DNC Chapitre 34

DNC Chapitre 33
DNC Chapitre 35

Et  hop, voici le deuxième DNC de la semaine ! On progresse, on est surpris et on se demande ce qui va se passer dans le prochain chapitre… x)

 

 

Chapitre 34 – Impossible à résoudre

 

« Frère Martial Li, n’était-ce pas l’accord original entre le Ministre Diwu et vous ? » demanda le chef parmi les trois individus vêtus de noir, en riant. « Nous aidons Ministre Diwu à déposer Wu Yunliang de sa position, éliminant ainsi une opposition. Nous protégerons la Secte Au-Delà des Cieux et en feront une secte impériale. Vos difficiles deviendront des fonctionnaires de la cour avec un futur glorieux et rendront leur famille fière ! »

Il sourit et continua : « En ayant une position aussi merveilleuse que celle-là, même le chef de l’Alliance des Sectes serait très ému ! Comment pouvez-vous croire qu’aussi peu d’informatiques équivaut à toute une vie de richesse ? »

Li Jinsong devint livide et dit, chaque mot débordant de colère : « La vie de tout les membres de ma maisonnée (NdT toute la famille plus les domestiques, etc…) est entre vos mains. Pourquoi prendre la peine de parler de richesses ? »

La personne en noire réfléchit un moment puis, au final, dit en baissant la voix : « En fait, Frère Martial Li, je n’ose pas dissimuler les faits davantage. Vous vouliez un Champignon de Cristal vieux de mille ans mais… c’est vraiment trop difficile à trouver. Le Ministre a envoyé dix-huit équipes chercher dans tout les endroits possibles ; une fois qu’on l’aura trouvé, il vous sera apporté immédiatement. »

Il poursuivit d’un ton guilleret : « Le Ministre savait que c’est ce qui vous inquiéterait le plus ! Frère Martial Li, vous êtes un romantique… Un tel trésor est si rare et mystérieux entre la terre et les cieux, un rêve éveillé qui n’est pas toujours obtenable… Si Frère Martial Li n’a pas la patience d’attendre, nous ne pouvons rien faire de plus. »

Li Jinsong répondit rageusement après un ‘hmpf !’ : Je peux attendre, même une centaine d’année ! Cependant, ma femme ne peut pas. Sa vie dépend de cet champignon ! »

« Bien sûr, bien sûr. C’est pourquoi bien que Ministre Diwu ne puisse pas vous envoyer le Champignon de Cristal millénaire, il nous a remis des Pilules de Triple Naissance à vous donner ! » Le type en noir rit d’un air satisfait. « Trois en tout ! »

Li Jinsong pencha la tête sur le côté :  » Vraiment ? »

Il était choqué mais Chu Yang, qui écoutant secrètement la conversation, l’était aussi un peu, également. Des Pilules de Triple Naissance ! Un Champignon de Cristal millénaire ! C’était des choses qu’on ne pouvait pas espérer trouver. Pourquoi Li Jinsong en aurait il besoin ?

Les Pilules de Triple Naissance n’était pas, en fait, des pilules médicinales mais une sorte de fruit d’un arbre étrange. Il pousserait et développerai  des branches puis ensuite, s’étiolerait après dix ans. Après vingt années de plus, il ferait pousser plus de branches pendant une durée de cinquante ans, ce qui en ferait un petit arbre. Ensuite, il s’étiolerait pendant cinquante autres années et après, commencerait une troisième croissance. A partir de là, il mettrait deux cent ans pour devenir un grand arbre d’où fleuriraient des sortes de fleurs vénéneuses. Les fruits de ces fleurs étaient les Pilules de Triple Naissance !

Ces fruits avaient la taille d’un raisin. Quant au fruit, une fois les fruits mûrs, il fanerait immédiatement après et ne s’en remettrait jamais.

Né trois fois sur un total de 320 ans pour que poussent des fruits une seule fois. La valeur de ces fruits était évidente, mais leur efficacité en tant que médecine l’était encore plus. On pouvait s’en servir pour guérir des maladies chroniques, se prémunir de maladies incurables, soigner des blessures sérieuses, augmenter l’énergie interne et augmenter l’espérance de vie !

Quant au Champignon de Cristal millénaire, c’était quasiment une légende… Sous les cieux, il n’y avait pas meilleur médecine ! On disait qu’elle pouvait sauver des vies, faire repousser les muscles, les os, etc… Quant aux détails, même Chu Yang les ignorait.

Cependant, ils servent tout deux à soigner la maladie. Se peut-il que la femme de Li Jinsong soit malade ?

Le Ministre Diwu était vraiment généreux, à lui donner trois Pilules de Triple Naissance d’un coup !

« Ces trois Pilules vont suffire à permettre à ma femme d’être en sécurité pour trois années de plus ! »

Une boite de jade apparut ensuite dans la main de la personne en noir. Il dit : « Ministre Diwu a dit que s’il ne parvenait pas à trouver le Champignon d’ici trois ans, il allait définitivement trouver d’autres façons de compenser votre perte ! »

Il leva la voix et ajouta : « Ministre Diwu a été très clair à ce sujet. Il n’oserait absolument pas vous tromper à ce sujet ! Le Ministre a dit que même si nos deux partis n’agissent que dans leur propre intérêt, la franchise et l’honnêteté étaient des facteurs critiques ! Ces mots viennent tout droit de la bouche du Ministre. »

Li Jinsong baissa la tête et dit d’une sérieuse et basse : « Je remercie la sincérité et l’honnêteté du Ministre Diwu. Je comprends ! »

Il avait baissé la tête en disant ça ; le ciel était noir donc on ne pouvait voir son expression… Mais Chu Yang, qui était caché derrière un rocher, ricana intérieurement. Dit comme ça, le Ministre Diwu semblait être quelqu’un de bien. Cependant, si on ajoutait les paroles de Li Jinsong de tout à l’heure, « La vie de tout les membres de ma maisonnée est entre vos mains. Pourquoi prendre la peine de parler de richesses ? », toutes ses éloges sonnaient faux.

Il est vrai qu’il était cupide mais à priori, il ne trahissait pas volontairement. Il était certainement menacé.

Le type qui le menace était celui qui parlait de confiance ? Si Li Jinsong y croyait vraiment, alors il devait être l’homme le plus idiot au monde !

« Les Pilules de Triple Naissance sont extrêmement précieuses. Si vous voulez les conserver comme il faut, laissez les simplement dans la boite. Ne l’ouvrez qu’en cas de nécessité. Vous devriez savoir qu’à chaque ouverture de la boite, la puissance médicinale des pilules se réduit. » le conseilla l’homme en noir d’air solennel et il continua : « Quant à l’histoire du Nuage de Fer, nous allons la rapporter au plus vite au Ministre Diwu. Il doit certainement avoir un plan à ce sujet. Frère Martial Li, nous prenons congé. »

Li Jinsong répondit d’une voix autoritaire : « Je ne vais pas vous raccompagner dans ce cas. » Ce après quoi, il rangea prudemment la boite de jade dans sa poche.

Les trois types en noir étaient déjà partis loin mais Li Jinsong, lui, restait immobile au même endroit. Il poussa un gros soupir et s’en alla avec sa boite de jade. Il disparut dans les ténèbres en un clin d’œil.

Comme on pouvait s’y attendre, le bruit du vent se fit plus sonore et Li Jinsong réapparut. Il fit quelques tours des environs puis, quand il fut certain qu’il n’y avait personne à l’espionner, il fuit au loin.

« Il est enfin parti… » soupira Chu Yang en son for intérieur. Il savait que les secrets qu’il avait entendu aujourd’hui étaient étroitement liés à la survie de la Secte Au-Delà des Cieux. C’était extrêmement important ! S’il avait découvert, alors survivre lui aurait été aussi difficile que de voler jusqu’aux cieux !

On n’est jamais trop prudent !

Personne ne pouvait imaginer que la taupe de la Secte était le numéro 2 de celle-ci, le tout puissant Li Jinsong !

Chu Yang voulut se lever et s’étirer les membres qui semblaient s’être raidi quand tout d’un coup, son corps tout entier se rigidifia. Il regarda silencieusement devant lui.

Là où discutaient les quatre larrons était apparu contre toute attente, surgi de nul part, une autre personne habillée de noir !

La nuque de Chu Yang le picota un peu car il ne pouvait pas croire qu’il n’avait absolument pas senti cette personne venir !

Elle était donc vêtue de noire et sa silhouette mince et élancée restait immobile… Un moment plus tard, l’individu soupira et dit nonchalamment : « Chu Yang, montre toi ! » (NdT OH SH- )

Les cheveux de ce dernier se dressèrent sur sa tête ; cette personne savait clairement où il se trouvait mais surtout, qui il était !

Il était trop tard pour fuir à présent. De plus, d’après le son de sa voix, cette personne ne semblait pas avoir de mauvaises attentions. Chu Yang décida donc de sortir de sa cachette et avança pas à pas.

« Tu as tout entendu ? » lui demanda l’individu, les mains jointes dans son dos. Il lui avait posé la question tranquillement, en tournant le dos à Chu Yang.

Celui-ci en plissant les yeux, lui demandant en retour : « Oui, et vous également non ? De plus, comparé à moi, vous avez probablement mieux entendu encore, pas vrai ? »

L’individu rit longuement en se retournant lentement. L’heure la plus noire était passée et le ciel s’éclaircissait lentement. Les rayons de l’aurore brillaient faiblement depuis l’horizon sur le visage de ce type… Sa barbe noir pendait librement devant son torse, son visage était droit et sérieux, dégageant une aura qui imposait le respect…

Chu Yang ne put s’empêcher de se sentir plus secoué encore en le voyant. Il était si surpris qu’il en restait coi.

Cette personne, contre toute attente, était le Maître de la Secte Au-Delà des Cieux, Wu Yunliang !

Pourquoi était-il là ? S’il était bien là, il devait alors parfaitement savoir ce que préparait Li Jinsong… Pourquoi ne l’avait-il pas arrêté ?

A cet instant, un voile de doute se posa en Chu Yang… Il se sentait confus et dans le vague. Même une personne ayant vécu deux vies comme lui n’arrivait pas à démêler tout les fils de cette histoire.

« Suis moi. » dit Wu Yunliang en regardant le ciel s’éclaircissant. Tout d’un coup, il attrapa la manche de Chu Yang et le tira. (NdT ANGEL VIEUR, CA SUFFIT, PAS CETTE FOIS) Ils coururent rapidement, tournant à l’est puis à l’ouest jusqu’à ce qu’ils arrivent à une crevasse dans la montagne, pas trop loin du Jardin des Bambous Violets.

Cette crevasse n’était pas spécialement isolée mais elle était relativement vide et déserte. C’était parce qu’il n’y avait rien d’intéressant dans cette crevisse que Chu Yang et les autres ne s’embêtaient généralement pas à venir là.

Sur le mur de cette crevasse, il y avait un endroit qui s’était un peu effondré, formant une petite cave parfaite de deux mètres de profondeurs.

« Entre. » Wu Yunliang ouvrit la marche.

 

 

 

DNC Chapitre 33
DNC Chapitre 35

11 Commentaires

  1. Fabulas

    rhaaaaa la suite ^^)

    Répondre
  2. Conan

    Merci pour le chapitre!! Vivement la suite!!!!!

    Répondre
  3. Kathysse

    merci pour ce chapitre ! ^^

    Répondre
  4. psycho

    Merci 🙂

    Répondre
  5. Blackers

    merci pour le chapitre

    Répondre
  6. nickylaboum

    merci

    Répondre
  7. korojii

    La fin donne faim, merci pour le chapitre 🙂

    Répondre
  8. Zhexiel

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  9. hamatora

    merci 🙂

    Répondre
  10. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  11. Blackwars

    Merci^^

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com