ICDS – Chapitre 334

ICDS - Chapitre 333
ICDS - Chapitre 335

Bonjour à tous !

Voici votre petit chapitre d’ICDS de la journée. J’espère que la vôtre aura mieux commencé que la mienne^^

Soutien :

Dons de soutiens libres : http://utip.io/AlthanMaiel

Dons de soutien :https://www.patreon.com/althanmaiel

 

Chapitre 334 : La Vague Finale (4)

 

Les monstres apparaissant au 41ème étage de l’Au-Delà étaient similaires à des démons.

Ils avaient la forme d’humains, mais avaient la peau bleu sombre et étaient de nature violente, utilisant leur corps pour combattre. Tout comme les démons, ils avaient une grosse quantité de mana en eux, mais la différence principale était qu’ils avaient la possibilité de régénérer leurs membres lorsqu’ils étaient coupés, se reposant donc beaucoup plus sur leur physique que sur la magie pour combattre.

Ces monstres, appelés Elangs, n’étaient jamais apparus dans le donjon jusque-là.

[Ils font partie des monstres les plus anciens du donjon. Ils existaient même bien avant la fondation du donjon. Ce sont d’anciens monstres qui auraient dû disparaître à l’état naturel.]

« Et tu les as ramenés dans le donjon ? »

[Oui.]

Elangs. En face de ces monstres, ni la magie ni les sorts ne fonctionnaient. Ce n’était pas qu’ils contraient le pouvoir du donjon. C’était juste que ce type d’attaques basées sur le raffinage d’un pouvoir sous une autre forme que celle original ne fonctionnait pas. Seuls une aura pure ou le pouvoir des éléments pouvait les blesser. Cela n’avait apparemment rien à voir avec leur ligue.

[Il arrive.]

[Sa croissance semble ne pas avoir de fin, mais il semble que lui, si.]

Ils avaient aussi une façon étrange de parler. Alors qu’ils essayaient de percer mon estomac avec leurs mains couvertes d’auras blanches, ils parlaient poliment, comme pour m’agacer exprès.

[Il est solide.]

[Son armure a une capacité spéciale. Si nous perdons notre concentration, nous serons tués en un instant.]

[Tendons-lui une embuscade pour le tester.]

« Fermez-là, bande de bâtards ! »

Avec un cri, ma lance couverte d’une aura transparente s’était élancée dans les airs, éclatant un Elang qui serrait les dents face à moi.

Ses congénères proches avaient tiqué avant de reculer mais j’avais chargé en avant sur eux à pleine vitesse. Balançant la lance comme une batte de baseball, je passais à travers toutes les couches de monstres.

« Vous n’êtes pas assez forts pour moi ! »

[Vous avez raison, mais si nous nous multiplions par 158, nous aurions une chance.]

[Nous n’arrivons pas à comprendre comment il a excédé les standards.]

[Il doit y avoir eu une intervention extérieure. Pour réduire le taux d’erreur…]

« Disparaissez ! »

Même s’ils avaient admis n’avoir aucune chance à moins qu’ils se multiplient par 158, ils avaient tout de même continué à m’attaquer sans relâche.

Alors que je m’occupais d’eux un par un, je ne pouvais pas m’empêcher d’être curieux concernant le boss qui m’attendait au 45ème étage. J’étais tout particulièrement curieux concernant ce qu’il allait me dire.

[C’est impossible de le tuer.]

[C’est impossible pour n’importe qui.]

« Je vous ai déjà dit de la fermer ! »

Bien que ça ait semblé facile d’un point de vue extérieur, ces Elangs étaient particulièrement puissants. Pour pouvoir percer leur corps, j’avais besoin de compresser plus de 200.000 de mana et il fallait que je les réduise en cendres si je ne voulais pas qu’ils se régénèrent.

Le fait que même une centaine d’entre eux n’arrivaient pas à me blesser indiquait juste à quel point j’étais devenu monstrueux.

Après m’être occupé d’un autre groupe d’Elangs, j’avais atteint un cul-de-sac. J’avais déjà utilisé ma détection de mana pour scanner les zones aux alentours.

J’étais certain que c’était le lieu où devait se trouver le portail, donc j’avais un air un peu confus. Peu après, comme pour me prouver que j’avais raison, un portail menant au Premier Donjon était apparu de nulle part.

« Huuu, c’est bientôt la fin. Heureusement que l’Au-Delà est petit. »

L’Au-Delà n’avait plus une taille supérieure au Premier Donjon, contrairement à avant. Après tout, les étages du Premier Donjon avaient maintenant la taille de planètes alors que ceux de l’Au-Delà ne dépassaient jamais celle d’un pays. De plus, le 45ème étage était le dernier étage, donc j’étais vraiment près de la fin.

J’étais sorti vers la Boutique d’Étage, m’attendant à voir Loretta battre joyeusement des oreilles, mais elle n’était pas là. J’avais penché la tête avant de lui envoyer un message.

« Loretta, où es-tu ? »

[Uuuu, deux mondes se sont effondrés en même temps donc je suis occupé avec ce bazar. Pour une raison inconnue, beaucoup de mondes s’effondrent récemment. On dirait qu’ils essayant de m’éloigner de toi !]

« Je ne pense pas que ce soit la raison… Mais je te verrais plus tard dans ce cas. »

[Snif, à plus tard, Shin.]

Les mots de Loretta m’inquiétaient un peu. Etait-ce incorrect de penser que gravier plus vite le donjon accélérait les changements des autres mondes ? Est-ce que quelqu’un coordonnait ces changements ? Juste alors que je pensais en savoir plus sur ce monde, quelque chose était venu réfuter tout ça sous mes yeux. J’avais soupirais.

« Ok, je ferais mieux d’aller directement au… Non. »

Bien que je sois un peu fatigué à force de combattre des Elangs, j’étais certain d’avoir la force suffisante pour combattre le boss du 95ème étage en buvant quelques potions et en me reposant un peu. Cependant, ma discussion avec Loretta m’avait rendu un peu mal à l’aise.

Même si j’essayais de me convaincre que tout allait bien, j’étais retourné sur Terre pour retrouver mon calme.

Lorsque j’étais arrivé dans le hall de guilde à Jongno, j’avais aperçu plusieurs succubes s’affairer dans tous les sens.

« Qu’est-ce que vous faites tous ? »

« Oh, Cher Mari ! »

Lorsqu’une des succubes avait crié, les autres s’étaient immédiatement figées avant de tourner leurs regards vers moi. Ce n’était pas la première fois que ça arrivait, mais c’était à chaque fois tout aussi flippant.

« On étudie la prochaine invasion de masse. »

« Mademoiselle Ciara est très anxieuse. On regarde à travers les données précédentes pour prédire autant que possible. »

« Elle est particulièrement anxieuse aujourd’hui. »

« Où est-elle ? »

Les succubes avaient toutes pointés vers le second étage. J’avais hoché la tête en réponse et m’était dirigé dans cette direction.

« Tu es là, Héros. »

« Tu savais que je viendrais ? »

« Oui. »

Ciara avait sorti son visage de devant une pile de papiers avant de me regarder. Ses pupilles en croix brillaient radieusement.

« Si c’est à propos de toi, Héros, il n’y a pas une seule chose que je ne sais pas. »

« Ouais, ouais. » Avais-je répondu avec un soupir tout en m’approchant d’elle.

Son air prétentieux était ennuyant, mais c’était en quelque sorte compensé par son ardeur au travail. Elle s’était tout de suite concentré une nouvelle fois sur la pile de documents, une première si on prenait en compte le fait que j’étais dans la même pièce qu’elle, et avait murmuré de façon audible.

« Comme je le pensais. »

« Quoi de neuf ? »

« J’ai finalement compris. »

Elle avait reposé son document, que j’avais ensuite ramassé. Il contenait des images des Portails de Donjons Dimensionnels des Etats-Unis pris sous plusieurs angles. Il y avait même des données concernant les Raides Evènementiels qui avaient eu lieu après. J’étais obligé de tirer mon chapeau aux photographes qui avaient risqué leurs vies pour prendre ces clichés.

« Héros, je me souviens de ce que tu m’as dit la dernière f… »

Elle avait levé la tête en vouloir me dire quelque chose, mais s’était arrêté en plein milieu de sa phrase et avait tiqué.

« Quoi ? »

« T-Tu es trop près. »

Comme j’étais en train de regarder les documents, je m’étais naturellement rapproché de son bureau. Elle avait piqué un fard tout en jouant nerveusement avec ses doigts. Sa respiration était devenue rauque.

« Ciara, tu as changé. »

« S-si tu viens plus près, je ne sais pas ce que je pourrais te faire… »

C’était, en soi, particulièrement effrayant, mais le fait qu’elle le réalisait d’elle-même était sans aucun doute possible une grosse amélioration.

« Ciara, tu as grandi. »

« Hwaya-nim a dit qu’elle me tuerait. »

« Oh… »

Elle semblait avoir appris à chérir sa vie. Après un soupir, je m’étais doucement assis sur une chaise à côté d’elle.

« Donc ? Qu’est-ce que tu as découvert ? »

« Oui, comme je l’ai déjà dit, j’ai essayé de voir le futur avec l’aide de Hwaya-nim. »

« Oui, je m’en souviens. »

Hwaya et Ciara voulaient savoir deux choses. La première était la date de l’apparition des prochaines Donjons Évènementiels, et la seconde était leurs emplacements. Connaître ces deux facteurs était crucial afin de pouvoir s’y préparer.

« Tu as dit ne pas pouvoir voir le moindre Portail et que tu n’avais vu que la guilde combattant des monstres dans un lieu qui ne ressemblait pas à la Terre. »

« Oui, Héros. Je pensais que c’était dû à une déficience de ma part. Pour devenir plus forte, je me suis concentrée sur la circulation du Circuit Peruta et le contrôle du mana que Hwaya-nim m’a appris. J’étais étudié ma capacité sous tous les angles possibles aussi… Bien évidemment, elle s’est améliorée au fur et à mesure. »

« Et donc ? Qu’as-tu découvert de nouveau ? »

« Je vais légèrement changer de sujet… » Avait-elle dit avec un certain éclat dans ses yeux.

« Héros, te souviens-tu du Groenland ? »

« Bien sûr que je m’en souviens. Beaucoup de choses se sont passées là-bas et ce n’était pas il y a si longtemps que ça. »

Originellement, le Groenland était une terre essentiellement couverte de glace. Mais maintenant, les démons ont réussi à le changer en une masse de terre différente. Héros, tu l’as dit toi-même, cette terre appartient au continent de Luka. »

Tout en disant ça, elle avait manipulé avec dextérité une machine devant elle, lançant un hologramme devant nous. Il contenait des données sur le nouveau Groenland.

« Pour être honnête, la façon dont ils l’ont fait n’est pas importante. Au lieu de ça, je me suis concentrée sur le pourquoi l’échange a été aussi parfait. Avec l’aide des succubes, nous avons étudié cette zone et nos résultats ont été les mêmes que ceux que tu avais annoncé. »

Pour une raison inconnue, elle avait l’air très fière de ce qu’elle disait. Est-ce qu’elle aimait juste parler de moi ?

« Le Groenland actuel ne fait plus partie de la Terre. C’est bien une partie du continent de Luka. »

« … »

J’avais immédiatement compris ce qu’elle essayait de dire. C’était la raison de mon silence.

Ciara avait, elle aussi, compris pourquoi j’étais silencieux. Si elle avait été comme ça la première fois que je l’avais rencontré, je ne l’aurais jamais haï.

« Donc… »

Après un certain temps, j’avais ouvert la bouche avec malaise.

« Tu me dis que le continent de Luka va se téléporter sur Terre ? »

« Oui. » Avait-elle répondu sur un ton certain.

« Et à la place des Donjons Évènementiels. »

« Tu veux dire qu’ils peuvent complètement échapper à l’influence du donjon. »

« Oui. Je crois que c’est pourquoi j’étais capable de prédire le futur à ce point lorsque je n’étais pas encore très doué avec ce qui était relatif au donjon. Bien sûr, en échange, il y avait aussi un autre pouvoir qui s’opposait au mien. »

« Ça doit être celui du Seigneur Démon. » Avais-je répondu avant de me lever.

« Je devrais aller me préparer. Ciara, quand est-ce que ça va arriver ? »

« Dans moins de deux mois à partir d’aujourd’hui. Non, comme nous ne sommes pas certains que ça va se passer en une fois, cela pourrait être encore plus tôt. »

« Compris. » Avais-je répondu en hochant la tête.

Elle avait levé les yeux vers moi et je pouvais y voir une étincelle.

« Mais je crois en toi, Héros ! Tu es celui qui deviendra le conquérant de toute chose ! »

« Tu devrais arrêter d’interprété tes visions aussi vagues. »

« Je n’ai pas besoin de mon don pour le savoir ! J’en suis certaine ! »

Franchement, c’était quoi son problème à cette gamine ? J’avais eu un soupir léger. Puis, je m’étais penché lentement en la regardant droit dans les yeux avant de lui embrasser le front. C’était la bénédiction qu’elle avait tant voulue.

« Kyak ! »

« Si tu veux que je te donne une autre bénédiction, ne redis plus ça, compris ? »

« … »

Je m’étais dit que la carotte était peut-être plus efficace que le bâton, mais hélas ça n’avait pas l’air d’être le cas.

Elle s’était évanouie avant d’entendre ce que j’avais dit.

AlthanMaiel
Les derniers articles par AlthanMaiel (tout voir)
ICDS - Chapitre 333
ICDS - Chapitre 335

5 Commentaires

  1. PoloZore

    AAH, réveil petit chapitre ca va y a pire comme debut de journée xD

    Merci à toi =P

    Répondre
  2. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  3. Shirosuu

    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  4. Cèlen

    Merci pour le chap!!

    Répondre
  5. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com