SSN Chapitre 112

SSN Chapitre 111
SSN Chapitre 113

Bonjour ! Double bonne nouvelle aujourd’hui. Vous devez pour la première, tout comme moi, remercier l’illustre Gérard Languedepute qui à défaut d’avoir su se faire une véritable place dans le dur milieu de la critique, en fait une très bonne dans celui de la générosité. Merci Gégé pour ce chapitre ! La seconde, c’est que comme j’ai un peu plus de temps, je repasse à 3 chapitres réguliers d’SSN par semaine. IATM va rester à deux pour l’instant, autant par manque de temps que parce que la série a quand même un succès (pour le moment) très limité, donc la charge de travail supplémentaire me semble surfaite. Du coup j’vous dis à plus tard dans la journée pour un autre chapitre !

 

 

Chapitre 112 : Négociations 1/4

 

Woojin, de retour sur son trône, vit alors qu’il pouvait non seulement construire des fermes et des mines, structures ô combien précieuses dans la culture de Pierres de Sang, mais aussi divers commerces, qu’il s’agisse d’épiceries ou de cafés. Les structures militaires n’étaient pas en reste.


Tiens, je croyais qu’on pouvait seulement recruter des troupes avec de l’énergie…

Sa pensée fut inspirée par le fait que pour recruter des Soldats, Woojin se devait d’envoyer des notices de recrutement au travers d’autres Domaines Dimensionnels. La Caserne n’était d’ailleurs pas la seule structure militaire à sa disposition, il pouvait aussi ajouter des Garous, des Elfes par l’intermédiaire d’un Camp d’Archers, mais surtout…



La structure était dix fois plus chère qu’une Wyverne, mais elle avait l’avantage d’ajouter une créature à son arsenal tous les 90 jours et ce sans la moindre dépense d’énergie.

Hmm, peut-être que Vivie a ajouté des Structures Militaires déjà…

Il ouvrit le Gestionnaire de Domaine et vit les quelques bâtiments qu’elle avait d’ores et déjà acheté. En revanche, 12 Nids de Wyvernes n’étaient pas encore alloués.

Hein ? J’ai dû les recevoir gratuitement… Oh, je crois que j’ai compris. Ils ont sûrement été désactivés lors de la synchronisation. Je commence enfin à y voir plus clair.

Nul ne pouvait dire combien de temps durerait ce perpétuel combat, aussi l’énergie viendrait-elle à rapidement manquer. Les Domaines qui manquaient d’énergie étant rayés de la carte, comment se pouvait-il, comme l’avait affirmé Soonakh, qu’autant d’entre eux subsistent ? La réponse était pour Woojin évidente.

L’énergie ne sert qu’en cas d’urgence…

Celle-ci ne pouvait décemment être dépensée à acheter des troupes sous peine de tout perdre. Elle devait être utilisée à raison et conservée autant que possible afin de faire face à tout imprévu. Au final, la gestion de l’énergie d’un donjon était assez comparable à celle du mana chez un Nécromancien : il pouvait le dépenser dans son intégralité pour soulever des serviteurs, mais il se retrouverait dès lors incapable de se défendre lui-même.

Bon, pour commencer… On va éviter les humains, hein…

Ce n’étaient pas leurs capacités de combat qu’il remettait en cause, mais davantage la capacité de Jaemin à leur faire face. Dans son état actuel, sans doute valait-il mieux lui laisser encore un peu de temps pour s’adapter.

Il n’y avait qu’assez peu d’espace aux alentours du château, aussi devait-il d’avance planifier l’organisation de ce qui ne tarderait pas à ressembler à une ville. Or, le meilleur endroit pour une caserne était-il encore proche de celui-ci. Il s’en convainquit et confirma sa sélection, lorsqu’un nouveau choix lui fut proposé. Il s’agissait cette fois de sélectionner un Instructeur.



Oh !



Au delà du fait qu’il connaissait son nom, c’était surtout son origine qui avait piqué au vif son intérêt. Il confirma à nouveau et vit se former un portail rouge face au trône, dont sortit un Orc particulièrement imposant. Il avait le front protubérant et les canines fièrement exposées.

« Alors comme ça, ça veut me recruter ? Ce sera 70 Pierres de Sang par semaine. » lui lança directement l’autre sans même prendre la peine de se présenter.

« Grande gueule. Tu connais Kiba ? » lui répondit Woojin en souriant.

« Comment un nouveau Seigneur tel que vous peut connaître ce nom ? Mais, oui. J’ai servi sous ses ordres. » assentit Toroah, visiblement plus enclin à discuter.

Kiba, rejoins-moi. J’ai une surprise.

Sur son ordre, un nuage noir apparut tout à coup, révélant la silhouette du chef Orc Kiba.

« Vous m’avez appelé, Maître. »

« Oui. J’ai l’impression que vous vous connaissez, tous les deux ? »

Aussi mort soit-il, Kiba devait bien faire une tête de plus que Toroah. Son absence de chair ne le rendait d’ailleurs que plus terrifiant encore.

« Vous me connaissez, donc ? » lui demanda Kiba en venant à son niveau.

« Le… Le… Je… Vous êtes Kiba ? Le Grand Chef Kiba ?! »

Les yeux plongés dans son regard, Toroah ravala sa salive, parfaitement décontenancé. Kiba lui envoya un violent coup de pied dans le bide avant de lui frapper la tête contre le sol à trois reprises.

« Je… vous en supplie… » bégaya l’autre.

« Ferme-la, pauvre tocard. Maître, je pense que c’est une bleusaille. »

« Qu’est-ce qui te fait penser ça ? »

« Aucun de mes soldats n’aurait osé me regarder dans les yeux. »

« Hahaha ! »

Woojin était sincèrement amusé. Aussi brutal soit-il lui-même, le tempérament explosif de Kiba n’avait de cesse de le charmer.

« Bien, toi là, tu veux nous rejoindre ? » demanda-t-il en faisant un signe du doigt à Toroah, toujours au sol.

« C’est que… Oui, bien sûr. Il n’est pas nécessaire de me payer quoi que ce soit… »

Du trône émana alors un faisceau lumineux qui vint à la rencontre du jeune Orc. À sa spalière apparut un emblème, celui d’un chat de toute évidence en train de miauler.

« Je dévouerai toute ma loyauté à votre œuvre, Seigneur. » dit Toroah en mettant un genou à terre.

Woojin lui fit un signe de la main, et celui-ci en prit congé avant d’aller directement rejoindre le camp d’entraînement. Il ne faudrait que 3 jours pour obtenir 10 Soldats Orcs, ce qui laissait envisager d’assez intéressantes perspectives au terme de la période de protection. Woojin laissa alors Kiba retourner à ses propres activités avant d’en venir au sujet le plus grave du moment : l’emblème. Il ouvrit à nouveau le Gestionnaire du Domaine.

Il lui avait vaguement semblé voir ce symbole auparavant dans le château, fantaisie qu’on pouvait sans nul doute accorder à Vivie. Néanmoins, de là à en faire son emblème… Il ouvrit alors le Magasin Dimensionnel afin de jeter un œil aux autres emblèmes.

« Que… Quoi ? 5000 POINTS ? VIVIE ! » hurla-t-il soudain.

C’était encore là le moins cher d’entre eux, leur prix moyen étant davantage dans les 10 000 points.

C’est donc comme ça qu’elle a tout dépensé…

Il repéra soudain un historique des achats. En y jetant un coup d’œil, il commença à serrer le poing.

Putain de merde, mais tout est parti en conneries de décorations !

Ces objets, seulement utilisés pour la décoration du château, étaient hors de prix par delà le fait qu’ils se limitaient à cette seule fonction. Un seul d’entre eux pouvait coûter bien plus cher qu’un camp d’entraînement, aussi en tant que nouveau Seigneur, la décoration ne pouvait-elle encore représenter un véritable intérêt. Vivie l’avait agacé au plus haut point.

D’autres Seigneurs, plus aisés, devaient néanmoins s’y intéresser. Il ne suffisait que de piller quelques Domaines pour s’offrir le plus grand des palaces sans jamais se soucier des coûts…

Bon, revenons-en à la récolte…

Il vit se dérouler une liste de structures de récolte. Certaines pouvaient attirer des monstres, tels que des Pièges, des Appâts ou encore des Arbres de la Tentation, connus pour leur émission de phéromones. Il en planta quelques-uns afin d’attirer des Phacochères de Métal ainsi que des Garous, avant de s’intéresser aux Plantes de Sang.


Ce n’était pas, à priori, un investissement très intéressant. Il fallait attendre 30 jours avant de pouvoir récupérer un premier investissement, or donc la patience n’était-elle pas le fort de Woojin. Il en acheta malgré tout quelques-unes.

L’ennui était, en effet, que celles-ci poussaient sans sa supervision et qu’il était dès lors complexe de les récolter, surtout si les monstres les en ingurgitaient les précieux fruits. L’idéal aurait été d’allouer des gens à cette tâche spécifique, mais il n’avait encore que bien peu de résidents.

C’est donc pour ça qu’ils préfèrent se faire la guerre…

Cet état de fait était d’autant plus vrai qu’il y avait une restriction sur le nombre de plantes qu’il était possible de faire pousser. Malgré tout, il décida d’en acheter 1000 unités, soit le maximum possible, pour un total de 30 000 points (NdT : alors là, WTF. Un coup c’est de la merde, la seconde d’après il en achète. J’ai ajouté un « malgré tout » pour le bien de la lecture, mais y’a aucune logique là-dedans, n’en cherchez pas.). C’était un investissement au long terme mais qui porterait ses fruits.

Ça descend vite, il ne me reste que 70 000 points…

Or donc, de l’énergie disponible dépendait directement le rang de son Domaine. Comme il le vit, le rang de celui-ci était descendu de près de 2000. Ainsi, au rang 3212, le fait qu’il existât de très nombreux autres Domaines ne faisait plus aucun doute.

Pas très rassurant…

Les Chefs de Guerre, plus hauts lieutenants de Trahnet, ne pouvaient pas être les seuls à convoiter la Terre. Chaque Seigneur, d’où qu’il soit, devait tenter lui aussi de percer ses défenses afin d’y ouvrir une porte sous la forme d’un donjon. La Terre avait heureusement encore ses armées pour repousser les Invasions, mais l’un d’eux finirait bien par réussir. Ce ne serait plus dès lors qu’une question de temps avant que l’être humain ne soit plus qu’une vulgaire proie. La Terre allait suivre le même chemin qu’Alphène.

Je n’aurais pas dû quitter Alphène…

Le regret l’emplit tout à coup, tout du moins celui de n’avoir pas tué davantage des créatures de Trahnet. S’il l’avait fait, peut-être la Terre aurait-elle été plus sûre un temps durant. Il ferma les yeux un moment.

Bon, ça sert à rien de repenser au passé… On va passer à la planification.

Il ouvrit une nouvelle fois son interface pour passer à la mise en place de sa ville.

 


 

En l’espace de seulement 20 jours, le Domaine Dimensionnel Alandal avait changé du tout au tout. Il était sorti tous les 4 jours voir sa famille, soit chaque jour pour elle, et avait aussi été voir Jiwon afin de lui donner des nouvelles de Jaemin. La guilde Alandal, quant à elle, avait fini la transition vers la Gare de Séoul.

Tiens, j’ai aussi Melody à aller voir…

Elle avait en sa possession un document qu’il lui avait réclamé. Il était temps de retourner sur Terre.

Je vais retourner à la Maison Bleue…

Il eut un rire gras et mauvais. L’heure de sa véritable revanche avait sonné.

Nostra

Nostra

Administrateur et traducteur d'IATM et SSN. Personnage obstiné, perfectionniste et doté d'un ego démesuré.
Nostra

Les derniers articles par Nostra (tout voir)

SSN Chapitre 111
SSN Chapitre 113

7 Commentaires

  1. Traxy

    Merci pour le chapitre !
    J’aurais bien voulu que l’on est un dialogue avec vivie et woojin histoire de la remettre à sa place parce la elle à foutu la merde lol

    Répondre
  2. Lectifer

    Merci pour ce chapitre

    Répondre
  3. sayanel

    Merci pour ce chapitre et cette tres bon nouvelle sa me manquais les trois chapitre par semaine ^^
    Merci Nostra

    Répondre
  4. Hinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  5. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  6. thePower

    Meeeerci

    Répondre
  7. essitamessitam

    merci pour le chapitre

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com