DNC Chapitre 10

DNC Chapitre 9
DNC Chapitre 11

J’avais un DNC en retard, alors le voici ! Le second et dernier chapitre que j’avais à rattraper arrivera tout à l’heure, probablement. Bonne lecture !

 

 

Chapitre 10 – Je ne suis pas aussi con que toi

Après que Chu Yang ait mangé la racine de scrophularia dorée, il continua de descendre jusqu’au pied de la falaise. La vésicule biliaire du Serpent aux Sept Couleurs de Lueur Dorée était un ingrédient très rare pouvant être utilisé pour guérir du poison, donc il n’y avait aucune  raison de le gâcher.

Une fois tout terminé, il fit un grand tour et rentra chez lui mais il ne s’attendait pas à voir deux personnes se tenir devant le Jardin de Bambous Pourpres. Et un des deux parlait grossièrement de son maître ! De colère, il répondit froidement et quand cette personne donna son nom, Chu Yang sut immédiatement que c’était le fils unique du Maître du Pic Bloquant les Nuages, Li Jinsong.

Chu Yang répondit de la même façon : ‘tu dis du mal de mon maître, je parle mal de ton père !’

Que ce soit dans cette vie ou la précédente, il refusait de perdre face à qui que ce soit.

“Qui êtes vous ?” demanda Li Jianyin d’un air déconfit.

Chu Yang rit de tout cœur et regarda ensuite silencieusement Li Jianyin d’un regard mystérieux. Il avait dit plus tôt, ‘mon maître’ révélant ainsi qui il était mais c’était surprenant que cet homme lui pose néanmoins une question pareille.

‘Il est clairement en admiration devant mon pouvoir et son mental est secoué. Il ne sert à rien de répondre dans une situation pareille.

Une personne comme ça n’est pas digne de mon respect !’

Il remarqua également en même temps que la colère permettait à l’âme de l’épée de se manifester inutilement et ce ne peut arriver à nouveau.

Qui plus est, toute chose peut être compensée par une autre. Tout les regrets peuvent être résolus.

Chu Yang à ce moment était comme ce poème :

Une cheval qui apprécie le vent du printemps court plus vite.

Une personne à qui quelque chose bien arrive sera dans un état d’esprit limpide.

Quand l’allégresse monte, la magnificence d’une personne est mise en avant.

Un livre enjouant se termine plus vite.

Le monde est magnifique, la vie pleine d’espoir ; comment peut-on s’en moquer ? Même si tu le veux, tu ne dois pas le faire.

(NdT ce poème abscons signifie globalement que Chu Yang est de très bonne humeur de se voir offrir une nouvelle chance dans la vie et que, du coup, il ne devrait pas trop se prendre la tête avec Li Jianyin)

Il fit particulièrement attention à la façon dont l’âme de l’épée avait de se manifester sans crier gare, ce qui pouvait entraîner des situations non-désirées.

‘Avec mon faible pouvoir martial actuellement, il vaut peut-être mieux laisser les choses telles qu’elles sont.’

Li Jianyin remarqua que son interlocuteur ne lui répondait pas et demanda à nouveau : “Êtes-vous un disciple de la Forêt de Bambous Violets ?”

Chu Yang secoua la tête et la tourna en direction de la jeune fille, ne voulant pas prêter davantage attention à Li Jianyin. Bien que sa personnalité ait changé, son arrogance était forgé dans ses os. Il ne voulait pas accorder le moindre regard à une personne comme lui, incapable de comprendre ce que les gens disent.

Li Jianyin était livide ; son interlocuteur le méprisait sans le moindre tact. Ça lui donnait envie de tuer !

La jeune femme sourit et demanda gentiment de façon cérémonieuse : “Excusez-moi, êtes-vous Chu Yang, êtes-vous Frère Martial Cadet Chu Yang, le disciple de l’Oncle Martial Junior Meng ?”

“C’est bien moi. Êtes-vous Soeur Martiale Ainée Wu, fille de l’Oncle Martial Senior, Maître du Pic Rassemblant les Nuages ?” Chu Yang rit un peu ; un seul regard plus tôt lui avait donné sa réponse.

En effet, la belle et calme jeune femme était Wu Qianqian, la fille du Maître de la Secte Au-Delà des Cieux.

La beauté numéro un de la Secte !

Sinon, cette pauvre fille avait été roulée par Shi Qianshan dans sa vie passée. Bien que le mariage ne soit pas devenu une tragédie pour la Secte, ce fut néanmoins un évènement qui provoqua de nombreux regrets.

“Oh, donc c’est bien Frère Cadet Martial Chu Yang.” dit Wu Qianqian en souriant doucement. “Vous n’êtes pas comme les autres le disent, je ne vous ai presque pas reconnu plus tôt.”

“Sœur Aînée Martiale doit plaisanter.” dit Chu Yang nonchalamment. “Je ne suis que moi-même, il n’y a aucune différence. Les rumeurs seules étaient erronées.”

Wu Qianqian sentit que quelque chose était étrange. Elle était la fille du Maître de la Secte ainsi que celle reconnue comme était la plus grande beauté de cette secte ; tout disciple plus jeune qui la rencontrait paralysé de timidité et  confus. ‘Et pourtant, ce Chu Yang m’a regardé encore et toujours d’une regard pas différent de celui qu’il accorderait à un tas de bois.’

Cela dit, ce n’était pas que Chu Yang ne voyait pas sa beauté mais simplement que son corps appartenait déjà à Mo Qingwu et toutes ses pensées se tournaient vers elle. Il n’y avait pas de place pour quiconque d’autre. Même si Wu Qianqian était une fée, dans son corps ça ne faisait aucune différence.

Bien qu’elle n’aime pas le sentiment suffoquant que lui donnaient les gens qui s’accrochaient à elle ou lui faisaient de la lèche tout les jours, c’était une première pour elle d’être complètement ignorée. De plus, elle avait entendu parler des trois disciples de l’Oncle Martial Junior Meng. Le premier était très stable, réfléchissait beaucoup et travaillait dur ; un jeune talent pour la secte. Le second disciple, Chu Yang, avait une personnalité bizarre et était introverti. Le troisième, Tan Tan, était quelqu’un qui ignorait complètement quel était son statut…

Mais elle pouvait voir en ce jour que ce jeune homme n’était pas un introverti. Bien qu’il ait une apparence un peu ‘extrême’ (NdT : plaît-il ? Oo), en faisait attention on pouvait y voir une légère trace de réserve et de fierté, qui ne pouvait appartenir à un jeune homme normal !

Li Jianyin était un de ceux qui admiraient secrètement Wu Qianqian; elle était l’objet de son affection depuis un long moment déjà et il avait toujours imaginé le jour où il l’épouserait (NdT : Creeeeeeeeeep ><). Il n’aurait pas alors juste la beauté pour lui mais deviendrait aussi le beau-fils du Maître de la Secte…

Cependant et contre toute attente, Wu Qianqian marchait avec Chu Yang et riait et discutait avec lui. Une flamme de jalousie monta en Li Jianyin. Il remarqua que Wu Qianqian paraissait étourdie, ses yeux fixées sur Chu Yang. La scène donnait l’impression d’être une scène de type « coup de foudre au premier regard »…

La flamme de la jalousie monta à sa tête et il en oublia la raison de leur venue. Il avança d’un air colérique en avant et s’inséra entre les deux. Riant froidement, il dit : “Et dire que je pensais que c’était quelqu’un d’autre quand il ne s’agit que du bon-à-rien de la Secte Au-Delà des Cieux !”

“Qui appelles-tu ‘bon-à-rien’ ?” demanda Chu Yang en colère, d’un regard froid. Son esprit devint soudainement puissant et oppressant.

Li Jianyin ne recula pas sous l’esprit oppressant de Chu Yang et sans réfléchir, il répondit directement : “Le bon-à-rien, évidemment ; qui d’autre ?”

“Elle est pas mal celle-là, le bon-à-rien m’injurie.” dit Chu Yang avec admiration. “Cette personne… est moins bête qu’elle en a l’air. Il n’y a pas grand monde qui comprend quelles sont ses qualités. Je n’aurais jamais pensé que Frère Aîné Martial Li soit de ceux-là. Moi, Chu Yang, admire sincèrement Frère Li.” (NdT : En gros, petit jeu de mot reprenant la question précédente de Chu Yang. « Qui appelles-tu ‘bon-à-rien » peut être pris comme « Qui appelles-tu, bon-à-rien. » Un retour à l’envoyeur, quoi)

Li Jianyin se retrouva momentanément coincé verbalement et en eut la nausée.

Wu Qianqian, de son côté, put à peine se retenir de rire. Bien qu’elle essaie de se contrôler, ses yeux de phénix s’étaient élargis comme deux pleines lunes… (NdT Vous savez, quand vous vous retenez de rire, ça vous fait de grands yeux ? Bah voilà :D)

“Tu veux mourir ?!” Enragé à mort, Li Jianyin dégaina soudainement son épée : “Sors ton épée ! Je te défie en duel !”

Comment aurait-il pu ne pas devenir fou de rage à être humilié devant la personne qu’il aime ?

“Non, merci. Je n’ai pas besoin de ce défi. J’admets…” Chu Yang parla d’un air sérieux : “… que je ne suis pas aussi con que toi.”

Il ajouta immédiatement : “Là-dessus… nous ne sommes vraiment égaux…”

Wu Qianqian, à cet instant, ne put se retenir davantage et rit à gorge déployée. Cependant, elle le regretta tout de suite après. Les deux hommes étaient déjà à couteaux tirés ; ne mettait-elle pas d’huile sur le feu en riant ? Elle couvrit rapidement sa bouche de ses mains mais ses yeux, eux, riaient toujours.

Li Jianyin devint plus enragé encore et jura fortement : “Enfoiré…!”

Chu Yang ne laissa pas passer l’occasion et répondit : “A qui parles-tu, enfoiré ?” (NdT : Pareil que plus haut, du troll de hait niveau !)

“L’enfoiré jure…” Li Jianyin ne finit pas sa phrase, réalisant qu’il était à nouveau tombé dans le piège de Chu Yang. Embarrassé, il hurla :

“Je vais te tuer !”

Cela étant dit, il avança avec son épée en main.

Chu Yang recula sans s’arrêter, une expression de terreur sur le visage. Il cria : ” Ça ne va pas d’essayer de tuer un frère de la même secte en plein jour ?”

Mais en même temps, tout en reculant, Chu Yang avait fait attention à l’ensemble de la situation. Il concentra silencieusement son Qi dans son pied et un courant d’énergie pure se déversa depuis son point Yong Quan sous son pied. En un clin d’œil, l’énergie s’infiltra dans le sol.

Tu as imprudemment sous-estimé ton adversaire, tête brûlée. Attends un peu de voir comment ton Papa va se payer à mort ta tête…

Chu Yang n’avait pas besoin de montrer ses véritables capacités face à une petite frappe de ce genre. Se payer doucement sa tête suffirait à tuer cet abruti…

DNC Chapitre 9
DNC Chapitre 11

7 Commentaires

  1. grenvious

    longue vie au troll suprême ^^

    Répondre
  2. Ystto

    Want a muffin ?

    Répondre
  3. Kriyz

    Nice Merci

    Répondre
  4. meifumado

    Cool, merci pour le DNC

    Répondre
  5. Newkan

    Le petit frère de nie li est née en ce jour

    Répondre
  6. korojii

    Oui, enfin la suite <3 Merci !

    Répondre
  7. Faust

    Merci!!!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com