TDG Chapitre 167

TDG Chapitre 166
TDG Chapitre 168

Salut à tous ! Voici le deuxième TDG régulier de la semaine et croyez-moi, vous allez rager. Méchamment.

Bonne lecture, gnéhéhéhéh...

DNC arrivera dans la soirée, je suis malheureusement super pressé >_ mes excuses pour ce petit délai aux fans de Chu Yang

 

 

 

Chapitre 167 - J’ai tout vu

 

Ye Ziyun portait un négligé de soie presque transparent qui coulait le long de son corps comme des cheveux. La forme de sa poitrine magnifique était vaguement visible. La soie couvrait jusqu’au haut de la cuise, dévoilant ainsi complètement ses jambes fines, ce qui était attirant.

Xiao Ning’er, qui était dans le lit, poussa un cri et couvrit sa poitrine. Cependant, ses paumes fines ne pouvait pas cacher sa silhouette impressionnante, ce qui faisait qu’on imaginait plus encore qu’on ne voyait.

L’expression de Ziyun était froide tandis qu’elle fixait Nie Li (NdT RIP mec) ; Xiao Ning’er, elle, baissa timidement la tête, toute rouge.

« Ah ah, il semblerait que je sois venu au mauvais moment, désolé hein... » dit Nie Li avec un sourire embarrassé. Il fit demi-tour et s’en alla rapidement.

« Qui t’a permis d’entrer, Nie Li ? Sors de là ! » renifla froidement Ye Ziyun. Sa colère continua de croître tandis qu’elle fit un mouvement de la main droite, envoyant une lance de glace droit vers Nie Li.

Sentant la température de la pièce rapidement baisser, il se faufila immédiatement hors de là et ferma la porte.

*Pa !*

La lance de glace explosa et une couche de givre couvrit les murs de la pièce.

Xiao Ning’er sourit légèrement en voyant l’expression colérique de Ye Ziyun. Elle regarda en direction de la porte ; le regard embrasé de Nie Li l’avait, en effet, un peu intimidée. Cependant, elle n’aimait pas perdre aussi se demandait-elle, entre elle et Ziyun, laquelle avait le plus attiré l’attention de Nie Li ? (NdT Riajuu shineeeeeeeeeee !!)

« Ce type a toujours fait ce que bon lui semblait sans limite, comme ça ; il devrait vraiment se prendre une bonne leçon. » dit Ye Ziyun, fulminante. Elle était complètement rouge ; sans même parler de l’état de Ning’er, elle était elle-même à peine couverte. Bien qu’elle porte une vêtement, c’était de la soie presque transparente... Nie Li, avec ses yeux brillants de filou, l’avait complètement vue.

« Nie Li ne doit pas l’avoir fait exprès, il devait probablement s’inquiéter pour nous. C’est pourquoi il est entré en trombe en ayant l’air aussi anxieux. » dit Xiao Ning’er en pinçant ses lèvres.

« Ning’er, tu n’es pas encore mariée à Nie Li que tu le défends déjà. Ne crains-tu pas d’être malmenée à mort dans le futur ? » dit Ye Ziyun en boudant de mécontentement.

Une trace de tristesse flotta sur le visage de Ning’er, à la réplique de son amie. Se marier avec Nie Li ? Lui correspondait-elle vraiment ? Nie Li avait un talent si exceptionnel que seule Ye Ziyun, la fille bénie des cieux, pouvait lui correspondre. Qu’était-elle, elle-même ? Comment la Famille du Dragon Ailé pouvait rivaliser avec la Famille Vent&Neige ?

Ye Ziyun eut un léger pincement au coeur en voyant Xiao Ning’er tomber dans le silence, sans savoir pourquoi. Bien que Ning’er soit glaciale et donne aux autres l’impression de ne pouvoir s’approcher d’elle, la vérité était qu’elle avait un cœur ardent. (NdT pas très français mais vous comprenez l’image. C’était pour maintenir l’opposition entre apparence froide et intérieur bouillonnant. C’est une passionnée en somme... 3)  Une fois qu’elle aimait quelqu’un, elle deviendrait exceptionnellement tendre et gentille (NdT Femme idéale T_T) et désirerait donner tout ce qu’elle avait. Elle était différente de Xiao Ning’er ; en tant que fille du Gouverneur, elle avait de nombreuses responsabilités et devait les tenir avant de pouvoir penser à ses propres sentiments.

Rien que pour ça, elle n’était pas digne de Nie Li.

La scène précédente repassait encore dans l’esprit de Nie Li, qui se trouvait dans la cour. Les deux magnifiques jeunes femmes, ensemble. Pas étonnant qu’elles soient considérées comme les deux plus belles déesses de Bourg-Triomphe dans le futur... Ca valait le coup de faire irruption dans la pièce, quitte à se faire cogner.

Dans sa vie passée, si Bourg-Triomphe n’avait pas été détruite, un gamin pauvre et inutile comme Nie Li n’aurait eu aucune chance d’être remarqué par Ye Ziyun, la déesse. Il avait fait l’expérience des vicissitudes de la vie et de la mort dans sa vie passée et, avec sa renaissance, ses sentiments pour Ziyun étaient devenus inchangeables.

Quant à Ning’er...

Il n’avait jamais eu de contact avec elle dans sa vie passée.  Il n’éprouvait que de la pitié pour elle. Il avait changé sa vie lors d’un incident aux nombreuses causes (NdT ce n’est pas clair, mais en gros, le fait qu’ils se soient croisés dans la forêt, que Ning’er y soit pour s’entraîner à cause de la pression de sa famille, de sa maladie, de sa peur, etc... Ce sont toutes les raisons qui ont fait que cette fameuse soirée ait pu arriver)... Il ne savait pas non plus comment faire face à ses sentiments.

Le truc, c’est que Nie Li était né ouvert d’esprit et les problèmes qu’il ne pouvait pas résoudre sur le moment, il s’en occuperait plus tard. (NdT C’est de l’insouciance ça et ça ne marche jamais ! >)

Nie Li s’assit en tailleur dans la cour et continua à raffiner sa force spirituelle. Il avait obtenu davantage d’éclaircissements quant à la Voie Martiale en perçant au rang Or 2 étoiles. Chaque être vivant avait une âme et en mourant, il laissait derrière lui de la force spirituel en ce monde. Le royaume spirituel de Nie Li exerçait une grande attraction sur ces forces spirituelles environnantes. Plus il entrait dans des zones comme des champs de bataille, plus sa culture serait rapide.

Cependant, il lui fallait être prudent pour éviter un accident de se reproduire, comme auparavant.

Ye Ziyun sortit de chez elle quand le soir arriva.

« Ziyun ! » Nie Li lui fit signe de la main, un peu embarrassé.

Elle avait une expression froide. Nie Li pensait qu’elle lui en voulait encore pour tout à l’heure, alors il ne pouvait que continuer de sourire. L’avoir vue nue n’était pas grand chose, vu qu’ils avaient déjà fait bien plus dans le passé (NdT l’auteur dit « dans le futur » mais comme ça n’a PAS DE SENS, je suppose qu’il voulait dire dans le passé) mais il était en tort pour avoir vu Xiao Ning’er nue.

Ye Ziyun le regarda froidement et lui dit : « Nie Li, tu n’as plus le droit de vivre dans ma cour. Déménage de là dès ce soir. »

« Pourquoi ? » lui demanda Nie Li, fronçant les sourcils en la regardant droit dans les yeux. Il ne put y voir que plusieurs couches de gel et une fermeté sans précédent.

Ye Ziyun le regarda froidement : « Tu ne crois pas qu’il est inapproprié que tu vives ici ? Je suis la descendante directe de la Famille Vent&Neige. Si les autres familles apprenaient qu’un type comme toi vit ici, qu’en penseraient-elles ? »

« Ton père est d’accord. » Nie Li sentit que quelque chose n’allait pas dans l’expression de Ziyun et ne put s’empêcher de froncer les sourcils l’un contre l’autre.

« Mon père est d’accord, mais ça ne veut pas dire que je le suis. J’étais trop gentille avec toi par le passé et ne te l’ai pas clairement dit. Dorénavant, tu n’as pas le droit d’être ici sans mon accord. » dit-elle d’une voix froide.

Il croyait qu’elle était encore en colère à cause de l’accident de tout à l’heure et tenta de s’expliquer : « Ziyun, j’étais trop inquiet tout à l’heure et me suis précipité accidentellement... »

« C’est bien que tu comprennes, pars ce soir. » Ye Ziyun fixa Nie Li et dit : « J’ai compris quelque chose ces derniers jours. En fait, tu n’es pas différent de Ye Han ; tu n’es pas honnête avec moi et me traite comme un outil pour avoir une meilleure position sociale. M’épouser reviendrait à obtenir le poste de Gouverneur et de devenir l’homme le plus puissant de Bourg-Triomphe. Que c’est risible. » (NdT Mais quelle garce pour le coup oO Bon, je sais, c’est pour Ning’er blablabla mais même)

« Foutaises, je me fous de la position de Gouverneur ! Je... » Nie Li fronça les sourcils un moment ; pourquoi Ziyun était-elle aussi dure ? Ca ne lui ressemblait pas du tout.

« Nie Li, ne pense pas que tu sois aussi génial que ça juste parce que tu as un g rand talent. Dans l’absolu, tu n’es qu’un pauvre gamin de la Famille des Marques Célestes. Quelles qualifications as-tu pour épouser la fille du Gouverneur ? Ne sois pas naïf. » Elle dit cruellement : « Un fossé nous sépare, un fossé que tu ne pourras jamais traverser. »

Nie Li fut un peu énervé à écouter ses méchancetés ; il ne comprenait pas d’où ça venait, tout d’un coup. Il savait bien évidemment qu’elle n’était pas comme ça, mais elle ne lui donnait même pas une chance de parler.

Ye Ziyun le fixa froidement : « Tu n’es pas encore parti ? Tu veux encore resté ici de façon éhontée ? »

Nie Li repensa à plusieurs choses de sa vie passée en voyant son regard. En effet, si Bourg-Triomphe n’avait pas été détruite, les membres de la Famille Vent&Neige se seraient opposés à leur union. Ils avaient même utilisés les mêmes mots que Ziyun venait de dire. Il n’était qu’un gamin pauvre de la Famille des Marques Célestes, comment pouvait-il être digne de la fille du Gouverneur ?

Il se sentit un peu découragé en repensant à ce que les doyens de la Famille Vent&Neige avait pu dire dans sa vie passée... Il ne discuta pas davantage avec Ye Ziyun, fit demi-tour, fit un signe de la main et dit : « N’en dis pas plus, je m’en vais ! »

Il se dirigea droit vers la porte une fois cela dit.

« Tu ne prends pas tes affaires avec toi ? » La voix de Ziyun était toujours froide.

« Il n’y a pas grande chose à prendre. Au pire, tu peux tout jeter. » Nie Li sortit de la cour.

Ye Ziyun continua de rester au même endroit un long moment en voyant la silhouette affligée de Nie Li. Pourquoi avait-elle si mal ? C’était comme si son coeur avait été asséché et empli d’impuissance et de confusion. Ses larmes coulèrent incontrôlablement. Avait-elle tort ?

 

Un moment plus tard, chez elle.

Xiao Ning’er, à présent habillée, regard Ziyun entrer et demanda : « Ziyun, où est Nie Li ? »

« Il avait des choses à faire et est rentré dans sa famille. » dit Ye Ziyun, sans la regarder. « Tu n’es pas encore remise, il vaut mieux que tu prennes des élixirs et t’entraîne un peu plus longtemps. »

Ning’er la regarda avec une expression perplexe. Ye Ziyun avait l’air un peu étrange et ses yeux étaient légèrement gonflés. Le plus curieux était le départ soudain de Nie Li ! Cependant, elle ne posa plus de questions. Il y avait encore une certaine rivalités entre elles, aussi n’allait elle pas laisser Nie Li à Ziyun aussi facilement. Elle attendrait sagement que Ni Li prenne sa décision. S’il choisissait quand-même Ziyun, alors elle accepterait silencieusement son destin.

Lu Piao, Du Ze et les autres étaient tous retourné dans leur famille respective. Nie Li avait emmené Duan Jian et Nie Yu avec lui dans la Famille des Marques Célestes. Il fut soulagé de voir les membres de son clan sains et sauf. La Famille des Marques Célestes n’était plus la même qu’auparavant : la Famille Vent&Neige et l’Association des Alchimistes la protégeait contre tout danger. Nie Li laissa Nie Yu à sa famille, installa Duan Jian dans le territoire et se rendit à l’Association des Alchimistes.

Bien que les mots de Ziyun l’aient profondément blessé, Nie Li avait quand-même d’autres choses à faire pour la sécurité de Bourg-Triomphe. Après tout, c’était là où ils vivaient tous.

 

Association des Alchimistes
Le grand hall était exceptionnellement grandiose. Yang Xin était assise, seule, sur une chaise près de l’entrée et étudiait quelque chose. Elle portait une robe rouge serrée qui lui donnait un air élégant, ainsi qu’une grâce indescriptible. Sa grosse poitrine semblait vouloir faire exploser ses vêtements, amplifiant sa sensualité et son charme.

Cette femme était une succube. (NdT démone charmeuse en vo :p)

Elle leva la tête et vit Nie Li. Ses yeux brillèrent de surprise et elle sourit en disant : « Petit Frère, pourquoi as-tu tant de temps aujourd’hui que tu peux venir voir ta grand-soeur ? Je pensais que tu ne voudrais plus venir ici, installé que tu étais chez Ye Ziyun ! »

Nie Li n’osait pas plaisanter avec elle ; et s’il se faisait dévorer par cette démone ? Il sourit doucement et dit : « Il y a des choses dont je veux parler. »

« Oh ? » Yang Xin le fixa avec rancoeur : « Si ce n’est pas pour les affaires, tu ne veux pas venir me voir ? Parle, de quoi s’agit-il ? »

« Je voudrais que Soeur Yang Xin me préparer quelques unes de ces potions. Si possible, quelques centaines de milliers de catty1)unité de mesure chinoise traditionnelle. 1 catty = 0.6 kg de celles-ci. » dit Nie Li.

« Tant que ça ?! » Elle fronça les sourcils. Ils n’avaient utilisés que quelques milliers de catty de potions contre la horde de niveau million. Pourquoi Nie Li en voulait-il autant ? Elle pensa soudain à quelque chose et demanda : « Tu veux dire que dans l’année qui arrive, Bourg-Triomphe va être attaquée par une horde de bêtes démons plus grande encore ? »

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

TDG Chapitre 166
TDG Chapitre 168

References   [ + ]

1. unité de mesure chinoise traditionnelle. 1 catty = 0.6 kg

20 Commentaires

  1. jayledingue

    merci pour le chapitre

    Répondre
  2. Fabulas

    Merci pour le chapitre.
    Pour « ’avoir vue nue n’était pas grand chose, vu qu’ils avaient déjà fait bien plus dans le passé » je pense que dans le futur a du sens étant donner que Nie li viens du futur de son point de vus et qu’ils étaient beaucoup plus proche.
    En plus ils ont rien fait d’aussi aussi « osés avant

    Répondre
    1. Wazouille (Auteur de l'article)

      Certes mais syntaxiquement, c’est illogique et dans l’absolu, puisque de son point de vue, c’est son passé et que l’auteur l’a déjà maintes fois évoqué ainsi, utiliser le mot « futur » me semble inapproprié !

      Répondre
      1. Denza

        Il devient quoi l’oiseau marionnette de rang légende ?

        Répondre
  3. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  4. ti

    Merci

    Répondre
  5. zengetsu

    merci pour le chapitre et pour quand est prevu la sortie de WDQK merci

    Répondre
  6. Myrddin

    Merci

    Répondre
  7. nickylaboum

    merci

    Répondre
  8. Blackers

    merci pour le chapitre

    Répondre
  9. korojii

    Pas de problème ne te surmène pas trop 😉
    Merci pour le chapitre et bon courage pour la suite 😀

    Répondre
  10. dragondessonges

    merci pour le chapitre sa ce presente mal pour Nie Li

    Répondre
  11. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.
    PD:Pauvre Nie Lie, pourquoi ne pense tu donc pas à la solution harem?!?
    PPS:Encore faudrait il qu’il comprennent les sentiments des demoiselles...incapable.

    Répondre
  12. Starish

    Mercciiii

    Répondre
  13. Conan

    Merci pour le chapitre!!!!

    Répondre
  14. Illmryn

    Au final Nie Lie va tout réussir sauf avec les femmes ^^
    Sa me rappel des trucs :3

    Répondre
  15. #Uta

    merci

    Répondre
  16. Lelouch

    Merci pour le chapitre 🙂

    Répondre
  17. psycho

    Merci 🙂

    Répondre
  18. Lauvel

    « Nie Li, ne pense pas que tu sois aussi génial que ça juste parce que tu as un g rand talent. Dans l’absolu, tu n’es qu’un pauvre gamin de la Famille des Marques Célestes. Quelles qualifications as-tu pour épouser la fille du Gouverneur ? Ne sois pas naïf. » Elle dit cruellement : « Un fossé nous sépare, un fossé que tu ne pourras jamais traverser. »

    -Espace entre « d » et « rand » pour « grand ».

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com