BTTH Chapitre 304

BTTH Chapitre 303
BTTH Chapitre 304 part 2

Et voilà le BTTH du jour ! Le bonus arrivera en fin de nuit voire demain au pire, mais c’est peu probable ^^

Bonne lecture à tous !

Chapitre 304 – Fa Ma, Yao Ye. La Grande Assemblée commence !

Le lendemain, il n’y avait pas le moindre nuage dans le ciel bleu à des milliers de kilomètres à la ronde. Le soleil était chaud sans être insupportable, et une brise occasionnelle soufflait de temps à autre en emportant le bruit de la ville, revigorant ainsi grandement les habitants.

C’était ce jour-là qu’allait commencer un grand évènement de l’Empire Jia Ma, la Grande Assemblée des Alchimistes.

Des groupes de silhouettes portant de longues robes d’alchimistes apparurent dans les rues silencieuses au moment où les premiers rayons du soleil dépassèrent l’horizon, et illuminèrent la ville à l’histoire riche.

Ces gens à la profession très respectée étaient rarement vus en nombres. Les gens ordinaires révéraient les alchimistes mystérieux à leurs yeux à cause de leur grande puissance et de leur importance incomparable. Ce jour-là, ces alchimistes au statut élevé grouillaient dans les rues comme des fourmis quittant leurs nids et se déversaient des diverses auberges de la capitale. Bien qu’ils prennent des chemins différents, ils se dirigeaient tous vers l’association des alchimistes au centre de la ville.

Les magasins de la Ville Sacrée ouvrirent bien plus tôt que d’habitude ce jour-là. D’innombrables gens sortirent de leurs lits chauds pour observer les nombreux alchimistes traversant les rues depuis le pas de leur porte, le regard plein de respect.

Les quelques jours que durait la Grande Assemblée allaient être la période la plus vivante et agitée de l’année pour la Ville Sacrée.

Ces alchimistes qu’on voyait rarement arrivaient depuis toutes les directions en nombres comparables à une unité militaire ; le genre de scène que les gens n’avaient la chance de voir qu’une fois par an…

Xiao Yan se réveilla également très tôt en ce jour particulier. Il s’assit en tailleur sur son lit et ajusta sa condition une heure durant. Il n’ouvrit les yeux qu’après avoir atteint une parfaite condition physique.

Il s’étira paresseusement et entendit son corps craqueler ça et là. Il descendit de son lit avec un petit sourire aux lèvres et sortit pour rejoindre la salle commune de leurs chambres. Il remarqua au premier regard Hai Bodong, qui était assis à côté d’une fenêtre.

Ce dernier couvait la rue du regard, où passaient de nombreux alchimistes. Il ne put s’empêcher de faire claquer sa langue et de dire avec admiration : “Tu es déjà réveillé ? Le nombre d’alchimistes dans les rues de la ville va probablement atteindre un niveau effrayant aujourd’hui. C’est vraiment digne de la Grande Assemblée des Alchimistes ; seul un grand évènement pareil peut invoquer tous les alchimistes de l’empire.”

L’adolescent se versa une tasse de thé, en but un peu et dit avec un petit sourire : “Les alchimistes sont des êtres humains comme les autres ; ils ont également besoin de reconnaissance et d’honneur… Cette Grande Assemblée des Alchimistes va être pour eux la meilleure scène où faire étalage de leurs aptitudes.”

Le vieil homme se retourna, fixa son jeune camarade et lui demanda en souriant : “Je suis très curieux, en fait. Tu devrais penser à participer à l’Assemblée vu tes capacités ; ce genre d’évènements est rare, mais il est bien en deçà de ton niveau, pas vrai ?”

Le jeune homme sourit, leva sa tasse des deux mains et dit doucement : “Je n’ai pas le choix vu que la récompense du Champion de la Grande Assemblée m’intéresse. Cette formule médicinale de la Pilule de Dégel Spirituel va m’être très utile…”

“Tu as beau ne pas être un alchimiste, je pense que tu sais quel attrait peut avoir une formule médicinale pour quelqu’un de la profession. Cette formule de sixième rang est aussi attirante qu’une technique de Dou de niveau Di…”

Le Vieil Hai secoua la tête d’un air désarmé, fit claquer ses lèvres et dit : “Tu es tellement habile que ta participation à cette assemblée équivaut à celle d’un Dou Huang dans une compétition de Dou Zhes.”

“Tu me surestimes vraiment…” Le jeune alchimiste secoua la tête légèrement et dit en souriant : “C’eut été vrai avant que je n’utilise le Lotus du Courroux du Bouddha. Il m’aurait effectivement été aussi facile de devenir le champion que de retourner ma main, mais maintenant… Mon esprit est endommagé et je me retrouve bien plus faible qu’auparavant. Et le plus important pour raffiner une pilule médicinale, c’est la Force Spirituelle… Du coup, je ne suis pas du tout sûr cette fois de gagner lors de la Grande Assemblée.”

Le vieil homme le regarda d’un air étrange et dit : “Argh… C’est quand même pas aussi sérieux que ça, pas vrai ? Si un grand-maître alchimiste capable de raffiner une pilule du sixième rang devait vraiment perdre lors de ce genre de compétition entre membres de la jeune génération, alors…”

Le Dou Shi sourit et poursuivit : “Ce serait vraiment embarrassant, pas vrai ?”

Il se leva et dit : “Comment pourrais-je suivre la longue voie de l’alchimie si je n’avais pas un minimum de force mentale ?”

“Bien, il est presque l’heure. Allons-y.” Il posa la tasse de thé, sourit et se retourna avant de sortir par la porte. Le Dou Huang, derrière lui, secoua la tête d’un air impuissant et avança à sa suite.

Ils sortirent de la pièce et descendirent les escaliers de l’auberge. La robe d’alchimiste de second rang de Xiao Yan attira de nombreux regards, mais il ne s’en soucia guère. Il parcourut par hasard deux alchimistes sortant de leur chambre du regard, puis il sortit lentement.

Une fois dans la rue, les nombreux regards respectueux et curieux qui lui étaient répétitivement lancés le firent pincer les lèvres, mais un léger sourire flottait au coin de ses lèvres.

Des jeunes femmes aux silhouettes fines et aux formes rebondies riaient doucement de façon mélodieuse de part et d’autre de la rue. Elles lancèrent des regards timides d’admiration aux alchimistes qui déambulaient alentour. Pour ces jeunes femmes à un âge plein d’illusions et de ruse, ces alchimistes mystérieux et impénétrables étaient comme des aimants qui attiraient fortement leurs regards.

À cette époque, les alchimistes pouvaient plus facilement faire tomber amoureuses ces jeunes filles que les princes des contes de fée. Ce simple fait permettait de comprendre le statut prestigieux qu’occupait un alchimiste sur ce continent où le Dou Qi était le plus respecté.

La ville débordait d’animation et d’enthousiasme, qui l’en purgèrent de son aura solennelle et rigoureuse jusqu’à ce qu’elle disparaisse totalement. Le coeur de l’adolescent avait secrètement commencé à battre plus fort sous la passion qui animait la cité. Il avait beau avoir une force mentale remarquable, il n’en était pas moins un jeune homme, et tous les jeunes ont un coeur sauvage et frivole. Les gens plus âgés leur enviaient le plus leur capacité à se battre énergiquement, à persévérer inlassablement jusqu’à réussir.

Le Dou Shi marcha lentement vers l’association des alchimistes, balayant occasionnellement du regard les alchimistes qu’il croisait. Il murmura en son for intérieur, surpris : On dirait que la Grande Assemblée n’attire pas des faibles. Non seulement les meilleurs alchimistes de l’empire ont envahi la ville en masse, mais il y a également de nombreux étrangers. Je me demande si on ne verra pas un outsider d’un autre pays débouler tout à coup pendant l’Assemblée… Ce serait un peu amusant si ce devait arriver.

Il avait beau avoir de telles pensées, il n’en laissa néanmoins rien paraître sur son visage. Il traversa lentement quelques rues, leva la tête et observa la vieux bâtiment de l’Association au loin. Il soupira doucement, se retourna et jeta un regard à Hai Bodong qui le suivait tranquillement. Il reprit ensuite sa marche vers l’association.

Une fois arrivé devant, il ne put s’empêcher de secouer la tête d’un air désarmé en voyant que l’entrée était complètement bloquée. Il se fraya un chemin dans la foule, la traversant bizarrement comme un poisson dans l’eau.

L’entraînement de Yao Lao dans la Chaîne Montagneuse des Bêtes Magiques pour améliorer ses esquives l’aida à gagner un temps précieux à ce moment.

Tandis que son corps oscillait légèrement, le jeune alchimiste arriva en tête de la foule et poussa un long soupir de soulagement en traversant enfin la porte principale de l’Association des Alchimistes. Il tourna la tête pour regarder alentour et ses pupilles se contractèrent en remarquant que le Vieil Hai le suivait de près en marchant comme un somnambule.

Il l’admira secrètement en entrant dans l’Association et fit le tour du hall : Il est vraiment digne d’être un Dou Huang à réussir à m’accompagner d’aussi près sans que je parvienne à le détecter le moins du monde… Il allait entrer dans la zone Est quand il tomba sur Ao Tuo et son groupe, qui furent surpris de le voir. Ils se mirent aussitôt à rire.

“Viens avec moi petit gars, la Grande Assemblée ne va pas se tenir dans l’Association…” lui dit Ao Tuo en souriant tandis qu’il lui tapotait l’épaule.

Xiao Yan sourit et hocha la tête en saluant Frank ainsi que les deux filles.

“Cette fois, notre Association des Alchimistes de RocNoir est venue te voir petit gars, alors assure-toi de ne pas perdre face à ce Liu Ling !” dit Frank en souriant. Il lui faisait très confiance depuis les résultats de l’examen interne.

“Hé hé, je vais essayer.” Le jeune homme sourit, puis il vit tout à coup Ao Tuo fixer Hai Bodong avec surprise. Il le lui présenta : “Maître Ao Tuo, voici mon ami, Hai Bodong…”

Les deux grand-maîtres alchimistes sourirent et hochèrent la tête. Étant donné que le vieillard avait vécu en isolation quelques décennies, son nom ne dit rien aux deux hommes, si ce n’est qu’ils avaient la vague impression de l’avoir déjà entendu quelque part. Ils étaient tout deux des Dou Lings et en tant qu’alchimistes, leur force spirituelle était bien supérieure à celles de ceux de leur niveau. Par conséquent, bien qu’ils ne sachent pas d’où venait cet ‘ami’, ils purent néanmoins légèrement percevoir qu’il cachait une grande puissance et n’osèrent pas le froisser le moins du monde. “Oh… Ké ké, comment allez-vous ? Je suis Ao Tuo de RocNoir, et voici Frank…”

Hai Bodong hocha simplement la tête mollement devant leur politesse : “Oui.” Sa réponse calme embarrassa quelque peu ses deux interlocuteurs. Ling Fei, qui ne supportait pas la moindre imperfection, écarquilla les yeux et fixa le vieillard. Elle s’apprêtait à hurler quand Ao Tuo l’attrapa rapidement.

L’adolescent secoua la tête d’un air impuissant. Il ne put que sourire légèrement et tenter de calmer les choses : “Je suis désolé Grand-Maîtres, il n’a aucunement l’intention d’aller à votre encontre. Il est juste comme ça.” Ao Tuo et Frank ne s’en soucièrent pas vraiment ; ils sourirent distraitement et changèrent de sujet. Ils discutèrent ensemble et rirent en sortant du Hall. Ils sortirent par la porte arrière de l’Association derrière Ao Tuo, et se dirigèrent vers le sud de la ville.

Ao Tuo sourit et leur expliqua durant la marche : “Cette fois, la Grande Assemblée va se dérouler sur l’esplanade de la Famille Impériale. Cette dernière peut accueillir des dizaines de milliers de personnes, soit la capacité d’accueil dont on a besoin. D’après notre première estimation, il devrait y avoir plus de deux mille participants à l’Assemblée cette fois, soit bien plus que les années précédentes.”

“Plus de deux mille personnes…” Ce nombre poussa le jeune alchimiste à suçoter involontairement sa langue. Il faut savoir que les conditions pour devenir un alchimiste étaient vraiment sévères ; on pouvait dire sans exagérer qu’une seule personne sur mille voire dix milles pouvait en devenir un. Les deux milles participants pouvaient réunir plus de la moitié des alchimistes de l’Empire Jia Ma…

“La Grande Assemblée est divisée en plusieurs séries d’examens. Chaque examen va éliminer un grand nombre de gens, et leur difficulté croîtra au fur et à mesure. La dernière personne restante sera le champion…”

“Ah.” Le Dou Shi hocha légèrement la tête. Il se sentit un peu excité en imaginant deux mille personnes faire simultanément apparaître leurs flammes et raffiner des pilules dans le même terrain ouvert. Ce spectacle spectaculaire allait certainement être terriblement excitant.

Tandis qu’ils parlaient, l’esplanade dont parlait Ao Tuo apparut peu à peu à leur vue. Xiao Yan leva la tête et l’observa, mais il ne pouvait voir là où il était qu’une petite partie de l’énorme place.

Des soldats en armes étaient postés autour de l’esplanade pour maintenir l’ordre. La Grande Assemblée rassemblait des gens puissants venus de partout et si une émeute devait éclater, la capitale subirait un terrible coup… Par conséquent, la famille impériale se montrait extrêmement prudente dans le maintien de l’ordre.

Des inspecteurs de l’Association des Alchimistes étaient postés à l’entrée de l’esplanade, et ne laissaient passer que les participants et les membres de l’association. L’entrée du public se situait ailleurs.

Le groupe entra sans le moindre problème grâce à Ao Tuo et, après avoir remonté une grosse pente, ils virent enfin complètement l’énorme espace ouvert.

Au sommet de la côte, Xiao Yan observa l’esplanade de pierre verte si grande que ça en devenait ridicule. Il ne put que secouer la tête et l’admirer.

La place était de forme ronde et entourée d’innombrables sièges de part et d’autre, apparemment destinés au public. De l’autre côté des sièges du public se trouvaient les sièges pour les invités de marque, décorés bien plus luxueusement. Ils avaient été spécialement prévus pour les huiles de l’association et les chefs des grandes factions.

Alors qu’il balayait l’énorme terrain ouvert du regard, le jeune homme découvrit que des milliers de tables de pierre verte y étaient soigneusement préparées. Ces tables carrées étaient agencées avec méthode et précision ; on aurait dit une unité militaire de pierre verte au garde à vous.

De nombreux alchimistes participants à la compétition étaient déjà présents sur l’esplanade, assis silencieusement en tailleur sur une chaise de pierre derrière les tables. Plus le temps passait et se rapprochait de l’heure du début de la compétition, plus de nombreux alchimistes affluèrent à la recherche de leur place, selon le numéro qui leur avait été attribué.

Ao Tuo jeta un oeil vers le ciel et dit en souriant : “Allons d’abord nous asseoir dans la zone des invités de marque, il reste encore un peu de temps avant le début de la Grande Assemblée, Tu vas pouvoir y rencontrer des gens à la puissance significative, ce qui pourrait t’être utile plus tard.”

“Hmm.” L’adolescent avait déjà rencontré le gardien de la famille impériale la veille, le mystérieux Jia Lao et par conséquent, il ne fit aucun commentaire sur ces gens ‘à la puissance significative’ dont le vieil homme parlait. Cela étant, il était encore tôt aussi hocha-t-il mollement la tête.

Voyant qu’il n’y avait pas d’objection, Ao Tuo et Frank ouvrirent le chemin et les emmenèrent vers la zone des invités de marque. Alors qu’ils allaient y entrer, Ao Tuo désigna tout à coup le premier rang qui était déjà occupé. Le président suppléant de l’Association des Alchimistes Qie Mier s’y trouvait, accompagné par un vieillard en robe d’alchimiste violette.

“C’est le président de l’Association des Alchimistes de l’Empire Jia Ma, Seigneur Fa Ma. Il paraît qu’il est sur le point d’entrer au niveau d’alchimiste de sixième rang. Sa réputation est égale à celle du Roi des Pilules Gu He, qui doit se montrer un peu courtois à son égard en le rencontrant. Le Seigneur Fa Ma s’était beaucoup occupé de lui avant qu’il ne devienne célèbre, on peut même dire sans exagérer qu’il est son bienfaiteur…” dit doucement Ao Tuo.

Hai Bodong plissa les yeux en se tenant près de son jeune ami et, en entendant Ao Tuo faire les présentations, il releva abruptement la tête, jeta un regard au vieil homme et dit : “Hé, je ne m’attendais pas à ce que ce vieux bonhomme soit encore en vie. Ces vieux machins sont plus éternels que je ne le pensais…”

“Oh ?”

Le Dou Shi sentit ses sourcils tressaillirent légèrement, et il observa le visage complètement fripé du vieillard qui avait l’air de mourir. Son regard se fit un peu étrange ; d’après ce qu’il venait d’entendre, ce vieil homme était le chef des alchimistes de l’Empire Jia Ma…

Le vieux machin aux yeux bouffis parut sentir les regards posés vers lui, et tourna abruptement la tête. Il tourna son regard apparemment perplexe vers le groupe, et un sourire amical apparut sur son vieux visage sec.

Ao Tuo et Frank s’inclinèrent précipitamment en s’apercevant qu’il les regardait, puis ils longèrent une allée et se dirigèrent prudemment vers le premier rang. Ils s’adressèrent respectueusement à l’ancêtre : “Seigneur Fa Ma, nous ne nous sommes pas rencontrés depuis quelques années, mais vous êtes toujours aussi énergique.”

Le dénommé Fa Ma balaya les deux hommes de son regard turbide et rit doucement : “Ké ké, vous êtes Ao Tuo et Frank de la ville de RocNoir, c’est ça ? Vous êtes bons tous les deux, vous êtes vraiment parvenus à devenir des alchimistes de quatrième rang ces dernières années… Vous progressez rapidement.”

Ao Tuo sourit respectueusement et dit : “C’est uniquement grâce à vos leçons, Seigneur Fa Ma.”

Fa Ma sourit et secoua la tête : “Je ne peux que parler de mon expérience personnelle, le plus important dépend de vous même.” Il tourna subitement son regard vers Xiao Yan derrière Ao Tuo, et dit avec un sourire amical aux lèvres : “Ce jeune ami doit être celui qui a obtenu les meilleurs résultats lors du test interne de l’association cette fois, non ? Il me semble que son nom est… Yan Xiao ?”

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

BTTH Chapitre 303
BTTH Chapitre 304 part 2

13 Commentaires

  1. fumaco

    merci pour ce chapitre ^^intéréssant mais le Xiao yan a la fin est une erreur ou il sais vraiment qui il est?

    Répondre
    1. Wazouille (Auteur de l'article)

      Oups, merci, ça m’a échappé ^^”

      Répondre
    2. EiOoku

      J’en pense qu’il c’est trompé (pas waz, le mec)

      Répondre
      1. EiOoku

        Ah bah après actualisation c’et’ waz lol

        Répondre
    3. Shadow

      Vu les … juste avant je dirais qu’il sait

      Répondre
      1. Kuro

        Pas vraiment, à mon avis, c’est plus parce qu’il essayait de se souvenir de son nom.
        Dans la VA, c’est plus compréhensible car waz n’a pas traduit tout le chapitre. Il manque toute la partie d’introduction de yao ye qui est dans le titre du chapitre …
        mais merci quand même à Waz pour son travail et sa traduction.

        Répondre
  2. Khultima

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  3. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  4. Spawn

    Merci pour ce chapitre

    Répondre
  5. Traxy

    Merci pour le chapitre ! La compétition va être rude!

    Répondre
  6. nickylaboum

    merci

    Répondre
  7. Marco

    Wazouille je cite le 3 octobre 2017:

    “Bon, ça va mieux alors voici votre BTTH du jour ! Je rattraperai le TDG et le BTTH en retard ce week-end !”

    On attend le TDG de lundi dernier 😀

    Répondre
  8. Dark-iop

    merci pour ce chapitre =D

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com