BTTH Chapitre 217

BTTH Chapitre 216
BTTH Chapitre 218

Et hop, voici votre second chapitre régulier de la semaine ! À ce soir pour le bonus :3

Bonne lecture !

 

 

Chapitre 217 – Python aux Sept Couleurs Avalant les Cieux

 

Sous le regard du jeune homme, la peau calcinée sur l’énorme cadavre du serpent commença tout d’un coup à lentement muer…

La vitesse de la mue s’accéléra graduellement jusqu’à ce qu’au final, il puisse vaguement voir que quelque chose à l’intérieur du corps reptilien était sur le point d’en sortir.

Tous les pores de la peau de Xiao Yan s’ouvrirent à cette scène, et il déglutit. « Glou… » Il tourna la tête et fixa intensément l’épiderme carbonisé de l’énorme serpent qui se détachait sans cesse de son corps. Il recula prudemment de quelques pas et demanda en toute hâte : « Que se passe-t’il Maître ? »

« Un Qi est apparu dans le cadavre du reptile… » dit Yao Lao d’une voix alors bien plus sérieuse.

Les yeux de l’adolescent se contractèrent tandis qu’il demanda : « Elle a réussi son évolution ? »

Le vieil homme était tout aussi incertain de ce qui se passait et du coup, sa réponse fut un peu vague : « On dirait bien… Sois prudent. »

Son disciple sentit son coeur plonger dans sa poitrine à cette réponse. Il pencha, un instant plus tard, la tête vers la flamme cyan dans le ciel et dit d’un ton décisif : « Comment peut-on recouvrer la Flamme Exceptionnelle, Maître ? Dépêchez-vous, nous n’avons pas de temps à perdre. Une fois que cette chose sortira, je crains que nous n’a… »

Avant qu’il ne puisse terminer de dire ce qu’il voulait dire que l’avertissement précipité du vieux maître résonna dans son cœur : « ATTENTION ! »

Le cœur du Dou Shi se comprima soudainement dans sa poitrine à ce cri. Il avait obtenu, après plus d’un an d’entraînement intensif, la capacité de rester vigilant à tout moment. Son expression changea sur le champ : la pointe de ses pieds toucha doucement le sol et il se propulsa ainsi précipitamment en arrière. Une fois qu’il eut reculé, une explosion se produisit dans le corps de l’énorme reptile et des écailles noires volèrent dans toutes les directions, tandis que le cadavre se changea instantanément en poussière.

Au même moment, un Qi immense et terrifiant fut libéré et couvrit rapidement la ville toute entière, à une vitesse qui stupéfia qui la sentait.

« Sa Majesté a réussi ? » D’innombrables hommes-serpents s’échangèrent des regards quand ce Qi leur fit éprouver une sensation légèrement familière. Leur visages se couvrirent instantanément d’une joie débridée et ils poussèrent un hourra à en faire trembler le sol.

Quand ce Qi riche surgit, Gu He, qui se trouvait hors de la barrière violette, changea drastiquement d’expression ; en même temps, il recula inconsciemment de plusieurs dizaines de mètres.

Il cria alors, avec un air à faire peur, à la femme en robe noire qui flottait silencieusement dans les airs : « Fichons rapidement le camp ! La Reine Médusa est parvenue à évoluer ! »

« Ne panique pas ! » Cette femme resta calme face au déferlement de ce Qi terrifiant. Les autres avaient peut-être du mal à sentir les irrégularités au sein de ce Qi mais elle, elle pouvait clairement les détecter. Cette énergie était peut-être si puissante qu’elle en était terrifiante, mais donnait également l’impression de manquer de puissance pour perdurer.

Ses sens ne la trompaient pas. Le Qi ne tint qu’une dizaine de seconde avant de se retirer derrière le rideau violet telle la marée se retirant de la plage.

Les vivats se turent abruptement quand l’énergie disparut à nouveau. Tous les hommes-serpents avaient des expressions abasourdies et étaient anxieux face à ce développement.

Xiao Yan, de son côté, blanchit comme un linge quand le Qi érupta ; il posa la pied à terre et recula de plus de dix mètres en un clin d’oeil.

La disparition de l’énergie le laissa tout aussi perplexe que les autres. Cependant, il n’osa pas prendre les choses à la légère à ce moment. Il plissa légèrement les yeux et fixa intensément la zone au centre de l’île où flottait un nuage noir provoqué par l’explosion du corps calciné. Ses mains étaient complètement moites.

La suie retombait peu à peu au sol quand une lueur aux couleurs de l’arc-en-ciel sortit abruptement du banc de brouillard noir. Elle était si rapide qu’on aurait dit qu’elle avait transpercé la résistance de l’air, au point que tout le monde fut pris par surprise.

La lueur multicolore brilla dans les yeux noirs du jeune alchimiste qui en fut effrayé. Il n’osait pas avoir le moindre contact avec ce truc sans savoir précisément ce que c’était.

« Bordel, c’est trop rapide ! » Bien qu’il ait voulu esquiver, la lueur arc-en-ciel était si rapide que ça en était horrifiant. Même Yun Zhi, la personne la plus rapide qu’il ait rencontré dans la Chaîne Montagneuse des Bêtes Magiques, était clairement un niveau en dessous en terme de vitesse.

L’adolescent venait à peine de mettre son Dou Qi en branle en lui quand le sifflement aigu du vent projeté par la lumière résonna à côté de son oreille.

Alors que ça devenait vraiment dangereux, une flamme blanche et dense s’éleva abruptement de son corps. « Bang… » La température élevée chauffa l’air environnant jusqu’à ce qu’il se déforme.

La lueur multicolore, qui se précipitait jusque-là vers lui, sembla sentir la puissance de la flamme et n’avança pas davantage, s’arrêtant soudainement devant lui. « Zhi ! » Cette transition entre une vitesse extrême et un silence extrême s’opéra de manière presque tout à fait naturelle et sans la moindre distorsion.

Elle s’arrêta à quelques centimètres devant le jeune homme, révélant enfin sa forme à son regard.

Xiao Yan avait toujours l’air choqué par la collision inévitable qui aurait dû se produire, mais quand il vit la créature vivante apparaître devant lui, ce choc se transforma involontairement en une expression fade et abasourdie, ce qui était assez cocasse à voir.

La créature était un petit serpent tout fin de deux centimètres de long, dont le corps était couvert de petites écailles aux couleurs de l’arc-en-ciel et aux yeux violets légèrement envoûtants. Une odeur d’une fraîcheur unique enveloppait son corps et bien que ce ne soit qu’un serpent à ce moment, il se dégageait du reptile une certaine élégance ainsi que de la noblesse.

Il n’avait pas l’air vicieux mais par contre, était d’une telle beauté que ça en devenait ridicule. Une créature aussi belle pourrait très bien faire oublier à de nombreuses femmes leur peur et leur dégoût des reptiles.

Le serpent n’avait pas l’air d’avoir de surface tranchante sur le corps mais cela étant, le Dou Shi put vaguement sentir une force terrifiante se dégager de ce petit corps, au point même qu’un Dou Huang n’oserait pas le sous-estimer.

Le petit reptile flottait dans les airs devant lui. Ses pupilles violet pâle ne contenaient pas la moindre intention de tuer ; au contraire, elles paraissaient extrêmement claires et pures. Le jeune homme avait beau savoir que la minuscule créature être issue de la transformation de la Reine Médusa, dont la réputation vicieuse terrorisait les empires autour du désert, il ne pouvait éprouver la moindre hostilité à son égard.

Le serpent à sept couleurs agita sa minuscule queue, écarquilla ses yeux violets et observa l’humain face à lui. Il essaya de s’en rapprocher légèrement mais fut effrayé par la flamme blanche qui l’entourait. Il recula abruptement sur le champ et se recroquevilla. Son regard avait l’air terriblement triste.

Un peu raide, l’alchimiste fixa la petite créature multicolore qui semblait totalement inoffensive. Il n’osa cependant pas faire le moindre mouvement. Il déglutit puis demanda en son for intérieur d’un air absent : « Maître… est-ce… est-ce la Reine Médusa ? »

« Yep… » répondit Yao Lao d’une voix étouffée en hochant la tête. Il poussa un léger soupir et marmonna : « Son corps est couleur arc-en-ciel, ses yeux violet pâle, son corps dégage une odeur, sa puissance est écrasante… Que c’est inattendu. Cette soit-disante évolution de la Reine consistait en fait en l’évolution de son esprit en abandonnant derrière elle son corps originel, puis en en formant un nouveau en agglomérant sa puissance spirituelle.. »

« Alors quelle est cette chose en laquelle elle a évolué ? » demanda son disciple avec appréhension.

« Le précédent esprit qui l’accompagnait était l’énorme serpent violet que tu as vu précédemment. Cet esprit était une bête magique de sixième rang, le Serpent à la Flamme Violette Silencieuse. Selon les légendes, ce serpent peut activer la puissance de leur faible lignée pour se transformer en leurs ancêtres. Naturellement, les chances que ça arrive sont infimes, au point même qu’on peut simplement les ignorer » dit doucement le vieil homme. (NdT Salut, moi c’est Yao Lao, mon disciple est face à une créature monstrueuse et moi j’raconte ma vie tranquille. THUG LIFE) « L’ancienne bête exotique pouvant auparavant lutter contre des Dou Shen était appelée « Le Python aux Sept Couleurs Avalant les Cieux ». Elle avait pour signe distinctif une couleur arc-en-ciel, des pupilles violet pâle et une puissance… incomparable. »

Les coins des yeux de Xiao Yan tressaillirent tandis qu’il gémissait en lui-même : « Soit exactement ce que j’ai sous les yeux… »

« C’est ça. Si j’ai vu juste, ce petit serpent devant toi est le légendaire Python aux Sept Couleurs Avalant les Cieux… Et en même temps, le nouveau corps de la Reine Médusa » soupira le vieux maître.

Le jeune homme avala sa salive et observa le petit serpent magnifique à l’air inoffensif avec incrédulité. Ce truc était vraiment une bête ancienne et exotique pouvant rivaliser avec quelqu’un de la classe légendaire des Dou Shengs ?

Xiao Yan  fixa les yeux curieux comme un enfant du petit reptile et dit, l’air perdu : « Nan, quelque chose cloche là. Si c’est vraiment la Reine Médusa, alors pourquoi je ne sens pas la moindre intention de tuer à mon égard ? Le sens commun dit que… S’il s’agissait vraiment de cette femme vicieuse, je crains que j’aurais alors été tué sur le champ. »

« Bah… J’en sais rien » dit Yao Lao d’un air embarrassé. « Peut-être que… Elle est devenue stupide après avoir été frappée par l’éclair pendant son évolution. »

« … » Le front de l’adolescent se plissa à ces paroles. Il se lécha les lèvres et dit doucement : « Maître, je sens qu’elle… n’éprouve aucune hostilité à mon égard. Pourquoi n’essayeriez-vous pas de rétracter la Flamme Glaçant les os ? »

Le vieillard hésita avant d’opiner du chef : « C’est que… Soit, fais attention. »

Une fois cela dit, la flamme blanche et dense qui couvrait le corps du jeune homme s’éteignit rapidement et une fois qu’elle eut complètement disparue, il serra ses poings moites et fixa le petit serpent arc-en-ciel devant lui. Il dit prudemment : « Votre Majesté ? »

La petite créature ne répondit aucunement à son appel. Elle cligna simplement des yeux, ondula sa queue serpentine et avança peu à peu vers lui en flottant dans les airs.

Le Dou Shi ne put que rester immobile avec nervosité.

Le serpent minuscule tourna deux fois autour de lui mais ne démontra pas la moindre intention maligne, ce qui lui permit de soupirer de soulagement.

Après un dernier tour, le serpent arc-en-ciel s’arrêta tout d’un coup au-dessus de sa main. Ses yeux clairs comme du cristal semblaient désirer quelque chose en fixant l’anneau de stockage à son doigt. Il leva ensuite sa tête et poussa un léger sifflement vers le jeune humain. Ce doux sifflement donnait l’impression que la créature se comportait comme un enfant gâté.

 

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

BTTH Chapitre 216
BTTH Chapitre 218

9 Commentaires

  1. Saekin

    Merci pour le chapitre B]

    Répondre
  2. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  3. Fabulas

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  4. psycho

    Merci pour le chapitre 🙂

    Répondre
  5. nickylaboum

    merci

    Répondre
  6. Conan

    Merci pour le chapitre!!!

    Répondre
  7. Lauvel

    Merci pour le chapitre!

    Oh, la reine aurait perdu la mémoire ? Qui pourrais expliquer son comportement, non ?

    Répondre
  8. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.
    PS:C’est seulement pour moi ou ce chapitre donne l’impression de rendre le lecteur débile ?

    Répondre
  9. Dark-sram

    Merci pour ce chapitre =D

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: Content is protected !!