ICDS - Chapitre 89

ICDS - Chapitre 88
ICDS - Chapitre 90

Bonjour à tous !

Alors voici le chapitre régulier du lundi 25 Décembre, et donc un Joyeux Noël à tous ! (et un Joyeux Hannoucca aux concernés ou encore joyeuses fêtes à ceux que je pourrais oublier et joyeux lundi à ceux qui ne fêtent rien.)

Je sais que j’ai annoncé un chapitre bonus en plus du régulier aujourd’hui, mais je n’avais pas prévu que le repas de Noël chez mes parents soit aussi long, aussi je n’aurais pas le temps de le traduire ce soir (car je suis au boulot demain ^^). Mais ne vous inquiétez pas, vous aurez quand même votre chapitre bonus, c’est juste qu’il sera demain.

Les autres devraient paraître en temps et en heure.

 

Chapitre 89 -Rugissement Ecarlate (1)

[ Kukuku, c’est lui.]

[Un nouveau est arrivé.]

Dès l’instant où j’avais commencé l’exploration du 36ème étage, je m’étais calmé en entendant les murmures aux alentours. Le couloir était bien plus large que d’habitude et les murs avaient des fenêtres, me permettant de voir l’extérieur du donjon.

C’était la première fois que des fenêtres apparaissaient dans le donjon. De plus, le spectacle qui s’offrait à moi à travers celles-ci était une nuit noire avec une lune violette. J’avais touché une des fenêtres, curieux de découvrir le monde auquel appartenait le donjon, mais j’avais instinctivement réalisé que je ne pourrais pas briser ces fenêtres avec ma force actuelle. Non pas que j’en ai eu une envie quelconque.

Ce qui était le plus important était avant tout les voix que j’entendais. J’avais regardé autour de moi une nouvelle fois pour voir cette fois-ci un reflet pâle dans une des fenêtres. Cependant je ne pouvais rien ressentir. C’était presque comme lorsque j’avais dû pénétrer le 6ème étage pour la première fois. La seule différence est que je ne pouvais rien voir cette fois-là.

J’étais cependant préparé à ce cas de figure désormais.

« Peika. »

[Vague de Tonnerre !]

Elle avait donné un coup d’éventail dans en l’air et une onde dorée et crépitante avait surgit dans toutes les directions. Ma croissance en tant qu’Elémentaliste était connectée à celle de mes élémentaires, comme Peika et vice-versa. Lorsqu’elle avait utilisé ce sort, des bruits avaient envahi les alentours.

[Kuk, un élémentaire !]

[Il est plus fort qu’on pensait !]

J’avais ouvert mes yeux et attrapé mon Arbalète d’Ossargent. Lorsque l’attaque de zone de Peika avait atteint les monstres qui se cachaient, ils avaient révélé leur apparence. Ils avaient une forme humaine, mais d’une pâleur extrême. Je savais instinctivement ce qu’ils étaient. Ils étaient un niveau au-dessus des spectres que j’avais affronté au 6ème étage. C’étaient des fantômes ! Ils étaient considérés comme des morts-vivants. (NdT : Pour donner une définition rapide de la différence entre un spectre et un fantôme, on peut résumer comme ça : le spectre est la manifestation de la dernière émotion d’une mort violente. Un fantôme est la personnalité d’une personne morte et qui persiste dans le monde physique. Autrement dit, le spectre est simple car régit par ses émotions, le fantôme est complexe car il a sa propre personnalité.)

« Ruyue, viens dans mon arbalète. »

[Okay !]

Sans hésitation, elle s’était dématérialisée et infusée dans mon arme. Peu de temps après, celle-ci était passée d’un blanc d’os à un bleu glacial. J’avais alors visé et tiré vers mes cibles nouvellement acquises. Même si ma Maîtrise de l’Arbalète n’était que de Rang Bas, avec l’ajout de l’Aura Spirituelle, les carreaux que je tirais possédaient une puissance terrifiante.

[Kik ! Il nous tire dessus !]

[Attaquez ! Attaquez-le !]

[Ne le laissez pas tirer !]

Les fantômes avaient alors commencé à lancer des globes pâles vers moi qui apparaissaient dans la paume de leurs mains. Je supposais alors qu’il s’agissait de versions améliorées des Flèches Ectoplasmiques du 9ème étage. En tout cas, Peika n’avait aucunement l’intention de les laisser faire.

Son éventail vibrait et des vagues d’éclairs ondulaient dans toutes les directions constamment. Par cette simple attaque, les fantômes prenaient quelques dégâts et fléchissaient sous les ondes électriques. Sans rater cette opportunité, j’avais tiré en continu avec mon arbalète sur toutes les victimes de Peika.

J’en avais souvent eu l’impression mais les attributs de Peika et Ruyue étaient complémentaires. Lorsque j’alternais entre leurs deux types d’attaques, mes dégâts augmentaient exponentiellement. Les fantômes avaient commencé à frénétiquement s’enfuir devant notre trio destructeur tout en essayant d’esquiver nos attaques, mais ils devenaient paralysés à chaque onde de Peika avant de se faire traverser le crâne par un carreau d’arbalète infusé avec l’énergie de froid de Ruyue.

Un coup était généralement suffisant pour se débarrasser de la plupart d’entre eux, et ceux qui survivaient mourraient de façon certaine au second coup. En me voyant les exterminer aussi facilement tout en sirotant une Potion de Mana, ils semblaient avoir réalisé la gravité de la situation dans laquelle ils se trouvaient.

[Si on court, cet arrogant va nous tuer !]

[Attaquez-le tous ensemble !]

[Ceux qui dérangent notre repos doivent se sacrifier pour notre propre divertissement !]

Des groupes de fantômes affluaient de toutes les directions. Sans même avoir à utiliser Provocation, ils se rassemblaient en larges groupes à une vitesse inouïe. J’avais demandé à Peika d’augmenter la cadence de ses Vagues de Tonnerre avant de me précipiter en avant. Visant le fantôme situé devant moi, j’avais crié.

« Il y a un fantôme à cet étage qui est victime du syndrome du super-héros ! »

‘Vous pensiez vraiment que je ne l’avais pas remarqué, saleté d’ectoplasmes ?!’ (NdT : la référence du syndrome du super-héros est basée sur le Chuunibyou (aussi appelé en anglais 8th grade syndrome) pour indiquer quelqu’un qui se prend pour le personnage principal d’une histoire de héros (ou d’un shonen pour les mangas et anime japonais).)

*

« Grand frère, pourquoi tu es étalé sur le canapé ? »

J’étais sur le point de faire une sieste lorsque j’avais été réveillé par la voix d’un ange. Yua était dans son uniforme d’écolière avec son sac. Apparemment, elle revenait juste de l’école. On était le 23 Décembre. Bien que mon université soit en vacances d’hiver après les partiels, Yua était toujours au lycée et elle devait aller à l’école jusqu’à la fin du mois. (NdT : Et ouais ! Je vous time ça à la perfection, l’histoire d’ICDS calqué sur notre époque. La classe quand même ^^ (Même si c’est le pur fruit du hasard).)

« Mm, J’étais dans le donjon récemment. J’ai rencontré quelques problèmes. »

J’avais voulu avancer jusqu’au 40ème étage, mais après 10 heures de tire au pige…fantôme, je n’étais arrivé qu’au 37ème étage. L’incroyable quantité de fantôme était une chose, mais la difficulté venait du fait que les attaques normales ne pouvaient pas les atteindre. Ma Maîtrise de l’Arbalète avait cependant grandement profité de cette session…

Mais un des points importants était que le chemin était beaucoup plus long qu’auparavant, au point de me faire grincer des dents. Tout en utilisant Ruée, j’avais couru comme un fou, sans repos, tout en tirant des salves de carreaux et de la magie élémentaire, mais il m’avait quand même fallut 10 heures pour traverser tout le 36ème étage. Si j’étais aussi lent, quel serait le lot des Explorateurs lambda ? Je n’en pouvais plus.

« Mais, grand frère, si tu veux dormir, tu devrais te mettre dans ton lit. Sinon tu vas attraper froid. »

A la remarque de Yua, j’avais regardé l’heure. Il était 16h, il allait donc être temps de partir.

« Souviens-toi de ce que je vous ai dit à Papa, Maman et toi. Je me rends en dehors de la Corée pour aider une personne. C’est presque l’heure de mon départ, donc j’ai fait une petite sieste. »

« Ah, ok… Ce n’est vraiment pas dangereux ? »

« Bien sûr que non. Je peux revenir ici immédiatement si ça devient dangereux, ne t’inquiète pas. »

Cela dit, c’était peu probable que ça arrive. Voyant l’expression inquiète de Yua, je lui avais caressé les cheveux avant de me lever. Depuis que j’avais signé un contrat avec Ruyue, j’étais devenu immunisé au froid de l’hiver, j’avais donc sorti une tenue noire et mis mon Secret d’Otus. Avec ça, j’étais prêt à partir.

« Hm, cacher mon identité va être difficile. »

Cette fois-ci, je me rendais en Angleterre non pas sous l’identité de Yeon Hwawoo mais sous l’identité du Chevalier Éclair. Je m’étais donc donné une apparence différente de celle de Yeon Hwawoo. Lorsque j’étais lui, mes cheveux avaient une pointe de gris. Cette fois-ci, ils étaient blond platine. Comme je ne voulais vraiment pas qu’on me compare à mon autre identité cachée, j’avais même fait en sorte de ressembler un peu plus à ma véritable apparence. Mes yeux, qui pouvaient être vus à travers les trous du masque, avaient été teints en rouge. Lorsque je m’étais regardé dans le miroir, une troisième personne qui n’était ni Kang Shin, ni Yeon Hwawoo, se tenait devant moi, avec un masque suspicieux.

Parfait.

…Je serais probablement forcé de révéler mon véritable nom à Hwaya durant ce trajet. Elle me voyait comme un véritable ami, et elle réaliserait rapidement que je lui avais menti jusqu’à un certain point en voyant mon apparence. Comme elle était intelligente, elle se rendrait surement compte que la première apparence que je lui avais montrée était tout aussi fausse que celle-là.

« Et Papa ? Il ne vient pas avec toi ? »

« Il a dit qu’il prenait sa retraite de Chevalier Noir. »

Non pas qu’il serait capable de le faire facilement ! Bien que je lui ai parlé de la situation de l’Angleterre, il était actuellement en train de traverser le donjon à toute vitesse, disant qu’il voulait passer le 45ème étage avant la fin de l’année. J’étais 100% certain qu’il n’y arriverait pas, mais je lui souhaitais quand même bonne chance.

« Je suis inquiète qu’il n’y ait que toi. »

« Je suis fort. J’ai été à la télé, tu te souviens ? »

« Au fait c’est qui cette personne que tu vas aider ? »

« H-Hm ? »

« …Grand frère ? »

Elle avait plissé ses yeux légèrement en me voyant esquiver la question. Est-ce que c’était son plan depuis le début que de me poser cette question ? J’avais essayé de sourire en lui répondant.

« C’est personne anglaise est mon amie. C’est pour ça que je vais en Angleterre. »

« Wow, comment tu as rencontré une personne anglaise ? »

« H-Hm ? Ah, tu vois, cette personne est à moitié coréenne ! On s’est rencontré en Corée, et il s’avère qu’elle est une Manieuse de Talents. »

« …C’est une fille ? » Comment avait-elle deviné ?! Il n’aurait pas dû y avoir d’indices !

« Grand frère, tu n’as pas à le cacher ou quoi que ce soit. La seule différence est que ton amie soit un homme ou une femme. »

« Haha, tu as raison, c’est une fille. »

« Hehe… Je le savais. »

‘Etrange… Je ne ressens plus le froid depuis mon contrat avec Ruyue et pourtant je sens comme un froid glacial tout d’un coup.’ Y’avait-il un monstre pouvant contrôler le froid à proximité ? Alors que j’affutais mes sens pour détecter la position de cet ennemi surprise, Yua m’avait surprise à nouveau avec une question.

« Est-ce que l’endroit où tu te rends en Angleterre est le Lac Windermere ? »

‘Merde ! Elle sait !’

« C-Comment est-ce que tu as su ? »

« Huhu, ça passe en boucle aux infos ces temps-ci. Le donjon qui est apparu dans un site touristique spécialement apprécié pour ces paysages naturels et la Manieuse de Talents de Rang SS Hwaya Mastiford qui a été rapatriée vers son pays depuis la Corée. »

« A-Ah, je vois ! »

« C’est ton amie, n’est-ce pas ? »

« … »

Ma sœur était définitivement plus intelligente que moi, et ce malgré mes 40+ d’intelligence… !

« …Quand êtes-vous devenus aussi proche ? Surtout avec quelqu’un d’aussi forte ? »

« Yua, je vais être en retard. Je t’expliquerais plus tard. Tu es une gentille fille donc je te fais confiance pour rester à la maison sans causer de problèmes. »

« Ah, grand frère. »

« Ah oui, je te ramènerais un cadeau de là-bas. Si quelque chose arrive, souviens-toi que tu dois m’appeler en priorité, okay ? »

« Grand frère, c’est pas juste… Je voulais connaître ta réponse ! »

« On s’est rencontré au travail et on est devenu amis. Je t’expliquerais plus en détails plus tard, donc étudie bien et attends-moi. Okay Yua ? »

« Okay… »

Elle avait fait mine de bouder face à ma réponse évasive. Cela faisait un moment que je n’avais pas vu ma mignonne petite sœur faire la tête comme ça et je n’avais pas pu m’empêcher de rire devant ce spectacle. Maintenant que j’y pensais, elle avait souvent eu ce genre de réaction lorsque je rencontrais d’autres filles, comme cette fois avec Ye-Eun. Est-ce qu’elle avait peur qu’une fille lui vole son grand frère ? Non, je savais que c’était impossible, mais c’est ce que j’aimais penser.

Après lui avoir ébouriffé les cheveux et quitté la maison, je m’étais dirigé vers le lieu de rencontre. Cheveux platine, yeux rouges et masque. Lorsque j’étais arrivé au lieu de rendez-vous, il y avait une limousine qui m’attendait.

« Mademoiselle Mastiford m’a envoyé ici. »

« Je vous remercie d’avoir pris la peine. »

Hwaya était une Manieuse de Talents de Rang SS. Si c’est trop dur pour vous de comprendre la signification de cette phrase, je vais le formuler comme ceci.

Hwaya était une des sept personnes les plus importantes sur Terre.

Pour faire simple, chaque nation serait prête à lui accorder n’importe-quoi, que ce soit une limousine, un jet privé ou un yacht. Elle pouvait être considérée comme ayant une autorité omnipotente. Bien sûr, la quantité de responsabilités qu’elle avait étaient loin d’être négligeables.

De plus, l’Angleterre faisait de son mieux pour remplir ses requêtes afin de couper ses liens avec la Corée autant que possible. Peu importait à quel point ces requêtes étaient suspectes ou irrationnelle, ils les remplissaient sans objection. C’était aussi pourquoi j’allais à l’Aéroport International de Gimpo en limousine. Le chauffeur n’avait pas prononcé un mot et moi non plus durant tout le trajet. Cela avait été la même chose jusqu’à ce que je sois monté dans le jet privé, où j’avais enfin pu respirer un peu.

« Cet avion se dirige direction vers l’Aéroport d’Heathrow en Angleterre. Nous décollerons à 17h10, 10 minutes après le départ de l’Avion Puant. »

Après les Deux Lunes, il avait été nécessaire de sécuriser les routes commerciales terrestres, marines et aériennes, qui traversaient toutes les habitats des monstres. Comme des monstres gigantesques avaient élus domiciles dans les profondeurs abyssales des océans, plusieurs ports avaient abandonné la bataille. Cependant, le ciel avait rapidement été reconquis. L’Humanité avait découvert un monstre dont l’odeur repoussait les monstres volants. Une technologie avait alors été développée afin de fixer cette odeur assez longtemps en l’air pour assurer le libre passage des avions. Les Avions Puants étaient le résultat de cette découverte.

Bien évidemment, l’odeur n’affectait pas tous les monstres volants, comme les wyvernes ou encore les manticores, mais mis à part ces rares spécimens, le concept fonctionnait parfaitement. C’était une victoire impressionnante de l’Humanité face aux monstres. C’était aussi la raison qui me permettait de me rendre en Angleterre en avion.

« Nous arriverons à l’Aeroport d’Heathrow à 13h20, heure de Londres. Après cela, nous prendrons une limousine qui nous attendra là-bas pour nous rendre au Lac Windermere en 4 heures. »

Le vol qui aurait dû prendre 12 heures dans le passé n’en prenait plus que 5. Cette énorme amélioration était le fruit de la nouvelle source d’énergie découverte avec l’arrivée des Deux Lunes : les Pierres Bleues. Les carcasses des monstres étaient aussi utilisées comme matériaux pour les parties principales des avions, vaisseaux, trains, etc. Tout ça était arrivé à peine un an après l’incident. La vitesse d’adaptation des humains était vraiment incroyable… A chaque fois que cette pensée me traversait l’esprit, je ne pouvais m’empêcher de penser aux humains des autres mondes. Bien que leur civilisation soit différente de la nôtre, ils restaient des humains.

Qu’est-ce qui avait bien pu les apporter au bord de l’extinction ? Qu’est-ce qui les avait poussés au fond du précipice ? Peu importait à quel point j’y pensais, je n’arrivais pas à trouver de réponse.

« Nous allons bientôt décoller. »

Hochant ma tête devant l’annonce du pilote, je m’étais allongé sur mon siège. Bien que je ne sais généralement pas somnolent, à cause des combats répétés contre Dullahan avec peu de repos suivi de ma traversée du 36ème étage, ma fatigue s’était accumulée.

Même en restant assis à ne rien faire, mon corps me démangeait de faire quelque chose, mais je n’avais pas le choix. Comme j’avais un peu de temps avant d’aider Hwaya, il fallait que je me repose. M’imaginant arrivé à Londres à mon réveil, j’avais fermé les yeux. Un Donjon Libre de rang A+… Il me tardait déjà.

AlthanMaiel

AlthanMaiel

Traducteur d'ICDS. C'est un gamer enfermé dans le passé. Il préfère écouter du rock des années 80-90 et jouer à des vieux MMORPG que de se plier aux temps modernes. Pour lui, lire est un moyen de s’évader et créer son propre monde et traduire est sa façon de le partager.
AlthanMaiel

Les derniers articles par AlthanMaiel (tout voir)

ICDS - Chapitre 88
ICDS - Chapitre 90

17 Commentaires

  1. thePower

    Merci 🙂

    Répondre
  2. Ptitkudo

    Merci pour le chapitre et joyeux noël

    Répondre
  3. Darkaito

    Merci et joyeux noël!!!

    Répondre
  4. World-end

    Merci pour le chapitre et joyeux Noël.
    Peut-être que j’ai juste trop lu SSN, mais je ne peux m’empêcher de penser que les pierres bleues sont peut-être un piège, et que ce sont elles qui ont entraîné la chute des autres mondes.

    Répondre
  5. Kylian

    Merci pour le chapitre joyeux noël !

    Répondre
  6. Helda

    Merci pour le chapitre et joyeux noël

    Répondre
  7. XiaoZiyun

    merci pour le chap 🙂

    Répondre
  8. nickylaboum

    merci

    Répondre
  9. xenoblade41xenoblade41

    Merci pour le chapitre et joyeux noël.

    Répondre
  10. Lectifer

    Merci pour ce chapitre

    Répondre
  11. Newkan

    merci pour le chap ^^

    Répondre
  12. Lauvel

    Merci pour le chapitre!Et joyeux Noel !

    ----------------

    « Il fantôme à cet étage est victime du syndrome du super-héros ! »

    - « il fantôme » ? sa ce dit ça ? 😮

    Répondre
  13. guts

    merci pour le chapitre joyeux noël .

    Répondre
  14. psycho

    Merci pour le chapitre 🙂

    Répondre
  15. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  16. essitamessitam

    merci pour le chapitre

    Répondre
  17. xardalph

    merci pour le chapitre et je suis d’accord avec world-end pour les pierres.
    les carreaux que je tirais possédés une puissance terrifiante.
    Cet avion se dirige direction vers l’Aéroport d’Heathrow en Angleterre
    L’Humanité avait découvert un monstre dont l’odeur repoussé les monstres volants
    mon corps me démanger de faire quelque chose,
    quelques verbes a mettre a l’imparfait je pense

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com