ICDS – Chapitre 268

ICDS - Chapitre 267
ICDS - Chapitre 269

Salut mes bichons frisés ! Alors comme ça on attendait la suite ?

J’en connais qui vont être déçus, héhé. J’ai même hésité à vous faire une blague en sortant un chapitre factice, mouhahaha.

Je vous mets aussi un lien wikipedia vers un terme qui est utilisé plusieurs fois dans le chapitre. Pour ceux qui ne connaîtraient pas 😉

https://fr.wikipedia.org/wiki/Tsundere

 

Chapitre 268 : Kahar (2)

 

« Lin ? »

« Je sais ce que tu vas dire, mais ce n’est pas ce que tu crois. »

Il m’avait alors lancé l’autre bracelet avant de sortir une cigarette. Même sans rien faire de plus, la cigarette s’était allumée toute seule. J’avais reçu le bracelet de Daisy et après l’avoir inspecté, tout comme le mien, il était rempli de points d’interrogation.

« Ce sont des chefs-d’œuvre que j’ai créé avec toute ma force. Il n’existera plus jamais quelque chose de similaire. » Avait-il dit en soufflant un peu de fumée. J’avais alors haussé les épaules en disant.

« Je sais. Après tout, tu y as travaillé pendant deux mois. Mais pourquoi je ne peux pas voir les informations. »

« N’est-ce pas évident ? C’est parce que le Seigneur ne peut pas voir à travers leurs caractéristiques. »

J’avais alors eu l’impression que quelqu’un m’avait frappé à l’arrière du crâne et Lin avait souri.

« Le Seigneur du donjon n’est pas omniscient ni omnipotent. Elle peut mesurer les récompenses qu’elle distribue, mais ce sont là des équipements que j’ai fabriqués en y déversant mon propre pouvoir. Si le Seigneur pouvait les lire aussi facilement, ma fierté en prendrait un coup. »

« Donc tu n’as pas fait de ton mieux pour tous les équipements que tu m’as faits jusque-là ? »

« Voyons… Je n’avais juste pas assez de temps. Je n’ai pu réaliser ces deux bracelets que parce que je suis resté ici à cause de ma punition. Aussi… »

Il avait continué après avoir un peu hésité.

« Les objets ne deviennent pas comme ça juste parce qu’ils ont de bons effets. Ces bracelets dépassent probablement le rang Légendaire, mais si tu me demandes s’ils sont au rang Divin… Dans ce cas je ne pourrais que secouer la tête. »

« Donc comme Enigma, rien n’est absolu. »

« Exactement. »

J’avais souri. Il semblait que ces deux objets étaient similaires à Enigma, le mana que je pouvais manipuler en utilisant Suzerain. Des objets qui surpassaient l’influence du donjon. Il s’agissait d’objets spécialement conçus pour affronter les ennemis de monde.

« Alors ? Que font-ils ? »

« Je ne le sais pas exactement. »

« Ce Draconien… »

« Hey, quantifier et estimer la qualité d’un objet n’est pas une chose facile ! Comment suis-je supposé voir à travers quelque chose que même le Seigneur ne peut discerner ? Huu… »

Il avait esquivé mon regard en soufflant un nouveau nuage de fumée. Je lui aurais arraché les cheveux si j’avais pu. Avait-il senti ma soif de sang ? Ou bien se sentait-il coupable de n’avoir rien pu me dire ? En tout cas, il avait toussé sèchement avant de me donner une explication.

« Dans le pire des cas, sache qu’ils ne sont pas maudits. Le tien possède même la bénédiction d’un dragon. L’expérience que j’ai gagné en combattant les Livres Ambulants a été utilisée pour les fabriquer. Si tu les combats encore dans le futur, aussi longtemps que ce bracelet te protégera, ils ne seront pas capables de lire tes mouvements. Même un ennemi de monde ne peut annuler ce pouvoir, donc il fonctionnera contre tout le monde. »

« Tout le monde ? »

« Tout le monde. »

J’avais décidé de faire confiance aux paroles de Lin. Après tout, Lin, le grand forgeron, avait mis 2 mois à les fabriquer.

J’avais mis mon bracelet sur mon poignet gauche comme Pure Désir Noir se trouvait sur mon poignet droit. Immédiatement après, j’avais senti mes sens changer.

Comment pourrais-je l’expliquer ? C’était presque comme si mes sens s’étaient retrouvés encore plus affûtés qu’avant. Comme si mes organes sensoriels avaient doublé d’efficacité. Mes yeux, mon nez, ma bouche, mes oreilles. Les quatre organes percevant le monde s’étaient élevés d’un cran. Pour être honnête, c’était la même sensation que lorsque je gagnais un niveau, mais avec une intensité extrême. Pendant un moment, je m’étais senti nauséeux et j’avais eu du mal à reprendre mon souffle.

« Oh, on dirait que ça fonctionne. Je ne les ai pas essayés car une fois mis, impossible de les enlever. »

« C’est… Comme tu le dis. »

J’avais levé mon bras gauche. Le bracelet s’était parfaitement adapté à la morphologie de mon bras, le serrant comme s’il n’était devenu plus qu’un avec lui. Il ne voulait plus bouger d’un millimètre. Après un moment, je m’étais habitué au changement, mais une nouvelle douleur était apparue au niveau interne.

« Lin… ?! »

« J’ai imité la façon que le Seigneur a d’élever la ligue des Explorateurs. Ne me regarde pas comme ça. Je ne savais pas comment faire donc j’ai dû utiliser un peu de pouvoir draconique. Beaucoup, pour tout dire… J’ai littéralement raclé le pouvoir d’un dragon jusqu’à n’en laisser que les os, aussi. »

Il avait donné une chiquenaude à sa cigarette avant de réfléchir un moment. Puis il avait claqué des doigts comme s’il avait une idée.

« Il permet d’élever ton corps à un niveau similaire à celui des dragons. Si tes achèvements et ta ligue ne sont pas suffisants, tu risques de mourir car ton corps ne le supportera pas, mais toi, tu devrais avoir largement suffisamment de qualifications. »

« Donc il ne me donne pas une nouvelle capacité, mais plutôt… »

« Exact ! Mis à part tout ce que tu as obtenu du donjon, en se basant purement sur les achèvements que tu as obtenus, il utilise la puissance draconique pour ajuster tes capacités, afin de correspondre à la véritable ligue que tu devrais avoir. C’est pourquoi il est un peu faiblard côté stats et niveaux. Mm, maintenant que j’y pense, c’était totalement différent de la méthode utilisée par le Seigneur. Après tout, le Seigneur donne directement accès à une ligue. Elle est vraiment forte. »

« Ça… ! Tu le savais avant, Lin ? »

« Bien sûr que je le savais. C’est pour cela que je t’ai fait un équipement de ce genre. »

A ce moment, j’avais finalement réussi à surpasser l’extrême douleur et je m’étais redressé. De la même façon que mes organes extérieurs s’étaient améliorés, j’avais pu sentir mes organes internes s’améliorer aussi. Mon flux sanguin avait accéléré, mes os étaient devenus plus denses et mon cœur ainsi que mes autres organes s’étaient renforcés.

Lorsque j’avais serré mes poings, Lin avait ajouté avec un sourire en coin.

« Personne ne sera capable de te retirer ça. Ça ne sera pas aussi utile que la quantité ahurissante de stats que tu as, mais ça restera utile. Après tout, c’est purement ton pouvoir maintenant.

« Lin ! » Avais-je crié avant de continuer.

« C’est impossible de fabriquer quelque chose comme ça juste avec le corps d’un dragon ! Tu as déversé une partie de ton propre pouvoir dedans, n’est-ce pas ?! »

« Pas beaucoup. Celui pour la fille ne possède qu’une fraction de ce que j’ai mis pour toi. »

« Mais pourquoi aller aussi loin ? »

« Parce que c’est la première fois que je vois quelqu’un avec le talent nécessaire pour accepter le pouvoir draconique. J’étais curieux. »

« Ne plaisante pas. »

« Parce que je voulais leur foutre un bon pain dans la gueule. » Avait-il alors dit doucement.

Je m’étais tu et je l’avais regardé. Maintenant que mon corps était reforgé grâce au pouvoir draconique, je pouvais voir qu’il était devenu plus faible qu’avant. Si j’utilisais Suzerain, j’étais certain que mes attaques l’atteindraient. Pas beaucoup ? Dans quel monde cette perte de pouvoir pouvait être considérée comme pas beaucoup ?!

Il avait levé ses bras fins qui semblaient ne même plus être capable de lever ses pistolets. Sentant que ses bras semblaient enchaînés, j’avais arrêté de respirer pendant un moment. Je ne savais pas s’il savait ce que je ressentais, mais il avait d’une voix catégorique.

« Fais-le pour moi. Mets leur un bon gros pain dans les dents. »

« Lin… »

« J’ai ressenti quelque chose depuis l’incident avec Sipua. D’innombrables bâtards sont en train de la foutre à l’envers à d’innombrables mondes, et je vais continuer à être mêlé à leurs conneries. Comment te sentirais-tu à ma place ? »

« Comme une merde, je suppose ? »

« Exactement.  Qui veut vivre en ayant l’impression d’être un étron ? Hélas, je ne peux pas quitter cet endroit. Le seul choix que j’ai, c’est de passer mon flambeau et ma rage à quelqu’un en qui je peux avoir confiance. »

Je ne savais pas quoi lui répondre. Devais-je le remercier de placer sa confiance en moi ? Il avait souri en me voyant muet avant de rajouter.

« Tu comprends maintenant ? Avant de les tuer, cri ‘C’est pour Lin !’ Je demanderai à cette fille aux cheveux gris si tu l’as fait ou pas. »

« Hu, compris. Je m’en charge. »

Comme je l’avais déjà reçu, je ne pouvais pas refuser. J’avais répondu avec un sourire avant de mettre le bracelet de Daisy en sécurité. Je voulais lui demander de venir avec moi, pour pouvoir lui donner.

« Maintenant pars. »

« Ah, Lin, un de mes amis à un pouvoir similaire au tien. »

« Hein ? Comme moi ? »

« Oui. »

Il avait sorti une autre cigarette et l’avait calée entre ses lèvres. Alors que sa voix avait été hésitante quand il avait demandé, j’avais répondu rapidement et avec aplomb. Il avait alors souri.

« Intéressant. Amène-le moi plus tard. Je vérifierai ça moi-même. Sois reconnaissant. »

« Je me disais bien que tu dirais ça. Ça ne prendra pas longtemps. »

Pour quelqu’un qui se plaignait tout le temps, il ne me laissait jamais tomber. Tsundere, comme c’était mignon ! Je lui avais fait un signe de la main avant de repartir. ‘Leon, tu ferais bien de me remercier !’

[Daisy, où es-tu ?]

[Au-Delà, 16ème étage. Juste arrivé, aujourd’hui.]

En entendant ça, j’avais juré dans ma tête. Bien que Daisy soit une excellente guerrière, elle ne pouvait pas encore conquérir un étage de l’Au-Delà en un jour ou deux. Je ne pourrais donc pas recevoir son aide cette fois.

Quand elle avait vu que je ne disais plus rien, elle avait demandé.

[Tu as besoin de, mon aide ?]

[Non, ça va aller.]

[Je vais, mourir maintenant. Donc, attends.]

[Non, ça va vraiment ! Ne meurs pas à dessein, s’il te plaît.]

[…Tsundere ?]

Pendant un moment, elle m’avait laissé muet. Mais j’avais rapidement retrouvé mes esprit et lui avais répondu.

[Non. Qui t’a enseigné ce mot, d’abord ?!]

[Mais Kang Shin, tu as besoin de, mon aide.]

[Non… Enfin oui, mais je m’en sortirai tout seul.]

[Je le savais. Tsundere.]

[Je ne le suis pas !]

[Attends 10 minutes.]

[Non. Ne pas être en mesure d’entrer dans le donjon pendant un mois est une trop grosse punition pour le moment.]

[…Tsk.]

Elle avait semblé comprendre. Même si elle avait claqué la langue sur un ton mécontent, elle avait arrêté de dire qu’elle allait se laisser mourir.

[Je vais partir pour une mission de Mercenaire Dimensionnel. Lin m’a donné ta récompense, donc je te la donnerai en revenant.]

[Ok.] Avait-elle tranquillement répondu avant de me poser une question.

[Où vas tu ?]

[Tu ne vas pas me suivre, n’est-ce pas ?]

[Je vais rapidement, finir l’Au-Delà et, te rejoindre.]

[J’accepte tes encouragements.]

[Tsk.]

Après lui avoir parlé, j’avais ouvert le canal de communication de guilde pour dire à tout le monde que je partais en mission. Hwaya avait, bien sûr, était mécontente, mais elle savait qu’elle devait rester avec Ciara pour le moment.

Comme j’avais fini toutes mes préparations, il était maintenant temps d’aller rejoindre Eleine. Mais avant ça, cependant, j’avais contacté Ellos. Comme le Héros de son monde était aux abonnés absent, je voulais vérifier qu’il allait bien. Heureusement, il avait répondu dès qu’il avait reçu mon message.

[Shin !]

[Hey Ellos, c’est bien que tu aies répondu.]

[Si tu me contactes, est-ce que ça veut dire que… ?]

[La Terre est assez calme pour le moment.]

En entendant ça, il avait soufflé de soulagement. Sa voix était extrêmement grave.

[Huuu… Je t’ai attendu. Quelque chose de gênant s’est passé sur mon continent, donc je voulais ton aide.]

[Ouais, j’en ai entendu parler. Je serais bientôt là, donc attends-moi.]

Après quoi, je m’étais rendu vers le pavillon. Loretta était en train de faire une clef de cou à Eleine.

« Ugyagyagyagyak ! »

« Vous en êtes toujours là ? »

« Elles sont comme ça depuis que tu es parti. Tu veux du popcorn ? »

Lotang, le Nain, m’avait tendu un bol de popcorn en m’entendant. J’en avais attrapé une poignée avant de la jeter dans ma bouche. Puis je m’étais assis à ses côtés. Le reste des membres du Jardin des Fées était aussi en train d’apprécier la scène. Ils étaient vraiment démoniaques.

Après que le visage d’Eleine ait viré au blanc, puis au rouge, puis encore au blanc et encore une fois au rouge, Loretta avait cessé sa strangulation et était passée à une clé de bras. Le teint d’Eleine était sur le point de passer dans le Guinness des records. Elle frappait furieusement le sol, mais hélas, il ne semblait pas y avoir de règles d’arrêt de combat pour ce genre de mouvements au Jardin des Fées.

« Kkkkuk, si, tu, es, là, arrête, là ! »

« Oh, Shin ! »

Peut-être parce qu’elle avait été vue la dernière fois, cette fois-ci, Loretta s’était levée lentement. Eleine était à moitié évanouie, de la mousse se formant au bord de ses lèvres, mais personne n’y prêtait attention.

« Nous ne faisions que discuter de notre amitié en tant que femmes. Je lui ai dit quelques mots, aussi elle n’essayera plus de flirter avec toi ! »

« Quelques mots … ? »

Si ce que je venais de voir n’était que quelques mots, j’imaginais facilement qu’une leçon complète de Loretta pourrait tuer. En gardant ça en tête, j’avais dit.

« Ne parlons pas trop pour le moment, Loretta. »

« O, Oh. Dans ce cas… U, Uhehe. »

Elle avait bien évidemment interprété mes mots à sa façon et s’était retrouvée dans son monde imaginaire. Je supposais que c’était un autre de ses talents…

J’avais alors attendu qu’Eleine regagne conscience. Lorsque ce fut le cas, elle m’avait donné un morceau de papier. Loretta était toujours dans son monde imaginaire, souriant de façon inquiétante.

« C’est un formulaire de requête ? C’est la première fois que j’en vois un sous forme papier. »

« Cela fonctionnera comme une boussole. Une partie de l’objet du Héros est gravé dedans, donc il te permettra de retrouver le Héros. »

« Aha. »

« Cette fois, il y a un total de 25 personnes, toi inclus. Ils devraient déjà être réunis lorsque tu arriveras. Il n’y a qu’un seul objectif, sauver le Héros. »

Eleine avait parlé de façon digne alors qu’elle essayait de remettre de l’ordre dans sa robe défoncée. Bien sûr, il n’y avait plus de dignité à voir dans son apparence.

« Ce sera extrêmement dangereux. Tu risques même de rencontrer un ennemi de monde. Je te demande une dernière fois. Es-tu prêt à y aller ? »

« Oui. »

« Merci ! »

Elle avait écarté les bras pour me serrer contre elle, mais avant de pouvoir le faire, elle avait été comme parcouru par un courant électrique et s’était retenue.

« Bonne chance ! Je prierai pour ta victoire ! »

Et juste ainsi, je m’étais rendu sur le continent d’Edias avec Licorice et Lotte. Ah, et avec la bénédiction de Loretta, bien évidemment.

AlthanMaiel

Traducteur d'ICDS. C'est un gamer enfermé dans le passé. Il préfère écouter du rock des années 80-90 et jouer à des vieux MMORPG que de se plier aux temps modernes. Pour lui, lire est un moyen de s’évader et créer son propre monde et traduire est sa façon de le partager.
AlthanMaiel

Les derniers articles par AlthanMaiel (tout voir)

ICDS - Chapitre 267
ICDS - Chapitre 269

20 Commentaires

  1. Wolf

    Merci pour le chapitre g vraiment hâte de la suite

    Répondre
  2. Wolf

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
    1. Higanbana

      Merci pour ce chapitre

      On parle de tsundere, on parle de tsundere. Parlon un peu des yandere de ce novel.
      Perso, le premier nom qui me vient à l’esprit est Loretta, et vous ?

      Répondre
  3. Lauvel

    Merci pour le chapitre !

    ———–
    Petit faute de frappe :

    – “Avait de les tuer, cri ‘C’est pour Lin !” => Avant
    – “Si cce que je venais de voir” => ce

    Répondre
  4. GoblesGobles

    Merci pour ce chapitre

    Répondre
  5. Gunts92Gunts92

    Cette éclaire était soi du a l’amélioration de ses sens
    Soi elle avait voulu faire plus qu’une simple bénédiction

    Répondre
    1. Kateliotrope

      Triste je viens de finir ce manga en VA et la fin se termine mal
      Sinon super travaille pour la traduction, c’est ce qui m’a donné envie de le finir

      Répondre
      1. HiroHiro

        Tu aimes spoiler toi non ? J’ai bien envie de te clouer la bouche 🙂

        *Dans sa tête* ( *** jme suis fait spoil , jveux casser un truc , LAISSEZ MOI CASSEZ UN TRUC )

        Répondre
      2. Higanbana

        Raaaaaaaaaaaaaaa !
        La moindre des politesses c’est de pas spoil la fin non ?

        Répondre
      3. HinomuraHinomura

        Non mais sérieux ?

        Répondre
      4. Kateliotrope

        Je parlais juste de comment l’oeuvre a était faite mdr, la fin est juste mal écrite j’ai rien dit à propos du scénario vous inquiétez pas

        Répondre
        1. HiroHiro

          Tu m’as fait tres peur

          *Dans sa tete* ( Ouf … mais j’ai deja exploser ma télé …. je fais comment maintenant ^^’ )

          Répondre
          1. Kateliotrope

            Mdr

  6. Shirosuu

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  7. PoloZore

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  8. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  9. essitamessitam

    merci pour le chapitre

    Répondre
  10. gutsguts

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  11. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  12. Psycho

    Merci pour les chapitres

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com