SSN Chapitre 122

SSN Chapitre 121
SSN Chapitre 123

Bonjour ! Bon, autant vous le dire tout de suite, là on commence à rentrer dans le vif du sujet. Ça va chier des flammes ! Désolé du chapitre court, c’pas ma faute. Le prochain chapitre régulier sera posté comme prévu lundi.

Edit : Euh, dimanche, pas lundi.

 

 

Chapitre 122 : Les visiteurs sur la planète Jaku 2/2

 

Son domaine étant désormais lié à la planète Jaku, Woojin s’était inquiété de recevoir de trop nombreux visiteurs essayant de réaliser un assaut dans son donjon. Loin de ça, c’était un visiteur tout à fait inattendu qui était venu le trouver. Il réalisa dès lors l’intérêt du mode visite proposé par l’interface.

Encore lui… Il va donc jamais me lâcher…

Woojin avait déjà refusé plusieurs fois ses tentatives, mais celui-ci ne semblait pas particulièrement hostile, au point de n’avoir jamais encore tenté d’Infiltration. Il finit par accepter sa requête.

« Maître ! Y’a la pieuvre dégueulasse qui est revenue ! » pouffa Vivie en constatant que l’Effroyable était à nouveau présent aux portes du domaine.

« Oui, je sais. Fais-le venir. »

Ce furent finalement les soldats orcs qui l’escortèrent jusqu’au château. Il était aussi imposant qu’un bison et de sa large tête partaient des tentacules qui s’agitaient sans cesse en tous sens. Vivie détourna le regard d’un air de dégoût.

« Vous êtes du genre insistant… Qu’est-ce que vous voulez ? » demanda Woojin.

« Hohohoho… C’est un totem, il augmentera la croissance de vos plantes de sang. »

« Merci… »

Il n’y avait vraiment pas de quoi se relever la nuit, mais c’était toutefois une bonne nouvelle pour lui que de tels objets puissent exister.

« Hohoho… »

« Ok, vous pouvez partir. »

L’Effroyable lui lança un étrange regard. Il venait d’exprimer sa sympathie par un présent, et pourtant l’humain se contentait de l’inviter à s’en aller ?

« Hoho… En principe, vous devez me rendre la pareille. »

« Euh, balbutia Woojin en se frottant le menton, vous voulez manger ici ? »

L’Effroyable se mit à danser sur place tandis que Vivie vint se réfugier derrière Woojin, effrayée par cette vision grotesque.

« Bon, je prends ça pour un oui. Que désirez-vous manger ? » demanda-t-il en installant une grande table et quelques autres objets dans le château, aidé par le magasin dimensionnel.

« Hohoho ! C’est au maître de maison de décider de cela, je me trompe ? »

Peut-être de la bouffe coréenne… Oh, il y a vraiment tout dans ce Magasin Dimensionnel !

« Du najki bokkeum 1)C’est de la pieuvre frite ? »

« Hoho ! Ça a l’air délicieux ! Qu’est-ce que c’est ? »

Woojin finit par secouer la tête. Lui-même ne supporterait pas de se voir servi un filet d’humain, il ne pouvait pas décemment proposer de la pieuvre au repas.

« Ah, rien. On va prendre autre chose. »

Il choisit alors divers plats de fête qu’il installa sur la table directement à partir son interface. C’était un peu comme dans un conte de fées… Ce sont bientôt des mets de Terre aussi bien que d’Alphène qui furent bientôt prêts. Woojin se saisit aussitôt d’une mandarine.

« Vous êtes bien hospitalier, hoho. »

Il déplaça ses tentacules de telle sorte à se trouver proche de la table et commença lui aussi à ingurgiter. Il avala lui aussi une mandarine, sans même prendre la peine d’en enlever la peau.

« Quel délice, mais quel délice ! Hoho ! »

« Bon, on peut arrêter de tourner autour du pot ? Vous voulez quoi ? »

Vivie manqua d’éclater de rire en voyant ce gros corps baveux s’essuyer avec une serviette comme un véritable aristocrate.

« Héhé… Vous connaissez les pouvoirs de Jaku ? »

« Oui. »

« Oh, vraiment ? »

« Oui. Il y a les indigènes de la tribu Ratick, l’alliance du Chapeau Noir, celle du Marteau Rouge et enfin celle du Lézard Jaune. »

« Hoho ! Comment avez-vous découvert tout ça ? »

« J’ai un bon informateur… » sourit Woojin.

« Eh bien eh bien, on dirait que vous avez été plus rapide que moi ! »

L’Effroyable baissa sa tête afin de présenter le sommet de son crâne à Woojin. Il y vit le symbole de l’alliance du Lézard Jaune.

« Je ne sais pas qui d’autre vous a rendu visite, mais je suis affilié au Lézard Jaune. Je suis sous les ordres du grand maître Rajakoi. »

« On lui dira. » lâcha Woojin, désintéressé.

« Que diriez-vous de nous rejoindre ? Hoho… »

« Pourquoi ferais-je un truc pareil ? »

« Comment pensez-vous défendre votre domaine autrement ? Il faut qu’on s’allie ! »

« Je n’ai besoin de personne pour me défendre. »

« Hoho… »

« Au passage, pourquoi avez-vous parlé d’indigènes ? Il n’y a pas 4 pouvoirs établis ? »

« Hoho, non. Les raticks ne sont que des proies. »

Les chefs de guerre de Trahnet voyaient les alliances comme des proies, sur Alphène. Elles-mêmes considéraient donc les indigènes comme des proies… L’idée déplaisait à Woojin. Dans cette lutte de pouvoir, les seules véritables victimes étaient les plus faibles. L’humanité allait-elle bientôt subir le même sort ?

« Hoho. Notre alliance est la plus forte. Si je vous fais cette offre, c’est que nos deux donjons sont juste à côté. »

« Combien de donjons y a-t-il sur Jaku ? »

« 172. »

« Hein ? Comment se fait-il qu’il y en ait si peu ? »

« Hoho ? La plupart des planètes en ont autant. »

Woojin observa un silence et appuya son index et son majeur contre sa tempe. Sur Terre, il y avait en général deux donjons par station de métro…

On a combien de stations sur Terre ? Oh, putain.

Quelque chose sur Terre n’allait pas. Il y avait beaucoup trop de donjons, qui devaient abriter quantité de seigneurs dimensionnels. Même Alphène, qui avait déjà cédé au chaos, n’en avait pas autant.

« Hoho, alors ? Vous allez nous rejoindre ? Rajakoi vous plaira, j’en suis sûr. »

« Non. »

« Hoho… On dirait que le petit oiseau a déjà ses propres projets ? »

« Non, je n’ai pas l’intention de rejoindre qui que ce soit. »

« Hohoho ! Vous m’amusez. Vous pensez pouvoir défendre votre domaine tout seul ? »

« Je ne vois pas trop ce qui m’en empêche. »

Il briserait cent fois quiconque tenterait de l’approcher. Ses familiers allaient s’en assurer.

« Hoho, je comprends. Vous êtes un nouveau seigneur. Vous pensez pouvoir défendre plus d’une seule porte ? Que croyez-vous qu’il se passera quand vous aurez 5 donjons ? »

Woojin fronça des sourcils. Personne n’avait encore sur Terre eu le courage de penser à s’attaquer au plus grand éveillé de Corée, mais il finirait bien par obtenir d’autres donjons qui exposeraient son domaine à un véritable risque.

En défendre un seul…

« Que se passe-t-il quand deux équipes attaquent simultanément deux donjons ? » lui demanda-t-il.

« Hohoho, idiot. Vous êtes vraiment nouveau, alors. Je vais vous expliquer, voyez ça comme un gage de ma bonté. Il y a autant de domaines que de donjons. Pour subsister, chaque donjon a besoin d’un Gardien qui assurera toutes les fonctions relatives à son emploi. S’il meurt, vous perdez le donjon. C’est aussi simple que ça. »

Woojin comprit enfin qui étaient les chefs qu’il avait rencontré. Ils n’étaient pas des seigneurs, mais des gardiens. Ces vassaux étaient en charge de protéger les Domaines.

« Hoho, je comprends mieux pourquoi vous ne désirez pas vous rejoindre. Vous changerez de mentalité après quelques morts. En attendant, réfléchissez bien à ma proposition.

S’il perdait un duel, il perdrait, en tous cas temporairement, la vie et son énergie. Si le cas venait à se présenter, il aurait grand besoin d’une alliance. L’Effroyable en était persuadé, Kang Woojin ne tarderait pas à changer d’avis. Il n’aurait alors plus qu’à le présenter à son grand maître, Rajakoi.

« Ouf… C’est bon, il est parti ? Beurk, j’aime pas les pieuvres ! » s’écria Vivie en le voyant s’en aller.

Woojin avait les yeux posés sur la trainée gluante qu’il avait laissé derrière lui.

Seigneur dimensionnel… Ils se font la guerre pour parvenir au haut du tableau. Mais qu’est-ce que cherche Trahnet ? Je ne comprends pas…

« J’espère qu’il reviendra pas avant un moment. » insista Vivie.

« J’ai entendu, ça va. Rejette toutes les requêtes de Visite jusqu’à nouvel ordre. »

« Et s’ils essaient de s’infiltrer ? »

« Tue-les. »

« Compris, Maître ! »

Il n’avait plus que 30 jours avant la synchronisation complète de Jaku et l’arrivée de nouveaux seigneurs dimensionnels. Le temps pressait pour Woojin.

Il faut vraiment que j’arrive à prendre des niveaux.

Une personne toute particulière pouvait lui venir en aide. Son mentor sur Alphène et la plus forte source de magie qu’il possédait. La liche Jaenis.

Nostra

Nostra

Administrateur et traducteur d'IATM et SSN. Personnage obstiné, perfectionniste et doté d'un ego démesuré.
Nostra

Les derniers articles par Nostra (tout voir)

SSN Chapitre 121
SSN Chapitre 123

References   [ + ]

1. C’est de la pieuvre frite

9 Commentaires

  1. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  2. nael

    Merci pour le chapitre, tu fais,un bouleau formidable

    Répondre
  3. Hinomura

    merci pour le chapitre

    Répondre
  4. Lectifer

    Merci pour ce chapitre

    Répondre
  5. Dacastar

    merci pour le chapitre

    Répondre
  6. Zhexiel Kurokage

    Merci pour les chapitres.

    Répondre
  7. Lauvel

    Merci pour le chapitre !

    Roh, il aurait dut lui faire manger de la pieuvre xD

    Répondre
  8. Gilgamesh

    Merci pour le chapitre, on entend souvent parler de Jaenis, j’espère que cette liche sera à la hauteur de ces louanges ^^

    Répondre
  9. essitamessitam

    merci pour le chapitre

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com