BTTH Chapitre 214

BTTH Chapitre 213
BTTH Chapitre 215

On est samedi, aussi voici le dernier chapitre régulier de BTTH de la semaine ! Il se passe plein de choses dans ce chapitre…

Bonne lecture à vous !

 

 

 

Chapitre 214 – Revoir la Flamme de Noyau Terrestre du Lotus Cyan

 

Xiao Yan avait l’air d’un poisson en plongeant dans le lac transparent. II jeta un regard à la flamme blanche dense qui le recouvrait et ne put s’empêcher de déglutir. Sous l’effet de la température particulière de la Flamme Glaçant les Os, l’eau environnante se mit à frémir comme de l’eau bouillante. Tandis que cette eau émettait continuellement des bulles blanches, des filets de liquide violet difficiles à voir à l’œil nu apparurent petit à petit. Cependant, quand ces vrilles pourpres entrèrent en contact avec la flamme, elles furent gelées par celle-ci en des fils de glace extrêmement fins qui coulèrent graduellement au fond du lac.

Le jeune homme sentit des picotements parcourir sa nuque en regardant ces filins de glace se former continuellement autour de lui. Il ne s’attendait pas à ce que ce lac qui paraissait si paisible recèle en fait autant de poison fatal.

Alors qu’il soupirait de surprise, la voix de Yao Lao résonna d’un ton grave en lui : « Cesse de perdre du temps ! Le poison dans ce liquide violet est extrêmement puissant ! La protection de la Flamme Exceptionnelle peut l’empêcher d’entrer dans ton corps, mais ça vide beaucoup trop de ma Force Spirituelle ! »

« En. » Le Dou Shi hocha précipitamment la tête et d’un léger mouvement des jambes, il sortit sa tête de l’eau. Il regarda la petite île au milieu du lac, expira doucement et avança à la nage. Il approcha peu à peu de sa destination en laissant de légères ondulations derrière lui.

Tout se passa bien jusqu’à ce qu’il soit sur le point d’atteindre l’îlet ; au moment où il allait soupirer de soulagement, quelque chose sortit de la surface paisible du lac derrière lui et projeta des gouttes d’eau dans les airs. Cet événement soudain fit se contracter brusquement le cœur de l’adolescent, qui leva la tête et fixa intensément la source du bruit ; ses pupilles s’étrécirent un instant plus tard.

Les gouttes d’eau volèrent et retombèrent dans une petite averse alentour et un énorme serpent recouvert d’écailles vert sombre et à la tête triangulaire apparut soudainement, surgissant du fond du lac. Il ouvrit ensuite son énorme gueule et tenta de mordre violemment le jeune alchimiste. On voyait dans ses yeux en losange toute sa nature sauvage et féroce.

L’attaque furieuse de l’énorme serpent le fit jurer : « Bordel, il est pas un peu trop anormal ce petit lac ? »  Il frappa lourdement la surface de l’eau de sa paume et éclaboussa instantanément dans toutes les directions. Il se servit de la tension produite par son coup pour sortir complètement son corps de l’eau, et s’inclina un peu en avant en retombant pour être parallèle à la surface de l’eau, au point que son nez la toucha presque. Cependant, il appuya rapidement mais avec douceur l’amas de vague qu’il avait créé du bout du pied et un bruit retentit immédiatement comme un ‘bang’. Il fut alors propulsé comme un boulet de canon en avant tout en restant près de la surface.

« Bang, bang, bang ! »

Xiao Yan fonça frénétiquement vers la petite île, tel un tourbillon. Des explosions marines retentirent derrière lui, provoquées par les attaques ratées de l’énorme serpent à son encontre.

Il ne se souciait pas trop du vent irrégulier qui soufflait dans son sens, car il se servait de la force des attaques du reptile pour esquiver encore et encore les attaques suivantes de ce dernier. Il approcha enfin de l’île et quand il ne fut plus qu’à dix mètres, il réalisa en jetant un regard derrière lui que le serpent monstrueux était sorti de l’eau et le pourchassait, la gueule grande ouverte.

Le jeune homme rit froidement, tapota son anneau de stockage du doigt et une planche de bois tomba sur le lac. Au moment où elle allait être corrodé par le poison dans l’eau, il appuya doucement dessus de la pointe du pied. Il coula légèrement mais bondit à nouveau en avant. Un instant plus tard, il arriva enfin dans les confins de l’îlot. Il se retourna dans les airs et atterrit au sol accroupi et la paume doucement appuyée au sol, parvenant ainsi à réaliser un atterrissage stable.

Il fit quelques pas et se retourna pour jeter un œil au lac. Il remarqua alors que l’énorme serpent sauvage avait approché à moins de dix mètres de l’île avant d’avoir l’air effrayé et de ne plus oser avancer. Il resta simplement là, à faire des allées et venues en agitant sa queue serpentine. Il resta là à fixer vicieusement le jeune alchimiste et à sortir sa langue écarlate un long moment avant d’enfin retourner au fond du lac d’un air impuissant.

L’adolescent poussa un soupir de soulagement en voyant le lac retrouver son calme. Il se retourna derechef et observa l’île : celle-ci n’était pas bien grande et une forêt de bambous luxuriante y poussait en compagnie de plantes diverses et variées. Elle était magnifique dans cette prospérité de vie végétale…

Il prit une inspiration : « Je sens l’odeur de la la Flamme Céleste… » Même lui pouvait sentir la présence de la Flamme Exceptionnelle cachée sur cette île en en étant aussi près. Une flamme brûlante vibra dans ses yeux tandis qu’il serra fermement ses poings. (NdT ah ouais quand-même xD) Il se jura intérieurement que cette fois-ci, quoiqu’il arrive, il devait mettre la main sur cette Flamme. Il avait fait bien trop d’efforts pour échouer maintenant.

La flamme blanche qui recouvrait son corps disparut peu à peu et la voix de son maître résonna une fois de plus. « Fais attention, la Reine Médusa est également sur cette île. Cela dit, elle devrait être bien trop occupée pour te remarquer et je vais t’aider à parfaitement cacher ton Qi. Plus tard, agis selon la situation. »

« Bien Maître. » Le disciple hocha la tête, et sa respiration redevint graduellement calme. Il resta sur la rive un moment, puis entra à pas lents dans la forêt de bambous. Il suivit un petit chemin traversant le bois paisible, où on entendait rien d’autre que le très léger bruit de ses pas sur les feuilles et l’herbe.

Yao Lao, à ce moment, ne le guida pas mais il put néanmoins percevoir le Qi très léger de la Flamme Exceptionnelle qui flottait dans l’air pour suivre le bon chemin.

Le Dou Shi marcha d’un pas régulier et franchit la conclusion de plusieurs sentiers, tandis que les bambous se firent plus disparates, dégageant son champ de vision de plus en plus. Alors qu’il traversait un autre chemin, il se pencha tout d’un coup et se cacha rapidement derrières des buissons. Il jeta un regard sous le couvert des feuilles et observa un espace dégagé au centre de l’île.

C’était une zone circulaire à ciel ouvert, où tous les bambous et buissons avaient été complètement enlevés tandis que de petits galets y avaient été disséminés. Ces galets formaient un petit bassin où résidait une eau cristalline, dont la surface était couverte d’un brouillard blanc. Xiao Yan, même de loin, put sentir le froid extrême qui s’en dégageait.

« C’est une Source Froide d’Esprit de Glace… » Il fixa intensément le liquide aussi clair que du cristal et avala un long moment plus tard une grosse goulée d’air frais. Lors de l’échange avec Gu Te, il s’était creusé le crâne pour parvenir à faire lâcher une bouteille de cette Source Froide et là, il y en avait toute un petit étang. Tsk tsk… Une telle richesse était un peu effrayante.

Le jeune alchimiste se calma peu à peu, et fit lentement pivoter son regard avant de s’arrêter sur un siège en forme de fleur de lotus taillé dans une sorte de cristal bizarre au milieu de l’étang. À ce moment, une espèce d’amas de flammes cyan s’en éleva lentement.

Les yeux du jeune homme se contractèrent jusqu’à atteindre la taille d’un chas d’aiguille en voyant ces flammes. Un désir frénétique s’échappa soudain de son corps et apparut ouvertement sur son beau visage délicat.

Cet amas de flammes bleu-vert avait un esprit propre et parfois, en se tordant, il prenait la forme d’un lotus ou d’un petit serpent de flamme cyan qui tournait alors autour du fauteuil en forme de fleur de lotus. La docilité qu’il démontrait était adorable.

L’adolescent observa la flamme changer de forme sans cligner des yeux et depuis les buissons où il était caché, le coin de ses lèvres tressaillit continuellement. Il avait même posé les mains au sol d’excitation.

Il se pinça les lèvres en la fixant intensément : « Je t’ai enfin trouvée… » (NdT Et le père Yan inventa la Flammophilie et eut beaucoup d’enfants cyan et pyromanes.) Il n’avait jamais vu la Flamme de Noyau Terrestre du Lotus Cyan elle-même, mais s’était entraîné assis sur le liantai, aussi put-il légèrement sentir une sensation de familiarité avec cette flamme, similaire à celle qu’il éprouvait avec son siège de lotus.

C’était la première fois qu’il voyait une Flamme Exceptionnelle d’aussi près après ces années de dur labeur, la Flamme de Yao Lao mise à part bien sûr… Cependant, il était impossible pour la Flamme Glaçant les Os contrôlée par l’esprit de son Maître de lui faire éprouver la terreur et la sauvagerie d’une Flamme Exceptionnelle.

Le siège de cristal en forme de fleur de lotus n’était bien évidemment par ordinaire. À chaque fois que la flamme bleu-vert s’approchait du bord de ce fauteuil, un halo blanc pâle apparaissait tout d’un coup. Après quoi, le siège catapultait la flamme en arrière.

Xiao Yan analysa l’étang du regard en détail et réalisa qu’à chaque fois que la Flamme et le halo entraient en contact, la Source Froide dans l’étang se réduisait d’un montant si léger qu’il en était imperceptible. Cette fleur de lotus en cristal empruntait clairement la force de la Source Froide pour piéger la flamme cyan en son sein.

Après avoir parcouru l’étang du regard, il regarda ensuite à sa gauche et un visage beau au point d’en être ensorcelant s’imprima sur ses rétines. Sa légère respiration fut à nouveau étouffée sans qu’il s’en aperçoive. Face à cette personne extrêmement puissante de niveau Dou Huang, il avait l’impression qu’un énorme rocher écrasait ses poumons et l’oppressait.

La Reine Médusa ne différait aucunement de son double énergétique qui était précédemment apparu devant la ville. Une robe luxueuse de brocard violet couvrait son corps gracieux et séduisant, et sa silhouette voluptueuse et charmante exerçait une attraction fascinante. Elle avait des pupilles violet pâle, longues et étroites et quand son regard ensorcelant déambulait, il provoquait une addiction telle que tout homme qui la regardait pouvait s’oublier entièrement dans ses yeux.

Une queue serpentine violette se dévoilait sous la robe magnifique. Elle se balançait paresseusement avec une beauté sauvage et singulière.

Les beaux yeux de la reine fixaient alors intensément la flamme cyan au milieu de l’étang. La réverbération de la lumière réfléchit une flamme dans ses pupilles violet pale.

Après avoir longuement fixé la flamme cyan en silence, la Reine Médusa poussa tout d’un coup un léger soupir. Elle leva ensuite la tête et observa le ciel. Elle se leva ensuite lentement après avoir pivoté sa queue.

« Le moment est venu… » Une fois qu’elle eut marmonné ces quelques mots, une hésitation traversa le visage envoûtant de la souveraine. Cependant, cette hésitation se transforma un instant plus tard en détermination. Ses deux poignets blancs comme neige apparurent de sous sa robe pourpre, et ses deux mains délicates se mirent à former lentement quelques sceaux devant elle.

Le fauteuil de cristal se mit à trembler intensément tout à coup en suivant les changements de sceau que sa majesté opérait. Le halo l’entourant s’éteignit peu à peu et quand il eut complètement disparu, la flamme bleu-vert, libérée de ses entraves, sortit abruptement du siège et grossit sous le vent. En un clin d’œil, elle se transforma en un torrent de flammes intenses.

Sous la chaleur intense qu’elle dégageait, la Source Froide d’Esprit de Glace commença à s’évaporer à une vitesse visible à l’œil nu.

Ignorant les bambous qui se flétrissaient rapidement sous le grill de la température élevée, la Reine Médusa se mordit gentiment la lèvre de ses dents, et sa main défit lentement les boutons de sa robe, faisant instantanément apparaître un corps féminin si parfait qu’il semblait être un chef-d’œuvre créé par les cieux dans la forêt de bambous.

 

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

BTTH Chapitre 213
BTTH Chapitre 215

8 Commentaires

  1. Askidox

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  2. Conan

    Merci pour le chapitre!!!!!

    Répondre
  3. Metalis

    Merci pour ce chapitre ! 🙂

    Répondre
  4. Lainkonifer

    merci pour le chapitre

    Répondre
  5. nickylaboum

    merci

    Répondre
  6. Khultima

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  7. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  8. Dark-sram

    Merci pour ce chapitre =D

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: Content is protected !!