BTTH Chapitre 294

BTTH Chapitre 293
BTTH Chapitre 295

Bon, je suis en retard mais j’ai dû remonter un moral :p (je suis doué pour les autres mais pas pour moi x) )

Evana, merci énormément pour ta générosité et ta fidélité ! Je suis vraiment content d’avoir des lecteurs tels que toi !

Un grand merci à elle encore et bonne lecture !

 

 

Chapitre 294 – Conclusion

 

Un silence

Un silence de mort. La salle jusque là bruyante était soudainement devenue totalement silencieuse. Le halo rouge lumineux et clignotant de la machine d’analyste éclaira le visage de tout le monde et leur donna une apathie comique.

Ao Tuo observa l’écran clignotant avec stupéfaction. Son expression, jusque là un peu désarmée par la performance du jeune homme jusque là, semblait avoir changé du tout au tout. Être capable de raffiner la Feuille Spirituelle de Fer Noir huit fois revenait à équivaloir un alchimiste fraîchement entré dans le 4e rang. Il faut savoir qu’avec sa capacité à contrôler sa flamme, le grand-maître ne pouvait raffiner la feuille que neuf fois.

Et malgré ça, ce jeune homme avait été capable d’arriver à ce niveau à un aussi jeune âge. Son talent à l’entraînement ne pouvait vraiment être décrit que par un mot : monstrueux.

Le chef de la branche de RocNoir n’avait jamais sous-estimé son talent, mais sa performance lui fit comprendre qu’il ne l’estimait pas encore suffisamment…

“On dirait que ce petit gars est déjà capable de passer l’examen d’alchimiste de troisième rang… Aaah, il cache vraiment trop bien son jeu, et fait autant s’inquiéter le vieux machin que je suis…” murmura-t-il en son for intérieur. Il observa le visage calme de l’adolescent devant lui et secoua la tête avec un sourire amer.

L’atmosphère silencieuse de la grande salle perdura un long moment avant d’enfin s’estomper graduellement. De nombreux regards différents pleins de respect, d’envie, de curiosité et d’autres choses se posèrent répétitivement sur le dos mince du vainqueur inattendu. Plus personne n’osait le regarder avec le même mépris que lors de son entrée plus tôt.

La Petite Princesse mordit ses lèvres rouges alors que le choc disparut peu à peu de son regard, dont elle balaya le jeune Dou Shi. De la détresse et de la colère traversèrent ses yeux quand elle repensa à son attitude à son égard. “Ce type a caché sa force exprès pour laisser les autres le prendre de haut… Il est masochiste ou quoi ?”

Bien sûr, ce n’était pas quelque chose qu’elle pouvait dire de vive voix, mais seulement penser face à l’aptitude qu’il avait démontrée. Elle était parfaitement consciente de s’être relativement attiré son inimitié avec son comportement précédent. Par conséquent, elle décida de ne pas aller lui présenter immédiatement ses excuses ou d’essayer d’obtenir ses faveurs. Il avait beau être un rival remarquable et doué, ça n’était pas assez pour que la petite princesse impériale aille humblement tenter d’obtenir son amitié… Cependant, il lui fallait admettre que rater l’occasion de se rapprocher d’une personne aussi exceptionnelle lui faisait éprouver une légère amertume.

Tandis qu’elle réfléchissait silencieusement, le beau visage de Liu Ling à côté d’elle passait du blanc au vert. Ses yeux fixaient le score rouge clignotant, comme s’il doutait grandement de l’authenticité de la machine d’analyse. Neuf points… Bons dieux ! C’était deux points de plus que lui, et quelque chose que l’alchimiste orgueilleux avait du mal à accepter.

Tous les gens présents arboraient des expressions différentes sous ce résultat choquant, et chacun d’entre eux était à présent extrêmement intéressé par ce candidat surprise.

Qie Mier toussa doucement et sortit l’assemblée de sa torpeur. Il observa le jeune alchimiste au visage ordinaire d’un air complexe et soupira un long moment plus tard avant de dire : “Ah, on dirait que je suis vraiment vieux. J’ai presque… Mais tu caches tellement bien ton talent, mon jeune ami Yan Xiao. Le badge d’alchimiste de second rang est incomparable au statut que tes capacités t’accordent.”

La façon dont le vieillard avait de s’adresser à Xiao Yan avait quelque peu changé après qu’il ait obtenu son score quelque peu terrifiant. Il ignorait quelle était sa véritable force, mais le raffinage qu’il venait de démontrer n’était pas quelque chose de faisable par un alchimiste ordinaire. Son jeune âge et son potentiel étaient les vraies raisons faisant que le président suppléant le prenait vraiment au sérieux. Il était capable de raffiner la Feuille Spirituelle de Fer Noir huit fois en ayant aux alentours de vingt ans, quelque chose que même Gu He à l’époque n’aurait probablement pas pu faire !

Et plus important encore : quelle puissance devait avoir son maître s’il était capable d’enseigner à un disciple aussi remarquable ?

Le jeune homme sentit clairement le léger changement d’attitude de son interlocuteur et sourit calmement : “Vous devez plaisanter, Président Suppléant. J’ai simplement un bon petit contrôle sur ma flamme, vos autres compliments n’ont pas lieu d’être.”

Qie Mier n’allait pas naturellement pas le croire après son résultat qui avait choqué toute l’assemblée. Il sourit et opina du chef d’approbation, pensant que son jeune interlocuteur essayait encore de cacher son talent.

Il tourna la tête,tapota l’épaule de son ami et lui dit en souriant : “Tu as de très bons yeux, Vieil Ao…”

Bien que ce dernier se sente merveilleusement bien sous les regards envieux que ses vieux camarades lui jetaient, il sourit tout de même amèrement et secoua la tête avant de soupirer : “Il a largement dépassé ce à quoi je m’attendais aussi… Je ne pensais pas que ce petit gars se soit autant amélioré en un an seulement. Il était très différent quand il avait passé son examen d’alchimiste de second rang dans mon association. Sa vitesse de progression me laisse vraiment sans voix.”

Il se frotta sa barbe blanche, vit le visage calme de son protégé et ne poursuivit plus sur ce sujet. : “Laisse tomber, ne nous préoccupons pas de ça pour le moment. Nous devrions d’abord annoncer les résultats de l’examen.”

“Faut-il encore qu’on les annonce ? Yan Xiao est le premier, Liu Ling le second et Yue-er la troisième. Les autres ont passé l’examen avec succès également, excepté ceux qui n’ont pas atteint le score minimal.”  Le président suppléant sourit, se tourna vers les compétiteurs et dit sérieusement : “Je voudrais tout d’abord féliciter ceux qui ont passé ce test interne de l’Association. La Grande Assemblée va commencer demain… Vous savez tous qu’à un évènement pareil, il y aura de quelques alchimistes remarquables d’autres pays en plus de nous autres. Il ne faudra pas sous-estimer leurs capacités, et vous devriez tous faire de votre mieux pour les museler. Ce serait vraiment embarrassant qu’un alchimiste d’un autre pays devait devenir le champion de la grande compétition de l’empire…”

“En !”

Certains jeunes hommes, qui n’avaient pas encore fait l’expérience du monde, sentirent immédiatement leur sang bouillir en se retrouvant à porter l’honneur d’un pays sur leurs épaules. Une réponse collective disciplinée et excitée résonna à travers la salle entière.

Les deux mains paresseusement glissées dans ses manches, Xiao Yan observa avec indifférences ces jeunes gens étreints par l’émotion. La plupart des alchimistes, Liu Ling et quelques rares exceptés, étaient plus ou moins rouges d’excitation.

Il jeta un regard du coin de l’oeil au visage morose de son rival, et eut un léger sourire en coin. Ce type lui en voulait d’avoir perdu face à lui à l’examen.

Il remua aléatoirement ses doigts dans ses manches, pas le moins du monde touché par le discours passionné de Qie Mier. Il était pourtant à l’âge où les jeunes se montraient extrêmement frivoles, mais ça n’était absolument pas son cas.

Il n’aurait probablement pas participé à la Grande Assemblée s’il n’avait pas été motivé par les récompenses accordées au vainqueur. Grossièrement, ça n’était pas son problème qu’un compétiteur étrange ou de l’empire devienne le champion.

Debout sur sa plateforme, le président suppléant balaya lentement du regard les participants en dessous,, dont l’enthousiasme avait monté en flèche, puis il tourna son regard sur l’adolescent et resta momentanément abasourdi. Ses yeux se plissèrent immédiatement, et il accorda lui accorda une bien plus grande valeur dans son for intérieur.

“Ce petit gars n’est vraiment pas évident…”

Il n’aurait pas trouvé bizarre que quelqu’un de plus âgé soit aussi calme, mais un gamin d’une vingtaine d’années devrait être follement arrogant et incontrôlable ! Cependant, le Dou Shi avait la force mentale d’une vieil homme qui avait longuement parcouru le monde. Les gens ne pouvaient s’empêcher de lui accorder une grande attention à cause de ça.

Aux yeux de Qie Mier, il avait déjà un talent et un caractère excédant largement les critères de base pour devenir quelqu’un de puissant. Vu qu’il possédait déjà deux des traits nécessaires, sa montée en puissance n’était qu’une question de temps…

Il pensa : Une fois de retour à l’association, il faudra absolument que je demande à Ao Tuo de me parler des origines de Yan Xiao. Si on fait les choses correctement, ce petit gars pourrait bien devenir un autre Gu He. Il pourrait même… possiblement le surpasser. 

 

S’il a vraiment un tel potentiel… Nous devons absolument empêcher un tel talent de tomber entre les mains de la Secte des Nuages Brumeux ou de n’importe quelle autre faction cette fois…

Tandis que ces pensées le travaillèrent, il ne traîna pas davantage, fit un geste de la main et sourit en disant à tous : “Haha, très bien, le test est terminé. Rentrez tous chez vous et n’oubliez pas d’être à l’heure demain, à la Grande Assemblée. Ne soyez pas en retard !!”

Tous les participants se tournèrent alors vers le groupe de doyens de l’association sur la plateforme, s’inclinèrent et se dispersèrent.

Au moment où Xiao Yan voulut suivre la foule et sortir de la salle, un rire lui fit légèrement froncer les sourcils et stopper ses pas. “Ké ké, Monsieur Yan Xiao, je ne m’attendais pas à ce que vous cachiez aussi bien vos compétences. Je vous admire vraiment beaucoup !”

Il pencha la tête pour voir l’éphèbe sourire et dit doucement : “J’ai simplement eu de la chance, je ne cachais rien du tout.”

“Monsieur Yan Xiao fait toujours profil bas… Ké ké, vous avez dû utiliser la Flamme Exceptionnelle durant l’examen, pas vrai ?” Liu Ling rit. La vérité avait beau être sous ses yeux, il refusait toujours de croire que son rival ait utilisé ses propres forces pour obtenir son résultat ; il se sentit très soulagé en repensant à la Flamme Exceptionnelle car de son point de vue, son adversaire avait dû utiliser sa flamme pour obtenir un résultat aussi remarquable. Si ça s’était vraiment passé ainsi, alors cela signifierait qu’il avait utilisé son atout.

Quand un type qui a toujours été désigné comme étant un génie rencontre tout à coup quelqu’un du même âge bien meilleur que lui, il trouve toujours plein d’excuses pour se persuader que ce type n’est pas différent des autres, tout ça pour se prouver qu’il n’est pas plus faible que lui.

Le jeune homme jeta un regard à ce jouvenceau naturellement beau. Il comprenait naturellement ses sous-entendus, et sourit aussitôt avec ridicule en lui répondant doucement : “Monsieur Liu Ling, pensez ce que vous voulez, je n’ai rien à dire…”

Il n’avait aucunement l’intention de débattre avec lui parce qu’il trouvait ça parfaitement débile. Si ce type voulait croire ses propres illusions, grand bien lui fasse. Au final, la vérité lui collera quelques baffes bien senties et lui répondre à ce moment ne ferait que conforter son idée qu’il jouait la comédie. Que pouvait-il dire, dans ce cas ?

Une fois cela dit, ses lèvres se levèrent dans un sourire moqueur tandis qu’il sortit directement par la porte sous le regard glacial de l’adonis, puis il disparut de sa vue.

Liu Ling fixa le dos de son rival avec froideur jusqu’à ce qu’il disparaisse, puis il se pinça les lèvres jusqu’à ce qu’elles forment une fine ligne. Il rit doucement et froidement ne serrant les poings : “Il n’y a pas de quoi être fier ! La compétition de la Grande Assemblée ne mesure pas la simple capacité à raffiner les ingrédients. Attends voir demain… Je te montrerais qu’à part ta Flamme Exceptionnelle, tout chez toi est à chier !”

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

BTTH Chapitre 293
BTTH Chapitre 295

12 Commentaires

  1. nickylaboum

    merci

    Répondre
  2. ManaMana

    Merci pour ce chapitre !
    Je me sens mieux maintenant.

    Répondre
  3. Khultima

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  4. essitamessitam

    merci pour le chapitre

    Répondre
  5. Psycho

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  6. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  7. sai1905

    nous on sait. on le sait que le gars va sa faire humilier^^

    Répondre
  8. Daliyad

    Pas de jaloux tu es le seul a ne pas avoir eux de mes rare commentaire aujourd’hui ^^
    merci pour ton travail <3

    Répondre
  9. Spawn

    Super chapitre

    Répondre
  10. Siphdxm

    Merci pour le chapitre
    Le mec il a la compétence se tromper a un niveau astronomiquement haut

    Répondre
  11. Newkan

    Il est trop énervant Liu long , merci pour le chapitre waz sama

    Répondre
  12. Dark-iop

    Merci pour ce chapitre =D

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com