DNC Chapitre 85

DNC Chapitre 84
DNC Chapitre 86

Premier DNC de la semaine et ça y est, le prince l’introduit à son nouveau poste 😀

Bonne lecture !

 

 

Chapitre 85 - Ministre Adjoint

 

Tie Butian comprenait clairement les intentions de Chu Yang et était persuadé, même sans avoir la moindre preuve concrète, qu’il ne ferait rien qui soit préjudiciable au pays ou à lui. Il était tout aussi certain qu’il ne se servirait pas de sa position dans le Nuage de Fer pour fomenter le moindre complot !

Puisque le Prince n’avait pas à s’en soucier et que le fourbe avait démontré des aptitudes absolument terrifiantes, il allait naturellement prendre ce pari. Il avait absolument besoin d’aide, il lui fallait quelqu’un pour l’aider à porter ce fardeau bien trop lourd pour un seul homme ! Il avait besoin de partager cette souffrance, mais personne à la cour royal ou dans l’armée n’en était capable !

Pourquoi ? Parce que lui était le Prince et eux ses sujets, en fin de compte !

L’arrivée du jeune homme avait parfaitement comblé cette lacune ! Certes, il n’allait jamais s’inféoder à lui, mais c’est précisément ce qui faisait que Chu Yang, un homme du Jiang Hu sans la moindre connexion avec la cour, était le meilleur candidat à la direction du Pavillon Butian !

Tie Butian aurait été inquiet que n’importe qui d’autre, fut ce t’il un fonctionnaire ou un militaire, tienne une arme aussi affutée que le Pavillon entre ses mains ! Il avait beau l’avoir fondé, il n’avait pas l’énergie nécessaire pour  le superviser et accroître sa puissance.

Par conséquent, il avait ses propres raisons d’accepter la requête du jeune fourbe un peu plus tôt.

Il était possible qu’il ait d’autres raisons mais dans ce cas là, il n’en était pas conscient.

Chu Yang, de son côté, pensait à l’enfance du Prince… C’était vraiment une histoire tragique. Sa jeunesse avait été bien pire que celle d’un prince de pays normal.

Comme l’avait dit Tie Butian lui-même, le destin d’un souverain était vraiment cruel !

…………

Quand le  Prince et lui se retrouvèrent à nouveau, l’après-midi était déjà bien avancée. Son altesse avait déjà retrouvé son calme naturel et sourit en lui demandant : « Ton Pavillon d’Armement Divin… Que va-t-on en faire ?»

« Le Pavillon d’Armement Divin, hein…» Le fourbe voulait au départ le fusionner avec le Pavillon Butian, mais il finit par proposer quelque chose de bien différent : « Mon Pavillon va bien sûr exister en tant qu’entité indépendante, mais ce serait du gâchis que de le laisser tel qu’il est actuellement… Votre Altesse le Prince Héritier, mon Pavillon d’Armement Divin sera relocalisé au Lac Liucui ; qu’en dites-vous ?»

C’était un petit lac à six kilomètres du centre-ville mais il en était séparé par de nombreux bâtiments, ce qui donnait l’impression qu’il en était loin. Ça a toujours été un bon coin pour se promener.

Tie Butian accepta immédiatement : « Le Lac Liucui ? Aucun problème. Je vais immédiatement arranger ça. » Il pensait que Chu Yang parlait des armes divines en parlant de « gâchis », et ignorait qu’il évoquait en fait Gu Duxing.

C’était vraiment un gâchis que de laisser un expert aussi puissant au potentiel illimité rester assis à se tourner les pouces !

Le jeune filou ne changea pas d’expression mais intérieurement, il était fou de joie.

Lui seul savait que le Lac Liucui n’était pas qu’un bon endroit où se promener ; il y avait également trouvé, dans sa vie passé, le second fragment de l’Épée des Neuf Calamités !

A présent, il pouvait prendre directement le contrôle de la zone et n’aurait plus qu’à atteindre que sa culture soit assez haute pour briser le sceau posé sur le second fragment ! Et en plus, il pouvait s’en saisir sans que personne ne le sache.

Le second fragment de l’Épée des Neuf Calamités ! Il bouillonnait d’excitation.

Ils montèrent tout deux dans une calèche dont les fenêtres avaient été couvertes, de sorte que personne ne puisse s’attendre à ce que le prince soit dans un carrosse aussi banal.

Bien que l’intérieur du véhicule soit plutôt spacieux, ils n’étaient pas assis loin l’un de l’autre et Chu Yang put sentir une légère odeur de musc et d’orchidée flotter dans les airs. Il ne put s’empêcher de renifler, agacé : comment un homme peut-il porter du parfum ? (NdT Par envie ? Il fait ce qu’il veut, p’tit con va ! :p)

Tie Butian semblait réaliser que quelque chose n’allait pas et se mit à le distraire en parlant de tout et de rien, puis à se perdre dans des généralités. Le Prince était vraiment d’une très grande érudition et ce sur tous les sujets : les citations littéraires d’hier et d’aujourd’hui, les anecdotes à propos de personnages illustres.. De plus, il semblait avoir un commentaire éclairé sur tous les sujets de conversation !

Le jeune homme était loin derrière le prince en terme d’éducation, et ne pouvait que l’écouter. Le temps s’écoula lentement et il se retrouva de plus en plus captivé par ce que disait son altesse, jusqu’à ne plus remarquer le parfum.

La calèche s’arrêta.

Les deux jeunes gens en descendirent et entrèrent dans une grand maison.

« Voici le quartier général du Pavillon Butian. » dit doucement le Prince en marchant. Chu Yang répondit par un « oh » tant il était surpris.

Toute personne entendant les deux mots « Pavillon Butian » se représentait logiquement un grand bâtiment. Le fait est qu’il était complètement inattendu de voir une maison de plain-pied parfaitement ordinaire.

Alors le kiosque avec la plaque « Pavillon Butian » sur le lac où j’ai eu ma première discussion avec le prince était un leurre ? Le jeune homme pensait pourtant que ce kiosque convenait mieux au terme de « Pavillon ».

Cette maison était un peu trop ordinaire.

Ils y entrèrent et le prince l’emmena directement dans la salle principale sans s’arrêter. Certaines personnes discutaient entre elles mais en le voyant entrer, elles se levèrent immédiatement et le saluèrent.

Tie Butian fit les présentations : « Voici Chu Yang, Monsieur Chu. Il est à partir d’aujourd’hui l’un des nôtres, et sa position temporaire est de ministre adjoint du Pavillon Butian. Monsieur Chu prendra dorénavant part aux décisions concernant le Pavillon, ainsi qu’aux stratégies que vous développerez. »

Les visages des cinq autres personnes présentes dans la pièce changèrent tous d’expression en même temps.

La position de ministre adjoint n’était pas ordinaire. Sans le terme « adjoint », il serait le Ministre du Pavillon tout court et cette position appartenait jusque là à son Altesse même. C’était un poste même supérieur à celui de directeur du Pavillon !

Est-il possible que ce jeune homme soit notre future ministre ?

Ils furent tous extrêmement surpris de voir que le Prince avait amené un jeune homme pour lui confier le poste extrêmement important de ministre. Il y avait dans la pièce le Directeur du Pavillon, son adjoint ainsi que trois personnes qui étaient toutes de Vénérables Artistes Martiaux. Comment ces hommes pourraient-ils tolérer qu’un gamin soit leur supérieur ?

« Voici le Directeur du Pavillon, Cheng Zian, un Senior Sabreur à l’âme de glace ; cette personne est son adjoint, le Senior Martial Chen Yutong, le Météore. » Son altesse présenta tout le monde à Chu Yang, et les cinq hommes se forcèrent à sourire et à venir le saluer l’un après l’autre.

Chen Ziang était un homme semblant avoir une soixantaine d’années, aux cheveux gris et au corps si fin qu’on aurait dit qu’il pouvait s’envoler à la moindre rafale de vent. Chen Yutong, de son côté, était un homme carré à la musculature puissante. Il avait à peu près quarante-cinq / quarante-six ans et un visage aux traits grossiers.

Ils regardèrent tous deux l’adolescent et le jaugèrent du regard ; il y avait une pointe de désintérêt dans leur sourire.

Tie Butian amena le jeune fourbe dans un bureau après cette courte introduction, où se trouvait un bureau couvert de piles de documents.

« C’est ici que le Pavillon Butian conserve toutes les informations concernant le personnel du Nuage de Fer, quel que soit leur âge ou leur fonction. On a tout leur historique personnel, leurs points forts et leur domaine de compétence. Tu peux regarder… Normalement, ceux sous le niveau de Maître Martial ou à l’origine inconnue ne peuvent pas rejoindre le Pavillon Butian. »

Le Prince continua lentement : « Le Pavillon a, à présent, un total de quatre-vingt sept personnes. Dans ce groupe on a un Sabreur Martial de rang Roi, cinq artistes martiaux de rang Roi et treize de rang Vénérable. Le reste consiste en des Aïeuls martiaux de niveau 4 et plus. »

« C’est faible, trop faible !» Chu Yang secoua la tête. Dans une secte, ça représenterait une puissance incroyable mais dans une guerre entre deux grands pays, c’était bien trop peu.

C’était loin de suffire face au Ministère des Cavaliers Dorés de Diwu Qingrou ; en fait, ils n’avaient même pas le droit d’être comparé à ce ministère.

Le Ministère des Cavaliers Dorés avait déjà réussi à s’étendre au point d’avoir un effectif approchant les trente mille ! Même en mettant de côté le personnel responsable de la logistique, plus de vingt milles d’entre eux étaient de niveau Aïeul ou plus !

Comment une nouvelle institution comme le Pavillon Butian pourrait rivaliser avec un nombre aussi effrayant ?

« Jusqu’à maintenant, le Pavillon, en tant que ma force personnelle, ne s’est occupé que de stratégie. Nos quelques tentatives d’assassinat ont tous été des échecs et au lieu de réussir notre coup, nous avons perdu beaucoup de monde. » Tie Butian dit lentement : « Je n’osais pas le développer davantage à cause de ça. »

Chu Yang hocha légèrement la tête.

Le Prince ne l’avait pas dit à haute voix, mais il l’avait bien compris : Il y a des espions dans le Pavillon Butian !

Tant qu’il y avait des espions et qu’on ne connaissait pas leur identité, toute tentative d’assassinat même rigoureusement préparée ne serait qu’une vaste blague… Autant envoyer ses subordonnés directement entre les mains de l’ennemi.

« C’est là le première problème que tu dois résoudre. » dit nonchalamment son altesse.

L’adolescent jeta un regard sur les piles de documents et dit d’un air décisif : « Ça n’en sera plus un longtemps. »

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

DNC Chapitre 84
DNC Chapitre 86

7 Commentaires

  1. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  2. Conan

    Merci pour le chapitre!!!!

    Répondre
  3. nickylaboum

    merci au prochain chap il va surement commencer a faire le ménage

    Répondre
  4. psycho

    Merci pour le chapitre 🙂

    Répondre
  5. Blackers

    merci pour le chapitre

    Répondre
  6. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  7. Dark-sram

    Merci pour ce chapitre =D

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com