ICDS – Chapitre 316

ICDS - Chapitre 315
ICDS - Chapitre 317

Bonjour à tous !

Voici un nouveau chapitre d’ICDS pour vous faire plaisir ! Je vous rappelle qu’à partir de cette semaine, je passe de façon régulière à 5 chapitres/semaine + bonus. Ils devraient normalement sortir du lundi au vendredi.

J’ai, de plus, comme indiqué dans ma news, changé les termes de mes paliers Patreon afin que chaque palier au-delà de Coquillette permette la lecture d’un chapitre en avance. Donc si vous faites partie de mes Patreon (déjà, en grand merci), il faut vous rendre sur le site Patreon et vous devriez pouvoir lire les bonus.

Comme je n’ai jamais utilisé ce procédé auparavant, merci à ceux qui peuvent y accéder de me faire un retour (sur Discord ça ira très bien) afin de savoir si tout fonctionne correctement 🙂

Je vous souhaite à tous une bonne lecture !

Soutien :

Publicité volontaire : http://utip.io/AlthanMaiel

Dons de soutien :https://www.patreon.com/althanmaiel

Chapitre 316 : La Confrontration Approche (3)

 

Après s’être occupé de l’ours, nous avions récupéré soin corps et avions gravit la montagne. Comme aucun autre monstre n’avait une chance face à nous, nous avions pu terminer le nettoyage de l’Alaska en une journée.

J’étais curieux concernant l’énergie qui permettait d’ignorer la puissance du donjon, mais je n’avais rien trouvé la concernant en Alaska. Je devais donc suspecter le fait que nous allions trouver quelque chose d’anormal soit au Canada soit aux Etats-Unis. Bien sûr, il restait tout à fait possible que l’Alaska ne soit qu’un leurre et que le véritable danger se trouve au Groenland.

Je trouvais que c’était dommage de quitter l’Alaska aussi vite alors nous y avions passé la nuit, à camper et à apprécier le paysage. Comme promis, j’avais coupé la patte de l’ours géant et l’avait cuisiné pour que tout le monde puisse y gouter.

[Kuuuuuu.]

[Kyuu ? Kyuu kyuu ?]

Apparemment Laki et Luna pouvaient communiquer et bien que mort-vivant, Laki avait encore une once d’intelligence. Alors que ces deux dragons discutaient comme un vieux sage et son élève, Daisy et Yua avaient observaient la conversation avec intérêt.

Moi, de mon côté, je m’étais assis en touche et avait commencé la maintenance de ma lance. Comme je ne savais pas ce que j’allais affronter prochainement, je voulais que mon arme soit dans les meilleurs conditions possibles.

« Shin. »

Quelqu’un m’avait soudain appelé avec retenue.

« Ye-Eun. »

« Je peux m’asseoir avec toi ? »

« Bien sûr. »

J’avais planté ma lance dans le sol et y avait déversé du mana. Le sol près de la lance s’était alors légèremetn élevé et Dortu l’avait recouvert le métal pour créer une chaise simple. Finalement, Sharana avait fait souffler un peu de vent dessus pour réchauffer le métal. Ye-Eun s’était alors assis avec surprise.

« Wow, c’est chaud. »

« C’est le pouvoir des élémentaires. »

J’aimerais aussi avec un élémentaire. »

« Hmm… Il faut être né avec le talent. » Avais-je répliqué en me grattant la tête.

Bien que Ciara m’ait donné la capacité de manipuler les élémentaires, elle ne pouvait pas la donner à tout le monde. Ce n’était possible pour moi que parce que j’avais le talent nécessaire pour le faire. Et ce talent était extrêmement rare, donc tout le monde ne pouvait pas devenir Elémentaliste juste en le voulant.

En entendant ça, elle avait claqué sa langue de déception puis, après avoir toussé légèrement comme pour balayer cette dernière phrase, elle avait dit avec précaution.

« Shin, je suis désolé. Je n’ai pas vraiment été utile aujourd’hui. »

« Non, tu as protégé Daisy et Yua. »

« Mais mon rêve est de combattre à tes côtés. »

« Ce jour viendra bientôt. Tu as le talent et ta vitesse de croissance est vraiment choquante. Je ne sais pas pourquoi, mais plus ou moins tout le monde chez Revival est un génie. »

Je n’avais pas besoin de me l’expliquer pour Hwaya, mais il y en avait deux autres avec une vitesse de croissance juste effarante. L’une d’elle était Sumire, qui était même peut-être plus douée que moi à la lance, et l’autre était Ye-Eun, qui traversait le donjon purement avec son talent.

« Uuu, quand même, j’étais pathétique aujourd’hui… »

Elle avait dit ça sur un ton dégouté. Elle avait alors mis ses pieds sur le rebord de la chaise et avait enfoui son visage entre ses genoux. J’aurais dû me sentir mal de penser ça, mais elle était vraiment mignonne quand elle était triste. J’avais gentiment caressé ses cheveux. Immédiatement, elle avait poussé sa tête dans ma direction. Bien sûr, sa tête était toujours plantée entre ses deux genoux.

« Caresse moi encore la tête, s’il te plaît. »

« C’est quoi cette demande. »

« … J’ai l’impression que ça soigne mon âme. »

« Tant que ça ?! »

J’avais prévu de continuer jusqu’à ce qu’elle me demande d’arrêter, mais après un long moment, elle n’avait toujours rien dit. J’avais donc retiré ma main et elle avait alors ouvert la bouche.

« J’ai attendu parce que tu m’as dit d’attendre… »

« Hmm, ouais. »

Quand est-ce que je lui avais dit d’attendre ? D’attendre quoi ? J’avais penché la te^te. Au moment où j’allais dire quelque chose, elle avait dit d’une voix faible et presque inaudible.

« Avant que je ne m’en rende compte, tu as commencé à sortir avec une autre fille… »

C’était donc ça qu’elle voulait dire ! Un sourire amer était apparu sur mon visage. Ce sujet correspondait à celui donc je voulais lui parler.

« Tu te souviens ce que je t’ai dit, Ye-Eun ? Je… »

« Ce n’est pas ma faute si je n’arrive pas à abandonner. Tu as raison, Shin. Tu m’as déjà tout dit, donc tu n’as pas besoin de te sentir coupable. »

Contrairement à ce qu’elle disait, sa voix était pleine de regrets. J4avais lancé un coup d’œil vers Yua et Daisy. Leur attention semblait complètement tournée vers la discussion draconique, mais j’avais tout de même créé une barrière de vent juste au cas où elles tenteraient de tendre l’oreille.

« Ouais, à propos de ça… Je ne pensais pas que j’avais le temps pour des relations mais… Ce n’était pas quelque chose que j’ai pu contrôler. Désolé. »

Si j’avais été Ye-Eun, je me serais frappé à ce moment précis.

« Shin, je peux te demander quelque chose ? »

« Bien sûr. »

« Tu ne sors pas qu’avec une personne, n’est-ce pas ? »

Comme on pouvait s’y atteindre avec un assassin, elle avait directement visé la gorge ! J’avais commencé à transpirer tout en répondant.

« Euh… Ouais. »

« Est-ce qu’elles le savent toutes les deux ? »

« … Il se pourrait qu’il n’y en ait pas que deux. » Avais-je répondu en regardant la montagne au loin, incapable de la regarder droit dans les yeux.

Elle s’était alors mise s’étouffer avant de dire.

« Espèce de playboy ! »

« C’était le seul choix que j’avais. Je suis devenue proche d’elles et je suis forcé de les voir régulièrement. Qu’est-ce que tu aurais fait à ma place ?

« … C’est vrai, tu es le Héros du monde. Non seulement de la Terre, mais d’autres mondes aussi. » Avait-elle dit avec un sourire amer tout en hochant la tête.

« Je sais. Tu as construit des liens dont je n’aurais jamais pensé qu’ils seraient possibles avec ces personnes. Des liens qui sont trop profonds pour que j’en parle et trop forts pour être rompus. »

« Désolé, je ne pensais pas que les choses tourneraient ainsi. »

« Comme je l’ai déjà dit, tu n’as pas à te sentir désolé ou coupable. C’est juste… »

Elle avait alors levé la tête de ses genoux. Je pensais qu’elle pleurait, mais ce n’était pas le cas. Ses yeux brillaient d’une lueur que je ne leur avais jamais vu auparavant. Sentant son énergie se déchainer en elle, j’avais tiqué.

« Je suis celle à blâmer pour ne pas être capable d’abandonner. »

« … Même s’il y en a plus que trois ? »

« Oui. »

Je ne pouvais pas m’empêcher de me dire qu’elle était étrange.

« On ne dirait peut-être pas, mais je suis tenace. Tu sais pourquoi j’ai rejoint Revival, pas vrai ? »

« Je le sais. »

Elle avait rejoint Revival à cause de ses sentiments pour moi. C’était ainsi que ça avait commencé, et c’était probablement toujours le cas. Bien que ce serait gênant si elle décidait de partir de la guilde, une fois que le danger que la Terre devait affronter serait écarté, les choses seraient différentes.

« Je te l’ai déjà dit avant, non ? Ma situation ne s’arrêtera pas juste à la Terre. »

« Ouais… Tu as aussi dit que personne n’était obligé de te suivre après ça. »

Les problèmes de la Terre étaient les problèmes des terriens. Mais cela ne voulait pas dire qu’ils avaient à s’occuper des autres mondes aussi.

A cause des promesses que j’avais faite à mes alliés, mon but personnel, celui des envahisseurs et le secret du donjon, j’avais prévu de continuer à sauver les autres mondes, mais cela ne signifiait pas que les autres devaient en faire de même.

« Je vais te suivre jusqu’à la fin. »

« Ye-Eun, tu as vingt-deux ans. Il y a d’autres choses que tu peux faire, autre que de risquer ta vie en combattant des ennemis de monde. Penses-y plus sérieusement. »

« Shin, tu as aussi vingt-deux ans. »

Maintenant qu’elle le disait…

« Et puis, je ne pense pas que ça va juste se terminer avec la mort du Seigneur Démon et des autres ennemis de monde. »

« … Si. Sur Terre en tout cas. »

« N’essaye pas de me rouler, Shin… Tu sais quelque chose, pas vrai ? »

J’avais tiqué de nouveau. Elle avait souri et avait continué.

« Je t’observe tout le temps, donc je peux au moins voir ça. Et puis, je ne suis probablement pas la seule. »

« Mmm. »

« Shin, est-ce que je peux continuer à rester à tes côtés ? »

Je n’avais pas besoin d’explications quant à Daisy et Loretta, ainsi que Ludia, quant à Hwaya, elle n’avait jamais vraiment vécu une vie ordinaire. Ludia avait vécu beaucoup de choses en tant que princesse d’un empire et Hwaya avait appris la magie à un très jeune âge, combattant déjà des monstres avant qu’on se rencontre. Leurs mœurs et valeurs étaient différentes des gens ordinaires.

Autrement, elles n’auraient pas pu accepter de voir un homme comme moi se faire poursuivre par d’autres femmes. Non, elles ne l’acceptaient peut-être pas tout à fait, mais elles faisaient avec… Elles faisaient avec, pas vrai ?

En tout cas, Ye-Eun était différente. Elle était une jeune fille Coréenne ordinaire qui avait soudain obtenu des capacités.

Malgré ça, elle avait dû épauler le poids de la mission de Revival et me demandait actuellement de me suivre sachant la vérité derrière le danger qui menaçait la Terre. J’aurais pu simplifier sa vision en disant que c’était de la folie, mais je savais que ce n’était pas le cas.

« Pour être honnête, je ne pense pas que tu m’accepteras autrement. »

Elle était vraiment honnête.

« Tu veux subir tout ça juste pour un homme ? Même en ne sachant pas combien de temps tu vas devoir attendre ? »

« Oui ! »

« Il y a d’autres poissons dans l’océan, Ye-Eun. Des mecs bien meilleurs que moi. »

« Mais il n’y a qu’un seul Shin. »

Ses yeux étaient affreusement sérieux, donc j’avais décidé de faire de même.

« Pour être honnête, je te considère encore comme une amie. »

« … Attends un peu, laisse-moi aller pleurer dans un coin. »

Ye-Eun, KO en un coup ! Je l’avais empêchée de se lever et l’avait faite se rasseoir.

« Est-ce que tu vas rester dans Revival ? »

« …Oui. Je ne peux pas abandonner. »

« Tu sais que tu ne me connais que depuis un an et demi, pas vrai ? »

Les sentiments allaient et venaient. Je ne pouvais pas lui recommander de rester à Revival juste pour moi. Il fallait qu’il y ait une autre raison. Autrement, elle ne pourrait que souffrir.

Cependant, sa réponse m’avait surpris.

« Comment est-ce que l’amour pourrait s’arrêter alors qu’il n’a jamais commencé ? Donc comment pourrais-je m’en inquiéter alors qu’il n’y a rien dont je devrais m’inquiéter ? Comment quelqu’un pourrait-il entamer quelque chose avec la peur qu’il se termine ? »

C’était pourquoi une personne sans expérience en relations amoureuses n devait pas dire quoi que ce soit. J’avais eu un sourire moqueur envers moi-même avant de me frapper la tête. Puis, je l’avais regardée droit dans les yeux.

« Dans ce cas… Attendons de voir où ça nous mène. Nous ne savons peut-être pas quand ça va se terminer, mais cela veut aussi dire que nous ne savons pas quand ça va commencer. »

« … Tu n’es vraiment pas faire pour les discours romantiques, Shin. »

« Amusant. »

« Héhé. »

Elle avait enfin sourit.

« Dans ce cas, essaye de réduire la distance entre nous pour commencer, Ye-Eun. »

« Ré-réduire la distance entre nous ?! O-Okay, prend soin de moi alors… »

J’avais ignoré sa blague et avais continué.

« Tu te souviens ce que je t’ai dit avant ? A propos de la compression d’énergie ? »

« Ah, cette aura invisible ? J’ai essayé à un moment pendant une pause, mais c’était trop difficile. »

« Tu peux le faire. Peut-être pas aussi bien que moi, mais tu peux quand même devenir plus forte. »

Ye-Eun était un assassin, quelqu’un dont les attaques devaient être létales pour n’importe qui d’autre. Elle avait appris une capacité spéciale pour contrôler son ombre avec Duca. Une qu’elle aurait appris à compresser son aura, j’étais certain qu’elle pourrait inventer un super sort au-delà de mon imagination.

J’avais sorti ma lance. Une énorme quantité d’aura avait commencé à se concentrer dedans et Ye-Eun avait difficilement dégluti en la voyant.

« On a du temps. Jusqu’à ce que tu puisses le faire avec ta dague, je vais t’entraîner. »

« Vraiment ? »

« Ouais. »

J’enseignais déjà à Sumire. Avoir Ye-Eun en plus comme disciple n’allait pas changer grand-chose. Avec leurs talents quasiment égaux, je savais qu’elles pouvaient le faire. De plus, la compression d’aura n’était pas affectée par les armes, mais plutôt par le mana. Le fait qu’elle utilise des dagues ne changerait donc rien.

« Je vais le faire ! Prend bien soin de moi ! »

« Bien. »

Je ne savais pas pourquoi elle était aussi heureuse, mais elle avait hoché la tête avec entrain tout en disant ça. Son apparence extérieure pleine d’innocence faisait parfois oublier aux gens que, si l’opportunité se présentait, elle pouvait être une véritable maniaque du combat comme Duca. Elle n’avait pas eu la chance de brillait au sein de notre groupe jusqu’à présent car les ennemis que nous affrontions étaient vraiment balèzes, mais si elle continuait à s’améliorer en gravissant le donjon, cela changerait probablement bientôt.

Vraiment bientôt.

Et c’est ainsi que Ye-Eun avait commencé à apprendre la manipulation du mana avec moi. Bien sûr, avec Daisy et Yua nous interrompant en pleine leçon de façon infantile, nous n’avions pas beaucoup avancé ce jour-là.

AlthanMaiel
Les derniers articles par AlthanMaiel (tout voir)
ICDS - Chapitre 315
ICDS - Chapitre 317

7 Commentaires

  1. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  2. Hyrtik

    Merci pour le chapitre ! 🙂

    Répondre
  3. Zell's

    Merci pour le chapitre, j’ai pu regarder 10 pub pour toi avant de ne plus pouvoir le faire 🙂 courage à toi et merci de nous donner du plaisir

    Répondre
  4. Harods

    Merci pour le chapitre 🙂

    Répondre
  5. Shirosuu

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  6. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  7. Mous

    Merci

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com