ICDS – Chapitre 266

ICDS - Chapitre 265
ICDS - Chapitre 267

Je n’en peux plus ! 3600 mots le chapitre, dans des conditions de traduction ignoble ! Pfiouuuu !

Comme vous vous en doutez, je n’ai pas trouver de meilleur moyen de traduire depuis la semaine dernière, et c’est assez éprouvant physiquement. Et en plus je me retrouve avec un chapitre super long ! Et pas facile à traduire en plus de ça à cause d’un truc particulièrement chiant x(

 

Bref, bonne lecture les gens 😉 Je vais essayer de me reposer pour demain.

 

 

Chapitre 266 : Personne n’échappe à la Sainte (6)

 

Peruta avait eu une expression satisfaite après que je l’ai congédié, à la fin de notre entraînement. Après quoi, je m’étais entraîné avec Sumire, qui semblait avoir beaucoup appris en nous regardant combattre. Bien sûr, elle était encore loin de représenter une menace pour moi. Même si je devais me retrouver à totalement arrêter de réfléchir et que mon seul objectif était de la laisser attaquer, elle ne pourrait jamais réussir à me toucher à son niveau.

Cependant, seuls six mois s’étaient écoulés depuis qu’elle avait vraiment commencé à apprendre le maniement de la lance. Bien qu’elle ait appris les bases auprès de sa famille, étant plus jeune, cela ne restait que les bases. Je m’en souvenais parfaitement puisqu’elle s’était entraînée avec moi depuis et que sa Maîtrise de la Lance était passée au rang Moyen.

Juste après notre entraînement du jour, sa Maîtrise de la Lance était passée au Haut-Rang. Son évolution était facile et j’avais rapidement déterminé qu’elle irait très loin. Je ne savais pas comment Sherafina avait séparé la Maîtrise de la Lance de rang Moyen et de Haut-Rang, mais je pouvais sentir la différence de rapidité de ses mouvements entre les deux niveaux. Je savais naturellement que Sumire voulait avancer rapidement, mais la vitesse à laquelle elle s’améliorait était vraiment surprenante.

« … »

« Merci ! Tu es le meilleur, Shin-nim ! »

« Non, je ne pense pas que j’ai fait grand-chose. »

« Sans toi, je n’aurais jamais appris la Maîtrise de la Lance de Haut-Rang ! Tu es vraiment incroyable, Shin-nim… ! »

Arg, elle est entrée en mode super-vénération.’ Bien que j’en sois un peu heureux, je lui avais demandé avec une expression amère.

« Sumire, est-ce que tu as distribué des points de compétences dans la Maîtrise de la Lance… ? »

« Non. Tu ne m’as pas dit de ne pas le faire ? De ne pas dépenser de points de compétences dans les techniques de manipulation de mana ou dans les arts martiaux ? »

« Parfait. Donc tu as atteint le Haut-Rang de Maîtrise de la Lance en seulement six mois par tes propres moyens ? »

« C’est plutôt grâce à toi que grâce à mes moyens. » Avait-elle dit en penchant sa tête. Il croyait en ses paroles dur comme fer. Mais d’où lui venait cette vénération pour moi ? Je ne me souvenais pas avoir fait quoi que ce soit pour la pousser dans cette direction… Enfin, si peut-être. Mais elle avait aussi participé, ainsi que les autres…

Peut-être que c’était cette foi qui lui avait permis d’avancer aussi rapidement. Je ne voulais pas briser ses ailes en disant quelque chose de déplacé alors j’avais préféré abandonner le sujet. Au lieu de ça, je lui avais fait une offre.

« Sumire, concentre-toi un instant. »

« Tu vas m’apprendre quelque chose ?! » S’était-elle exclamée, les yeux pétillants de bonheur. Si seulement Ren avait eu la moitié de la confiance que me portait cette jeune fille quand il était arrivé… Hélas, le concept d’apprentissage à mes côtés dans la tête de Ren était le fait de se faire tabasser, donc c’était impossible que je lui enseigne cela. Après m’être rappelé de le tabasser un peu plus ces prochains jours, je m’étais concentré sur Sumire.

« Plutôt que de te l’enseigner… Je vais t’offrir une méthode. »

« Oui, j’accepte ! »

Echec total. J’avais voulu lui laisser le choix, mais elle semblait être décidée à faire tout ce que je lui dirais. C’était la première fois que je sentais le poids que pouvait représenter la foi absolue.

Je suppose que tout ira bien aussi longtemps que ce que je lui dis est correct.’ J’avais senti mes responsabilités augmenter considérablement avant même que la leçon ne commence.

« Pour être honnête, je ne pensais pas que tu deviendrais aussi forte aussi rapidement. Sans la moindre once d’exagération, tu es un génie. Tu étais déjà un génie des arts martiaux, mais tu es encore plus impressionnante avec une lance. »

« Je ne suis rien en comparaison avec toi, Shin-nim. Il me reste beaucoup à apprendre ! »

« Non, crois-moi. L’orgueil est un poison, mais se sous-estimer l’est tout autant. Tu dois te regarder objectivement et savoir estimer ta force si tu veux t’améliorer rapidement. »

Son visage était devenu cramoisi d’embarras. J’avais souri en levant ma lance.

« Bref, en dire plus ne ferait que t’embarrasser plus. Je vais être franc. Sumire, ta défense est incroyable. Avec le pouvoir d’Athena, elle pourrait presque être considérée comme absolue. Tu serais probablement capable de bloquer une attaque de ma part à pleine puissance. »

Par pleine puissance, j’avais bien entendu en tête une attaque utilisant Suzerain, Sacrifice et Rage du Dieu Céleste. ‘Hmm, je suppose qu’elle ne pourrait pas bloquer l’Oeil de Shiva, mais comme je ne peux l’utiliser qu’une fois par an, je ne devrais pas y penser.’ En tout cas, le fait qu’elle puisse se défendre contre mon attaque signifiait qu’elle pourrait parfaitement se défendre face à un ennemi de monde.

Bien qu’elle n’ait pas été à ce niveau par le passé, elle avait toujours été avec nous dans l’ascension du donjon et la complétion des Raids Évènementiels. Son incroyable talent, ses efforts, et sa grande expérience rendait cela possible.

« Mais ton attaque est vraiment faible. Très faible. Bien qu’elle se soit grandement améliorée, même en t’entraînant encore un an, tu ne seras probablement pas capable d’infliger de dégâts à un ennemi de monde. »

« C’est parce que je manque de talent… »

« Non, la seule chose dont tu manques, c’est le temps. Le temps est quelque chose que personne ne peut changer. Désolé, je ne pensais pas que nous serions aussi pressés par celui-ci. Si tu avais deux ans devant toi, tu deviendrais plus puissante que n’importe qui. »

Son talent, ses efforts, le nom de dieu véritable qu’elle avait, ils étaient tous des preuves. Athena était la plus grande guerrière de l’Olympe, tous sexes confondus. Même Zeus n’avait pas su lui retirer ce titre.

« Dans ce cas, suis-je supposée rester en arrière, peu importe ce qui se passe ? »

Alors qu’elle avait été excitée comme une puce un moment auparavant, elle semblait maintenant être au fond du gouffre. Voyant cela, je n’avais pas eu le cœur de continuer non plus.

Ces derniers temps, ce genre de sentiment d’impuissance était commun parmi les membres de Revival. ‘Il n’y a pas grand-chose que je peux faire dans les moments cruciaux.’ ‘Le maître de guilde et quelques autres ont tous les fardeaux sur leurs épaules.’ Ce genre de pensées était la cause de ce sentiment d’impuissance.

Bien sûr, sans eux, nous n’aurions pas été capable de détruire tous les Donjons Evènementiels lors de la dernière crise, mais il était aussi vrai que mis à part Hwaya, Ina, Daisy et moi, personne ne pouvait réellement faire face aux plus gros adversaires. La raison était que, à part nous quatre, il était difficile pour les autres d’infliger des dégâts à ces adversaires.

C’est pourquoi la plupart des membres de Revival étaient déprimés, ayant l’impression de ne pouvoir rien faire. J’aurais dû leur faire savoir à quel point j’étais reconnaissant pour leurs efforts. Il n’était pas trop tard. Comme ils avaient des talents incroyables dans leurs propres domaines, il y avait nécessairement quelque chose qu’ils pouvaient faire.

Sumire serait la première pierre de ce chemin que je voulais créer pour les membres de la guilde.

« Ne fais pas cette tête. Tu te souviens ce que j’ai dit ? Je vais te proposer une méthode. »

« Ah, o-oui, tu as dit ça. »

Son expression s’était légèrement améliorée. La manière dont chacun de mes mots l’affectaient montrait à quel point elle était innocente.

« Je dis juste que c’est impossible pour toi si tu continues avec ton entraînement actuel. C’est pour cela que nous allons utiliser une méthode un peu moins conventionnelle. »

« Moins… Conventionnelle ? »

« Ouais. Il s’agit de déployer ta puissance en un seul coup. »

« Un seul… coup… »

En la voyant murmurer après moi, j’avais levé ma lance en me mettant en position. Bien évidemment, il s’agissait de la position que je prenais pour lancer Coup Héroïque. Sumire l’avait tout de suite remarqué.

« Shin-nim, c’est… »

« Yep. »

Sumire avait la plus grande défense, le bouclier d’Athena, Aegis.

Une fois activé, Aegis bloquait automatiquement l’attaque de l’ennemi sans avoir besoin de le manipuler et permettait même de le pétrifier. Sumire tenait généralement sa lance à une main, mais pendant cette fenêtre d’opportunité, elle pouvait utiliser ses deux mains pour tenir sa lance. L’ennemi serait aussi bloqué par Aegis, et elle serait ainsi parfaitement protégée. Bloquer parfaitement l’ennemi tout en attaquant avec toute sa puissance. C’était le rêve de tout lancier.

Même ainsi, apprendre une simple technique ne permettait pas d’améliorer sa maîtrise de la lance. Cela n’améliorait que son niveau technique. De plus, sans une excellente maîtrise de base, il était impossible d’atteindre le potentiel maximum d’une technique. C’était pourquoi je n’avais jamais enseigné de techniques à Sumire jusque-là.

Mais maintenant, c’était différent. Sumire avançait très rapidement. Non seulement avait-elle le talent nécessaire pour apprendre Coup Héroïque, mais son niveau de maîtrise de la lance était plus que suffisant pour pouvoir en extraire une majorité de sa puissance. Si elle ajoutait Athena par-dessus tout ça ? Il me tardait réellement de pouvoir voir ça.

« Je suis un peu embarrassé, mais c’est la technique la plus puissante que je peux utiliser uniquement avec la maîtrise de la lance. »

« C’est un honneur ! » S’était-elle exclamé, son moral étant remonté en flèche quand elle avait compris que j’allais lui apprendre Coup Héroïque. Enfin, comme elle ne pouvait pas utiliser d’Aura Héroïque, ce ne serait pas réellement un Coup Héroïque, mais…

« Bien, appelons cela le Coup de la Déesse. »

« Je, je ne l’ai pas encore appris ! Et c’est un nom tellement embarrassant… »

« Je suis sûre que c’est mieux que Coup Héroïque. »

Mon regard était complètement sérieux. Je ne comprenais toujours pas pourquoi j’avais nommé cette technique comme ça. Je le regrettais énormément. Je le regrettais à chaque fois que je l’utilisais. Et pourtant, je criais ce nom à chaque fois. Je pouvais encore me souvenir de lorsque ma mère m’avait engueulé lorsque j’avais donné un coup de pied dans mon lit à cause de ce sort.

« Tout d’abord, je vais te montrer un Coup Héroïque utilisant uniquement mon énergie. »

J’avais invoqué Ruyue et lui avais demandé de créer un bloc de glace extrêmement solide au centre de la salle. En un instant, son énergie avait donné forme à un immense rocher de glace qui atteignait presque le plafond.

[Même toi, tu ne seras pas capable de le briser facilement, Shin !]

« Merci. »

J’avais alors invoqué Peika et l’avais faite entrer dans ma lance. Je m’étais alors rapidement remis en position. J’avais reculé ma main droite et laissé ma main gauche soutenir la lance à l’avant. Je m’étais légèrement penché en avant et avais fléchi mes jambes. J’étais habitué à concentrer mon énergie en un seul endroit, donc je n’avais pas besoin de faire tout cela aussi lentement, mais comme Sumire apprenait depuis le début, il était plus simple de lui montrer comment bien le faire.

« Tu dois d’abord sentir l’énergie dans ton corps. Regardes comment je la concentre et je la libère. »

« Oui. »

D’abord, j’avais libéré mon Aura Héroïque. C’était une énergie au sommet de toutes les autres énergies qui permettait de renforcer les alliés et d’éliminer les ennemis. Je pouvais aussi renforcer toutes les auras que je possédais. C’était réellement un pouvoir parfait pour un Héros.

Le moment d’après, j’avais donné mon mana à Peika avant d’extraire la puissance du Dieu de la Foudre. Bien qu’il m’avait été donné par le donjon, ce pouvoir prouvait que j’avais été choisi par la foudre et les éclairs et que j’avais les qualifications nécessaires pour régner sur eux. C’était bien différent d’un nom de dieu véritable. Cela voulait tout simplement dire que même si je venais à perdre mes qualifications d’Explorateur, je maintiendrais ce pouvoir.

Je pouvais sentir tous ces pouvoirs se concentrer en un seul point de ma Lance Chaotique. Les muscles de mon corps, mon mana, mon aura et ma puissance élémentaire. Tout se rassemblait en un point. Le Circuit Peruta circulait férocement alors que le Typhon Dément mélangeait toutes ces énergies, créant un petit tourbillon à la pointe de ma lance.

Sumire, qui me regardait à une distance de sécurité, était complètement concentrée. Elle ne respirait même plus. Soudain, je m’étais senti mal à l’aise.

« Ruyue, matérialise-toi et renforce ce rocher un peu plus. »

[Oui !]

Concentrer toute sa puissance sur une seule cible faisait aussi parti de l’entraînement. Ne pas inutilement disperser la puissance destructrice et la délivrer entièrement dans sa cible ! Mon ancêtre qui avait créé cette technique était définitivement un sale pervers vicieux !

J’aurais pu ajouter Trishula, Hurlement Gelé, Rage du Dieu Céleste, le Tatouage de l’Ogre à Deux-Têtes, le Tatouage de la Reine des Succubes… Mais je m’étais retenu. C’était déjà assez puissant, et je n’avais pas envie de raser le manoir.

« Huu…Haaaap ! »

Lorsque j’avais senti que j’avais extrait la moindre particule de puissance en moi, j’avais attaqué. Bien que j’ai frappé lentement pour que Sumire puisse bien observer, ma lance s’était quand même déplacée rapidement. Comme si elle avait été aspirée par la glace, elle s’était mise à pénétrer le cœur de l’immense rocher de glace. A ce moment…

« Kyak ! »

« Je savais que ça arriverait ! »

Dès que ma lance avait touché la glace, et ce jusqu’à ce qu’elle en atteigne le centre, des morceaux de glace s’étaient éparpillés dans tous les sens et Sumire avait crié avant de se protéger avec son bouclier. Mais les échardes de glaces avaient disparu sans blesser qui que ce soit. Elles étaient, après tout, sous l’emprise de Ruyue.

Réalisant qu’elle n’était pas blessée, Sumire s’était tout de même maintenue dans une position raide derrière son bouclier un moment avant de l’abaisser, les mains légèrement tremblantes. Sa voix tremblait autant que ses mains.

« C’est trop puissant ! Mais, Shin-nim, ce n’était pas ta pleine puissance, n’est-ce pas ? »

« Mm, Cela devient plus fort si je rajoute mes noms de dieux véritables, les effets de mes objets et les effets de mes sorts. Mais… »

Autre que mes noms de dieux véritables, un pouvoir similaire à celui de Lespina pouvait annuler tout le reste, donc il n’y avait pas de grosse différence avec ce que je pourrais délivrer comme coup. Sumire avait alors murmuré avec une expression hagarde.

« Trop, trop puissant. C’est donc ton pouvoir… Comme on pouvait s’y attendre de Takemikazuchi… »

« Arrête s’il te plaît. »

Apparemment, ce que je venais de lui montrer était au-delà de ce qu’elle pouvait accepter. J’avais toussé sèchement pour la ramener dans notre monde.

« C’est ma technique. La tienne sera différente. Il n’y aura pas d’éclairs, pas de puissance élémentaire, et pas d’Aura Héroïque. Et pourtant, elle aura ton mana et la puissance d’Athena. »

« Même si c’est moi qui l’apprends, je pourrais déployer autant de puissance ? »

« Probablement. »

Avec un talent aussi incroyable que le tien, c’est possible.’

J’avais alors continué.

« Ce que je suis sur le point de te montrer maintenant est… Ce sur quoi mon Coup Héroïque est basé. »

J’avais demandé à Ruyue de créer un autre rocher. Elle avait utilisé la même quantité de mana, et l’avait rendu aussi dur que l’autre.

« Cette technique est quelque chose que mes ancêtres ont créé alors qu’ils ne connaissaient pas l’existence du mana. Elle a été créé en utilisant purement que la force physique afin de surpasser la limite de celle-ci… »

Alors que je lui expliquais cela, quelque chose avait attiré mon attention. Pourquoi n’y avais-je pas pensé lors mon entraînement avec Peruta ? J’avais l’impression que quelque chose était en train de germer dans ma tête. J’avais redis la phrase dans ma tête pour voir si je pouvais mettre le doigt dessus, mais rien ne m’étais apparu.

« Shin-nim ? Tu vas bien ? »

« Ah, ouais… Je vais bien. »

Je n’arrivais pas à comprendre. Et pourtant, j’étais certain que je comprendrais un jour. Bientôt, qui plus est. Y croyant fermement, j’avais mis mes pensées de côté en prenant la même position qu’avant.

« Je ne peux pas affirmer que j’ai maîtrisé la technique que mes ancêtres ont créé, mais je la considère très puissante car, sans utiliser le moindre mana, elle peut révéler la même puissance destructrice que d’autres techniques utilisant ce dernier. Sumire, tu devras utiliser ce sort comme base afin de perfectionner ta technique. »

« Uuu, je dois apprendre quelque chose que même toi, tu n’es pas certain de maîtriser ? »

« Tu peux le faire. Crois-moi. Contrairement au Coup Héroïque, tu vas comprendre comment cela fonctionne lorsque tu vas me voir l’utiliser. »

J’avais alors levé ma lance une nouvelle fois. J’avais mis tout mon mana de côté. Je n’avais pas non plus utilisé la puissance du Dieu de la Foudre. En utilisant uniquement la puissance de mes muscles, de mon sang et de mes os, j’avais frénétiquement attiré toute cette puissance physique brute sous mon contrôle en un seul point. Après m’être concentré, concentré et encore concentré… J’avais finalement perdu la capacité à voir ce qu’il y avait devant moi.

Je ne pouvais voir qu’une seule chose. La pointe de ma lance et l’unique point que je devais percer. Je voulais dire à Sumire de se concentrer, mais je ne pouvais plus car je devais contrôler tout mon corps. En termes de difficulté, la technique précédente où j’exploitais toutes mes énergies étaient plus grande. Et pourtant, le processus de tout contrôler dans mon corps tout en me concentrant sur un seul et unique point était extrêmement difficile.

C’est alors que j’avais réalisé. Le support du mana. Le mana, qui suivait ma volonté, m’aidait à contrôler mon corps plus facilement. Je m’étais habitué à recevoir l’aide du mana en utilisant ma technique. Maintenant que je me reposais uniquement sur ma puissance en tant qu’être humain, contrôler cette puissance était bien plus difficile.

Mon cœur avait sauté un battement à ce moment-là. Si je l’avais réalisé un peu plus tard, ma maîtrise de la lance aurait pu régresser. Bien que le mana soit puissant, je ne pouvais pas lui permettre de me retirer ce que pouvait faire la puissance humaine. Le mana avait son propre rôle. Il y avait un domaine que le mana ne devait absolument pas envahir.

C’était la concentration, le flux de puissance. C’était bien que je l’ai réalisé maintenant, avant que ça ne soit trop tard. C’était une bonne chose que je puisse encore m’améliorer dans ma propre maîtrise, et non pas dans celle de Peruta. Juste maîtriser la Maîtrise de la Lance de Haut-Rang n’était pas la fin. Et le Typhon Dément ne signifiait pas que je ne pouvais pas emprunter d’autres chemins.

« Shin-nim, tu as dit que tu n’utiliserais pas de mana… »

Je pouvais sentir un léger tourbillon se former. Je ne l’avais pas stoppé. Comme j’étais complètement immergé dans ma concentration sur la puissance de mon corps, le Circuit Peruta, qui ne faisait plus qu’un avec mon corps, avait naturellement réagi.

J’étais prêt. Avec cette pensée, j’avais lancé mon attaque. La lance s’était naturellement plongée dans la glace. A ce moment, je m’étais murmuré à moi-même que j’avais réussi.

L’énorme rocher de glace, qui prenait une place immense, avait disparu comme s’il n’avait jamais existé. Bien que je n’avais pas utilisé de mana, ce que j’avais accompli était encore plus absurde que le premier coup que je lui avais montré. Comme j’avais puisé entièrement dans ma puissance physique, j’avais légèrement trébuché. Comme s’il avait attendu ce moment, le Circuit Peruta avait rugit en s’occupant de mon corps meurtri. Sumire avait finalement exhalé le souffle qu’elle retenait jusque-là.

« Incroyable… ! »

« Tu as vu ça ? »

« Oui, je l’ai vu ! Shin-nim ! J’ai tout vu ! Je vais définitivement apprendre ça ! Avec ça, je pourrais enfin remplir mon rôle ! »

« Je te l’avais dit. »

Bien qu’il y ait un effet secondaire dérangeant, Sumire me vénérant encore plus après cette démonstration, elle avait au moins regagné son enthousiasme. Je pouvais pratiquement voir le feu de la détermination brûler dans son regard. Même moi je n’aurais jamais pensé que mon coup fonctionnerait aussi bien.

D’un autre côté, j’avais autre chose en tête. Le Pouvoir que j’avais déployé, si je pouvais le combiner avec mon mana et mes autres capacités… !

A ce moment-là, alors que, maître et disciple, nous sentions notre énergie déborder, une voix avait retenti dans mon oreille.

[Est-ce que tu as fini ce que tu avais à faire sur Terre, maître de Revival ?]

J’avais essayé de me souvenir à qui appartenait cette voix et m’étais finalement souvenu. C’était le maître de guilde administrative de Vallée Perdue, Eleine. Elle avait continué sans hésitation.

[Tu devrais avoir du temps pour nous maintenant, non ? C’est une requête.]

[Une requête ?]

[Oui, une requête.]

J’avais eu l’impression de pouvoir la voir sourire.

[Une requête de Mercenaire Dimensionnel sur le continent d’Edias, directement sous la supervision du donjon.]

AlthanMaiel

Traducteur d'ICDS. C'est un gamer enfermé dans le passé. Il préfère écouter du rock des années 80-90 et jouer à des vieux MMORPG que de se plier aux temps modernes. Pour lui, lire est un moyen de s’évader et créer son propre monde et traduire est sa façon de le partager.
AlthanMaiel

Les derniers articles par AlthanMaiel (tout voir)

ICDS - Chapitre 265
ICDS - Chapitre 267

11 Commentaires

  1. LesmurienTiLanna

    Merci du chapitre :3 prend soin de toi avant tout ^-^ keur

    Répondre
  2. Coco

    Tu sais, un gros chapitre c’est l’équivalent de deux petits : tu avais juste à nous dire qu’on aurait moins de chapitres pour telle raison au lieu de te forcer et finir peut-être à l’hôpital 😉

    Répondre
  3. Gunts92Gunts92

    la fin du chapitre pu le piège a plein nez ou c’est que moi qui pense ca ?

    Répondre
  4. PoloZore

    Merci pour le chapitre =)

    Loretta ou es tu ? =/

    Répondre
  5. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre, repose toi un peu quand même.

    Répondre
  6. Higanbana

    Merci pour ce chapitre

    Sa technique me fait penser à du qi.

    Répondre
  7. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  8. gutsguts

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  9. Psycho

    Merci pour le chapitre 🙂

    Répondre
  10. Shirosuu

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  11. GoblesGobles

    Merci pour ce chapitre

    Répondre

Répondre à Higanbana Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com