DNC Chapitre 47

DNC Chapitre 46
DNC Chapitre 48

Meeeeeeeeeeeeeeeesdames et messieurs, voici pour vous le grand acteur Chu Yang ! Applaudissez sa performance ! Il mérite un oscar ! 😀

 

 

 

Chapitre 47 - Talent de Comédien Extraordinaire

 

Du Shiqing allait soigner l’empereur de la Patrie du Nuage de Fer ; Tie Shicheng était dans ses heures les plus sombres...

« Senior Du, non seulement vous avez sauvé la vie de mon père, mais en plus vous avez vu qu’ils étaient pauvres et ne leur avez rien demandé. Qui plus est, vous leur avez même donné un tael 1)unité de mesure chinoise équivalent à 37 grammes d’argent avant de partir ! Ma famille n’a jamais oublié votre grande bonté ! »

Quand le jeune homme habillé de noir vit que Du Shiqing était toujours à réfléchir, son visage s’illumina et sa voix devint plus enthousiaste encore : « A l’époque, mes parents n’étaient pas fortunés et nos conditions de vie étaient précaires. Nous avons entièrement dépendu du tael d’argent que Senior DU nous a donné pour survivre. Pour ma famille, votre bonté était plus grande que le ciel et la terre. »

« Je vois... » Du Shiqing sembla vaguement se souvenir de quelques évènements du genre, mais sa mémoire restait brumeuse et il n’en gardait aucun souvenir marquant. On aurait dit qu’il s’en souvenait juste parce que le jeune homme le lui rappelait. Il avait soigné d’innombrables personne dans sa vie et même si tout ça c’était vraiment produit, il ne s’en souviendrait que très vaguement.

Cependant, il était rare, en effet,  que quelqu’un lui bloque la route pour exprimer sa gratitude (NdT en vo, la phrase était composée de  » bloquer le chemin de qqn / payer une dette de gratitude »). C’était quelque chose qui rendrait n’importe qui heureux.

« Oui, feu mon père m’a raconté de nombreuses fois cette histoire. Il disait que quand je grandirai, il me faudrait trouver Senior Du et repayer la bonté qu’il a démontré envers nous. Avec qu’il ne meurt, il se lamentait de ne pouvoir le faire lui-même... »

Le jeune homme en noir dit en pleurant : « Grace aux cieux, j’ai enfin trouvé Senior Du. Qui plus est, vous avez acceptez de me voir pour que je puisse vous faire part de ma gratitude... Feu mon père, au ciel, serait certainement heureux de l’apprendre.

Il parla, pleura et en quelques instants, ses yeux étaient rouges.

« Que je sache quelle gratitude ton père et toi éprouvez à mon égard est suffisant. »

Du Shiqing ne put s’empêcher d’être un peu ému et dit : « Le passé est le passé... A présent.. Oh, ton père est déjà... décédé ? »

« Oui, le malheur l’a frappé alors qu’ils chassait des tigres dans la montagne, il y a trois ans... » dit le jeune homme d’une voix rauque.

« C’est regrettable... Ton père était un homme héroïque ! Un homme bien... »

En fait, Du Shiqing ne se souvenait pas de lui mais il l’avait déduit des mots du jeune garçon. Il se dit que ce devait être un père pauvre, qu’il avait sauvé et qui n’avait pas oublié sa bonté. Ce père avait demandé à son fils de trouver un moyen de lui rendre sa bonté. En fait, même sur son lit de mort, il s’en souvenait... De plus, les mots « chasser les tigres »... Quelqu’un qui osait se battre contre des tigres devait certainement être une figure héroïque.

Une personne pareille devait être quelqu’un de bien.

Ainsi, à partir de cette histoire (NdT en vo l’auteur disait « de nul part » :p), Du Shiqing eut également l’impression d’avoir fait une bonne action. Même si ses souvenirs étaient flous, ce garçon était si jeune et lui montrait néanmoins une telle gratitude que ça ne pouvait sûrement pas être un mensonge. (NdT et pourtant 3)

« Senior Du s’en souvient enfin ! » hurla le jeune homme en noire d’excitation. « Je m’appelle Chu Yang. Cette année là, j’ai aussi vu Senior Du ! »

« Comme le temps passe... Tu es grand, à présent ! » Le docteur se frotta la barbe et sourit. Il trouva son scepticisme précédent déplacé et de plus, il se sentait comme s’il venait de rencontrer l’enfant d’un vieil ami et soupira immédiatement. « Si ton père pouvait voir ce dont tu es capable aujourd’hui, il serait certainement très heureux au paradis. »

« Oui. J’ai commencé à étudier les arts martiaux avec mon maître il y a six ans... » dit Chu Yang avec hésitation. Il bégaya d’un air embarrassé : « A-au... Aujourd’hui, j’ai enfin rencontré Senior Du... J’ai également appris que vous faisiez un long voyage vers le Nuage de Fer ; même si mes capacités sont limitées, je voudrais aider à vous escorter. Je vous promets de tout faire en mon pouvoir pour vous aider. »

« Tu n’as pas à faire ça... » dit Du Shiqing avec une certaine hésitation.

« Senior Du ne me donnera même pas une chance de lui repayer sa bonté ? » dit tristement Chu Yang. « Je sais que mes compétences ne sont pas à la hauteur, mais... C’est mon souhait. Et je souhaite également accomplir la dernière volonté de mon père. J’implore Senior de me permettre de vous escorter ! »

Il semblait que personne n’avait plus le moindre doute une fois que Chu Yang eut terminé. Les huit gardes avaient également changé d’attitude à son égard. Un des gardes tapota vigoureusement son épaule, lui sourit dit et dit :« Tes compétences ne sont pas à la hauteur, mon garçon ? Nous trois on a pas pu t’arrêter ! »

Chu Yang répondit humblement : « C’est parce que vous y êtes allé mollo avec moi ; vous avez vu que j’étais jeune et n’avez pas utilisé toute votre force. Autrement, j’aurais déjà été tranché en deux. »

Tous les gardes rirent.

Bien qu’ils sachent tous qu’ils n’y étaient pas allé avec le dos de la cuillère avec lui tout à l’heure, il était vrai qu’ils ne s’étaient pas non plus battu à fond. Ils aiment bien ce jeune homme plein de tact et d’entrain.

Il n’avait pas oublié la gentille des autres, il persistait à accomplir la dernière volonté de son père, il était persévérant... (NdT que des points importants dans le Taoïsme) Quelqu’un de loyal et filial comme lui serait le bienvenu partout où il irait.

Du  Shiqing sourit : « Eh bien, si tu insistes, tu peux me suivre. Attends que nous arrivions au Nuage de Fer ; si j’en ai l’occasion, je te trouverai une belle opportunité de carrière. Ce serait bien. »

Les huit gardes sourirent joyeusement également. Avec la recommandation du docteur, en particulier en voyant à quel point Nuage de Fer a besoin de lui, tout serait simple ! On pouvait même dire qu’il suffisait à Du Shiqing d’ouvrir la bouche pour que ce jeune homme ait un brillant avenir !

« Je n’oserais pas accepter. Je n’ai aucun intérêt envers la renommé et la gloire. » dit doucement Chu Yang, en dévoilant un léger mécontentement. « Une fois que Senior Du sera sain et sauf au Nuage de Fer, je serais alors rassuré et m’en irai. La petite personne que je suis (NdT en vo, l’auteur a utilisé un « je » très modeste) n’a rien accompli de sa vie alors ce genre de choses, ahahah... Il est prudent que j’en reste éloigné. Je veux éviter de perdre la tête de façon inattendue. »

Comment aurait-il pu ignorer qu’il s’agissait là du dernier test de Du Shiqing ? C’est pour cette raison qu’il a prétendu haïr la gloire et la renommée. Il a également prétendu cacher son mécontentement avec cette explication...

Quand il termina de répondre, même le conducteur de la calèche semblait un peu plus détendu. Le docteur secoua la tête et rit : « Bien... Dans ce cas, suis moi. »

L’expression de Chu Yang passa de la peine à la joie et il sauta de joie. « Merci beaucoup, Senior Du ! »

Ce dernier ne put s’empêcher de rire en voyant un jeune homme si pur et honnête. Il ignorait que ce garçon « bon, gentil, honnête, filial, loyal... » qui venait de parler était en fait en train de se retenir de vomir... (NdT de devoir jouer ce rôle x) )

Du Shiqing n’avait pas pensé une seconde que ce « rendre la gratitude... accomplir la dernière volonté de mon père... » était un énorme mensonge. Chu Yang ignorait ses propres origines, alors le reste...

Quoi qu’il en soit, la première étape dans le plan de ce dernier était un succès. Il était parvenu à infiltrer ce groupe, qui avait accès au plus haut niveau du pouvoir de la Patrie du Nuage de Fer.

Il y avait bien évidemment d’autres étapes à son plan, mais ce groupe était la clef de tout. Aussi longtemps que personne ne savait que Tie Shiecheng avait été empoisonné par Du Shiqing, ce dernier resterait très important pour Tie Butian.

Une fois que le groupe du docteur aurait une grande impression de lui, cette étape importante pourrait être considérée comme accomplie.

Il avait pensé, au départ, à changer son apparence mais en y réfléchissant, il trouva que son corps montrerait quand-même des signes pouvant être découverts, ce qui ne serait pas bon pour lui. Il était plus simple d’utiliser sa vraie identité pour entre dans la Patrie du Nuage de Fer.

L’identité d’un disciple renvoyé de la Secte Au-Delà des Cieux - Chu Yang !

En un jour seulement, il était devenu proche des huit gardes ; ils mangeaient et buvaient joyeusement ensemble. Cependant, il sentait qu’un regard acéré le surveillait constamment. Il savait que ce regard appartenait au conducteur de la calèche.

Bien qu’il ignore les compétences martiales de cette personne, il savait néanmoins qu’il cachait quelque chose et qu’il n’était pas un vieil homme ordinaire. Il n’était probablement pas plus faible que les oncles martiaux de la secte.

Il était le vrai protecteur de Du Shiqing ; cette personne à elle seule pouvait vaincre mille soldats et dix milles cheveux. (NdT expression pour une grande puissance)

Le docteur et les huit gardes ne le soupçonnaient pas ; seul le conducteur ne lui fit jamais vraiment confiance.

Deux jours plus tard, le groupe arriva dans une ville, dans l’après-midi. Ils entendirent enfin une rumeur : « La Secte Au-Delà des Cieux a annoncé que le disciple Chu Yang du Jardin des Bambous Violets s’était mal conduit et avait tué son frère aîné martial, Shi Qianshan. A cause de ce crime atroce, il a été expulsé de la secte et n’en est plus un disciple ! »

Le groupe fut extrêmement surpris en apprenant cette nouvelle.

« Chu Yang, le Chu Yang dont ils parlent... Est-ce toi ? »

Le visage du jeune homme se fit froid. Ses mains semblèrent inconsciemment écraser un brin d’herbe dans sa main. Un peu plus tard, il grinça des dents et dit : « Ma soeur martial... Ma soeur martial... Nous étions fiancés... mais... »

Il ne finit pas son explication. En fait, son explication n’avait ni queue ni tête mais la douleur qui se lisait sur son visage et ses mains tremblantes aux veines apparentes disaient déjà tout. Son apparence était plus éloquente qu’une explication verbale... (NdT DONNEZ LUI UN OSCAR FFS §§§§)

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

DNC Chapitre 46
DNC Chapitre 48

References   [ + ]

1. unité de mesure chinoise équivalent à 37 grammes

12 Commentaires

  1. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  2. Fabulas

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  3. jayledingue

    merci pour le chapitre

    Répondre
  4. Conan

    Merci pour le chapitre!!!

    Répondre
  5. korojii

    Merci pour le chapitre et bonne continuation 🙂
    Il mérite même 3 oscars xD
    Vivement la suite :3

    Répondre
  6. Tanarok

    Quel acteur !!! 🙂
    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  7. nickylaboum

    merci

    Répondre
  8. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.
    PS:Mais arrête de faire du combat ta carrière et va jouer dans un film ! Non mais *****!

    Répondre
  9. Kathysse

    Ouais pur et honnête ^^’
    HaHaHa
    Quel jeux d’acteur !!!
    Mais j’aimerais savoir il a utilisé une histoire vrai qu’il
    à un peut enjolivé ou tout est inventé du début à la fin?!

    PS : Merci pour ce chapitre
    J’ai hâte de lire la suite ^^

    Répondre
  10. Myrddin

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  11. Dark-iop

    Merci pour ce super chapitre xD

    Répondre
  12. psycho

    XD Merci

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com