ICDS – Chapitre 239

ICDS - Chapitre 238
ICDS - Chapitre 240

Bonjour à tous.

Comme je ne suis pas cruel, je vous sors ce chapitre à peine une journée après le dernier 😉

Pour rappel, il s’agit du dernier chapitre “en retard”. Maintenant il ne restera que le chapitre bonus qui est arrivée dans la file hier soir et nous reprendrons sur les classiques du week end.

Sur ceux, bon chapitre. Si je peux vous conseiller une musique, je prendrais ceci : Nothing Else Matter – Metallica

Chapitre 239 : Gardien (9)

 

Tout s’était passé horriblement. L’Armée de la Résistance déjà sur le point de disparaître avait subi d’énormes pertes, et Sipua s’était dressée contre le donjon et ceux qui étaient venu pour la retrouver. Hydelcyon avait détruit le cercle magique maintenant la base souterraine sauve, sachant que cela signerait l’arrêt de mort de ceux qui, fut un temps, il avait voulu protéger. Il était encore pire que je ne l’avais imaginé.

J’avais imaginé que les choses se passeraient comme ça. Que Sipua retournerait sa veste et s’allierait à l’ennemi de monde !

Bien sûr, c’était logique. En échange de sa sécurité et de celle d’Hydelcyon, elle avait promis aux Livres Ambulants le pouvoir d’un Héros. Elle devait m’avoir utilisé comme monnaie d’échange ainsi que les autres femmes qui se cachaient dans les souterrains.

Est-ce que les Livres Ambulants auraient pu refuser ? Est-ce qu’ils l’auraient capturé à la place ? Bien sûr que non ! S’ils l’utilisaient en tant qu’appât, leur proie appétissante viendrait d’elle-même ! Ils étaient définitivement attirés par l’offre qu’elle leur avait faite. Bien que personne ne savait combien de temps durerait l’alliance une fois la proie dévorée, leur relation jusqu’à ce moment-là était solide.

Cependant, quitter le donjon pour retrouver son amour était différent de coopérer avec un ennemi de monde pour protéger son amour. Même si cela pouvait paraître logique à certains, ni moi, ni Daisy et encore moins Lin n’avions considéré que Sipua se joindrait à l’ennemi de monde. Même si elle avait eu ses différents avec nous, même si elle avait essayé de résister lorsqu’on l’aurait ramené, nous pensions que ça serait resté entre elle et nous. L’idée d’impliquer l’ennemi de monde était trop absurde !

Nous ne pouvions que penser qu’elle avait préparé des pièges en utilisant l’Armée de la R2sistance ou la base souterraine. J’avais été particulièrement suspicieux lorsque Daisy avait lu les pensées d’Hydelcyon.

Le rapport de Daisy indiquant un résultat complètement différent de l’attitude qu’Hydelcyon avait démontré face à nous et l’étrange sensation lorsque je lui avais donné un coup de pied m’avaient rendu encore plus pété. Lorsque j’avais demandé à Lin de venir boire avec moi, c’était afin de lui parler de ça.

Bien sûr, Lin avait peut-être un filet de sécurité dont je n’étais pas au courant. Mais dans tous les cas, il était quelqu’un qui avait reçu une partie du pouvoir du donjon, un membre d’une guilde administrative qui s’était sacrifié pour le bien des autres Explorateurs. Pour cette raison, j’avais pensé à me préparer pour le moment où il serait en danger. Ce que je lui avais ensuite expliqué était le pouvoir de Caduceus, le pouvoir du serpent blanc.

Le pouvoir de ce serpent était l’opposé de celui du serpent noir. Autrement dit, il avait le pouvoir de soigner. Son effet était simple, et pourtant puissant. Comme on pouvait s’y attendre, cependant, les conditions d’activation étaient vraiment tordues.

[Lorsqu’utilisé dans les 10 secondes de la mort d’un allié, vous utilisez la moitié de vos HP pour complètement ressuscité l’allié en question et augmenter ses compétences de 50% pendant 1 minute.]

La période de 10 secondes était particulièrement cruelle. Cependant, aussi longtemps que j’étais assez proche pour voir un allié mourir, je savais que je serais capable de le ressusciter. Un pouvoir contrant la mort, il valait vraiment son nom de pouvoir divin. Le fait que j’avais gagné le pouvoir d’Hermes était vraiment une chance inouïe.

Une des raisons principales de mon chagrin à la mort des succubes aux Philippines était que je n’avais pas pu activer Caduceus, n’ayant pas été témoin de leur mort. Cela dit, même si je l’avais fait, je n’aurais pu en sauver qu’une seule, ce qui aurait été un choix difficile. Sans parler du fait que je n’aurais pas pu exécuter le plan d’aujourd’hui.

La raison pour laquelle Lin n’avait jamais utilisé son fusil sniper était aussi l’ennemi de monde. Bien qu’il n’aurait jamais pensé qu’un ennemi de monde se rangerait aux côtés de Sipua.

D’après lui, les seules personnes qui connaissaient la puissance de ce fusil sniper étaient Loretta et quelques autres. Autrement dit, c’était l’arme secrète parfaite. Naturellement, en comparaison avec ses pistolets, le sniper était bien plus puissant.

Un secret était bien plus puissant lorsqu’il est caché, tout spécialement sur ce continent. Lin avait gardé son secret caché et l’avait révélé au moment parfait, lorsque personne ne s’y était attendu. Alors qu’il combattait l’ennemi de monde, il avait fait en sorte de fausser les données que son ennemi avait sur lui, l’amenant à baisser sa garde.

Cependant, même s’il venait à être ressuscité, comment quelqu’un serait capable de planifier sa propre mort dans un champ de bataille ? Aujourd’hui avait été la première fois que j’avais pu témoigner de la véritable puissance de Lin. Il n’était pas uniquement puissant physiquement. Il avait une volonté d’acier !

En tout cas, je l’avais ressuscité comme nous l’avions prévu et j’avais immédiatement activé Suzerain pour cacher son aura avec la mienne. Il avait reniflé de dédain face à mes doutes concernant sa capacité à se camoufler, mais tout s’était déroulé sans un accroc. Lorsque Daisy avait réactivé la magie ténébreuse, au timing que nous avions déterminé, la raison pour laquelle je l’avais encouragé autant était parce que j’étais devenu certain que mon plan fonctionnerait.

A partir de là, j’avais continué à maintenir l’attention de l’ennemi de monde sur moi tout en l’immobilisant au maximum pour aider Lin. Bien que j’avais agi comme si de rien n’était, j’avais secrètement tremblé face à la résistance à laquelle j’avais fait face.

Heureusement, Lin avait réussi à assassiner l’ennemi de monde avant qu’il ne soit trop tard. Maintenant, il ne restait que deux grands pécheurs en face de nous.

« Vous n’avez probablement pas besoin que nous vous expliquions ce que vous avez fait de mal, non ? »

« Lin, je t’en supplie, ne nous tue pas ! »

« Kuuuuk… ! »

Malgré le ton glacial de Lin, Sipua l’avait supplié une nouvelle fois sans la moindre honte. Hydelcyon, de son côté, était en train de souffrir horriblement à ses côtés, tenant ses genoux percés.

« Ne pas vous tuer ? C’est tout ce que tu veux ? »

« C’est… »

« Repense à ce que j’ai dit hier. Je t’ai donné deux chances de revenir avec nous. Est-ce que j’ai dit que je tuerais l’un d’entre vous ?… Et regarde ce que tu viens de faire aujourd’hui. Ce déchet a sacrifié ses alliés qui l’avaient sauvé lorsqu’il a été expulsé du donjon, pour pouvoir me tuer ainsi que Kang Shin, et tu nous as vendu à l’ennemi de monde ! »

En disant ça, il avait fait feu une nouvelle fois. Cette fois, c’était le bras gauche d’Hydelcyon qui avait été touché.

« Kuaaaaak ! »

« L-Lodert ! Oh, Lodert, non ! Lin, je t’en prie ! Tire-moi dessus à la place ! Ne lui tire plus dessus ! »

« Ne t’inquiète pas, je comptais bien te tirer dessus aussi. » Avait-il rétorqué sans la moindre once de pitié dans la voix avant d’effectivement tirer dans le bras gauche de celle-ci. Elle n’avait même pas réagi, regardant Lin droit dans les yeux.

« D’habitude, je déteste molester les autres pour décompenser lorsque je suis en colère. Mon style est plus basé sur tuer ceux qui méritent de mourir sans laisser trainer. Mais aujourd’hui, putain… »

Il n’avait pas pu retenir sa colère, se coupant lui-même la parole en visant Hydelcyon. Après deux bang sonores, deux trous étaient apparus, sur l’oreille droite et le bras droit de l’amour de Sipua. Ses cris avaient déchiré l’air.

« Ce putain de bâtard est déjà marqué par quelqu’un d’autre. Ah, tu es là ? »

« Oui, juste arrivée. »

Dans les ténèbres, Daisy était apparue. Je pouvais voir le corps d’Hydelcyon trembler lorsqu’elle était arrivée. Etait-ce à cause de Suzerain ? Les ténèbres magiques ne pouvaient plus bloquer ma vision.

« Daisy Ectradion… »

« 72 en vie. »

« Toi, comment es-tu devenue aussi forte ?! »

« Il y en avait 389. Maintenant, 72 vivants. »

Comme d’habitude, elle avait une voix calme. Elle était calmement en train de bouillir de rage.

« La dernière fierté, d’un Explorateur. Tu l’as jeté, pour ta propre avarice. »

En disant ça, elle avait ouvert son inventaire. Voyant les centaines de morts-vivants en sortant, je m’étais contracté pendant une seconde. Il s’agissait de morts-vivants… Humains. C’était la première fois que je voyais Daisy manipuler des humains. Cela dit, pour quelqu’un qui pouvait transformer des monstres en morts-vivants, être capable de manipuler des humains était assez logique. De plus, ces morts-vivants…

Elle avait continué, agrandissant ses grands yeux d’un rouge sanguin férocement.

« Par ceux que tu as tué, meurt. »

« Non, tu ne peux pas tuer Lodert ! »

« Non, ce déchet va définitivement mourir. » Avait dit Lin, bougeant doucement son pied.

A cet instant, un mur de flammes avait entouré Sipua. La magie qu’elle avait essayé de lancer s’était vue annulée. La chaleur insupportable de ce brasier m’avait même donné du mal à respirer. Séparé de Sipua, Hydelcyon s’était jeté en arrière en hurlant comme un fou.

« Ridicule ! Tu crois que quelques zombies vont être capables de me tuer ?! Sipua, Sipua ! Hey Sipua ! Je vais mourir ! Sipua ! »

« Lodert, oh Lodert ! Lin, je t’en prie ! Sauve-le ! Je ferais tout ce que tu me diras ! »

« Vraiment ? Désolé, je ne peux plus te faire confiance. »

En disant ça, il avait mordu le bout de sa cigarette. Et presque comme si c’était lui qui contrôlait les zombies, c’était à ce moment-là que l’un d’entre eux avait mordu Hydelcyon au bras droit.

« Et c’est trop tard. »

« Kuaaaaak ! Aaaargh ! Ça fait mal ! »

Ni Lin ni moi n’avions éprouvé le moindre remord en regardant ce spectacle. Quand à Daisy, après avoir ordonné aux zombies d’attaquer Hydelcyon, elle avait commencé à murmurer avec une voix presque indéchiffrable.

« Je croyais en toi. Tu étais un Explorateur, donc je croyais en toi. »

« Hiiiik ! Non, ugaaaak ! »

« Je n’aurais pas dû… Je n’aurais pas dû. »

Alors que les cris d’Hydelcyon se faisaient de plus en plus forts, ceux de Sipua augmentaient aussi en intensité.

« Non ! Lin, je t’en supplie ! Non ! »

« Qu’est-ce qui t’as rendu comme ça ? Qu’est-ce qui t’as transformé au point de joindre les mains avec un ennemi de monde, que tu as haïs pendant des centaines d’années ?! Qu’est-ce qui t’as forcé à me faire vivre quelque chose d’aussi ignoble ?! »

« Kuaaaaak ! »

Alors que de plus en plus de chair était arrachée du corps agonisant d’Hydelcyon, ses yeux perdaient petit à petit leur lueur de vie. Sipua avait hurlé de désespoir, mais Lin n’avait pas été ému le moins du monde.

« Pendant toutes ces années, je t’ai respecté et je t’ai traité comme une alliée et une amie. Et tu m’as fait passer pour un idiot ! Nous nous sommes rassemblés dans le seul but de protéger d’innombrables mondes, et tu as cracher sur cette volonté commune ! »

« Sauve Lodert ! »

« Le pouvoir de Caduceus a déjà été utilisé. »

C’était moi qui avait répondu à la place de Lin. A ce moment, les cris de Sipua avaient cessé. Hydelcyon avait déjà été réduit au silence depuis un moment.

« Lodert… ? »

« … »

« Lodert… Lodert ! »

Le mur de flammes enfermant Sipua avait enfin disparu. Elle s’était alors précipité vers la carcasse de son amour perdu. Tous les zombies rassemblés en un point avaient alors reculé. Mais il ne restait plus rien. Même pas un simple morceau d’armure ou le moindre cheveu.

« Lod…ert. »

« Dragon Cornu, brûle-les. Je veux, les libérer. »

« Je t’ai déjà dit de ne pas m’appeler comme ça… Tsk. »

Du feu avait commencé à consumer les zombies, et en un bref moment, les centaines de zombies avaient disparu, sans même laisser de cendres. Voyant que nous étions les seuls restants, Sipua s’était effondrée au sol.

« Non… Ce n’est pas possible… »

« Je suis d’accord. Personne ne pourra croire ce qui s’est passé ici, tout particulièrement ce que tu as osé faire. »

Le pire auquel nous nous étions attendu était que Sipua nous tende un piège, non pas qu’elle combatte aux côtés de l’ennemi de monde. Un des cinq maîtres de guilde administrative du Premier Donjon avait non seulement attiré un ennemi de monde avec le Héros d’un autre monde, mais elle avait aussi créé un Donjon Evènementiel pour qu’il ne puisse pas s’échapper. Je n’arrivais toujours pas à y croire. Lorsque j’avais pensé à la façon dont Loretta réagirait si elle le découvrait, je n’avais pas pu m’empêcher de soupirer.

« Lodert, Lodert… ! Vous avez tué Lodert ! Je… Je n’ai même plus envie de vivre… Je ne veux plus vivre. »

« Si le fardeau que tu portes est trop lourd… Si tu hais tant que ça ta vie, tant que tu ne peux pas le supporter, je vais t’aider à te reposer alors. »

Il semblait avoir pris sa décision. Lin avait levé son pistolet vers Sipua.

« Meurs, Sipua. A partir de maintenant, je préserverais le donjon à ta place. »

« Attends, Lin. »

« Uh ? »

Je l’avais regardé droit dans les yeux avant de parler.

« La punition serait trop légère. Rien qu’aujourd’hui, des centaines de vies ont été perdues. Même toi, tu es mort une fois. Et après tout ça, tu es prêt à te lier au donjon pour elle ? »

« …Je suis pratiquement lié au donjon de toute façon. Sinon quoi, tu vas prendre sa place ? Où est parti ta volonté de sauver tous les mondes de leurs ennemis ? »

Je m’étais arrêté. Aux mots de Lin, j’avais senti un profond sentiment de regrets. J’étais certain de ne pas avoir été le premier à avoir émis ce genre de souhait.

Oui… Lin avait aussi été menacé par l’ennemi de son monde, et il avait sans doute lui aussi fait face à de nombreux défis en les combattant. Puis, malgré sa profonde hostilité et haine à leur encontre, il avait choisi de devenir une partie du donjon, mettant ses rêves de côtés.

C’est pourquoi j’avais répondu sur un ton ferme.

« Laisse-là porter le fardeau du donjon elle-même. Elle doit payer le prix pour ses péchés. Le seul moyen est de la lier au donjon.

« Toi… Tu es encore plus cruel et vicieux que je ne le pensais. Mais comment ? »

« Les chances de succès ne sont pas fautes, mais je pense que je devrais essayer. »

Il ne restait pas beaucoup de temps avant la fin de Suzerain. J’avais pu tenir jusque-là car je n’avais pas utilisé beaucoup de pouvoir, mais une dizaine de secondes dans le futur, je ne serais plus capable de maintenir ma forme.  Si je voulais utiliser l’effet de mes stats doublée, c’était maintenant ou jamais.

Il était bien sûr évident que le Charme était la stat que je ciblais. Actuellement, j’étais confiant dans le fait que j’avais plus de Charme que quiconque dans le donjon. Cela s’appliquait donc aussi à Sipua en face de moi.

Je m’étais approché d’elle. Ses yeux étaient tournés vers moi avec une lueur de meurtre.

« Héros, Héros ! Va crever en enfer ! Je ne retournerais jamais dans le donjon ! Tu seras réduit en charpie par l’ennemi de monde et ton monde tombera en ruine ! Souviens-t-en. J’en. Fait. Le. Serment ! »

« Tentation de Lilith. »

Je n’avais pas le temps d’écouter son baratin incessant. Il n’y avait que 20% de chances de succès. Si cela échouait, Lin devrait devenir le nouveau maître de guilde administrative.

Cependant, mes soucis avaient été pour rien. Presque comme si c’était le résultat le plus naturel, le pouvoir qui avait quitté mon corps avait totalement dominé la femme devant moi.

[Vous avez utilisé Tentation de Lilith ! Vous avez volé 50% de la vie et du mana de votre cible.]

[La cible tombe sous l’effet d’obéissance absolue, devenant pour toujours votre servante.]

Lorsque le message avait retenti, j’avais alors vu une scène à m’en glacer les os. Sipua, qui avait été en plein milieu d’une série d’insultes à mon égard, avait complètement changé d’expression. Comme si elle venait d’avoir une épiphanie, elle avait regardé autour et examiné son corps. Puis, elle m’avait repéré dans les ténèbres et avait parlé en s’inclinant sur le sol.

« Ah, aaaaaah… Mon maître… J-Je vous implore de pardonner mon impudence ! Je vous en prie, ne me regardez pas comme ça ! »

« Kang Shin… Tu… ! »

« Putain… C’est pour ça que je ne voulais pas l’utiliser. »

Quelqu’un qui avait tout rejeté, incluant elle-même, pour l’amour de sa vie venait juste de jeter son amour de côté comme si c’était une vieille paire de chaussures. Est-ce que la personne en face de moi pouvait encore être considérée comme Sipua ? Si quelqu’un me posait la question, je ne pourrais que secouer la tête.

D’une façon différente de celle de Lin, je l’avais tuée.

« C’est… Vraiment une punition. Kang Shin, tu es un bâtard effrayant. »

« Je n’utiliserais plus jamais ce sort. Putain… »

Mon pari avait réussi. A partir de ce moment, Sipua allait protéger le donjon en tant que maître de guilde administrative en plus d’avoir perdu l’amour de sa vie et d’avoir obtenu un nouvel amour, forcé, qui ne serait jamais réciproque. C’était la pire torture que je pouvais lui infliger.

Dès l’instant où elle était tombée sous mon contrôle, une fanfare avait retenti. Ironiquement, la voix appartenait à Sipua.

[Donjon Évènementiel réussi ! Vous obtenez 10 points de stats et 3 points de compétences.]

AlthanMaiel
Les derniers articles par AlthanMaiel (tout voir)
ICDS - Chapitre 238
ICDS - Chapitre 240

20 Commentaires

  1. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  2. Gunts92

    C’est pas “putain” de suffisant

    Répondre
  3. .

    Merci pour ce chapitre !

    Répondre
  4. TesaYuuTesaYuu

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  5. PoloZore

    merci encore et toujours pour ton taf 😀

    Répondre
  6. tang san

    nan mais putin ce big troll !!!

    merci pour le chapitre

    Répondre
  7. Higanbana

    Merci pour ce chapitre

    Je sais pas si je dois qualifier ce chapitre de jouissif ou déguelasse.

    Répondre
    1. essitamessitam

      jouissif!!!
      pas de pitié pour les traîtres et une torture éternel pour les violeurs et leurs complices (dsl si c violent mais ça vient du cœur )

      Répondre
  8. Shinai

    Bonjour ou bonsoir qui sait quand on lira mon message, en tout cas je te remercie pour le chapitre ! Continue comme ça ! P.S : « Quand à Daisy » s’écrira plutôt « Quant àDaisy » car cela ne désigne pas un moment mais bien une personne, du moins il me semble que c’est le cas ! Cela m’a interpellé lors de la lecture alors je le notifie XD

    Répondre
  9. Shirosuu

    Merci pour le chapitre. Ils méritent ce qui leur est arrivé

    Répondre
  10. Psycho

    Merci pour le chapitre
    ps : le châtiment pire que la mort 😮

    Répondre
  11. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  12. KryllaKrylla

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  13. mlop12

    Merci pour le chapitre
    Je suis perplexe
    je suis content du sort de Sipua mais peut-on vraiment infligé cela a quelqu’un

    Répondre
    1. essitamessitam

      j’ai déjà donnée mon avis

      Répondre
  14. Khultima

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  15. essitamessitam

    merci pour le chapitre

    Répondre
  16. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  17. vinc

    10 points de stats et 3 de compétence ?……. euh mec c était carrément un DJ rang EX la sérieux c est quoi cette récompense en carton du niveaux d un DJ de rang D …mdr.

    Répondre
  18. punision

    g riz

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com