DNC Chapitre 81

DNC Chapitre 80
DNC Chapitre 82

Bouh ! Je suppose que vous ne m’attendiez plus, mais me voilà ! Comment pourrais-je vous faire défaut :p Bon, j’ai passé l’aprem avec mon frère et ça m’a fait beaucoup de bien, mais mon retard est surtout dû à la traduction libre  de la VA. Du coup, recherche en vo et trad’ aussi précise que possible ^^’

Voilà donc le dernier DNC de la semaine, et laissez-moi vous dire que les vingt prochains vont vous captiver !

Bonne lecture !

 

 

Chapitre 81 - L’Invitation du Prince

 

Dès que la porte s’ouvrit, Wu Qianqian apparut dans une tenue bleue, belle à faire pâlir le jour.

Elle le regarda d’un air troublé : « C’est vraiment toi, Chu Yang... » . Elle n’aurait jamais imaginé, même dans ses rêves, que Chu Yang apparaitrait tout d’un coup à la Citadelle du Nuage de Fer et qu’en plus, il aurait l’attention du Prince Butian.

Quand ce dernier lui avait donné son ordre, elle ne put croire que le « Chu Yang » dont il parlait soit le même que celui qu’elle avait rencontré au Jardin des Bambous Violets, et présuma que ce devait être quelqu’un au patronyme identique, ou lui ressemblant un peu.

Il doit sûrement y avoir, là dehors quelque part, un jeune homme héroïque portant également ce nom.

Bien que le Chu Yang du Jardin des Bambous Violets soit vif d’esprit, il avait une culture vraiment basse et n’était pas digne de l’attention de sa majesté.

Cependant, le doute ne lui était plus permis avec ce visage familier sous les yeux.

« Soeur Aînée Martiale Wu, pourquoi êtes-vous là ? » demanda le jeune homme, un peu surpris.

« Quoi ? Je n’ai pas le droit de te rendre visite ? » dit elle en rougissant légèrement. Elle se souvint de ce que Du Shiqing avait dit au Prince : « Ce jeune garçon a vraiment eu une vie pitoyable : il était amoureux de sa soeur martiale, mais son frère aîné martial voulait prendre celle qu’il aimait de force. Sous le coup de l’émotion, il tua accidentellement ce frère martial... Quel gâchis de talent... Oh, et sa soeur martiale semble être la fille du chef de la Secte Au-Delà des Cieux... »

Wu Qianqian avait l’impression que ses joues la brulaient en repensant à tout ça. La fille du Chef de la Secte Au-Delà des Cieux ? Je suis fille unique, alors se peut-il que Chu Yang m’aime ?

Mais... C’est trop soudain...

« Ah, vous pouvez, vous pouvez. Évidemment que vous pouvez. » Le jeune fourbe se gratta la tête et fit un pas en arrière : « Entrez Soeur Aîné Martiale, je vous en prie. »

« Tu n’es plus un disciple de la secte. Mon père a envoyé à tout le monde un message nous notifiant de ton exclusion. Par conséquent, ne m’appelle plus soeur aîné martiale dorénavant ; je ne peux permettre un tel titre. »

Elle avait un peu pitié pour lui. Pourquoi doit-il être exclu de la secte de cette façon ?

D’un autre côté, elle avait était aussi sèche afin de créer une certaine distance entre eux, et éviter que Chu Yang se serve de leur ancienne connexion pour s’accrocher à elle. Ils étaient à la Citadelle du Nuage de Fer et si quelque chose devait arriver, tout irait bien pour le jeune homme mais de son côté, elle nuirait à la réputation de sa secte.

« Ah, je devrais vous appeler petite soeur... » Il se tapota la tête du doigt plusieurs fois et poursuivit : « Mais vous paraissez être plus vieille que moi, alors devrais-je vous appeler Soeur Aînée Qianqian ? »

Cette dernière rosit légèrement, et le gronda : « Arrête de prendre ce ton onctueux avec moi et dépêche-toi de me suivre ! »

« Je dois vous suivre ? »

La jeune femme le fixa : « Le prince m’a envoyé te donner son invitation. Je ne vois pas ce que tu as de si bien pour que sa majesté mentionne ton nom et veuille te voir. »

« S’il avait juste parlé de moi et du fait qu’il veuille me voir, je ne serais pas venu ! » Chu Yang rit : « Mais puisque soeur aînée est venue m’inviter tout particulièrement, alors je vais vous suivre ! »

« Rencontrer » et « inviter » étaient deux choses bien distinctes, et les mots choisis par Tie Butian reflétaient son attitude. (NdT il l’a poliment invité plutôt que de lui ordonner de ramener ses miches) L’adolescent avait réussi à établir les bases de son pouvoir grâce de nombreuses stratégies empilées les unes sur les autres ; tout était fait place pour impressionner le prince. D’abord, il y eut son regard perçant et ses mouvements agiles. Ensuite, les louanges incessantes de Du Shiqing et enfin, l’irrésistible Pavillon de l’Armement Divin. A présent, il avait même l’appui de Tie Longchen.

Le général, après avoir réfléchi après leur rencontre, aura bien évidemment tout raconté à Tie Butian ; c’était quelque chose dont il était sûr. La description que le vieil homme avait faite de lui affirmerait autre chose : que ses spéculations et sa sagesse étaient inégalées ! Que ses jugement sur la situation générale du monde étaient justes et qu’il avait une grande compréhension de Diwu Qingrou.

Tout était lié à la survie de la Nation du Nuage de Fer et à l’issue de la guerre entre Tie Butian et le Ministre. Ce qui serait étrange, c’est que le Prince ne demande pas à le rencontrer !

Après avoir quitté Au-Delà des Cieux, Chu Yang avait rejoint le groupe de Du Shiqing. Tout avait été planifié et arrangé pour ce seul jour !

Et ce jour était enfin venu !

Le jeune fourbe ne passerait pas à côté d’une chance d’élever son statut à ce moment clef .

« C’est le prince qui m’a envoyée t’inviter, d’accord ? » Wu Qianqian continua rageusement : « Le prince sait que je te connais et c’est pourquoi il m’a spécialement envoyée ici. Il a également envoyé quatre-vingt dix neuf de ses gardes du corps. La calèche devant le magasin est celle utilisée par sa majesté lui-même, et il a même envoyé seize cavaliers réservés généralement utilisés pour entourer et protéger les dignitaires étrangers ! Personne n’a reçu un tel traitement dans le Nuage de Fer au cours de ces dernières années ! »

« Oh ? » Le fourbe ne put s’empêcher d’être surpris. Bien qu’il sache que Tie Butian allait envoyer des gens l’inviter, il ne s’attendait pas du tout à ce que ce soit aussi grandiose.

………………

Chef Chu se balança d’avant en arrière, assis dans une calèche absolument extravagante, devant laquelle se tenaient huit cavaliers en armures dorées qui ouvraient la marche d’un air vaillant en groupes de quatre, chacun d’entre eux assis sur un cheval à la robe blanche comme neige et à la crinière parfaitement brossée.

Quant aux autres cavaliers, il y en avait deux de chaque côté de la calèche et derrière celle-ci. Ils étaient suivi de quatre-vingts dix neufs soldats en armures argentées et aussi droits que des statues. Leur formation était si parfaite qu’on ne voyait qu’une seule ligne droite qui marchant comme un seul homme, quelque soit l’angle sous laquelle on la regardait.

Le claquement de leurs bottes résonnait en parfaite harmonie ; leurs silhouettes ressemblaient à celles de statues, leur regard était inébranlable. Tout ces éléments formaient une scène si grandiose qu’elle émouvait les gens.

Chu Yang plissa légèrement les yeux, essayant d’avoir l’air calme, comme s’il ne faisait pas attention à ce spectacle sous ses yeux. Il s’assit en prenant un air imposant, mais dans sa tête il criait : Bordel, c’est exagérément grandiose ! Une fois que tout sera terminé, je vais me créer une troupe comme celle-là et ils devront se déplacer aussi cérémonieusement que ça partout où j’irais. Ça donne vraiment un certain style... (NdT Pimp your Chu Yang, yo)

Le jeune homme avait beau se sentir tout puissant, il laissa néanmoins les rideaux de la calèche baissés. S’il se montrait à la fenêtre, Diwu Qingrou apprendrait probablement que c’était lui qui avait été invité par Tie Butian... Eh eh, ce ne serait pas vraiment une bonne chose !

La sécurité avant tout.

……

Le Prince était vêtu d’une cape d’un blanc éclatant ; il sourit au jeune homme et l’accueillit chaleureusement : « Merci d’être venu, Senior Chu Yang, je vous en suis vraiment reconnaissant. Je vous en prie, asseyez-vous. »

Le fourbe fut un peu surpris en s’apercevant que Tien Butian avait choisi de le rencontrer au Pavillon Butian. Il n’avait vu personne sur le chemin, pas même une ombre, comme si cette rencontre était absolument secrète. (NdT euh, à quoi servait l’escorte voyante alors °° Vous m’direz, il est pas forcé de rencontrer le prince)

Ils étaient dans un kiosque qui se trouvait sur un petit lac, derrière le Pavillon.

Les gardes y avaient amené l’adolescent et étaient repartis aussitôt.

Il observa Tie Butian qui paraissait calme et dégageait une certaine sérénité. Il paraissait même un peu distant.

La courtoisie qui lui était démontré toucha le fourbe un moment, mais cela ne dura pas.

S’il avait été un gamin de son âge, il aurait certainement pleuré des larmes de gratitude envers le prince et lui aurait juré fidélité pour le restant de ses jours. Cependant, Chu Yang était un monstre qui avait vécu deux vies durant, alors il resta calme. Tie Butian était déjà très bon d’être parvenu à l’impressionner, même un peu.

« Quels ordres avez-vous pour moi, votre Altesse ? » demanda nonchalamment le jeune homme.

Le Prince sourit gentiment : « Je n’ose donner d’ordre à un talent comme Senior Chu. Je suis sûr que vous savez pourquoi je voulais vous rencontrer aujourd’hui. »

« Le paysan que je suis est ignorant et ne comprend pas les intentions de sa majesté. »

Tie Butian soupira et se leva. Il passa ses main derrière son dos et se tourna pour regarder la surface paisible du lac. Il entre-ouvrit les lèvres et dit : « Senior Chu vient d’une secte du Jiang Hu, alors vous devez certainement savoir comment les choses fonctionnent. Les cours royales et le  Jiang Hu sont deux entités différentes mais ils ont fondamentalement la même origine et ne sont pas séparés l’un de l’autre. »

« Si on considère la cour royale comme un cercle de personnes puissantes du même clan, alors le Jiang Hu est un cercle de gens dont la puissance n’est que légèrement inférieure à celle-ci ! »  Le Prince dit à voix basse : « C’est pourquoi on peut dire en théorie que le Jiang Hu est un substitut à la cour royale, qui peut l’assister dans les moments clefs. Par exemple, un héros surgirait lors de moments difficiles et rallierait la populace, se substituant au pouvoir en place. »

« Les nouvelles cours royales sont crées par le Jiang Hu ! Ils peuvent dépendre à certains niveaux d’une cour royale, mais le pouvoir central reste entre leur main ! Après plusieurs changement, ce groupe finirait par obtenir son propre pouvoir, son propre territoire et ses propres lois, finissant ainsi par réussir à devenir les chefs de la cour royale ! »

Chu Yang réfléchit mûrement à tout ça et finit par hocher la tête : « Ce que vous dites est vrai, votre Altesse. »

Il pensa à comment les choses avaient changées ces derniers milliers d’années, à comment de nombreux pays s’étaient effondrés après des changements inattendus et à comment de nombreux autres nations étaient nées de leurs cendres.

Ces nouveaux pays avaient, en effet, été fondés par des gens du Jiang Hu ; la plupart avait été détruites, mais de nombreux pays survécurent également.

Ce n’était pas nécessairement faux de dire que la cour royale était une forme évoluée du Jiang Hu.

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

DNC Chapitre 80
DNC Chapitre 82

9 Commentaires

  1. Letyure

    Mouahaha merci bien fondateur de la secte !

    Répondre
  2. Conan

    Merci pour le chapitre!!!

    Répondre
  3. nickylaboum

    merci

    Répondre
  4. psycho

    Merci 😉

    Répondre
  5. Blackers

    merci pour le chapitre

    Répondre
  6. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.
    PS:Un monstre est dans le palais,un monstre est dans le palais !

    Répondre
  7. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  8. Metalis

    Merci pour ce chapitre également ! 🙂

    Répondre
  9. Dark-sram

    Merci pour ce chapitre =D

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com