BTTH Chapitre 260

BTTH Chapitre 259
BTTH Chapitre 261

Bonjour à tous ! Voici votre second BTTH régulier et bon sang, laissez-moi vous dire que les prochains chaps vont envoyer du bois 😀 À ce soir pour les TDG bonus !

Bonne lecture !

 

 

Chapitre 260 – Empereur Serpent Noir à Huit Ailes

 

Trois êtres majestueux et imposants volaient haut dans le ciel et, sous leur attitude terrifiante, l’agitation gagna immédiatement la ville de Yan en contrebas. De nombreuses personnes, de rang de Dou Shi et plus encore, levèrent la tête d’un air hagard pour observer ces trois figures humaines qui filaient dans le ciel comme des étoiles filantes. Ils ne purent s’empêcher de trembler sur leurs pieds : il était très rare de pouvoir contempler l’aura grandiose de trois Dou Huangs dans l’Empire Jia Ma. Très peu de personnes parmi eux avaient le niveau requis pour sentir la pression produite par de telles forces. Sous celle-ci, une excitation fébrile se répandit rapidement à travers la cité.

À côté de ça, nombre de gens assez puissants, passé leur abasourdissement, bondirent sur les toits saisis par une fièvre frénétique. Après quoi, ils passèrent de toit en toit en suivant de loin les trois présences majestueuses, excités comme des puces.

Une grande partie de la population éprouvait un grand respect envers les personnes d’une telle puissance, et un combat entre des gens de ce niveau exerçait une énorme attraction sur les Dou Shis ou les Da Dou Shis.

Quelques centaines d’ombres noires dans la ville décidèrent de suivre le spectacle, créant ainsi un mouvement assez spectaculaire et terrifiant.

Dans le ciel au-dessus d’eux, Xiao Yan fixait d’un air sombre la silhouette verte en face de lui. Il battait rapidement des ailes et la résistance de l’air devant lui le blessait comme des coups de lames sur son corps, ce qui lui faisait un peu mal.

Hai Bodong le suivait de près, enveloppé dans un Dou Qi glacial blanc. De petits cônes de glace tranchants couvraient le bout des doigts de sa main fripée, qu’il referma légèrement ; des vagues de force froide en jaillirent. Il leva alors la tête et fronça les sourcils en observant la femme en vert qui volait très rapidement. Il réfléchit un moment et commença à former de ses mains une série de sceaux. Le Dou Qi glacial en lui circula rapidement, jaillit de son corps et commença à contrôler l’énergie de type glace dans les airs à une centaine de mètres devant lui.

En arrivant au niveau de Dou Huang, on pouvait se servir du Dou Qi de son corps pour entrer en résonance avec l’énergie naturelle en combat. On pouvait alors contrôler ces énergies et déchaîner une force d’une terreur incomparable. C’était également la raison pour laquelle seuls les Dou Huangs possédaient une force destructrice horrifiant les gens.

Un Dou Zhe commençait par entraîner son corps avant tout. Une fois qu’il avait été poussé dans ses limites au fur et à mesure des montées de niveau, on pouvait alors faire résonner le Dou Qi dans son corps avec l’énergie naturelle de la même affinité.

Tous les Dou Zhes, presque sans exception, éprouvaient à la fois du respect envers ce niveau ainsi que le désir de l’atteindre. Avant d’y arriver, une personne pouvait en affronter dix autres, cent autres, mille autres… Mais finissait toujours par épuiser ses forces. Ce n’était qu’une fois qu’on pouvait contrôler l’énergie naturelle que l’idée affronter dix mille ennemis passait du fantasme au domaine du possible.

Selon les légendes, quand un individu parvenait à atteindre le niveau de Dou Zhong ou de Dou Sheng, il pouvait faire s’effondrer le ciel, fendre la terre, renverser les montagnes et inverser les océans d’un simple geste de la main. (NdT Moralité, on a besoin de Dou Sheng contre le réchauffement climatique :p) Ça ne semblait pas être un mythe : on pouvait invoquer la foudre ou faire jaillir du magma d’une seule pensée en atteignant ce domaine.

Si dix mille soldats devaient affronter un être aussi puissant, leur combat se terminerait à peine commencé et ils finiraient tous en cendres !

Bien sûr, il n’y avait jamais rien de vraiment absolu. Certaines personnes puissantes, par exemple, avaient abandonné l’opportunité qu’ils avaient de résonner avec l’énergie naturelle : ils avaient fait ce choix afin de renforcer répétitivement leur propre corps. Une fois qu’ils avaient entraîné leur corps de chair et de sang jusqu’à ce qu’il se transforme, leurs coups de pieds et de poings pouvaient détruire la terre et faire voler l’espace en éclats ; leur puissance destructive n’était pas inférieure à celle qu’avait l’énergie naturelle une fois contrôlée ; elle pouvait même être plus grande encore ! Cependant, entraîner son corps à ce niveau était bien plus difficile que de maîtriser l’énergie alentour. De plus, il était très difficile pour ceux qui manquaient de résolution de persister dans un entraînement aussi douloureux.

« Mur Mystérieux d’Épines de Glace !

Un cri grave résonna dans les airs et peu après, l’espace à quelques dizaines de mètres de la femme en vert se mit à se déformer. Aussitôt, un brouillard givrant apparut rapidement et s’aggloméra à la vitesse de l’éclair pour former un mur épais de vingt et un à vingt-quatre mètres de large, couvert densément de nombreuses stalactites de quelques mètres de long. On pouvait facilement imaginer qu’il serait assez désagréable de s’écraser dessus.

Les nombreux spectateurs qui les suivaient en dessous poussèrent des hoquets sous le choc que provoqua l’apparition abrupte de cette énorme couche de glace. Ils eurent alors des expressions plus frénétiques encore, témoignage du respect et du désir qu’éprouvait tout Dou Zhe devant la force.

La femme vêtue de vert, quelque peu en colère, renifla en voyant le mur sorti de nulle part : « Hmpf ! » Ses poursuivants l’avaient clairement rendue un peu impatiente.

Tandis que sa main gauche embrassait Qing Lin qui était inconsciente, elle se servit tout à coup de sa main droite pour pousser violemment vers l’espace vide devant elle. Une lueur émeraude s’élança tout à coup à l’horizon et d’innombrables lianes apparurent étrangement partout à la ronde. Elles se mirent alors à se tordre et se tresser les unes avec les autres et en une dizaine de secondes, ces lianes innumérables formèrent un poing vert de douze à quinze mètres de large.

Cet énorme poing, couvert d’une énergie luisante, s’écrasa alors abruptement sur le mur épais de glace en faisant siffler le vent. « Brise-toi pour moi ! » Partout où il passait, les stalactites éclataient dans un bruit sec.

« Bang ! » Une explosion retentit haut dans le ciel. L’énorme barrière de glace se prit des coups de l’énorme poing émeraude jusqu’à ce qu’un trou gigantesque apparaisse à sa surface.

Le cœur des spectateurs en contrebas trembla une paire de fois sous le spectacle des fragments de glace tombant de l’explosion. Chacun d’entre eux fit une vague estimation en son for intérieur, et réalisa avec abasourdissement que l’énergie contenue dans ce poing gigantesque pouvait briser en un coup les portes de la ville !

« Quelle puissance terrifiante… »

L’audience, ainsi que Xiao Yan et Hai Bodong, grognèrent de surprise en leur for intérieur en regardant le mur de glace tomber en morceaux.

La femme en vert traversa le trou ainsi créé à la vitesse de l’éclair, et agita sa main en arrière en même temps. Un énorme poing émeraude jaillit aussitôt du trou pour s’élancer violemment vers le jeune poursuivant.

L’adolescent changea légèrement d’expression en faisant personnellement l’expérience de la pression intense qu’exerçait ce poing. Son propre poing droit avança abruptement en avant, visa sa cible et un énorme pilier de flammes blanches en jaillit.

Cette colonne ardente s’écrasa lourdement sur le poing d’énergie et lorsque ce dernier ne fut plus qu’à une dizaine de mètres du jeune homme, une couche dense de glace se répandit rapidement à sa surface avant de l’envelopper complètement.

Le Dou Shi passa comme une flèche à côté, appuya doucement dessus et y transféra une force invisible ; instantanément, l’énorme poing glacé explosa.

Il traversa alors le trou béant à la vitesse de l’éclair sous la pluie de fragments de glace. Il s’arrêta tout de suite après en observant silencieusement la femme en vert, qui s’était également soudainement arrêtée de voler.

Hai Bodong le rejoignit aussitôt et vint s’arrêter à côté de lui, en regardant leur cible. De l’air froid était constamment avalé et recraché de ses paumes.

Il pencha la tête et se tourna vers son jeune compagnon pour lui demander à voix basse : « Pourquoi s’est-elle arrêtée ? »

Celui-ci secoua la tête : « J’n’en ai aucune idée. » Il ne quitta pas une seconde des yeux la dame vêtue de vert. Il resta silencieux un moment puis dit : « Vous êtes effectivement très puissante et en un contre un, chacun d’entre nous aurait eu du mal à vous arrêter. Malheureusement pour vous, nous sommes deux… »

« Rendez-moi Qing Lin. Nous ne désirons aucunement entrer en conflit avec vous. » dit solennellement le jeune alchimiste.

La femme secoua la tête : « Ça ne va pas être possible. J’ai passé des décennies à chercher les Pupilles des Trois Fleurs Serpentines Cyan alors maintenant que j’en ai trouvé sur un coup de chance, ce ne sont pas deux Dou Huangs qui vont m’arrêter. » Son ton indiquait clairement qu’il n’y avait pas de négociations possibles.

Xiao Yan, en regardant son opposante d’un air sombre, finit par perdre patience et ne resta pas les bras croisés. Il poussa un cri grave : « Attrape-la ! », et les deux compères se préparèrent une fois de plus à lancer de puissantes attaques.

La dame en vert rit de façon assez hautaine : « Si je ne craignais pas d’attirer les gens puissants de l’Empire Jia Ma en restant davantage, je vous aurais montré que vous deux ne faites pas le poids face à moi, même en combat frontal ! »

« Malheureusement pour vous, nous sommes effectivement dans l’Empire Jia Ma. » répliqua le jeune homme avec un sourire glacial. Une flamme blanche et dense se tortillait sur sa paume avec une férocité grandissante. Il se pencha en avant et concentra sa force pour la prochaine attaque.

« Effectivement, nous sommes bel et bien dans l’empire… Et c’est pourquoi je ne vais pas être vaniteuse et vous affronter seule. » Elle secoua la tête de regret et posa deux doigts délicats sur ses lèvres, au travers du tissu. Elle émit aussitôt un sifflement aigu et bizarre qui se répandit dans le ciel.

Peu après, un rugissement lui répondit depuis une forêt distante et immédiatement, une bête magique énorme de presque trente mètres de long bondit comme une flèche vers le ciel et vola dans leur direction. L’ombre gigantesque qu’elle créait couvrait une grande partie du sol en contrebas.

Au premier regard, cette créature paraissait être une bête magique à la forme de serpent, et elle volait à une vitesse ahurissante. Elle avait même l’air de se téléporter à chaque fois qu’elle battait l’air de sa longue queue. Elle fut près de la femme en vert en quelques mouvements.

Les deux hommes prirent involontairement une grande inspiration en voyant distinctement l’apparence de la bête.

Plutôt que bête, il était plus juste de la désigner comme étant un énorme serpent. Il était complètement noir et parcouru de nombreuses lignes lumineuses à l’aspect étrange. Huit ailes d’un noir teinté de violet encadraient son corps de part et d’autre. Un corne noire vrillée ceignait sa tête, et à sa pointe brillait un léger halo violet : elle contenait clairement un poison mortel. Les lignes lumineuses sur sa tête formaient vaguement une couronne.  On ne voyait aucune bestialité dans ses yeux triangulaires ; au contraire, on y trouvait une perspicacité et une fourberie très humaines.

Hai Bodong changea d’expression en observant l’énorme serpent noir, et cria involontairement : « Un Empereur Serpent Noir à Huit Ailes ? »

L’esprit de Xiao Yan trembla légèrement à ce cri abasourdi, et des informations lui parvinrent.

« Un Empereur Serpent Noir à Huit Ailes est un type de bête unique et extrêmement douée. C’est l’évolution d’une bête magique de troisième rang, le ‘Serpent Noir à Deux Ailes’. Arrivée au troisième rang, elle prend une paire d’ailes à chaque niveau supplémentaire et une fois qu’elle en a quatre, elle devient un Empereur Serpent Noir à Huit Ailes, dont le nom féroce est connu à travers tous le Continent Dou Qi ! »

« Bordel, c’est une bête magique de sixième rang ? Je ne m’attendais pas à ce qu’elle ait un compagnon. » Le jeune homme sentit son cœur s’enfoncer dans sa poitrine en regardant l’énorme reptile d’un air morose. Il ne pensait pas cependant que cette créature du niveau d’un Dou Huang soit la monture de la femme ; arrivé à ce niveau, l’Empereur Serpent avait une intelligence égale à celle d’un humain, et sa fierté d’empereur ne tolérerait naturellement pas qu’il se soumette à quelqu’un de la même force que lui.

La femme et le serpent se rapprochèrent peu à peu dans le ciel et aussitôt, ils bondirent vers l’horizon avec une force terrifiante, brisant au passage les nuages paresseux en un instant.

« Ça va être compliqué, ce coup-ci… »

Xiao Yan comme Hai Bodong parurent extrêmement dépités en sentant leur puissance.

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

BTTH Chapitre 259
BTTH Chapitre 261

8 Commentaires

  1. nickylaboum

    merci

    Répondre
  2. MrZerbow

    Merci pour le chapitre 😀

    Répondre
  3. Xander

    merci pour le chap!
    On pari combien que la reine médusa (alias le serpent arc en ciel ou j’sé pas quoi) va ENFIN servir à qqch? 😉

    Répondre
  4. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  5. Khultima

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  6. Delwin

    Génial! De l’action!!! Merci ^.^

    Répondre
  7. Naos

    merci pour le chapitre ^^

    Répondre
  8. Dark-sram

    Merci pour ce chapitre =D

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: Content is protected !!