DNC Chapitre 99

DNC Chapitre 98
DNC Chapitre 100

Et nous retrouvons enfin le Roi des Fourbes en action ! :p Je devrais pouvoir vous faire un BTTH bonus dans la soirée si j’ai pas trop mal partout x)

Bonne lecture !

 

 

Chapitre 99 - Le Pavillon Butian en action

 

 

Chu Yang se tenait tranquillement devant le lac en sentant une force familière croître en lui. Il semblait attendre quelque chose...

Le grand chantier redevint un océan de bruits au petit matin. Les six familles, après que Tie Butian aient réprimandé les deux officiels la veille, n’osèrent plus venir s’enquérir de leur propriété. Cela dit, ils tentèrent quand-même ouvertement d’obtenir justice car, après tout, leurs gardes comme leurs serviteurs étaient morts ou blessés. De plus, tous leurs employés de maison avaient été arrêtés.

Ces aristocrates de la Citadelle du Nuage de Fer voulaient simplement créer la polémique.

Des gens vinrent réclamer justice, d’autres vinrent voir ce qui se passait et certains officiels vinrent même jouer les médiateurs. C’était le chaos !

Cela dit, ce chaos dura à peine cinq minutes avant que des voix tonitruantes leur parviennent de toutes les directions, suivies par des gardes dont le chef cria : « Sa Majesté a décrété que le Lac Liucui était à présent un centre de recrutements de nouveaux soldats ! Quiconque osera gêner les activités du centre sera accusé de trahison, perdra toutes ses propriétés et verra mourir les neuf générations de sa famille ! »

L’unité de soldats fit quelques tours du lac et cria dix fois le décret royal. Ils descendirent ensuite de leurs montures et montèrent la garde par groupe de deux dans toutes les directions. Les cavaliers restants repartirent dans un nuage de fumée.

Les manifestants n’osèrent pas regarder les gardes pendant toute la durée de leurs manœuvres. La terreur que leur inspirait le décret était évidente.

Les gens des diverses familles s’échangèrent des regards moroses et se dispersèrent.

Chu Yang avait fermé les yeux dans son pavillon et faisait semblant de dormir, ne faisant pas le moindre bruit. Il ne les rouvrit qu’au départ des gardes, et sourit d’un air satisfait.

La façon dont Tie Butian avait de s’occuper des choses était indubitablement agréable, et lui avait montré l’importance qu’il lui accordait.

Le jeune homme se leva et sourit légèrement : « Dans ce cas, je vais immédiatement t’aider à régler tes affaires internes ! »

Il n’arriva pas au Pavillon Butian avant midi, et trouva à ce moment les subalternes de Chen Ziang occupés à trouver la moindre information douteuse dans tout ce qu’ils avaient récupéré la veille.

Ils avaient déjà, depuis le début de matinée, envoyé trois groupes accomplir leur devoir. Ils regardèrent tous avec admiration le Fourbe en le voyant arriver.

« Dites aux trois groupes en mission de noter en détails tout ce qu’ils trouvent, même si ça paraît sans intérêt. Qu’ils ne laissent personne remarquer qu’ils prennent ces notes ! » leur ordonna-t’il. « De plus, il faut vérifier l’identité de quiconque passé par le Bureau de Recrutement Butian ! »

Il balaya la salle du regard. « Tous les maîtres recrutés par ce bureau, une fois les vérifications faites, devront signer de leur nom. C’est clair ? »

Cheng Ziang et Chen Yutong furent estomaqués. « Vous... vous voulez dire que... qu’il y a des espions au Bureau de Recrutement ? »

« Ce n’est pas ce que j’ai dit, mais il vaut mieux être prudent ! De cette façon, s’il doit arriver quelque chose, nous pourrons enquêter et trouver des indices que nous n’avions pas remarqués au préalable. » L’adolescent sourit. « Sinon, la Salle de Culture dispose de matériaux d’aide à la culture que nous n’avons pas, aussi tout ceux qui ne sont pas en mission doivent aller y cultiver. »

Les deux chefs de brigade roulèrent des yeux. Il veut appliquer la gestion de l’armée au Pavillon Butian ? Est-ce que ça marchera au moins ?

« De plus, le Prince a décrété que toute personne au-dessus du niveau de Guerrier Martial qui acceptera l’invitation du Bureau de Recrutement recevra cent taels d’argent, une fois son inscription validée. Qui plus est, ils pourront se voir récompensés par des positions d’officiels, aussi élevées qu’officiels à la cour ou généraux sur le champ de bataille, voire même... membre honoraire de la famille royale ! »

« Quoi ??? Officiels à la cour royale ? Généraux des armées ? Membre honoraire de la famille royale ?! » Les yeux des deux vieillards s’écarquillèrent : « Mais Ministre... !!! C’est... C’est trop... »

Chu Yang leur répondit nonchalamment : « Qui risquerait sa vie pour vous sans richesse matérielle, financière ou de grosses récompenses à la clef ? Pensez-vous vraiment que tout le monde a rejoint le Pavillon Butian pour leur concitoyens et leur patrie ? Les patriotes ont aussi besoin de manger, ils veulent aussi se marier et fonder une famille. Ils désirent aussi vivre dans la richesse et le luxe ! »

Il sourit en les observant : « Vous deux n’êtes pas différents ! »

Cheng Ziang et Chen Yutong s’échangèrent un regard et virent un éclair traverser les yeux de l’autre.

« Le prince a vraiment dit ça ? » demanda le Vénérable, encore suspicieux. Il pensait que sa culture de Vénérable Artiste à l’Épée, même sans être celle d’un maître au pinacle dans les Trois Cieux Inférieurs, lui permettrait quand-même de contribuer assez au pays pour obtenir une région sur laquelle régner sans trop de difficultés.

Si Tie Butian a vraiment promis ça, alors je vais devoir travailler dur et faire davantage d’efforts encore !

« Je peux en témoigner » répondit sincèrement le jeune homme.

Une joie incontrôlée apparut sur le visage des deux chefs de brigade.

« Assez ! Envoyez-moi tous les documents concernant chaque fonctionnaire de ce pays ! Nous commencerons par la Citadelle, et seulement les officiels de cinquième rang et plus ; je n’ai pas besoin des autres ! » Une fois cela dit, il fit immédiatement demi-tour et s’en alla.

Il n’avait pas dit une chose : Diwu Qingrou ne perdrait pas son temps avec des officiels de bas rang, de toute manière !

Quant aux récompenses dont il avait parlé, il faut admettre que cent taels d’argent n’étaient pas grand chose, mais les positions d’officiel, de général ou de membre honoraire de la famille royale... Ça, c’était bien plus enthousiasmant. À cette époque, les chefs de guerre et les officiels étaient très estimés et pour ceux du Jiang Hu qui devaient recourir aux rapines et aux vols pour survivre, c’était tout particulièrement tentant.

Le jeune homme prévoyait que la nouvelle allait faire sensation quand elle se serait répandue.

Le Prince apprit rapidement que son jeune ministre avait demandé à obtenir rapidement des informations sur les officiels et il alla le voir si vite, qu’on aurait dit qu’il avait le feu au cul.

« Monsieur Chu, tu veux... purger la cour royale ? » demanda Tie Butian avant même de prendre le temps de s’asseoir.

« Yep. Je ne devrais pas ? » demanda Chu Yang.

Son Altesse sourit. Il avait toujours senti que sa relation avec ce jeune homme était un peu bizarre.

Il pratiquait la Technique du Saint Empereur et n’avait cessé de s’entraîner avec, même lorsqu’il était très occupé comme récemment. Grâce à ça, il avait l’aura royale d’un monarque, ce qui faisait que toute personne face à lui le trouvait intimidant.

Cependant, le jeune homme le traitait toujours comme une personne ordinaire, lui ! Tie Butian ne pouvait imaginer à quel point son esprit devait être fortifié. D’après ses informations, il n’avait que dix-sept ans !

« La Cour Royale du Nuage de Fer a déjà subi trois purges minutieuses ! Ce serait un peu précipité que de lui faire traverser une autre... » dit le Prince avec une pointe d’amertume. « De nombreux officiels ont quitté leur position au gouvernement quand le pays a été dans une position de faiblesse et en particulier aux frontières, où nombre d’entre eux ont déménagé au Grand Zhao et ont essayé d’y faire carrière... »

Il avait tout à fait l’intention de nettoyer la cour royale, mais ne s’attendait pas à ce que le Fourbe agisse aussi vite.

« Croyez-vous que ce genre d’individus aura la moindre utilité au Nuage de Fer ? » demanda ce dernier cyniquement. « Ce pays renaîtra de ses cendres tel un phénix ! Ce n’est qu’au travers de grandes souffrances qu’il pourra être vraiment puissant ! Si tout se passe sans le moindre accroc, c’est alors qu’il suit un chemin le menant à sa destruction ! »

« Tu crois que je ne le sais pas ? » dit son Altesse d’un air misérable. « On a déjà pas assez de personnel, alors s’il faut les remplacer... »

« Mieux vaut n’avoir personne que d’être entouré de gens douteux ! » dit froidement Chu Yang.

Le Prince baissa la tête, réfléchit un moment puis la releva et dit : « Soit, je vais te donner une liste de plusieurs centaines de vieilles familles ; si tu dois leur tomber dessus durant la purge... Laisse-leur une chance de s’en sortir. »

Il rit de lui-même : « Ces familles sont profondément enracinées dans le Nuage de Fer et si elles se révoltent, je crains que le pays tout entier en soit secoué. Second Oncle avait fait de son mieux pour les éviter durant les deux dernières purges, alors fais très attention ! »

Le jeune fourbe réfléchit un moment et dit : « D’accord, mais si je ne peux pas les éviter, j’utiliserai une méthode plus douce avec eux ! »

Tie Butian prétendit ne pas comprendre ce qu’il entendait pas là : « Ce serait bien que tu le fasses, en effet. Que ce soit pour diriger une nation ou faire quoi que ce soit d’autre, un peu de douceur ne fait jamais de mal ! »

Ils s’échangèrent un regard et sourirent ; ils étaient enfin parvenus à un accord. Son Altesse comprenait parfaitement ce que son ministre entendait par « douceur », mais ne le dit pas. Il était sage que les cœurs s’entendent sans le dire expressément, et le dire à voix haute serait idiot.

 

 

 

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

DNC Chapitre 98
DNC Chapitre 100

13 Commentaires

  1. Letyure

    Te surmènes pas non plus mais merci quand pour les chapitres c :

    Répondre
  2. Metalis

    Merci pour ce chapitre ! 🙂

    Répondre
  3. nickylaboum

    merci

    Répondre
  4. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.
    PS:Je crois que je n’ai pas la même définition de la « douceur » qu’eux...

    Répondre
  5. Laghtt

    Merci pour le chapitre !!! Enfin lu tous les chapitres de DNC !!!

    Répondre
  6. grenvious

    merci pour le chapitre
    par douceur il doit vouloir dire rapide et sans douleur ^^

    Répondre
    1. Letyure

      Vu comme il est fourbe je pense plutôt que ça veut dire qu’il va les tuer discrètement c :
      (Ce n’est que mon humble avis c:)

      Répondre
  7. Myrddin

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  8. Asura

    Merci pour le chapitre et des efforts et tu temps que tu prend pour nous faire la trad 3

    Répondre
  9. Psycho

    Merci 🙂

    Répondre
  10. Conan

    Merci pour le chapitre!!!

    Répondre
  11. Dark-sram

    Merci pour ce chapitre =D

    Répondre
  12. OOO3

    MERCI BEAUCOUP POUR LE CHAPITRE

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com