BTTH Chapitre 19

BTTH Chapitre 18
BTTH Chapitre 20

Bonjour cher(e)s lecteurs(trices) ! Voilà votre dernier chapitre de la semaine ! Je sais que bon nombre d’entre vous sont déçus de la taille des chapitres de BTTH mais je vous promets qu’ils vont être rapidement plus long ! Disons que pour le moment, l’auteur me ménage :p

Sinon n’oubliez pas que ce week-end, il faut avancer d’une heure vos horloges ! Eh oui, on dort une heure de moins T___T

Bonne lecture et merci pour votre fidélité !

 

 

Chapitre 19 – Entrainement Cruel

Tôt dans la matinée, un très fin brouillard blanc s’enroula autour du sommet de la montagne et ne se dispersa pas avant un long moment. Un léger vent souffla quand soudain un grognement se fit entendre.

Derrière le sommet de la montagne et caché derrière un bosquet se trouvait Xiao Yan, les deux pieds plantés dans le sol comme deux souches. Ses orteils s’enfonçaient dans la terre tandis qu’il serrait les dents; De la transpiration coulait le long de son front. Il ne portait qu’un pantacourt et son torse nu était parcouru de cicatrices.

Derrière Xiao Ya se tenait Yao Lao dans sa forme de fantôme, assis les jambes en tailleur sur une énorme pierre. L’expression sur son visage était grave tandis qu’il fixait Xiao Yan qui serrait les dents pour lutter contre la douleur. Il brandit sa paume vers le haut doucement.

Un Dou Qi rouge se matérialisa, suivant la paume de la main de Yao Lao et tel un fouet, il s’abattit durement sur l’épaule de Xiao Yan, laissant derrière lui une longue contusion.

Le coin des lèvres de Xiao Yan tremblait violemment; Il prit une bouffée d’air frais sans desserrer les dents en réponse à la douleur cuisante. L’épaule de Xiao Yan était engourdie et une vague de douleur brulante remonta jusqu’à son coeur. Sous l’intolérable peine, Xiao Yan sentit ses pieds se  relâcher et il commença à pencher en avant…

Le Dou Qi à la base faible de Xiao Yan devint, agité par la violente douleur, plus animé qu’auparavant et il coulait rapidement à travers les méridiens et les points de pression de l’épaule de Xiao Yan. Des courants froids s’immiscèrent dans ses os et les renforcèrent doucement pendant ce temps.

Quand la douleur de son épaule s’évanouit petit à petit, le visage de Xiao Yan n’était que persistance et obstination et il cria en serrant les dents: “Encore !”

Un sourire très satisfait apparut sur le visage frippé de Yao Lao en voyant Xiao Yan qui persévérait. Il hocha légèrement la tête et matérialisa le Dou Qi rouge et abattit sa paume une fois de plus

“Slash, Slash, Slash…” On entendant dans la forêt, alors que les coups s’abattaient sans fin sur Xiao Yan, des grognements sourds et le bruit de la peau nue frappée…

Chaque attaque de Yao Lao atteignait exactement le point d’endurance maximum du corps de Xiao Yan. Ces attaques ne blesseraient pas sérieusement Xiao Yan mais lui infligeraient le maximum de douleur à chaque fois.

La douleur causée par ces coups de fouet était insupportable, contorsionnant le visage de Xiao Yan d’agonie.

Sous les coups de Yao Lao, son corps se couvraient de plus en plus de cicatrices croisées…

“Slash !” Le Dou Qi matérialisé virevolta une fois de plus et Xiao Yan atteint finalement sa limite. Les jambes tremblantes, il tomba au sol, paralysé.

Aspirant de grandes goulées d’air, Xiao Yan essuya la sueur froide de son front et leva sa tête dans une ébauche de sourire et demanda: “Alors Maitre, c’était comment ?”

“Pas mal, tu as encaissé quatre-vingt coups de fouet de Dou Qi aujourd’hui. C’est bien meilleur que quand tu as commencé il y a un demi-mois où tu ne pouvais endurer que neuf coups…” Yao Lao sourit et opina du chef. Un éclair de surprise traversa ses yeux: pendant ce demi-mois, la tenacité dont Xiao Yan faisait preuve était bien supérieure à ce à quoi il s’attendait. Par exemple, Yao Lao pensait qu’aujourd’hui, la limite de Xiao Yan serait à à soixante-dix coups mais il a persévéré et a tenu quatre-vingt coups. Yao Lao ne put s’empêcher d’admirer la force d’esprit de            Xiao Yan.

Xiao Yan, après avoir entendu la réponse de Yao Lao, expira longuement et s’effondra sur le sol. Quand il regagna conscience, il se releva lentement et remis ses vêtements, qu’il avait enlevé et placé sur un rocher avoisinant.

Alors qu’il portait ses vêtements, à chaque fois que le tissu froid touchait ses contusions, Xiao Yan grimaçait et grinçait des dents.

Le transparent Yao Lao devint un rayon de lumière et disparut dans l’anneau noir. Avant de disparaitre, il répéta une phrase qu’il avait déjà dit d’innombrables fois: “Va vite d’immerger dans l’Élixir de Fondation histoire de t’assurer que les contusions ne laissent pas de blessures cachées !”

Xiao Yan hocha la tête en finissant de mettre ses habits et quitta la forêt.

….

Une fois que Xiao Yan parvint à rejoindre sa chambre tout en endurant la douleur, il se déshabilla rapidement et sauta dans sa baignoire en bois 1)comme ça, d’où le terme bassine de la dernière fois pleine de liquide vert…

Le liquide vert froid comme la glace allégea la douleur de la peau contusionné et Xiao Yan ferma doucement les yeux, laissant le liquide apaisant couler sur sa peau.

Après un moment, la respiration rustre de Xiao Yan se calma doucement et on entendit même des ronflements ! Xiao Yan, après s’être fait démolir, ne pouvait plus résister à la  fatigue autant physique que mentale et s’endormit…

Pendant qu’il dormait, le liquide vert fut parcourut de légères ondulations et de légers filets d’énergie calme glissèrent lentement dans les pores (NdT de la peau) ouverts de Xiao Yan. Ils nettoyèrent les coups du sang congestionné et en même temps, revitalisèrent et renforcèrent des muscles qui étaient au bout de leur limite…

Le corps de Xiao Yan, pendant le sommeil de celui-ci, fut renforcé à un tout autre niveau !

Le liquide vert, en réparant et renforçant les muscles de Xiao Yan, devint de plus en plus clair. Il était évident que l’énergie du liquide diminuait.

…..

Xiao Yan ignorait combien de temps il avait dormi mais quand il se réveilla, la lumière chaude du soleil éclairait déjà la pièce.

Ses os craquèrent subitement quand il s’étira et quand il leva la tête, il réalisa que son corps était plein de force et d’énergie. Il ne put s’empêcher de crier: “Super !”

Xiao Yan, en sortant de la baignoire, découvrit de façon inattendue que la baignoire d’Élixir de Fondation était déjà redevenue de l’eau transparente au lieu de son apparence verte originelle.

“J’ai déjà utilisé tout mon élixir ?” Xiao Yan secoua la tête d’un air impuissant en se grattant le nez. Alors qu’il se souvint soudainement de quelque chose, il ferma les yeux joyeusement et jaugea prudemment l’état de son Dou Qi.

Il ouvrit les yeux un moment plus tard et rit de bonheur: “Me voilà enfin Duan Qi 5 étoiles !”

BTTH Chapitre 18
BTTH Chapitre 20

References   [ + ]

1. comme ça, d’où le terme bassine de la dernière fois

5 Commentaires

  1. BadKarma

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  2. shyvan

    MRC 😀

    Répondre
  3. Meifumado

    Merci Waz

    Répondre
  4. Zesifry

    Merci:) je tien a signaler que ton lien pour la bassine envoie vers un Error 1011.

    Répondre
    1. Wazouille (Auteur de l'article)

      C’est corrigé, merci de l’avoir indiqué ^^

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com