ICDS – Chapitre 337

ICDS – Chapitre 336
ICDS - Chapitre 338

Bonjour à tous !

Voici votre dernier chapitre de la semaine, appréciez-le =)

Je reviens avec un nouveau chapitre lundi 😉

ps : il y a des petits problèmes avec Patreon (gros ralentissements sur le site) donc j’ai un peu de mal à mettre les chapitres d’avance à jour. J’espère que ça va remarcher tranquillement d’ici demain au plus tard.

Soutien :

Dons de soutiens libres : http://utip.io/AlthanMaiel

Dons de soutien :https://www.patreon.com/althanmaiel

 

Chapitre 337 – La Vague Finale (7)

 

Après avoir fini de régler la crise du Japon, j’étais rapidement retourné en Corée. Pendant que la transition des terres était en cours, nous n’avions aucune information quant à la localisation de la suivante.

Lorsque les choses avaient commencé à se dérouler de la manière dont nous l’avions prévu et annoncé, les gens qui avaient encore eu des doutes avaient déjà totalement changé d’avis et avaient commencé à bouger de façon proactive.

Et en parallèle, des vidéos de moi massacrant les démons au Japon s’étaient répandues à travers le web plus vite qu’une vidéo de chaton qui éternue. Je n’avais pas été le seul sur place, mais j’étais le seul qui était cité.

Ce qui était encore plus terrifiant était l’anneau de lumière au-dessus de ma corne. Plus le temps passé et plus il devenait net. En le pointant, Hwaya m’avait demandé.

« Tu as déjà entendu parler de halo ? »

J’avais répondu sur un ton blagueur.

« Oui, mais je n’y ai jamais joué. »

« Pas le jeu ! »

J’avais souri, fier de ma blague avant de secouer la tête. Bien sûr que je savais de quoi elle parlait.

« Ne sois pas absurde, je ne suis ni un ange ni un saint, donc pourquoi est-ce que j’aurais un halo ? »

« Qu’est-ce que ça pourrait être d’autre ? »

« … »

Ne sachant quoi répondre, j’avais touché la corne. Je pouvais toujours sentir une certaine chaleur en sortir.

Fermant les yeux, je m’étais concentré dessus. Comme je m’y était attendu, je n’avais rien senti de différent. Avec un haussement d’épaule, j’avais demandé à Hwaya.

« Hwaya, de quoi j’ai l’air ? »

« Un homme magnifique avec une corne et un halo. »

« Pas ça. Est-ce que j’ai l’air différent ? »

« Oui. » Avait-elle immédiatement répondu.

« C’est difficile de dire quoi exactement. C’est un sentiment de… distance. Même si je veux te serrer dans mes bras, j’ai la sensation que mon corps hésiterait juste avant de le faire. Quelque chose comme du respect… ou de l’admiration… Tu sais que je ne suis pas affecté par la plupart des magies mentale, pas vrai ? Eh bien, tu réussis à passer outre ma résistance. »

« Putain. »

Si Hwaya disait ça, c’était certain qu’il s’était passé quelque chose avec mon corps.

Mais je ne me sentais absolument pas différent, et bien que j’ai appris à manipuler et contrôler l’énergie de mon corps, je ne pouvais absolument rien faire pour mon anneau de lumière.

Après m’être touché la corne et avoir essayé de contrôler ou manipuler ce halo pendant quelques minutes, j’avais abandonné tout en m’effondrant dans le canapé.

« A quoi est-ce qu’il peut bien servir ? »

« C’est la première chose qui te passe par l’esprit quand un truc comme ça arrive à ton corps ? » Avait-elle demandé avec un sourire crispé. Elle avait ensuite rajouté.

« Je pensais que tu étais devenu trop distant pour être approché, mais c’est bon de savoir que tu restes toujours le Shin que je connais. »

« Qu’est-ce que tu entends par trop distant pour être approché ? Si quelque chose devait être dit concernant notre distance mutuelle, je dirais que je suis plus proche de toi que je ne l’ai jamais été auparavant. »

« Si ta femme avait une ampoule qui lui poussait sur la tête, je suis sûr que toi aussi tu aurais peur. »

Je n’avais pas pu m’empêcher de rire suite à ses mots.

« Peur ? C’est ton cas ? »

« Je ne suis peut-être pas effrayé par d’autres choses, mais en pensant à tout ce qui pourrait arriver de mal à toi ou à ma mère, je suis terrifiée, donc ne rigole pas. »

Elle avait froncé les sourcils en disant ça et plusieurs boules de feu avaient commencé à flotter autour d’elle. C’était une technique qu’elle avait apprise après l’obtention de ses Yeux Démoniaques et que sa capacité à manipuler les flammes avait augmentée. J’avais décidé d’utiliser cette opportunité pour dire ce que je voulais dire depuis un moment déjà.

« Ne t’inquiète pas, Hwaya. Je serais pour toujours à tes côtés. »

« Tu ferais bien de ne pas laisser le Seigneur Démon te botter le cul après avoir dit ça ! »

« Ne t’inquiète pas, je ne mourrais pas. La seule chose qui peut me tuer maintenant, c’est moi-même. »

« Tu n’as pas non plus le droit de dire d’un coup que tu t’ennuies dans le monde des mortels et directement te rendre dans le royaume céleste. »

« C’est quoi ce truc. De toute façon, il y a tellement de choses que je n’ai pas faits et que je veux faire, donc ne t’inquiète pas. Viens ici. »

Comme je ne savais pas à quelle fréquence j’allais être occupé dans les prochains jours et mois à venir, j’avais décidé de m’occuper d’elle dès que j’en avais l’occasion. Lorsque je l’avais attiré dans mes bras, elle n’avait pas résisté et m’avait même rendu mon embrassade.

« Bien, c’était un 99. »

« Qu’est-ce qui manque pour un score parfait ? »

« Tu le sais. » Avait-elle dit en levant un regard timide vers moi avec un sourire charmant.

Du fait de son sourire adorable, j’avais complètement oublié le halo ou ses inepties sur la divinité.

Bien que Walker nous avait interrompu la dernière fois, cette fois-ci, personne n’était venu nous embêter, donc j’avais doucement et intensément obtenu mon dernier point.

*

 

Le début soudain de la transition et la tragédie du Japon avaient été plus que suffisant pour ébranler le monde. Ceux qui avaient cherché à obtenir des profits personnels avaient alors réalisé la gravité de la situation et l’exode mondial avait pris une tournure bien plus rapide et efficace.

Il semblait que mon existence avait aussi servi à réduire au silence les gens mal intentionnés. Contrairement au passé où je cherchais des monstres pour faire étalage de mon pouvoir, cette fois, j’étais apparu au milieu de Tokyo et avait rapidement et simplement éradiqué toute menace au Japon. A cause de ça, les gens commençaient à me voir comme une existence transcendant l’humanité même.

Bien que j’avais encore été traité comme un humain auparavant, maintenant, on aurait dit que j’avais totalement dépassé ce stade. C’était vraiment un sentiment étrange.

[Le Maître de Revival, Kang Shin, est arrivé dans notre monde en l’an XXXX à XX heure à l’Hôpital de Seoul…]

« Oh, c’est à propos de toi, Shin. »

« Ye-Eun, éteint ça. »

Juste en écoutant la télé ces jours-ci, j’avais la chair de poule. Franchement, ‘est arrivé dans notre monde’ ?!

Au lieu d’éteindre la télé, elle avait juste changé de chaîne. Hélas, le résultat n’était pas meilleur.

« Regarde Shin, c’est notre université ! »

Comme j’étais occupé à gravir le donjon, je me souvenais à peine de l’université ou j’étais supposé me rendre. Alors que j’étais en train d’essayer de me remémorer à quoi elle ressemblait, un homme avait commencé à déblatérer des inepties devant la caméra. J4avais alors réalisé qu’il s’agissait du professeur du département business.

« Pourquoi est-ce qu’un prof dont je ne me souviens même pas avoir parlé avec est en train de parler de moi ? »

[C’était un étudiant vraiment extraordinaire. Il venait rarement en cours, mais ses notes et ses performances en TP étaient toujours excellentes. J’aurais dû m’en rendre compte à l’époque… Beaucoup d’étudiantes avaient le béguin pour lui. Juste sa présence suffisait à attirer le regard des gens, vraiment un charisme remarquable.]

Il était en train d’écrire un foutu roman. En plus, comme il avait mentionné les étudiantes, toutes les filles présentes dans la salle s’étaient tournées vers moi avec un regard qui me mettait mal à l’aise. Je m’étais juré de me venger de ce prof alors que j’éteignais la télé.

Mon plus gros problème était que ce genre d’évènements étaient quotidiens. Comme si un volcan endormi était soudain entré en éruption.

« A ce rythme, on va avoir le droit à l’Eglise de Kang Shin. »

« J’ai bien peur que ça soit déjà le cas, donc évite ce genre de blague, Walker. »

« Je suis surpris que ça n’ait pas été le cas avant. »

Contrairement à Walker, Ludia avait agi comme c’était complètement normal. De ce côté-là, elle partageait le même point de vue que Ciara.

« Les gens de la Terre devraient être plus reconnaissants. La plupart des mondes échouent dans leurs préparations au début, donc leurs Héros ne finissent même pas au sommet de leur monde même après des dizaines d’années. Les mondes comme ça finissent par perdre sans avoir la moindre chance. Mais Shin, tu as réussi à t’élever jusqu’au sommet en à peine quelques années et tu as même réussi à minimiser les dégâts collatéraux alors que la Terre subit l’invasion de deux mondes en même temps. Ce serait plutôt étrange que personne ne te vénère. »

« C’est parce que la Terre a déjà plusieurs religions bien répandues. De plus, il y a beaucoup plus de personnes éduquées que dans la plupart des autres mondes. Ils trouvent donc probablement bizarre de vénérer quelqu’un de vivant. »

« Mais du fait que tu as une relation amicale avec le Vatican et que tu as fait preuve d’une puissance inégale et invaincue en face de toute le monde, nous avons réussi à passer au-dessus de leurs perceptions. »

« Tout ça n’est pas important. » Avais-je interrompu alors que chacun y mettait du sien pour analyser la situation.

« Bien sûr, si possible, j’aimerais qu’ils arrêtent de le faire. Mais si ça les aide à survivre, je peux m’en accommoder. Je vais quitter la Terre un moment une fois que le Seigneur Démon sera vaincu, donc cela n’aura pas trop d’importance. »

« Kang Shin, ta décoration de corne est devenue plus grande. »

« Kuk, arrête de la mentionner. Je ne veux pas y penser. »

L’anneau de lumière, que Walker appelait avec moquerie une décoration de corne, avait pris une teinte dorée par rapport à quand elle était apparue, et sa présence était de plus en plus évidente. Je ne voulais même pas imaginer ce que les gens imagineraient s’ils le découvraient. Bien sûr, comme j’avais des choses bien plus importantes à gérer, je n’avais pas trop le temps d’y penser.

« Kuhum, en tout cas, ce qui est important, c’est de nous séparer. Nous ne pouvons pas tous rester dans le hall de guilde alors que nous ne savons même pas quand la prochaine transition aura lieu. Nous avons encore beaucoup de chose à obtenir dans le donjon, donc nous allons créer des rotations. Bien sûr, nous pouvons mettre de côté ceux qui ont l’Au-Delà en plus du Premier Donjon, mais comme je suis sur le point de finir l’Au-Delà, je peux être inclus dans la rotation. »

C’était important que le hall de guilde ne soit jamais vide. Les membres de Revival constituaient le groupe de personnes le plus puissant sur Terre. J’avais alors formé des équipes basées autour des membres les plus puissants et leur avait allouer un temps défini dans le hall de guilde. Ainsi, tout le monde serait informé lors d’une transition à n’importe quel moment.

« Quel monde incroyable, et quels subordonnés incroyables. Dire que vous pouvez recevoir les informations et y réagir aussi rapidement… »

Kain semblait extrêmement impressionné par la fluidité de notre dynamique et de son exécution. Le voyant avec un air surpris pour la première fois, j’avais rigolé.

« C’est inutile sans la force pour supporter l’opération. Donc on compte sur toi, Kain. »

« Je ne ferais que ce qui est dit dans notre accord. Aussi longtemps que c’est dans les termes de notre contrat, je ferais tout ce que tu veux. »

J’avais été satisfait de sa réponse fiable. J’avais alors ajouté avec un sourire.

« De ce que je sais, nous n’avons plus beaucoup de temps. »

« Il me tarde de voir ça. »

Après que le contrecoup de la transition du Japon se soit résolu, beaucoup de choses avaient changées. Cependant, les choses qui étaient importantes à mes yeux, elles, restaient les mêmes.

Je m’étais dirigé une fois de plus vers le donjon. Je voulais voir la fin de ce dernier, maintenant que c’était à portée de main.

La prochaine tâche dans ma liste mentale, le boss du 95ème étage.

La difficulté des étages à partir du 91ème avait continué à grimper, et lorsque j’avais atteint le 94ème étage, il m’avait fallu un total de 10 jours pour en venir à bout.

Tout comme le 91ème étage, j’avais continué à faire face à des monstres gigantesques, détruisant des dizaines et des centaines de golems géants et de krakens.

Je m’étais attendu à ce que le boss du 95ème étage soit similaire, mais je m’étais légèrement trompé cette fois. Contrairement aux précédents Maîtres d’Etage, la Chambre du boss n’avait pas été une énorme zone mais juste une pièce. Dès que j’étais entré, j’avais entendu une voix.

[Il y a finalement un humain qui a réussi à m’atteindre. Vraiment incroyable.]

« … »

Bien que je ne puisse même pas voir l’ombre de son orteil, je pouvais clairement entendre sa voix.

[Né avec un corps humain, mais ayant déjà transcendé l’humanité. Je te présente mes respects les plus profonds, Challengeur. Mais une Ligue ne doit être donné qu’à ceux qui la mérite.]

En un instant, les alentours étaient devenus sombres. J’avais deviné la raison sans même lever la tête. Il y avait un être gigantesque qui avait éclipsé la lumière de la pièce.

[Ainsi, je vais devoir te tester avec diligence. Es-tu prêt, Humain ?]

Après avoir levé les yeux, j’avais pu voir… un dragon.

AlthanMaiel
Les derniers articles par AlthanMaiel (tout voir)
ICDS – Chapitre 336
ICDS - Chapitre 338

5 Commentaires

  1. PoloZore

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  2. Hyrtik

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  3. Shirosuu

    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  4. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  5. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com