BTTH Chapitre 157

BTTH Chapitre 156 Partie 2
BTTH Chapitre 158 Partie 1

Et hop, premier BTTH régulier de la semaine ! A venir dans la soirée, un TDG Bonus et un BTTH aussi si j’ai la force !

 

Bonne lecture !

 

 

Chapitre 157 – Récupérer le Noyau de Monstre

 

Xiao Yan regarda le cadavre de la bête magique sous lui et jeta sur le côté le tissu couvert de sang. Ensuite, il retourna sa main et une dague y apparut ; il s’accroupit, ouvrit la tête de la créature en ignorant les autres et se mit à lentement chercher à l’intérieur.

Après avoir ouvert davantage l’animal, il fronça les sourcils et secoua la tête d’un air impuissant. Il essuya le sang couvrant la dague et la rangea. Enfin, il se leva et haussa les épaules devant les observateurs. « On dirait que je n’ai pas de chance, il n’y a rien du tout. »

Tous les autres commencèrent à recouvrer leur esprit en l’entendant. Ka Gang secoua la tête de regret en fixant ses mains vides, puis fit un geste de la main et cria : « Que tout le monde aille aider le Commandant à finir l’autre bête magique ! »

A cet ordre, tous les membres de la Compagnie de Mercenaires de la Bataille Sanglante agrippèrent rapidement leurs armes et ils se dirigèrent tel un essaim vers le champ de bataille de Fei Lei. Ils attaquèrent son ennemi en groupe en suivant ses ordres.

Le jeune homme, la règle sur l’épaule, s’appuya contre un tronc d’arbre en mâchouillant un brin d’herbe. Il baissa la tête pour regarder les abrasions sur son poing, les yeux brillants d’excitation. Bien qu’il ne soit parvenu à vaincre cette bête magique de second rang en un coup que grâce à l’avantage élémentaire (NdT Feu > Glace), la puissance de la Flamme Violette dépassait de loin toutes ses espérances. Sans elle, il aurait pu tout au plus blesser la créature avec les huit destructions extrêmes, alors la tuer avec aurait été totalement impossible.

Xiao Yan passa le doigt sur son anneau de stockage, en sortit une pilule de récupération d’énergie qu’il lança entre ses lèvres sans que personne ne s’en aperçoive et l’avala dans un léger tremblement de sa gorge.

Alors qu’il s’ennuyait, appuyé contre son arbre, deux ombres magnifiques approchèrent lentement de lui.

« Hé Xiao Yan, tu vas bien ? »

La voix claire et agréable d’une jeune fille lui fit lever paresseusement la tête. Il jeta un coup d’oeil distrait à Ling Er avant de poser le regard sur l’autre demoiselle au corps de tentatrice. Enfin, il retira paresseusement son regard ; il n’avait aucunement l’intention de s’intéresser à la jeune femme qui lui avait paru incontrôlable. Par conséquent, il dit d’un air indifférent : « Ça va. »

Ling Er devint écarlate  à être ignorée par le jeune homme. Elle ouvrit ses petites lèvres rouges et hydratées comme si elle voulait dire quelque chose mais n’y arrivait pas. Elle ne parvint pas à trouver les mots pour détendre l’atmosphère, comme si elle savait quel genre d’impression elle lui avait laissé.

Devant cette ambiance morose, la femme au corps de succube ne put que se lancer, impuissante : « Ta paume saigne, veux tu que je la bande ? »

L’adolescent leva les yeux et examina attentivement la belle demoiselle, parcourut son corps du regard et secoua légèrement la tête. Il dit d’une voix similairement impuissante : « Pas besoin, ça va. »

L’attitude indifférente de Xiao Yan à son égard, semblable à celle qu’il avait avec Ling Er, stupéfia quelque peu Qing Ye. Ce n’était pas qu’elle était vaniteuse, mais avec sa beauté spectaculaire, elle recevait rarement pareil traitement. Cependant, c’était quelqu’un de fier et quand il secoua la tête pour refuser son offre, elle se tut. Ainsi, l’atmosphère entre les trois redevint morose.

Cette ambiance maussade continua un moment avant d’être enfin interrompue par des cris de joie. Ils levèrent alors tous trois la tête et virent que la bête magique qui se battait sauvagement contre Fei Lei avait enfin été vaincue par les forces combinées de tout le monde ; pas étonnant donc qu’ils soient excités.

Fei Lei laissa le cadavre de la bête de côté et ordonna à quelques mercenaires de chercher son éventuel noyau et emmena Ka Gang et les autres qui riaient vers Xiao Yan. Leurs éclats de rire effrayèrent les oiseaux alentour. « Ah ah, frère Xiao Yan, j’avais entendu parler de toi mais je n’ai jamais eu la chance de vous te en personne. Merci encore pour ton aide. »

Le jeune homme hocha la tête en souriant. Il salua Ka Gang en premier lieu avant de sourire à ce puissant homme entre deux âges qui semblait être quelqu’un de franc. « Comment pourrais avoir une bonne réputation à Qingshan ? »

« Ah ah, tu as beau être aussi jeune, tu as quand même pu tuer ce rusé Mu She de tes propres mains. Ta réputation est loin d’être mauvaise, du moins personne dans notre compagnie ne peut rivaliser avec toi. » Fei Lei le jaugea du regard et ne put s’empêcher de soupirer intérieurement en secouant la tête. Après l’avoir vu se battre, il lui paraissait évident que les rumeurs comme quoi il avait tué Mu She étaient fondées. Il n’arrivait pas, par contre, à comprendre comment ce garçon s’entraînait ; comment pouvait-il être aussi invraisemblablement puissant tout en ayant moins de vingt ans ?

Xiao Yan sourit d’un air distrait, leva la tête pour regarder le ciel et dit d’un air impuissant : « Je suis désolé, il n’y avait pas de noyau de monstre dans le crâne de la bête magique. Par conséquent, je vais poursuivre mes recherches et ne vais pas pouvoir bavarder avec vous. »

Il rengaina la règle noire dans son dos en parlant et se prépara une fois de plus à rentrer dans la forêt à la recherche d’une cible.

Fei Lei agita la main et exprima ses regrets : « Je suis vraiment navré que tu n’aies rien obtenu en récompense de tes efforts. Si ça ne te convient, pourquoi ne prendrais-tu pas le noyau de l’autre bête ? C’est un type terre. »

« Bah, oublie ça. Je n’ai besoin que d’un noyau de monstre de type glace de second rang, tu peux le garder. » Secouant la main en souriant, Xiao Yan fit demi-tour et se dirigea vers les bois denses.

« Attends ! »

Une douce voix féminine retentit tout d’un coup derrière lui, le faisant s’arrêter net. Il se retourna d’un air dubitatif pour faire face à Qing Ye.

« Tu as vraiment besoin de ce noyau ? » demanda t’elle, les sourcils légèrement levés.

« Oui, j’en ai besoin au plus vite. »

La demoiselle hésita un moment à cette réponse avant de tendre la main et d’enlever le pendentif de son long cou. Le bout de ce pendentif était caché sous son vêtement moulant et elle le fit sortir entièrement après l’avoir tiré doucement. Une perle blanche et ronde y était accroché.

« C’est le noyau d’une bête magique de second rang de type glace. Prends ça comme ta récompense pour avoir aidé notre Compagnie de Mercenaires de la Bataille Sanglante. » Qing Ye toucha le superbe noyau blanc comme si elle était réticente à s’en séparer, puis elle la lança vers le jeune homme qui, par réflexe, tendit la main et l’attrapa. La main qui avait saisi la perle fut à la fois chaude et froide sous l’influence de celle-ci. De plus, elle avait encore une légère odeur corporelle, peut-être parce qu’elle avait passé autant de temps contre la peau d’une femme.

Fei Lei ne put s’empêcher de s’exclamer en la voyant faire : « Qing Ye… »  Il réfléchit un moment et ne put que dire d’un air impuissant : « Puisque c’est ce que tu veux, je ne t’en empêcherai pas mais c’est une possession personnelle, alors à notre retour, je trouverai quelque chose à te donner en compensation. Après tout, ce sont les règles de la Compagnie qui veulent ça ! »

« C’est inutile, s’il n’était pas intervenu et ne nous avait pas aidé, nous aurions perdu au moins la moitié de nos membres ici… » dit elle le sourire aux lèvres en secouant la tête.

« C’est vraiment un noyau de monstre de type glace… » (NdT mec elle te donne un objet personnel et toi tu te sens obligé de vérifier publiquement si c’est la vérité ? XD quel rat) Un sourire joyeux apparut sur les lèvres de Xiao  Yan une fois qu’il sentit l’énergie du noyau dans sa main. Il garda ce dernier sans la moindre honte et leva la tête pour regarder le beau visage exquis de Qing Ye. Il sourit et dit : « Merci beaucoup, mais ça t’appartient et je ne devrai pas te laisser perdre au change. Que dirais-tu de… » Après avoir réfléchi un moment en fronçant les sourcils, il tourna sa main et une bouteille de jade y apparut. Il la laissa ensuite à la jeune femme et dit avec un sourire éclatant. « Voilà cinq pilules de récupération d’énergie qui t’aideront à récupérer rapidement ton Dou Qi en cas de danger. Si on comparait les prix de nos objets respectifs, ces pilules devraient valoir autant que ton noyau de monstre… Considère que c’est un échange honnête ! »

Qing Ye n’avait pas l’intention d’accepter quoi que ce soit au départ, mais quand les mots « pilules de récupération d’énergie » entrèrent dans ses oreilles, elle eut un air absent. Elle tendit rapidement la main et se saisit prudemment de la bouteille de jade. La surprise envahit son visage quand elle l’ouvrit : « Ce sont des pilules médicinales ? »

A ces mots, Fei Lei et les autres furent également émus. Dans cette région, ils pouvaient rarement voir des pilules médicinales provenant d’un alchimiste, et c’est pourquoi ils furent tous stupéfaits quand l’adolescent sortit sa bouteille.

En voyant cette dernière entre les mains de la jeune femme, Fei Lei ne put s’empêcher de penser intérieurement : « Ce jeune homme doit avoir des origines impressionnantes. Au vu de sa façon de dépenser son argent, on dirait qu’il est un jeune maître qui a quitté son domicile pour parcourir le monde et apprendre. Ce Mu She n’a vraiment pas eu de chance. »

« Merci à vous tous. Sur ce, j’ai des choses urgentes à faire et ne vais pas pouvoir rester davantage. Au revoir. »

Le noyau de monstre en main, Xiao Yan était pressé de rentrer et de raffiner les deux pilules médicinales dont il avait besoin pour avaler la Flamme Violette. Il fit immédiatement face à Fei Lei et joignit ses mains avant de faire un pas lourd et de bondir rapidement dans la forêt. Il disparut graduellement du regard de tous.

Le commandant ne put s’empêcher de soupirer en le regardait disparaître lentement dans les bois sombres et denses. Il rit amèrement : « Je voulais lui demander de rejoindre notre compagnie mais vu son troc généreux, je n’ai pas eu la face de l’ouvrir. »

Qing Ye garda la bouteille de jade en main, se retourna et dit à voix basse : « Allez, rentrons et cessez d’imaginer des bêtises. Avec son talent, il ne resterait pas dans notre petite compagnie de mercenaire. Si je ne me trompe pas, il est probable qu’il soit venu dans la Chaîne Montagneuse des Bêtes Magiques pour s’entraîner.  Avec son talent pour la culture et son esprit calculateur, le monde est une grande scène sur laquelle il peut démontrer son talent. Nous autres… Nous devrions nous concentrer à être des mercenaires insignifiants. Peut-être que dans une vingtaine d’années, quand il reviendra à Qingshan, il sera devenu un Da Dou Shi ou un Dou Ling. »

« Ahah, c’est vrai. »

Fei Lei secoua la tête comme pour se moquer de lui-même. Il fit un signe de la main et fit chanter à tout le monde la chanson du retour triomphant en portant les cadavres des deux bêtes vers la ville. Bien qu’ils n’aient pas le talent que Xiao Yan pouvait avoir, ils avaient des vies confortables de menu fretin…

Le jeune homme s’arrêta enfin, après être entré dans la forêt et avoir couru un bon moment à toute vitesse. Son dos trembla légèrement et les Ailes Nuage Violet se déployèrent graduellement. Le Dou Qi en lui circula quelques fois avant de se déverser dans ses ailes.

Son corps flotta instantanément ; la paire d’ailes battit une fois de plus et il fut enfin libéré de la forêt, volant dans le ciel bleu. Il prit un moment pour déterminer sa position puis étendit ses ailes et vola précipitamment en direction de la petite vallée.

Pendant le vol, l’adolescent dut avaler trois pilules de récupération d’énergie avant d’enfin trouver la petite vallée couverte par le brouillard épais. Au moment où il allait atterrir, ses ailes tremblèrent et redevinrent des tatouages sur ses clavicules.

Il poussa un soupir involontaire, fatigué après cette dure bataille et retourna dans la vallée paisible. Il avança rapidement à grands pas vers la cabane de paille et y trouva la Docteure Fée qui l’attendait anxieusement. Vu que son compagnon était revenu sain et sauf, le poids qui pesait sur son corps disparut.

Après avoir salué son ami, Xiao Yan rassembla précipitamment tous les ingrédients médicinaux nécessaires pour les deux pilules. Une fois fini, il porta le tout et bondit dans la caverne sur la falaise, se préparant à raffiner les deux pilules nécessaires pour qu’il puisse avaler la Flamme Violette.

 

 

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

BTTH Chapitre 156 Partie 2
BTTH Chapitre 158 Partie 1

14 Commentaires

  1. Fabulas

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  2. Conan

    Merci pour le chapitre!

    Répondre
  3. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  4. jayledingue

    merci pour le chapitre

    Répondre
  5. Askidox

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  6. Myrddin

    Merci

    Répondre
  7. psycho

    Merci pour le chapitre 🙂

    Répondre
  8. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  9. Blackers

    merci pour le chapitre

    Répondre
  10. dragondessonges

    merci pour le chapitre commen va se passer labsorbtion de la flame?

    Répondre
  11. nickylaboum

    merci

    Répondre
  12. Kathysse

    Sérieusement avec tout ces vas et viens, la docteur à déjà du deviné qu’il
    est alchimiste ! Non ?

    Ps: J’ai hâte de voir la suite
    Merci pour le chapitre ^^

    Répondre
  13. korojii

    Merci pour le chapitre =)

    Répondre
  14. Dark-sram

    Merci pour ce chapitre =D

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com