enfin, après m’être reposé je m’étais de nouveau retrouvé devant l’escalier.

« Whew, allons terminer ce niveau plein de chauves-souris avant d’aller accueillir les nouveaux membres de la guilde…Hein ? »

Le 64ème étage avait une atmosphère totalement différente du 63ème. Plus particulièrement, le chemin était plus étroit et les couleurs semblaient différentes. C’était le genre d’atmosphère qui foutait les chocottes.

« Je n’arrive pas à me calmer. »

Lotte, qui était sous forme humaine pour pouvoir naviguer dans le donjon, avait exprimé son inconfort. Avec un sourire amer, je lui avais répondu.

« On dirait que ce lieu cause un effet mental. Je suppose que ce n’est pas si étrange que ça. Après tout, c’est le Premier Donjon. »

« Héros, je ne peux pas rester ici plus longtemps. »

Bien que j’aie pensé que Lotte pourrait résister facilement à son inconfort, en me retournant à ses mots, j’avais vu ses joues complètement rouges.

« Qu’est-ce qui ne va pas, Lotte ? Tu vas bien ? »

« Héros, ne t’approche pas. Ramène-moi plutôt dans la Zone Résidentielle, non, au Repos des Anges. »

« O-Ok, compris. »

« Dépêche-toi ! Sinon je vais finir par te sauter dessus. »

« Quoi ? C’est une magie qui cause de l’hostilité envers les alliés ? Putain, c’est un piège pour les groupes ! Dépêchons-nous de partir ! »

J’avais attrapé le bras de Lotte pour l’emmener dans la Zone Résidentielle mais l’instant suivant, elle m’avait attrapé mon autre bras. Avec un sentiment de malaise naissant, j’avais levé les yeux vers elle. Ses pupilles étaient légèrement dilatées.

« Je ne peux plus résister, Héros. Pardonne-moi. »

« Te pardonner ? Pour quoi… ? »

« Les femelles wyverns deviennent trois fois plus fortes lorsqu’elles s’accouplent… Fait attention que tes os ne se brisent pas. »

« S’accouplent ?! »

Dès que j’avais entendu ces mots, j’avais agi rapidement. J’avais immédiatement utilisé Vitesse Divine, attrapé Lotte et enfin je nous avais téléporté au Repos des Anges. Après quoi, au cas où les effets soient persistants, je l’avais posé au sol avant de m’éloigner d’elle. Cela n’avait pris que quelques secondes.

« Huh ? H-Héros ? »

« Lotte, tu vas bien ? »

Elle avait regardé autour d’elle avec une expression vide, comme si elle venait de se réveiller. Comme elle avait l’air de bien aller, j’avais commencé à me diriger vers elle. Une fois qu’elle m’avait vue, elle avait hoché la tête de soulagement en parlant.

« Je vais bien, rendons-nous vite dans le donjon, Héros. »

« Tu ne vas pas bien du tout ! »

J’avais immédiatement arrêté mon avancée avant de reculer d’une centaine de pas. Elle avait claqué la langue comme si elle était déçue de ma réaction.

« Si je n’avais pas eu peur que des monstres nous attaquent lorsque nous aurions baissé notre garde, je l’aurais fait là-bas. »

« Je suis humain et tu es une wyvern ! »

« De quoi parles-tu, Héros ? Peu importe la semence que j’accepte, je peux donner naissance à une wyvern, donc ne t’inquiète pas. »

« Ça m’inquiète encore plus ! »

« Mais je t’ai choisi, Héros, abandonnant ainsi toutes les wyverns. Tu dois donc prendre tes responsabilités et garantir que j’ai une descendance. »

« Parlons de ça plus tard, okay ?! »

Apparemment, il fallait que je trouve un mâle wyvern cool et fort. J’avais déposé Lotte dans le Repos des Anges avant de rapidement retourner dans le donjon. Bien sûr, je n’avais pas oublié de me précipiter à la Boutique du 63ème étage pour faire une pichenette de la mort sur le front de Loretta.

« Tu aurais dû me dire qu’il y avait un piège de ce genre ! »

Elle s’était frotté le front en me jetant un regard voulant dire qu’elle avait été injustement punie.

« Mais c’est normalement interdit pour les membres des guildes administratives de dire quoi que ce soit à propos du prochain étage ! C’est la responsabilité du client de vérifier s’il y a des nouveaux objets à la Boutique d’Étage pour se préparer au prochain étage ! Du fait que je t’ai beaucoup aidé récemment, les autres maîtres des guildes administratives me regardent de près… Ce n’était pas comme si j’avais voulu mettre ta chasteté en danger ! »

Elle était au bord des larmes. Maintenant qu’elle le mentionnait, elle avait raison. C’était juste que je m’étais habitué à ce qu’elle m’aide naturellement. J’avais oublié ce que tout Explorateur savait naturellement.

C’était ma faute, et j’avais donc baissé la tête.

« Désolé. C’est ma faute. Je me suis habitué à ce que tu t’occupes de moi. A partir de maintenant, je vérifierais à chaque fois la Boutique d’Étage. Et si tu veux une récompense pour ma punition injuste… »

Elle s’était immédiatement réjouie à mes mots en faisant voler ses cheveux en arrière avait d’approcher sa joue de moi. Ses longues oreilles étaient en train de frétiller joyeusement. Elle était tellement mignonne.

Après lui avoir donné sa récompense, j’étais retourné au 64ème étage après avoir obtenu toutes les informations nécessaires. Il s’avérait qu’en fait, cet étage contenait des Succubes. Je m’étais immédiatement souvenu de la Succube de Sang qui m’avait presque tué.

Dès l’entrée du donjon, une magie de charme avait tenté de m’attaquer. Immédiatement après, plus de succubes étaient arrivées, utilisant leur magie tout en dévoilant leurs corps attirants. Apparemment, Lotte et moi étions partis avant leur arrivée la dernière fois.

« Quel bel humain. »

« Viens à moi. »

« Quel mana luisant. Et qu’elle humain charmant. »

Bien sûr, avec âme Absolue, aucune magie de charme ne pouvait m’atteindre. Si cela avait fonctionné, elles auraient eu l’air un peu plus joli. Autrement dit, je n’avais pas besoin d’objet avec de la résistance au charme. Je n’avais même pas besoin de la force de Lotte pour commencer.

Cela dit, les succubes du 64ème étage n’étaient pas aussi faibles que la Succube de Sang que j’avais affronté. Lorsqu’elles avaient réalisé que leur charme n’avait pas d’effet, elles m’avaient attaqué de différentes façons. Elles connaissaient de puissantes magies de renforcement ainsi qu’une magie passive qui absorbait la vie et le mana de leur cible. Elles étaient aussi douées dans la manipulation élémentaire et pouvaient même utiliser leurs ongles acérés comme attaque physique.

« Le charme ne marche pas ! »

« Prenons-le de force ! »

« Comme si j’allais vous laisser faire ! »

Auparavant, j’aurais eu du mal à affronter un groupe d’ennemis intelligent. Peu importait la qualité de mon armure ou la puissance de mes attaques, je n’aurais pas pu les vaincre sans être blessé.

Mais c’était l’ancien moi.

« Regardez mes yeux ! »

« Kyaaaaaaaaa, ses yeux… ! »

« Des Yeux Démoniaques ! »

Elles s’étaient toutes transformées en pierre d’un simple regard. Du 56ème au 60ème étage, j’avais affronté des adversaires qui n’avaient pas d’yeux et dans l’Au-Delà, je n’avais pu que ralentir les boss avec mon regard. J’étais donc heureux de pouvoir enfin les utiliser librement.

Bien que je doive utiliser du mana pour passer la résistance des succubes, ce n’était pas un problème. Une fois transformées en pierre, elles se brisaient avec un simple carreau d’arbalète.

Alors que je chargeais à travers le 64ème étage tel un tank, je pavais mon chemin de statues de femmes démoniaques avant de les briser en mille morceaux. Peu importaient ce qu’elles essayaient de faire, c’était inutile !

« Ramenez-vous, les filles ! »

« Kyaaaaaak ! »

« Tout le monde ! Courez ! Cet homme est une rose bardées d’épines ! »

« VENEZ ! »

[Vous avez utilisé Provocation ! Tous les ennemis se jetteront sur vous furieusement !]

« M-Mon corps agit tout seul ! »

« Non ! »

Alors que de plus en plus de succubes hurlaient, incapables de me résister, j’avais commencé à me sentir étrange. J’avais l’impression d’être un méchant…

« Bah, c’est juste mon imagination. »

C’est ainsi que j’avais traversé le 65ème étage en 40 minutes. Lorsque j’avais demandé à mon père, plus tard, comme il l’avait traversé, il m’avait dit qu’il avait continuellement récité le sutra du cœur de Buddha appris à l’armée et qu’il avait mis 4 jours à traverser l’étage. Comme je n’étais pas allé à l’armée et que je n’avais pas appris ce sutra, j’étais heureux d’avoir mes Yeux Démoniaques.

AlthanMaiel
Les derniers articles par AlthanMaiel (tout voir)
ICDS - Chapitre 205
ICDS - Chapitre 207

23 Commentaires

  1. flo

    il est marié le padre gg à lui d’avoir tenu^^

    Répondre
    1. troesma

      le père n’a jamais dit qu’il avait tenu, et puis pour mettre 4 jours, il a surement fait un petit “détours”

      Répondre
  2. KryllaKrylla

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  3. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  4. psycho

    Merci pour le chapitre 🙂

    Répondre
  5. Celen

    Merci pour le chapitre ^^

    Répondre
  6. neodaoistneodaoist

    merci pour le chapitre

    Répondre
  7. Helda

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  8. NarcxNarcx

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  9. Danicool

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  10. TesaYuuTesaYuu

    Merci pour le chapitre ^^

    Répondre
  11. Mehlroth

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  12. LauvelLauvel

    Merci pour le chapitre !

    ———–

    Cependant, à force e les affronter,..” manque un “d”.

    Répondre
  13. gutsguts

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  14. Shirosuu

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  15. MrSteer

    Merci pour la chapitre !

    Répondre
  16. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.
    PS : Lol, les monstres le fui maintenant !

    Répondre
  17. hollowrebel

    merci pour le chapitre

    Répondre
  18. essitamessitam

    merci pour le chapitre

    Répondre
  19. Tang san

    merci pour le chapitre

    Répondre
  20. Higanbana

    Merci pour ce chapitre

    Ca me rapel les squelettes qui l’appellaient briseur de crane.

    Répondre
  21. Laghtt

    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  22. VINC

    MDR sa m etonerai pas que sont père et fait une petit pause xD

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com