BTTH Chapitre 313

BTTH Chapitre 312
BTTH Chapitre 314

Bonsoir tout le monde ! Voilà enfin le week-end ! Pour fêter ça, voici votre BTTH du jour ! SW suivra tout à l’heure =)

Bonne lecture !

Chapitre 313 – Yan Li

Fa Ma se mit tout à coup à rire à voix basse froidement : “Tsk tsk, alors c’est lui…”

“Vous le reconnaissez, vieux Fa ?” demanda doucement Xiao Yan.

“Hé hé, je le reconnais oui ; c’est le président suppléant de l’Association des Alchimistes de l’Empire Chu Yun. Il s’appelle Yan Li et lorsque je l’ai rencontré à l’époque, il avait une grande réputation dans son pays. De plus, c’est un grand défenseur de l’union des alchimistes des maîtres du poison, ce qui lui a fait gagner la confiance de nombre d’entre eux. Par conséquent, il sera très probablement le successeur du président de Association de l’Empire Chu Yun.” dit le Président.

Il sourit légèrement et ajouta : “Je ne m’attendais pas à ce que type ose réellement venir dans notre empire tout seul. Les gens habiles sont toujours très audacieux…”

“Que fait-on à présent ?” demanda nonchalamment Hai Bodong.

Fa ma réfléchit un moment avant de leur demander de se montrer patients et de ne pas agir inconsidérément : “Attendons de voir pour le moment.”

L’adolescent hocha légèrement la tête et se tut. Il la baissa ensuite et concentra son regard sur l’homme costaud dans la pièce. Il soupira de soulagement en son for intérieur, à ce moment ; c’était une chance que ce type n’ait pas dix-sept ans… D’après son apparence, il devait au moins avoir trente-sept ans et bien qu’atteindre un tel niveau à cet âge soit considéré comme remarquable, son potentiel était soudainement descendu de quelques crans dans son estime par rapport à avant.

Tandis que l’homme en robe grise passa d’un jeune homme tendre à un adulte entre deux âges, un Qi énergique se déversa autour de lui. Ce Qi était puissant et possédait un peu de la grandeur d’un Dou Wang. Sa force devait probablement tourner autour de celle d’un Dou Ling sept étoiles.

L”homme d’âge moyen sourit de satisfaction, et dit à voix basse en sentant la force croissante circulant dans son corps : “Hu, c’est quand même plus confortable d’avoir sa véritable apparence. À tout le moins, je peux utiliser 100% de mes capacités comme ça.”

Il sembla se souvenir de quelque chose en se touchant le visage, et se dirigea tout à coup rapidement vers le côté du lit. Il trouva un fil noir derrière les rideaux du lit et le tira doucement.

L’expression du jeune homme changea légèrement en le voyant faire. Il tourna abruptement le regard et fixa intensément les cloches réduites en poussière par Jia Lao précédemment. Le fil noir bougea tout à coup à cet endroit et non seulement les cloches ne résonnèrent évidemment pas, mais le fil tomba à terre également.

Bordel… pensa-t-il. La pièce en dessous devint silencieuse un instant avant qu’un cri grave ne retentisse abruptement : “Qui est sur le toit ?”

Jia Lao rit froidement en entendant ce cri : “Allons-y.” Il fit un geste de la main et disparut subitement. Le jeune alchimiste plissa les yeux devant cette vitesse terrifiante.

Hai Bodong et Fa Ma se changèrent instantanément en de douces brises et disparurent du toit à la suite de leur camarade.

En dessous, le grand homme d’âge moyen observait le bout du fil noir qui pendait. Il resta momentanément perplexe avant de pousser rapidement un cri grave. Se faisant, il prit appui sur le plancher et se changea en une bourrasque qui fonça vers la fenêtre.

Alors qu’il n’en était plus qu’à quelques mètres, son visage changea soudainement d’expression. Il s’arrêta subitement, frappa violemment le pilier à côté de lui de la paume et profita de la force inverse pour se déplacer instantanément de quelques mètres.

La fenêtre éclata soudainement à ce moment. *Bang !* Une force écrasante la traversa et alla s’écraser sur un énorme pilier dans la pièce. Aussitôt, de nombreuses craquelures se répandirent sur le pilier comme une toile d’araignée.

L’homme costaud plissa les yeux en voyant l’état du pilier, et cria férocement : “Qui va-là ?”

Une ombre apparut à la fenêtre et déboula dans la pièce en faisant fi du cri. Cette ombre agita les manches et une voix violente, accompagnée d’un bang supersonique similaire à un coup de foudre étouffé, ravagea la pièce en faisant éclater tous les objets en verre.

L’homme d’âge moyen regarda la silhouette floue avec une expression ténébreuse. Il leva la main droite et une flamme jaune sombre apparut sur sa paume. Sa main trembla légèrement, prit la forme d’un couteau et s’abattit brutalement vers l’intrus.

L’ombre humaine ne put s’empêcher de pousser un rire froid et moqueur en voyant que son adversaire surestimait ses capacités et tentait obstinément de résister : “Hmpf !” Sa vieille main similaire à une serre de rapace s’étendit abruptement. Des ondulations circulaires se répandirent dans l’air autour de sa paume, et le bang supersonique vrilla ses oreilles et celles de sa cible.

Les deux mains entrèrent en contact à cet instant, puis elles se séparèrent aussitôt. À ce moment, une rougeur apparut soudainement sur le visage du grand homme, qui ne put s’empêcher de cracher une gorgée de sang en reculant les pieds rivés au sol, laissant une traînée profonde dans le sol.

Il essuya le sang coulant au coin de ses lèvres et s’aperçut que l’ombre allait lancer une attaque féroce, mais il ne fit que crier avec une expression sinistre. “Je sais que c’est toi, Fa Ma ! Je n’ai pas peur que tu me tues puisque je suis venu dans la capitale ! Cependant, ton association d’alchimiste mourra avec moi si tu me tues !”

Ce cri grave fit légèrement ralentir l’assaut de l’ombre humaine. Cependant, une aura froide et sombre jaillit juste après ; la serre d’aigle se remit en mouvement et il était clair qu’elle voulait prendre la vie de sa cible.

Juste à ce moment, Fa Ma cria soudainement d’une voix grave : “Vieux Jia, attends !”

La silhouette humaine resta momentanément perplexe suite à ce cri, et elle ne put que se retirer aussitôt avec impuissance. Elle se déplaça en un éclair et apparut à côté de la table, fixant froidement Yan Li était assis à terre, paralysé.

Le Dou Shi sur le toit fut choqué de voir le vieux démon attaquer sans merci : “Il est vraiment implacable…” Si ce Yan Li n’avait pas réagi aussi fortement, ce Dou Ling sur le point de devenir un Dou Wang aurait été tué en un échange.

Ledit Yan Li cracha une gorgée de salive mêlée de sang et dit sinistrement : “Alors c’était bien toi et tes copains, Fa Ma !”

Une douce brise souffla dans la pièce et aussitôt, les silhouettes de Hai Bodong et de Fa Ma y apparurent. Leurs regards glacials étaient rivés sur leur ennemi.

Jia Lao fronça les sourcils et dit : “Ne vaut-il mieux pas le tuer directement, Vieux Fa ? Pourquoi le laisser souffler ?” Il avait beau avoir un sourire amical et portait une petite robe de lin ne payant pas de mine, il n’était pas du genre à se soucier de savoir si sa cible était ou non du même niveau que lui avant de la frapper. Quand il attaquait, c’était pour tuer son adversaire.

Le Président de l’Association secoua la tête. Yan Li disait la vérité. En tant que président suppléant de l’Association des Alchimistes de l’Empire Chu Yun, il s’était probablement préparé à l’éventualité d’être découvert en se rendant dans la capitale de l’Empire Jia Ma, où les gens puissants étaient innombrables. Dès lors, il était probable qu’il ait quelques plans pour parer à cette éventualité. S’ils le tuaient, ils courraient le risque de tomber dans son piège.

“Hé hé, on dirait que ce Fa Ma voit toujours plus loin que le bout de son nez. Si vous me tuez, la rumeur comme quoi l’Association des Alchimistes de l’Empire Jia Ma tuent délibérément les concurrents pour choisir le champion de leur Grande Assemblée se répandra rapidement à travers les empires autour du vôtre. Je veux voir combien de temps vous pourrez tenir.” Yan Li tituba en se relevant, puis il rit froidement ; “Vous pouvez choisir de me croire ou non, mais si vous voulez parier la réputation de votre association, ne vous gênez pas.”

“Tu t’es déguisé et as caché ton identité pour participer à notre Grande Assemblée, violant ainsi les conditions à sa participation. Selon nos règles, notre association a le droit de te punir.” dit doucement Fa Ma.

“Un déguisement ? Ha ha, ce n’est pas parce que vous appelez ça un déguisement que ça en est un !” Yan Li leva soudainement la tête et rit bruyamment. Il retourna sa main et trois pilules médicinales rouges apparurent au bout de son doigt. Une flamme jaune sombre apparut et réduisit instantanément ces pilules à néant.

“Je pense que tu devrais avoir entendu parler de la Pilule de Recouvrement d’Apparence vu ton âge, Fa MA ? C’est exact, c’est cette chose qui m’a permis d’avoir une apparence de jeune homme.” Yan Li rit fièrement. “Ces pilules médicinales rouges ont été spécialement raffinées par notre association. Elles me permettent de retrouver mon vieux physique, que je vais reprendre dans dix minutes. J’ai détruit les trois pilules restantes, alors crois-tu quelqu’un croira vraiment que je suis le président adjoint de l’association des alchimistes de l’Empire Chu Yun, avec mon air de jeune premier ? Les gens diront que tu m’as discrètement tué parce que tu avais peur de perdre la face quand quelqu’un de l’Empire Chu Yun allait remporter ta Grande Assemblée.”

L’expression de Fa Ma s’assombrit, et une lueur glaciale brilla dans ses yeux troubles.

Yan Li sourit froidement en voyant l’air volatile du vieillard. Il était aussi anxieux, car il avait trois Dou Huangs face à lui. Une telle équipe n’aurait aucun mal à le tuer. Comme il l’avait dit plus tôt, ses concitoyens créeraient à sa mort de très nombreuses rumeurs pour détruire l’Association de l’Empire Jia Ma, mais cela dit… Qui ne craignait pas la mort ? Il n’était pas vraiment impétueux lui-même, et il n’aurait jamais pris de tels risques que de venir participer à cet évènement où il avait de grandes chances de risquer sa vie pour améliorer sa réputation auprès des alchimistes de l’Empire Chu Yun, si la position de Président de son association n’allait pas bientôt se libérer et s’il n’avait pas autant de concurrents sérieux.

Tant que je peux rentrer sain et sauf, la position de Président de l’Association des Alchimistes sera mienne ! Quelles récompenses peut-il y avoir si on n’en paie pas le prix ? De plus, Fa Ma est peut-être puissant, mais il s’inquiète trop pour son association ; il ne prendra donc pas un tel risque. Il avait manifestement étudié le caractère de Fa Ma avant de venir, mais cela dit, une analyse n’était qu’une analyse : si quoi que ce soit devait en dévier, alors il serait vraiment foutu.

“Hu.” L’expression changeante de Fa Ma provoqua soudainement une atmosphère étouffante dans la pièce. Il dit froidement : “Soit, je ne te tuerais pas, mais cela dit, tu n’obtiendras pas la victoire durant la Grande Assemblée aussi facilement !”

Yan Li sourit et dit, en soupirant de soulagement intérieurement : “Hé hé, ne t’en fais pas pour ça. Il n’y a que ce jeune homme du nom de Yan Xiao qui vaille quelque chose dans cette édition de la Grande Assemblée. Comment pourrais-je me battre pour la position de Président de l’Association si je ne peux pas rivaliser avec des membres de la jeune génération ?”

“Tu verras bien…” Le coin des lèvres du Président tressaillit, et sa voix était si glaciale qu’elle semblait dépourvue de toute chaleur : “J’espère aussi que tu parviendras à retourner dans l’Empire Chu Yun et te battre pour cette position.”

Fa  Ma dit d’une voix basse en agitant doucement ses manches : “Allons-y.” Il se changea en ombre noire sous l’expression hideuse de Yan Li, et disparut de la pièce en un éclair. Hai Bodong et Jia Lao ne purent que le suivre.

Yan Li serra les dents et dit d’un air sinistre : “Tu oses vraiment me menacer, vieux machin… Lorsque je deviendrai le champion, je serai naturellement sous le feu des projecteurs et je ne crois pas que tu oseras m’attaquer à ce moment-là…” Il leva ensuite sa coupe de thé et la vida violemment dans sa bouche, avant de réaliser enfin que sa main tremblait. Ce tremblement était reconnaissable entre tous : il était dû à la peur.

S’il ne parvenait pas à devenir le champion, alors ces trois Dou Huangs ne le laisseraient pas s’en tirer en vie.

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

BTTH Chapitre 312
BTTH Chapitre 314

9 Commentaires

  1. Tokaï

    Merci pour le chapitre !!!

    Répondre
  2. Khultima

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  3. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  4. psycho

    Merci pour le chapitre 🙂

    Répondre
  5. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  6. essitamessitam

    merci pour le chapitre

    Répondre
  7. nickylaboum

    merci

    Répondre
  8. XiaoZiyun

    Merci pour le chap~

    Répondre
  9. Dark-iop

    Merci pour ce chapitre =D

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com