BTTH chapitre 37

BTTH Chapitre 36
BTTH Chapitre 38

Voilà le dernier chapitre de la semaine ! Cette fois, j’ai parcouru la VA avec la VO à côté et une fois de plus, il y eu quelques « oublis » de la part de la VA donc ça m’a pris longtemps -_- Mais du coup, je trouve le texte bien plus fun qu’en anglais ! Et vous ?

 

 

Chapitre 37 – Xiao Yu

Si un clan veut pouvoir prospérer au fil des ans, le facteur le plus important est la « vitalité » de ce clan et la vitalité du clan consiste dans la jeune génération du clan, le « nouveau sang ». Ce n’est qu’en étant continuellement alimenté de sang neuf que l’énorme machine qu’est un clan peut tourner sans problème.

C’est pourquoi la Cérémonie de Passage à l’Âge Adulte est une journée très importante pour chaque clan, y compris le Clan Xiao.

En tant qu’un des trois clans supérieurs de la ville de Wun Tan, la Cérémonie de Passage à l’Âge Adulte du clan Xiao attirait l’attention de la plupart des forces de la ville et ceux qui entretenaient de bonnes relations avec le clan Xiao venaient même observer la cérémonie.

Xiao Yan, accompagné de Xun’Er, se relaxait tranquillement, assis à l’ombre d’un grand arbre et bercé par un vent frais.

Il plissa les yeux en regardant la haute plateforme au milieu du terrain d’entraînement. Cette plateforme était faite d’énormes morceaux de bois et avait été spécialement construite pour la Cérémonie qui allait avoir lieu.

Le regard de Xiao Yan quitta la plateforme de bois vide et se dirigea vers les gens qui ne faisaient pas parti du Clan Xiao mais qui venaient assister à la Cérémonie de Passage à l’Âge Adulte. D’un air impuissant, il dit: “Il y a beaucoup de monde…”

Voyant l’expression mécontente sur le visage de Xiao Yan, Xun’Er qui savait que ce dernier aimait la tranquillité, se mit à rire de son malheur.

Au moment où son rire retentit, Xun’Er sentit le regard féroce de Xiao Yan et ferma rapidement sa bouche. Alors que ses yeux aussi limpide que des eaux automnales balayaient le corps de Xiao Yan, une lueur dorée traversa son regard avant qu’elle ne dise: “Xiao Yan ge-ge est arrivé au Duan Qi rang 8 ?”

A ce mots, Xiao Yan pencha la tête pour regarder Xun’Er et réalisa qu’apparemment, il n’y avait aucun secret qu’il puisse lui cacher. Déprimé en son fort intérieur, il poussa un soupir et hocha mollement la tête.

En voyant Xiao Yan opiner du chef, même Xun’Er avec sa nature sereine montra une expression surprise: “Pfiouu 1)en VO, 啧啧 zézé qui est l’onomatopée pour un claquement de langue, qu’on a pas en français… Il ne s’est pas passé un mois et tu es déjà au Duan Qi rang 8. Cette vitesse est… vraiment terrifiante à voir.”

Xiao Yan jeta un regard du coin de l’œil à Xun’Er avant de subitement tourner la tête. Près de l’énorme plateforme de bois se trouvait une charmante femme en robe rouge qui à ce moment précis riait et discutait avec les gens autour d’elle. Cette robe rouge enveloppait son corps exquis qui était à peine discernable sous l’étoffe et de nombreuses personnes étaient autour d’elle en cercle; Les discussions allaient bon train.

Cette femme en robe rouge au charme mature qui riait était quelqu’un que Xiao Yan avait déjà vu, la commissaire-priseur en chef de la Salle des Ventes Miteer, Ya Fei !

Alors que son regard se posait sur ces hanches similaire à un serpent d’eau2) j’imagine que ça doit se référer à quelque chose du genre et donc désigne des hanches larges -les meilleures en somme :3) , Xiao Yan s’exclama en son fort intérieur: “En vérité, c’est bien une des plus belles femmes qui soit !” (NdT en fait, en VO, 个极品 signifie un objet/personne de la plus haute qualité :p)

Après que le regard de Xiao Yan soit resté un long moment sur le corps de Ya Fei, il entendit un grognement mécontent provenant de Xun’Er à côté de lui.

“*tousse tousse*…” Clignant des yeux, Xiao Yan revint sur le petit visage indifférent de Xun’Er, comme si de rien était. (NdT tellement grillééééééééé) “Je ne m’attendais pas à ce que quelqu’un de la Salle des Ventes Miteer vienne à la Cérémonie de Passage à l’Âge Adulte de notre clan.”

Jetant un regard à Xiao Yan qui faisait comme si de rien était, Xun’Er répondit froidement: “Le Clan Xiao et la Salle des Ventes Miteer de Wu Tan ont des relations cordiales, en quoi sa venue est elle étonnante ? De plus, la sociabilité de cette femme est bien connue de toute la ville. Certaines personnes ont essayé de se rapprocher d’elle à cause de son corps bien roulé en dépensant de grandes sommes mais au final, ils n’ont pas réussi à la séduire. Si Xiao Yao ge-ge a dans l’idée de la faire sienne, qu’il soit prudent. Et Xun’Er ne te prêtera pas d’argent pour te permettre d’aller la baiser.” (NdT: Xun’Er is my waifu)

A ces mots, Xiao Yan rit maladroitement et se força à sourire en la regardant: “Même si c’est mon intention, je dois d’abord obtenir son respect. Je ne suis qu’un gamin de sept-huit ans de moins qu’elle.”

“Certaines femmes les aiment plus jeunes non ?” Les petites lèvres roses de Xun’Er formaient un sourire qui paraissait faux.

Toussant sèchement, Xiao Yan n’eut d’autre choix que de battre en retraite et n’osa plus tourner son regard vers la bombe.

Voyant que Xiao Yan se recroqueviller dans son coin, Xun’Er cessa de le pourrir et après un moment de silence, elle poussa soudainement une expression de surprise: “Huh, pourquoi est-elle revenue ?”

“Qui ça ?” Xiao Yan l’air distrait, suivit le regard de Xun’Er et fronça lentement les sourcils avant de se lever.

Le regard des deux était posé sur une fille qui portait un uniforme scolaire et qui était adossée à un arbre. A la ceinture de cette belle femme se trouvait une épée à double tranchant; Elle était plutôt grande et son principal attrait résidait dans ses deux longues jambes envoûtantes avec lesquelles même Ya Fei ne pouvait rivaliser.

“Xiao Ye?” Toute en regardant cette grande femme, Xiao Yan fronça les sourcils: “N’était elle pas allé à l’Académie Jia Nan pour y suivre les cours ? Pourquoi est elle revenue ?”

Xun’Er haussa adorablement les épaules en taquinant: “Xiao Yan ge-ge, cette fois, tu risques d’avoir des problèmes.”

Xiao Yan massa son front douloureux et desserra les lèvres en jurant: “Cette fille rusée et indisciplinée m’ennuie à mort. Bordel, à l’époque je m’étais rendu derrière la montagne où elle se baignait et ensuite, par accident, j’ai touché le creux de sa cuisse. Cette folle a ensuite essayé de me tuer pendant la majeure partie de l’année !”

En écoutant l’histoire de Xiao Yan, Xun’Er couvrit son adorable bouche et rit: “Hehe, le corps d’une femme n’est pas à toucher à la légère .” Tout d’un coup, elle se souvint de son enfance où Xiao Yan avait parcouru de ses mains son corps tout entier. Elle ne put empêcher son délicat et jeune visage de devenir cramoisi et plus attirant encore.

Xiao Yan pinça ses lèvres dans une grimace: “Cette femme est la sœur aînée de Xiao Ning et ce ne sont pas des gens biens. L’hostilité qu’il éprouve envers moi vient en parti d’elle.”

Au loin, Xiao Yu semblait s’être aperçue qu’on parlait d’elle et elle tourna le regard vers le grand arbre sous lequel Xiao Yan la regardait distraitement. Peu après, elle fronça les sourcils tandis qu’une expression de dégoût et de mépris couvrit son visage.

Hésitant un moment,  Xiao Yu fit marcher ses longues jambes attirantes et sexy, se dirigeant vers Xiao Yan.

Voyant Xiao Yu arriver, les sourcils de Xiao Yan se froncèrent tandis qu’il afficha une expression haineuse et impatiente

“*soupir* Xiao Yan, je ne m’attendais pas à ce que tu parviennes à changer ton destin et à retomber sur tes pieds. C’est surprenant.” En s’approchant, Xiao Yu vit Xiao Yan l’expression de dégoût non dissimulé de ce dernier et ricana.

“Occupe toi de ton cul.”

Il était évident que Xiao Yan n’avait aucun intérêt envers Xiao Yu et son calme et sa tranquillité habituelle étaient alors complètement oubliés.

Xiao Yu prit Xiao Yan de haut et lui dit sur un ton réprobateur: “Tu as toujours ta verve acerbe. On dirait que ces trois années de vaches maigres n’ont pas adouci ton esprit acéré.”

‘Encore ce ton…’ Le cœur emplit de haine, Xiao Yan poussa un soupir et examina avec attention cette fille qu’il n’avait pas plus depuis près d’un an. Son regard tomba ensuite lentement sur ses jambes; Xiao Yan se toucha le nez et demanda:  “Tes jambes sont toujours aussi longues. Je me demande si un autre homme les a touché depuis cet accident ?”

A ces mots, Xiao Yu qui ricanait vit son visage devenir couleur cendre.

BTTH Chapitre 36
BTTH Chapitre 38

References   [ + ]

1. en VO, 啧啧 zézé qui est l’onomatopée pour un claquement de langue, qu’on a pas en français
2. j’imagine que ça doit se référer à quelque chose du genre et donc désigne des hanches larges -les meilleures en somme :3)

8 Commentaires

  1. BadKarma

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  2. Funshy

    A debut du 3eme paragraphe, tu a laisser la phrase que t’avais traduit en anglais
    Une épée c’est toujours a double tranchant? Du coup ca fais rébarbatif de mettre les deux.
    Et Xun’er c’est Ma waifu ^^

    Répondre
    1. Wazouille (Auteur de l'article)

      Merci comme toujours pour la correction et non, une épée n’est pas toujours à double tranchant, loin de là ! Pour info, il est probable que quand l’auteur parle de ce genre d’épées, il se réfère à celle-ci. Faudra que je fasse un point culture un de ces quatre :p

      Répondre
      1. Funshy

        Ah ok, il me semblais qu’on disait epee quand c’etait a double tranchant et sabre pour un tranchant simple. Ouais le point culture ca ferait pas de mal ^^

        Répondre
  3. Meifumado

    Merci

    Répondre
  4. comme en terre

    merci même si l’histoire avance pas vraiment c’est drôle à lire x)

    Répondre
    1. Funshy

      Si tu veux avancer dans l’histoire, lis l’adaptation manga, ils sont meme plus loin que la trad anglaise du LN

      Répondre
      1. comme en terre

        oui mais c’est en anglais et c’est pas mon point fort 🙁

        Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com