ICDS — Chapitre 123

ICDS — Chapitre 122
ICDS — Chapitre 124

Et hop là, un chapitre bonus bonus (oui ‚oui, double bonus ^^)

Enfin de retour à une taille de chapitre acceptable. 2500 mots, c’est le début de l’arc, et ça permet d’un peu calmer le jeu avant de repartir de plus belle.

Have fun !

Chapitre 123 — Toi, du Monde du Soleil Couchant (1) (Bonus)

Après être retourné sur Terre avec moi, la première situation que Ludia avait eu à gérer était de rencontrer ma famille.

« Oh ? »

« … Je, Je suis de retour. »

Dès l’instant où Ludia avait quitté ma chambre, nous étions tombés sur ma mère qui était en train de monter les escaliers avec l’aspirateur. Ses yeux s’étaient élargis comme des soucoupes quand elle nous avait aperçus, puis elle s’était figée. Ensuite, avec une expression calme, elle avait posé l’aspirateur, nettoyé ses mains en les frottant à son tablier et s’était avancée vers moi. En mettant sa main sur mon épaule, elle avait murmuré.

« Est‐ce ma belle‐fille ? »

« C’est mon amie. »

Heureusement, sa question était restait dans les limites de mes attentes, donc j’avais pu lui répondre instantanément. Cependant, Ludia avait penché la tête avant de parler.

« Qu’est-ce qu’elle a dit ? »

« Ah. »

Maintenant que j’y pensais, Ludia venait du continent de Luka ! Elle pouvait me parler puisque nous étions tous les deux des Explorateurs de donjon, mais elle ne pouvait pas comprendre ma mère, qui n’en était pas une ! Ce qui s’était passé l’instant suivant m’avait surpris. Avec sa main qui ne me tenait pas, elle avait attrapé l’air et sorti quelque chose. Pour tout dire, elle avait pris quelque chose de son inventaire. C’était un tour‐de‐cou en cuir noir. Après l’avoir mis, elle avait parlé.

« Bonjour. »

C’était du Coréen !

« Q‐Quoi ? Qu’est-ce que tu viens juste d’équiper ? »

« C’est un traducteur que le donjon vends pour 300.000 pièces d’or. Il traduit ce que je dis où ce que les autres disent dans un langage compréhensible pour chacun. Comme les gens de mon continent parlent aussi différents langages, j’en ai acheté un. »

« Pourquoi est‐ce que Loretta et Lin ne m’ont jamais parlé d’un tel objet… !? »

J’aurais pu facilement régler le problème de mon anglais désastreux en Angleterre !

Alors que je sentais une légère colère envers le Maître de Guilde et le Vice Maître de Guilde du Jardin des Fées, ma mère s’était approchée de Ludia avec curiosité.

« Est‐elle une étrangère ? »

« Comme tu peux le voir, Ludia est une étrangère. »

« D’où vient‐elle ? Avec cette apparence occidentale, est‐elle américaine ? Anglaise ? Française ? Elle n’a pas l’air italienne… »

« Je suis la princ… la citoyenne ordinaire de l’Empire d’Ehuir. »

Si tu comptes te débarrasser de ton statut, pourrais‐tu au moins parlé avec les termes appropriés ?’ J’avais regardé avec insistance Ludia mais elle avait tourné la tête de l’autre côté avec un reniflement hautain. Pour information, elle avait mis encore plus de force dans ses bras pour me retenir. En entendant les mots Empire d’Ehuir, ma mère avait penché la tête. (NdT : le ‘termes appropriés’ ici fait référence au langage honorifique coréen qui est intraduisible. En gros, elle rejette son statut royal mais continue à parler comme si elle était de la royauté.)

« Ehuir… »

« Maman, c’est une amie que je me suis fait dans le donjon. J’aimerais la laisser vivre ici pendant un moment, est‐ce que ça ira ? Je le dirais à Papa et à Yua aussi. »

J’avais changé de sujet en demandant ça à ma mère. Elle avait immédiatement cessé de penser à l’Empire d’Ehuir pour mettre ses mains sur les épaules de Ludia.

« Bien sûr ! Tu peux vivre ici pour toujours ! Mon dieu, je ne pensais pas que mon fils ramènerait une fille aussi jolie à la maison un jour. Alors ? Jusqu’où êtes‐vous allé ? »

« Maman, on est juste amis, ne te méprends pas… ! »

« Si vous voulez prétendre que vous êtes ‘juste amis’, au moins arrêtez de vous tenir par le bras comme ça. »

Lorsque Ludia avait entendu ce qu’avait dit ma mère, elle était soudainement devenue pâle, en tirant mon bras encore plus vers elle tout en se jetant dans mes bras. Sentant que quelque chose n’allait pas, l’expression de ma mère s’était durcie. Avec un sourire amer, j’avais demandé.

« Maman, s’il te plaît ? »

« … Okay. Comme tu as ramené une amie à la maison, je vais vous laisser souffler un peu. Il faut que j’aille consoler Yua. »

« Consoler Yua ? Elle est triste que je sois parti aussi longtemps ? »

« Tu sauras quand tu la verras. »

En disant ça, ma mère avait souri. J’avais hoché la tête et regardé Ludia, mais elle tremblait encore légèrement dans mes bras.

En tout cas, Yua avait vraiment eu l’air choquée et déboussolée, tout comme ma mère l’avait dit.

« N…Non ! V‐Vous ne pouvez pas vivre ensemble… grand frère ! Tout spécialement avec une fille aussi jolie ! »

« C’est juste une amie, Yua. Il y a des circonstances assez compliquées, donc j’espère que tu comprendras. »

J’avais regardé mon père et ma mère alors que j’essayais de convaincre Yua, mais ils étaient tous les deux plus concernés par Ludia. Ma mère lui avait demandé quels étaient ses passe‐temps alors que mon père semblait plus intéressé par le fait qu’elle était une Exploratrice. En tout cas, ils m’avaient bien fait comprendre que je devrais convaincre Yua par mes propres moyens.

« Grand frère, pour être honnête, je t’en veux. Ça ne faisait pas si longtemps que tu étais revenu d’Angleterre et tu es directement reparti pendant 4 jours. Tu as même ramené quelqu’un d’aussi jolie ! »

« Désolé mais il y a des circonstances que je ne peux pas révéler. C’est difficile à expliquer… »

« Pourquoi est‐ce difficile à expliquer ?! »

Ça faisait longtemps que je n’avais pas vu Yua aussi déraisonnable, et je ne savais pas quoi faire. Puis, Ludia avait soupiré et remonté ses manches. En tenant ses baguettes étrangement, elle avait demandé.

« Shin, tu peux m’expliquer comment utiliser cet ustensile ? »

« Je t’ai dit d’utiliser une fourchette plutôt que des baguettes. »

« Je ne veux pas. Peu importe le pays dans lequel tu vas, la diplomatie commence avec l’étiquette à table. Donc enseigne‐moi. »

« Tu n’es pas venu en visite diplomati… »

« Je suis une personne de ce monde maintenant, donc il faut que ça soit parfait. Tu dois tout m’enseigner. »

« Tu… »

« Grand frère ! »

« Huk ! »

Alors que mon attention était portée sur Ludia, Yua s’était levé en tremblant.

« Je suis vraiment en colère ! Tu peux faire ce que tu veux, je te ne connais plus ! »

« Yua ?! »

Après avoir mis sa vaisselle dans l’évier, elle était partie. ‘Y‐Yua a enfin atteint la puberté… !’

« Shin, tu peux me montrer s’il te plaît ? Je n’arrive pas à comprendre. »

« Je suis surpris que tu puisses ignorer les autres aussi bien. »

Alors même que je soupirais, j’avais pris un temps anormalement long à apprendre à Ludia comment utiliser des baguettes. Comme je ne savais pas pourquoi ni comment apaiser Yua, je n’avais pu que soupirer.

Lorsque j’avais dit ce qui s’était passé à Loretta, elle aussi était devenue en colère.

« Tu es en train de dire qu’une cliente nommée Palludia est en train de vivre chez toi ? Celle avec le bandeau en plus ?! » (NdT : rappelez‐vous, le Bandeau offert par Shin lors de leurs retrouvailles des 4 ans)

« Oui. »

« Je suis jal… Non, renvoi‐là dans la Zone Résidentielle ! »

« Tu dis ça aussi Loretta ? Je m’inquiète pour elle. Je veux pouvoir la surveiller un moment. »

« C-C’est… Je sais que tu n’as pas d’arrières pensées mais… »

Elle avait semblé vouloir dire quelque chose, mais au final elle avait juste soupiré. Puis, elle avait parlé comme s’il n’y avait pas d’autres solutions.

« Bien. Je l’autorise. »

« Merci… ? »

Étrange. Pourquoi est‐ce que je venais d’obtenir l’approbation de Loretta ? Et quelle approbation venais‐je juste de recevoir ? Ma tête était pleine de questions. Cependant, elle avait continué.

« Dans ce cas, je vais te dire comment apaiser ta sœur. »

« Dis‐moi vite ! »

Les questions avaient immédiatement disparues.

Lorsque j’étais revenu du donjon, il était minuit. Comme je n’étais allé dans le donjon qu’une fois que Ludia s’était endormie et m’avait libéré, parler un peu avec Loretta n’avait pas beaucoup entamé la nuit.

« Yua, tu dors ? »

[Oui, je dors !]

« Je peux rentrer ? »

[… Oui.]

Après avoir crié violemment qu’elle dormait, elle avait facilement succombé à ma requête. J’étais entré dans la chambre avec un sourire. Elle semblait avoir étudié, comme elle était en train de regarder son ordinateur et d’utiliser internet. Elle avait tourné son fauteuil pour me faire face. Ses joues étaient gonflées dans une moue boudeuse.

« Je pensais que tu étais avec Palludia. »

« Elle est parti dormir il y a un moment. Je viens juste de revenir du donjon. »

« Uuuu, donc elle s’accrochait à toi désespérément avant d’aller au lit ? »

« Yua, tu as aussi réalisé que quelque chose n’allait pas, n’est-ce pas ? »

Lorsque je lui avais demandé ça calmement, elle avait fait une expression étrange… puis elle avait hoché la tête.

« Comment l’as-tu rencontré ? »

« Je l’ai rencontré dans le donjon et nous sommes devenus amis. Mon voyage cette fois‐ci était pour l’aider. »

« C’est vraiment juste une amie ? Vous ne sortez pas ensemble ? »

« Bien sûr que non. »

« Dans ce cas, pourquoi est‐ce qu’elle te colle autant ? »

« C’est difficile de l’expliquer en détail, mais disons qu’elle traverse un moment difficile. Elle a perdu sa place dans son pays aussi. Je ne pouvais pas la laisser seule, donc je l’ai ramenée. »

« Ce sont les détails que je veux entendre… »

Yua avait murmuré faiblement en affaissant ses épaules. Puis elle avait dit quelque chose que je n’aurais jamais imaginé.

« Je veux t’aider aussi. »

« Hein… ? »

« Tu as l’air d’avoir trop de poids sur les épaules dernièrement. En plus, tu es toujours occupé. L’incident qui a rendu ton amie comme ça… tu as dû y être aussi. Je m’inquiète pour toi. »

« Um. »

Pendant que je paniquais face à la réponse de Yua qui était différente de celle que Loretta avait prédite, Yua avait continué son discours avec la tête baissée.

« Quand tu es devenu Explorateur de donjon, j’étais heureuse. Tu souriais tout le temps, tu étais confiant et tu as même perdu des muscles pour devenir beau… Ah, tu as toujours étais beau, mais tu l’es devenu encore plus. »

« M‐Merci. »

« Mais après les Deux Lunes, et l’apparition des monstres… Tu as commencé à changer. J’étais contente car je pouvais être fier de toi, mais dernièrement, j’en ai perdu le sommeil. Je m’inquiète pour toi, j’ai toujours peur que tu me quitte et que tu disparaisses. »

Un jour viendra où les gens sans capacités auront des problèmes en restant proche du Héros. Ça serait à ce moment‐là que je devrais quitter ma famille. Comme les mots de Yua étaient vrais, je n’avais pas pu argumenter avec elle.

Puis, elle avait levé la tête pour me regarder dans les yeux.

« Si je deviens une Exploratrice de donjon… Je pourrais t’aider aussi, non ? »

« Non. »

Bien que j’ai été surpris à sa demande, j’avais pu répondre en une fraction de secondes.

« Tu n’as pas besoin de combattre. Le combat peut être mené par des gens comme Papa ou moi, qui ne connaissons que ça. Tu peux m’aider en restant à l’abri et en étant en bonne santé. »

« Je sais me battre ! »

« Non, Yua. Tu es plus fait pour autre chose que le combat. »

Elle n’avait pas de talents pour les activités physiques et les sports de combats. J’en étais certain. Comme je ne pouvais pas lui dire de but en blanc, j’avais essayé de tourner autour du pot, mais ça n’avait pas semblé marcher. Ses yeux s’étaient rétrécis.

« Je te hais. »

« Huk ! »

« Tu pues ! Va-t’en ! »

Elle ne m’avait jamais insulté avant ! Quand elle m’avait poussé avec ses mains, j’avais eu peur qu’elle ne se fasse mal sur mon corps renforcé donc j’avais rapidement quitté la chambre. Immédiatement après, la porte s’était fermée avec fracas. Laissé seul dans le couloir, j’avais trouvé le terme approprié pour décrire cette situation nouvelle pour moi.

« Querelle de frères et sœurs… ! »

Loretta, c’est ta faute ! Même si je n’ai pas pu dire ce que tu m’avais dit de dire, ni utiliser le cadeau que tu m’as donné !’

J’avais trouvé mon bouc émissaire. C’était le Wendigo. Cependant, il avait une faiblesse critique dans ce rôle.

[Choisissez votre récompense.]

[1. Pantalon en Fourrure de Wendigo.] | [2. Cristal Gelé]

« Putain, ce gland est vraiment trop faible ! »

Il était si faible que je n’avais même pas l’impression de combattre ! J’avais frappé la neige de colère en avalant mon Cristal Gelé.

[En consommant le Cristal Gelé, votre résistance et votre affinité à l’élément froid augmentent. Votre Magie augmente de 1.]

[J’aime Shin ! Ça devient plus froid !]

« Je pense que mon affinité avec Ruyue est déjà au sommet, mais… Ruyue, je t’aime aussi. »

[Hehehe…]

Elle avait frotté sa tête contre mon torse alors que je la grattait derrière les oreilles en pensant à ce que j’allais faire ensuite. Tout d’abord, apaiser Yua… Non, ce n’était sûrement pas possible actuellement. Comme elle était rarement en colère, je ne savais pas comment la calmer. J’avais ma petite idée de pourquoi elle était en colère, mais je ne savais vraiment pas comment régler le problème…

« Je suppose que mon prochain objectif sera le Nid des Wyverns. »

Les États‐Unis, l’état d’Arizona, le Canyon d’Antelope. Son Donjon Lire, le Nid des Wyverns. Si j’allais, je pourrais rencontrer Ciara Kenex, la femme qui s’était adressé à moi avec le titre de Héros. Je saurais, une fois que je l’aurais rencontré. Je saurais pourquoi elle m’a appelé comme ça et qui elle était. Si elle refusait de parler, j’extrairais les informations de force. J’en étais plus que capable maintenant.

Ok, c’est décidé. Une fois que j’ai fini de farmer le Wendigo et que les capacités de Ruyue auront fini d’augmenter, j’irais là‐bas. Nettoie ton cou et attends‐moi, Ciara Kenex !’ (NdT : Nettoie ton cou est la traduction de « wash your neck » qui est tiré du fait qu’on lavait le cou des victimes avant de les décapiter.)

AlthanMaiel

AlthanMaiel

Traducteur d'ICDS. C'est un gamer enfermé dans le passé. Il préfère écouter du rock des années 80-90 et jouer à des vieux MMORPG que de se plier aux temps modernes. Pour lui, lire est un moyen de s’évader et créer son propre monde et traduire est sa façon de le partager.
AlthanMaiel

Les derniers articles par AlthanMaiel (tout voir)

ICDS — Chapitre 122
ICDS — Chapitre 124

16 Commentaires

  1. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  2. Psycho

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  3. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  4. Lectifer

    Merci pour ce chapitre

    Répondre
  5. Helda

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  6. Khultima

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  7. sai1905

    Les États‐Unis, l’état d’Arizona, le Canyon d’Antelope. Son Donjon Lire?? tu a oublié un b je crois^^

    Répondre
  8. natsu52

    merci pour le chapitre, ouuuu shin vas prendre chère si yua est énervé, de plus sa présage yua exploratrice de dj ? d’ailleurs un truc me viens a l’esprit mais ne serait ce pas que la famille de shin sont des héros ? car dans une vision il parle de son père comme un héro.
    Possible que la terre n’ai pas que 1 seul héro mais 2 ou 3 ?
    quand on réfléchis c’est pas idiot
    -technique de lance familiale son père qui se développe tout seul aussi après les deux lune
    -shin surpuissant
    -Yua qui est capable de geler l’air autour d’elle^^’
    après ce sont des supposition

    Répondre
  9. nickylaboum

    merci

    Répondre
  10. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.
    PS:Sa soeur est une brocon !

    Répondre
    1. Mayel

      Ça fait quelques chapitres que c’est explicite.
      Ça commence quand ils sont à trois au WC‐DONALD OU AU MC-RONALD.(je sais plus comment ils ont parodié)

      Répondre
  11. will

    merci, par contre un poil rapide la transition dispute/ affrontement du wendigo

    Répondre
  12. TesaYuuTesaYuu

    merci pour le chapitre ^^!

    Répondre
  13. Mister-m

    Dégage ton cou me semble plus approprié. Après j’ai des doutes. Peut être que seulement prépare toi pourrais suffire.

    Répondre
  14. Gilgamesh

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  15. essitamessitam

    merci pour le chapitre

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com