DNC Chapitre 32

DNC Chapitre 31
DNC Chapitre 33

Bonsoir tout le monde ! Voici votre dernier chapitre de la semaine ! J’espère que la traduction est assez claire, je n’ai pu dormir que deux/trois heures x) A demain pour Nie Li, je vous laisse avec Chu Yang :p

 

 

Chapitre 32 – Purification des méridiens

 

Chu Yang venait juste de percer au niveau de Guerrier Martial alors comment avait-il pu expulser les impuretés de ses méridiens ?

Quelle sorte d’étrange disciple ai-je recueilli ?

Quiconque était capable de faire ce que Chu Yang venait de faire était extraordinaire. Meng Chaoran était quelqu’un qui ne battrait pas un cil en voyant le ciel tomber mais là, il restait stupéfait. Jusqu’aujourd’hui, ce genre de chose était sans précédents à la Secte Au-Delà des Cieux !

Si les disciples de Wu Yunliang l’apprenaient, leurs yeux seraient sortis de leurs orbites et auraient pris la fuite !

En temps normal, une petite partie des impuretés du corps était poussé à l’extérieur lors de la percée au rang de Guerrier Martial. Ce procédé était appelé « Transformation du Corps ». En principe, les impuretés à la périphérie du corps étaient lentement poussés à l’extérieur au fur et à mesure de la culture de la personne à travers les neufs rangs du Guerrier Martial.

Le niveau après celui-là était le niveau de Maître Martial. La percée du Maître Martial était identique avec un processus graduel d’élimination des impuretés du corps et de préparer ce dernier à la culture qui l’attend. Les impuretés dégagées par un Maître Martial provenait des cinq organes du corps. On appelait ce procédé « Transformation Interne ».

Après ça, il y avait la percée au rang d’Aïeul. Les impuretés expulsées à ce niveau provenait des méridiens. C’est à ce moment qu’une personne s’engageait vraiment dans la route de la culture. On parlait alors de « Purification des Méridiens ».

Au delà se trouvait le domaine du Vénérable. En cultivant, le corps pouvait expulser les impuretés des endroits les plus reculés du corps – celles de la moelle, qui étaient néfastes pour la culture. On appelait ça la « Purification de la Moelle ». (NdT on aurait pas deviné…) Cette purification était la dernière étape dans l’entraînement du corps.

A ce moment, Chu Yang n’avait percé qu’au niveau de Guerrier Martial et pouvait déjà pratiquer la Purification des Méridiens ! Il aurait été bizarre que Meng Chaoran ne soit pas terrifié !

Il faut dire que ce dernier n’était à ce moment capable que de pratiquer la purification des méridiens également !

Chu Yang poussa un soupir d e soulagement ; il avait enfin percé au rang de Guerrier Martial ! En d’autres termes, à présent il avait juste besoin de récupérer la première pièce de l’Épée des Neuf Calamités et il pourrait immédiatement cultiver la Technique des Neuf Calamités Transcendant les Neuf Cieux !

Meng Chaoran était surpris, mais pas Chu Yang. Au petit matin, il pratiquant constamment les mêmes mouvements, sans jamais cesser d’éliminer les impuretés de son corps. Ainsi, celles-ci internes comme externes étaient éliminés dans la brume matinal.

C’était grâce au mystère de l’Épée des Neuf Calamités qui ciblait les points mystérieux du corps humain. Chaque action, même la plus simple, pouvait faire bouger le corps entier. De plus, elle multipliait la pression qui poussait les impuretés dehors de plusieurs fois par rapport à la normal.

Ainsi, un simple mouvement qui paraissait banal à première vue devenait un trésor inestimable, pouvant être considéré comme inestimable dans le monde des arts martiaux !

Chu Yang se leva, les pieds fermement ancrés au sol et pencha le haut dur corps en arrière, lentement. Sa taille semblait s’être brisée tandis que son corps se penchait en arrière, jusqu’à ce que sa tête soit entre ses jambes. Une fois que ses bras agrippèrent ses jambes, il forma un cercle. Avec un peu de force, son corps entier bondit comme une balle,  tournant dans les airs. (NdT dessin du traducteur anglais :D)

Meng Chaoran observa que bien que Chu Yang soit constamment en mouvement dans les airs, chaque partie de son corps était capable de bouger différemment. Des craquement simultanés provinrent de tout les endroits de son corps encore et encore, témoins du craquement de ses articulations.

Meng Chaoran était ébahi : bien qu’il ne connaisse pas l’efficacité de ce mouvement, il savait qu’il était extrêmement difficile à accomplir et s’il voulait essayer de le reproduire, il n’y arriverait pas du premier coup !

Chu Yang tourna dans les airs sept ou huit fois avant de descendre et de rouler au sol. Après ça, il s’étira soudainement, tel un poussin qui sort de l’oeuf. Le bruit produit par ses ligaments devint énorme. Ensuite, il se leva lentement ; son corps entier étant branlant comme celui d’un bébé qui apprenait juste à marcher pour la première fois. Ses deux jambes tendues tremblaient comme s’il portait une lourde charge. Chaque secousse provoquait un bruit net qui résonnait à travers la forêt brumeuse. Au final, Chu Yang se tint complètement droit et stable ; le bruit produit par ses articulations se réduisit. Ses deux bras suivirent un mouvement bizarre et commencèrent à se balancer.  Une fois de plus, on entendit des craquements provenir des ligaments de ses bras !

“Clack… clack… clack…”

Meng Chaoran fut ébahi (NdT il n’arrête pas, décidément…). Il comprenait vaguement les implications de ces mouvements. Cependant, cette compréhension le terrifia davantage encore !

Ces gestes, incroyablement, suivaient la route de la vie !

Chaque mouvement semblait extrêmement bizarre et inexplicable mais plein d’indices menant à la Voie !

Chu Yang avait commencé par la non-existence à l’existence, puis était passé à un œuf, à la maturité, à l’éclosion, au vol… (NdT en gros, il reprend les mouvements/poses correspondant à ces moments. Ses jambes tremblaient parce qu’il en était aux premiers pas, par exemple)

C’était le parcours de la vie d’un oiseau !

Après avoir fini ces quatre mouvements, Chu Yang s’arrêta.

Ça faisait également parti des ensembles de mouvements fondamentaux de l’Épée des Neuf Calamités, qui ne pouvait être cultivé qu’au rang de Guerrier Martial. Si on tentant de l’exercer en étant un Disciple Martial, on finirait certainement avec les os en miettes.

La souffrance qu’on subissait en pratiquant ses mouvements était similaire à celle qu’on pourrait éprouver en se faisant arracher les os. De plus, cette douleur qui suintait jusqu’à la moelle était constante et pourtant… Chu Yang ne fit pas un bruit.

En parlant, il aurait relâché beaucoup d’énergie vitale et l’efficacité de ces mouvements aurait été grandement réduite.

Chu Yang, peu après sa renaissance, avait décidé d’accomplir chaque tâche du mieux possible !

Quand il eut terminé, il s’étendit et pris une grande inspiration ; tout son corps se mit à transpirer intensément. Le sol sur lequel il se tenait fut rapidement trempé.

“Maître, ces quatre mouvements sont connus comme étant la ‘Voie de l’Univers Infini’ et contiennent beaucoup de mystère. Je ne peux que les reproduire que pauvrement… Dites moi où je me suis trompé s’il vous plaît !” dit nonchalamment Chu Yang, sans avoir besoin de se retourner. Il savait que son maître viendrait certainement assister à sa percée ; bien qu’il ne puisse pas le sentir, il était sûr qu’il était là. Il l’avait appris quatre ans plus tard, dans sa vie passée : à chaque fois qu’un de ses disciples avait une percée, Meng Chaoran prétendait être distant alors qu’il était, en vrai, plus inquiet que les disciples eux-même ! A chaque fois, le maître se vouait à la surveillance et la protection de ses ouailles.

Eux n’avaient qu’à faire de leur mieux quand ils étaient temps de percer mais ils ignoraient que leur maître était angoissé pendant des jours !

Meng Chaoran ne dirait jamais quoi que ce soit ; il agissait. Dans sa vie passée, le temps que Chu Yang remarque les efforts et la peine de son maître, il était déjà trop tard.

Comment pouvait-il l’ignorer, dans cette vie, et faire comme s’il ne savait rien ? (NdT OUI JEAN-NEIGE, RIEN DU TOUT)

Meng Chaoran rit à gorge déployée et sortit de la Forêt de Bambous Violets. Il demanda : “Comment as-tu que j’étais là ?”

Chu Yang sourit, le regard empli d’affection et lui dit : “Où êtes-vous, à chaque fois qu’un de nous a une percée ? Quand nous cultivons, nous ne sommes jamais dérangés et quand nous avons une percée, les alentours sont extrêmement calmes. Il n’y avait pas un insecte et encore moins de rongeurs, de serpents… Ce ne peut qu’être étonnant, en étant dans la Forêt de Bambous Violets, non ?”

Meng Chaoran sourit joyeusement : “C’est par tes efforts et tes propres capacités que tu as percé. Je n’ai fait que regarder silencieusement.”

Meng Chaoran ne dit rien, mais il était touché. Il savait que Chu Yang avait fait ces mouvements exprès pour qu’il les voit, puisse cultiver et améliorer sa capacité à se défendre. Un ensemble de mouvements pareils était extrêmement utile dans la voie de la culture. Meng Chaoran ne rajouta rien mais le nota silencieusement en son cœur.

Cet ensemble de mouvements était un trésor. Il ignorait où Chu Yang avait pu l’apprendre mais quoi qu’il en soit, il ne lui demanda pas. Tout le monde a ses propres secrets. S’il ne voulait pas lui dire, alors il ne demanderait pas. Il respectait la vie privée de ses disciples.
Chu Yang est mon disciple. Le savoir me suffit !

****************************************************************************************************

Meng Chaoran resta là un moment, avant de repartir. Ayant surveillé Chu Yang préparer sa percée pendant des jours, il était complètement épuisé mentalement

Cependant, Chu Yang, qui venait d’avoir une percée, n’avait pas du tout sommeil.

Il alla s’asseoir, au milieu de la nuit, au sommet de la montagne. Il regarda les ténèbres sous lui ; son coeur palpita.

Qing Wu, je suis à présent un Guerrier Martial ! Je vais pouvoir cultiver la technique des Neuf Calamités transcendant les Neuf Cieux rapidement ! Ensuite, j’aurais la capacité de te garder et de te protéger. Je ne laisserai personne te faire du mal.

Où es-tu, en ce moment ?

Qing Wu n’avait alors que dix ans, à ce moment ? Chu Yang ne put s’empêcher de sourire doucement. A quoi ressemblait-elle à cet instant ? C’était encore probablement une petite fille, non ? Avait-elle encore ses couettes ?

Dans sa vie passée, il ne l’avait rencontré que neuf ans plus tard. Elle avait dix-neuf ans… Lui vingt-cinq.

A penser à Qing Wu, Chu Yang en vint à penser à sa vie passée… Il se souvint qu’elle aimait le bambou violet et que lui, en souvenir de son enfance chaleureuse à la secte, avait choisi la forêt de bambous la plus violette qui soit pour cultiver. C’est là, dans cette forêt de bambous sur le Pic Brumeux Célestes des Montagnes Nirvana, que lui et Mo Qing Wu se rencontrèrent pour la première fois.

En fait, Mo Qing Wu avait subi une embuscade près de cette forêt, là où plus tard, ils allaient construire ensemble des maisons de bambous violets…

Il y avait quelques jeunes pousses de bambous que Mo Qing Wu avait prudemment planté, un par un, le long de la route qu’il parcourait souvent. A un moment, elle lui dit : “Chu Yang, si je meurs un jour, répands mes cendres sur cette route, s’il te plaît… Afin que mon esprit en face parti… pour qu’à chaque fois que tu marches par là, tu puisses me marcher dessus. Je te laisse volontairement me marcher dessus… Même si tu n’as pas l’intention de me rendre visite mais juste de voir les bambous, ce serait quand-même bien… Je n’ai besoin que de sentir ta présence, même si ce n’est qu’un instant… C’est déjà bien.”

« Qing Wu, Qing Wu… » pensa amèrement Chu Yang. IL y avait un doux sourire sur ses lèvres et son regard était empli de nostalgie.

DNC Chapitre 31
DNC Chapitre 33

11 Commentaires

  1. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  2. nickylaboum

    merci

    Répondre
  3. psycho

    Merci pour le chapitre 🙂

    Répondre
  4. Conan

    Merci pour le chapitre!!!!

    Répondre
  5. Fabulas

    merci pour le chapitre

    Répondre
  6. Zhexiel

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  7. Blackers

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  8. Pappy-Topher

    Merci

    Répondre
  9. Myrddin

    Merci

    Répondre
  10. korojii

    Merci pour le chapitre et repose toi bien 😉

    Répondre
  11. Blackwars

    Merci^^

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com