BTTH Chapitre 185

BTTH Chapitre 184 2nd partie
BTTH Chapitre 186

Ce fut long mais qu’est ce que c’est bon ! Encore un chapitre bonus qui nous vient de la générosité de James ! Merci à lui et bonne lecture !

 

 

Chapitre 185 – Frères

 

Durant le trajet vers la Ville du Désert Rocailleux, Xue Lan posa quelques questions subtiles afin d’avoir la confirmation de l’identité de Xiao Yan mais à chaque fois, celui-ci ne lui donnait que de vagues réponses. Elle ne put au final que le fixer d’un regard noir d’un air impuissant.

Bien qu’il n’ait rien admis, la jeune femme finit par en être certaine après l’avoir observé avec attention dans tous les détails. Ce jeune Dou Shi était sans aucun doute l’étrange petit frère dont Xiao Ding et Xiao Li avaient parlé, Xiao Yan ! (NdT Je crois qu’on a le plus gros Captain Obvious de la série, là)

Une fois qu’elle fut sûre de qui il était, son regard qu’elle lui adressa fut un peu moins précautionneux, plus doux et plus souriant.

Alors qu’ils bavardaient sur le chemin, la silhouette de l’énorme ville située sur le bord de la région est du Désert Tager apparut aux yeux des voyageurs.

Xue Lan et les autres mercenaires poussèrent un long soupir en voyant la ville, et même le jeune alchimiste sourit davantage encore. Il était un peu fatigué moralement d’avoir passé dix jours à marcher et à endurer l’entraînement difficile dans le désert. Maintenant qu’il avait un endroit où se reposer, il était naturel qu’il soit un peu excité.

Sous les acclamations joyeuses de tout le groupe, Xiao Yan et les autres arrivèrent lentement à l’entrée de la ville et y entrèrent.

Les villes du désert étaient moins ostentatoires et plus majestueuses que les villes des régions centrales de l’Empire, et peut-être que leur défense étaient plus conséquentes que celles de ces dernières à cause de leur proximité avec le Désert Tager, car on pouvait voir de nombreux groupes de soldats patrouiller.

Une fois entrés, Xiao Yan suivit la jeune femme et son groupe qui se dirigeaient vers le sud. Ils traversèrent quelques rues jusqu’à ce qu’un ensemble de bâtiments qui occupait une place similaire à celle que prenait le Clan Xiao à Wu Tan apparut à leur vue.

Un drapeau battait au vent au sommet du plus imposant de ces édifices, où étaient écrit en gros « Compagnie des Mercenaires de Métal du Désert ». La calligraphie de ces mots dégageait une atmosphère résolue et sanglante.

Des hommes en armes, à la carrure imposantes et à l’air féroce se tenaient immobiles et droits comme des i à l’entrée de l’enceinte de ces bâtiments. Leur regard aiguisé balayait les gens qui passaient devant eu et d’après l’odeur ténue de sang qu’il dégageait, ils semblaient qu’ils aient vraiment vécu au fil de l’épée. Ils étaient incomparables aux bleus qui portaient une arme à leur ceinture et pensaient être des mercenaires.

Xue Lan sourit en se dirigeant vers l’énorme ensemble de bâtiments et expliqua au jeune homme à côté d’elle : « Notre Compagnie de Mercenaires de Métal du Désert fait parti des trois plus puissantes compagnie de la ville. Seule la Compagnie des Mercenaires de Sable nous surpassent mais comme leur Commandant est un Da Dou Shi, leur position est inattaquable. Outre ceux-là, seule la Compagnie des Mercenaire de la Tempête est vaguement comparable à la notre ici. » Son sourire contenait une légère fierté.

L’adolescent sourit et hocha la tête, un peu surpris en son fort intérieur. Ses deux frères aînés étaient, en quelques années, parvenus établir un groupe devenu une puissance locale à l’étranger. C’était quelque chose qu’il ne pouvait s’empêcher d’admirer. Il savait, du moins, que si ça tenait à lui, il aurait été incapable de faire de même avec autant de réussite. « Notre Aîné a toujours été plus intelligent que les autres et même notre père l’encensait toujours. Mon second grand-frère est prudent, vicieux, et agit avec ruse et brutalité. Ils forment une paire parfaite en travaillant ensemble, couplé à leur incroyable talent à l’entraînement. Ce n’est pas étonnant qu’ils aient autant réussi… » Il se remémora les louages dont son père couvraient ses aînés et ne put s’empêcher de rire intérieurement.

Quand ils arrivèrent à l’entrée, un des gardes musclés vint à leur rencontre et demanda à Xue Lan en souriant : « Xue Lan, tu vas bien ? Celui qui est arrivé avant vous nous a dit que vous aviez subi une embuscade des hommes-serpents ! »

« Nous allons bien. » Elle agita nonchalamment la main et demanda : « Les deux Commandants sont là ? »

Le type carré sourit et hocha la tête : « Oui, ils sont tous les deux présents. » Son regard balaya Xiao Yan qui était à côté d’elle et s’arrêta sur son visage. Il ne put s’empêcher de rire : « Depuis qu’ils ont appris le nom de ce p’tit frère, les deux commandants sont si excités qu’ils n’arrivent pas à rester en place… Ah ah, c’est vraiment très rare de voir les commandants d’habitude si calmes et sérieux être si heureux qu’ils en oublient leur manière. »

Le jeune Dou Shi sourit doucement tandis qu’une chaleur envahit son coeur. Il hocha amicalement de la tête vers le garde avant de suivre la jeune femme qui couvrait sa bouche en riant tandis qu’elle entrait dans la cour.

A sa suite, l’alchimiste suivit plusieurs petits chemin et ils rencontrèrent sur le chemin de nombreux membres de la compagnie qui furent stupéfaits en le voyant, et se mirent à chuchoter entre eux.

Devant l’expression des mercenaires alentour, Xue Lan pencha la tête vers lui et dit gentiment : « Ahah, les Commandants parlent souvent de toi et on dirait que celui qui est arrivé avant nous a déjà annoncé ta venue. »

L’adolescent sourit amèrement et hocha la tête. Il semblait qu’elle ait deviné comment la fratrie s’entendaient.

Après qu’il l’ait suivi à travers un autre petit chemin, un grand manoir apparut à leur vue. Il arriva devant et de là, entendit deux voix masculines familières parvenir de l’intérieur ; l’émotion l’étreignit. Ses frangins étaient différents de Xiao Ning et des autres du clan. Dans ce monde, Xiao Ding  et Xiao Li étaient ses seuls vrais frères de sang. Xiao Yan avait beau être calme, les liens du sang étaient plus forts que tout ; il ne pouvait s’empêcher d’être tout excité et d’en oublier ses manières…

Il prit une grande inspiration, adresse à la jeune femme à côté de lui un sourire d’excuse marcha lentement vers la porte. Alors qu’il allait l’ouvrir et entrer, elle fut ouverte dans un craquement sonore.

Le visage d’un jeune homme ressemblant à notre héros apparut alors soudainement.

Il portait un uniforme de mercenaire, était grand, costaud et se tenait bien droit. Ses yeux noirs contenaient de la nonchalance et une froide austérité ; un grand sourire s’étendait sur son visage, mais il cachait une légère férocité et une pointe de cruauté. Il avait l’air aimable mais était clairement le genre de type qui n’offensait personne tant qu’on lui rendait la pareille. Dans le cas contraire, il était du genre féroce à contre-attaquer même mourant.

Le jeune homme qui venait d’ouvrir la porte fixa celui qui était à l’extérieur ; il fut surpris un moment et se raidit. Le sourire qui cachait de la cruauté disparut et fut remplacé par un sourire éclatant et chaleureux, rarement vu sur son visage.

Le bout du nez de Xiao Yan devint un peu rouge quand il vit le sourire chaleureux qui lui était adressé, et ses yeux ne purent s’empêcher de devenir un peu humides. Quand ils étaient encore au clan, son aîné avait continué de protéger le reste de sa fierté même quand il était devenu un infirme. Il était tel un loup vicieux qui mordit tout membre du clan qui osait se moquer de son petit frère, jusqu’à ce que la victime soit gravement blessé. Cela fait, il n’oubliait pas de sourire et de réconforter le benjamin dévasté, tout en portant les cicatrices des punitions que la famille lui infligeaient.

Xiao Yan essuya les larmes de ses yeux et fixa le jeune homme devant lui en criant d’une voix tremblante : « Grand-Frère Cadet… »

Le voyant faire, le jeune homme ouvrit la bouche et rit sottement : « Ahahahahah… Xiao-Yan-Zi (NdT : C’est le surnom que lui donne son frère, là le Xiao signifie petit et est utilisé affectueusement, ce n’est pas le Xiao du nom de famille), tu es vraiment venu !! » Il tapota lourdement les épaules de son benjamin, la voix trahissant sa joie et son agitation.

Xiao-Yan-Zi, le surnom intime qu’ils utilisaient quand ils étaient jeunes, fit doucement sourire l’alchimiste de second rang. Il effaça ses larmes sans que personne ne le remarque et rit amèrement : « Frère Aîné Cadet, tu veux me tapoter à mort, c’est ça ? »

Xiao Li sourit et relâcha son petit frère. Il retapota ses épaules et le parcourut du regard en demandant joyeusement : « Pas mal, p’tit gars… Tu as résolu l’étrange problème de ton corps ? »

« En effet. » répondit le benjamin.

« Viens, allons voir notre frère aîné avant tout. Il attend ton arrivé depuis un moment. » Il attrapa Xiao Yan en parlant, se retourna et se précipita dans le manoir sans même prendre le temps de saluer Xue Lan qui était à côté de son frère.

En entrant, le regard du jeune disciple se dirigea vers le jeune homme qui était assis à sur son fauteuil de commandant. Il portait une robe blanche et sourit en voyant son petit frère entrer. Ses yeux, qui étaient plus brillants que ceux des gens ordinaires, contenait une sagesse et une sournoiserie difficiles à détecter.

Il se leva peu à peu et fixa l’adolescent qui était aussi grand que Xiao Li. Il le couvrit d’un regard doux et aimant en souriant : « Xiao-Yan-Zi, ça fait des années que je ne t’ai pas vu. Tu as vraiment grandi. »

« Grand-frère Aîné. » Xiao Yan prit une grande inspiration et contint ses émotions turbulentes. Son visage devint graduellement aussi calme que celui du jeune homme habillé de blanc. « Tu deviens également de plus en plus beau. »

La surprise parcourut le visage de ce dernier quand il vit que son benjamin pouvait facilement reprendre le contrôle de ses émotions. Il hocha la tête et le félicita : « Petit gars, on dirait que tu as vécu beaucoup de choses depuis que nous sommes partis. Même ton cadet ne pourrait rivaliser avec une telle force mentale. »

Le jeune alchimiste agita la main et sourit : « Ce genre d’atmosphère était très inconfortable mais sans cet environnement, j’aurais vraiment eu du mal à arriver où j’en suis. »

« Ke ke, c’est naturellement une bonne chose que tu sois arrivé où tu en es aujourd’hui. Ton cadet m’avait reproché de ne pas t’avoir emmené avec nous à l’époque, mais on a failli perdre la vie après avoir traversé l’Empire Jia Ma pendant un moment. Ne t’aurions-nous pas fini par te causer du tort en t’emmenant avec nous ? Au moins, en restant au clan, Père pouvait s’occuper de toi… » dit Xiao Ding en souriant.

Xiao Li fit un geste de la main et dit : « Bon, bon, c’est difficile pour nous de nous retrouver ensemble, alors évitons de parler des trucs démoralisants du passé. Heureusement, rien n’est arrivé à Xiao-Yan-Zi ou sinon, à mon retour, j’aurais définitivement casser la gueule de ces petits bâtards ! »

« Ahah, soit, n’en parlons plus. » L’Aîné sourit, tourna son regard vers Xiao Yan et dit : « P’tit gars, d’après ce que j’ai entendu du mercenaire rentré avant vous, ta force aurait atteint le niveau d’un Dou Shi ? »

Xiao Li, en entendant ça, regarda son benjamin avec un air surpris. Il se souvint que lorsqu’ils étaient partis, son petit frère était un Dou Zhe entre 3 et 4 étoiles. En trois à quatre petites années, il était parvenu à les rattraper tous les deux ?

« C’est exact, j’ai réussi à percer au rang de Dou Shi en m’entraînant il y a peu. »

Voyant Xiao Yan hocher la tête, Xiao Li et Xiao Ling ne purent s’empêcher de s’exclamer : « Tsk tsk, c’est incroyable… Même la vitesse d’entraînement que tu avais quand tu étais au meilleur de ta forme dans ton enfance est incomparable avec celle que tu as actuellement. »

Il hocha les épaules et rit : « Eh eh, je n’ai pas d’autres choix que de m’entraîner durement, l’échéance des Trois Ans approche… »

« L’échéance des trois ans ? » Les deux aînés se figèrent un instant. Le sourire que Xiao Li avait disparut un moment plus tard de son visage, et sa voix était sinistre et vicieuse en demandant : « J’ai entendu dire que Nalan Yanran du Clan Nalan était venue au Clan pour forcer Père à rompre les fiançailles ? »

« Ils sont vraiment allés trop loin… » Xiao Ding eut un sourire insipide qui contenait une certaine froideur. La Compagnie de Mercenaires de Métal du Désert n’avait actuellement pas la force de lutter contre la Secte des Nuages Brumeux, mais les Xiao ont toujours été des hommes qui savaient encaisser et attendre leur heure. Après avoir quitté le foyer et s’être perfectionnés pendant toutes ces années, leur endurance avait dépassé la perfection. Dans la Ville du Désert Rocailleux, les noms du renard rusé Xiao Ding et du loup vicieux Xiao Li rendaient leurs adversaires terriblement anxieux.

Xiao Yan secoua la tête et taquina ses frères, un petit sourire aux lèvres : « Ahah, je vais m’occuper de ça. Grand-frères, vous pouvez vous rassurer et vous concentrer sur le développement de vos forces. Il se pourrait que, dans le futur, j’offense quelqu’un d’important et je devrais alors dépendre de vous pour ma protection… »

Xiao Ding et Xiao Li s’échangèrent un regard et leurs visages retrouvèrent leur sourire. Ils dirent doucement : « Quoi qu’il arrive plus tard, souviens-toi simplement que nous sommes frères. Quand ton frère cadet et moi avons créé cette compagnie de mercenaires à l’époque, nous pensions à créer un endroit sûr où tu pourrais être tranquille… Mais au vu de la situation actuelle, il semblerait que tu n’aies plus besoin de notre protection. »

L’adolescent sourit involontairement, d’un souvenir plein de chaleur et d’affection.

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

BTTH Chapitre 184 2nd partie
BTTH Chapitre 186

13 Commentaires

  1. iceTrap

    j ai du regarder une 10 aine de fois en 20 minutes le site pour voir si tu avait poster un nouveau chap MERCI !!!

    Répondre
  2. Askidox

    Merci pour ce chapitre tant attendu 😀
    & Merci a James

    Répondre
  3. Metalis

    Merci pour ce chapitre ! 🙂

    Répondre
  4. Lainkonifer

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  5. nickylaboum

    merci et encore une foi merci a james

    Répondre
  6. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  7. Psycho

    Merci pour le chapitre 🙂

    Répondre
  8. Blackers

    merci pour le chapitre

    Répondre
  9. Conan

    Merci pour le chapitre!!!

    Répondre
  10. Surimi

    Merci 🙂

    Répondre
  11. dragondessonges

    merci pour le chapitre et oui notre heros risque de semer un desordre pas possible dan tou lempire lol

    Répondre
  12. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  13. Dark-sram

    Merci pour ce chapitre =D

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: Content is protected !!