BTTH Chapitre 184 2nd partie

BTTH Chapitre 184 1ere Partie
BTTH Chapitre 185

Et voici le chapitre bonus de BTTH qui conclut ainsi la semaine, toujours grâce à James votre bienfaiteur comme le mien !

Je vous dis à demain pour de nouvelles aventures, moi j’ai du sommeil à rattraper x)

Bonne lecture !

 

 

Chapitre 184 2nd partie – Première Rencontre avec les Hommes-Serpents, Démonstration du Pouvoir d’un Dou Shi

 

Une soif de sang sinistre apparut dans le regard du chef des hommes-serpents quand il vit qu’il avait déjà souffert de lourdes pertes en quelques échanges. Il croisa le regard de l’autre Dou Zhe 9 étoiles ; une expression féroce apparut sur leur visage tandis qu’ils tinrent fermement leur lances de serpent, agitèrent leur queues sur le sol et chargèrent rageusement vers Xiao Yan en formant une attaque conjointe.

Il était évident que la paire s’était longuement entrainée pour avoir une coordination aussi fluide. Les deux lances avancèrent et reculèrent étrangement et à leur pointe, on voyait une légère couleur écarlate apparaître et disparaître. Il était évident que c’était du poison.

Xiao Yan, après avoir envoyé voler le dernier homme-serpent à coup de règle noire, détecta les deux forces froides et denses se précipiter vers lui dans son dos ; il y déplaça sa règle et bloqua les deux coups vicieux des lances dans un ‘clang’.

Voyant leur attaque bloquée, les deux créatures ouvrirent tout d’un coup leur bouche à l’unisson, sans s’être concertés au préalable, et crachèrent deux nuages verts odorants vers le jeune homme. « Puff ! »

Le beau visage de Xue Lan changea légèrement d’expression devant cette attaque surprise, et elle cria précipitamment : « Attention au venin des serpents ! »

Tandis que la voix de la demoiselle mourut, la cape de Dou Qi déferla rapidement sur l’alchimiste et l’enveloppa rapidement. Tout gaz vert empoisonné entrant en contact avec la Cape de Flamme Violette fut réduit à néant, et le gaz se dissipa peu à peu dans l’air.

Le jeune homme, qui résista à l’attaque d’un air indifférent, tapa du pied tout d’un coup et en un instant, il apparut devant le chef des hommes-serpents. Il leva rapidement sa lourde règle noire et taillada violemment vers sa tête.

Le chef des créatures changea drastiquement d’expression en voyant son ennemi traverser le nuage de poison et s’approcher de lui. A cet instant critique, sa queue fit une embardée soudaine étrange et dans un étrange bruit faisant comme un « sho sho », il glissa tel un serpent et recula d’une dizaine de mètres, esquivant de juste le coup fatal que l’adolescent allait lui infliger.

Le chef ne se sentit toujours pas en sécurité après son esquive et il agita à nouveau sa queue, reculant à nouveau rapidement.

Cependant, il ne put le faire que quelques secondes avant qu’une force de succion inhabituelle et féroce déferla hors de la paume de Xiao Yan qui n’était pas loin de là. Pris par surprise, le meneur des hommes-serpents fut aspiré et vola vers lui.

Le disciple du vieux maître leva la tête pour voir son ennemi voler vers lui avec un air horrifié, et sourit froidement. Il fit à nouveau un pas violent en avant et bondit rapidement au-dessus de sa tête, tel un énorme oiseau magnifique. Ensuite, sa règle frappa brutalement vers le bas.

« Bang ! » Du sang frais ainsi que des morceaux de cervelle plurent du ciel au sol. Un cadavre descendit rapidement avant de s’écraser au sol et, un moment plus tard, le fossé créé dans le sable jaune disparut sous le flot de celui-ci.

Le dernier homme-serpent Dou Zhe 9 étoiles prit peur en voyant son chef mourir ; il poussa quelques sifflements aigües, agita sa queue et fuit rapidement vers l’intérieur du désert. Le jeune homme, venant de finir le chef, tournoya dans les airs et en empruntant la force de la rotation, il lâcha abruptement la Lourde Règle de Fer de la main gauche qui bondit à toute vitesse vers le fuyard.

La règle fonça dans les airs comme un éclair et pourchassa rapidement sa cible, pour au final transpercer sa gorge dans un jet de sang rouge qui tomba sur le sable. L’armée était enfoncée jusqu’à la poignée.

L’adolescent atterrit lourdement au sol et s’enfonça de quinze centimètres dans le sable en expirant doucement. Après quoi, il marcha lentement vers sa règle, en attrapa le manche de sa paume et la dégagea du cadavre.

Il en essuya le sang avec une gaze, puis la rengaina négligemment dans le fourreau sur son dos avant de marcher lentement vers la dizaine de mercenaires, qui étaient paralysés sous le choc.

Une fois plus près, il se tint devant la demoiselle attirante et lui demanda en souriant : « Hey, est-ce que ça va ? »

« Tout… tout le monde va bien. »  Xue Lan parcourut le torse nu de Xiao Yan sans révéler la moindre timidité. Les femmes étaient plus ouvertes d’esprit dans le désert et qui plus est, elle fréquentait régulièrement les mercenaires, et n’avait donc pas la timidité ou la réserve des jeunes femmes plus douces ; voir le torse nu d’un homme ne fit pas rougir son beau visage.

« Tu… » Elle cligna des yeux avant de lui dire en souriant : « Quelque soit la raison pour laquelle tu nous as aidé, je me dois de te remercier. Sans toi,  notre sort… Je m’appelle Xue Lan et suis la chef de ce groupe. Nous sommes, en même temps, des membres de la Compagnie de Mercenaires de Métal du Désert; »

« Je suis Xiao Yan. » répondit celui-ci en hochant la tête et en souriant.

A ce nom, la jeune femme fronça les sourcils : « Xiao Yan ? Ce nom me semble familier… Où l’ai-je entendu déjà ? » Elle y réfléchit un moment mais ne parvint pas à trouver la réponse. Elle secoua la tête d’un air impuissant, puis la leva et sourit à l’alchimiste. « Où penses-tu aller à présent ? Si tu as le temps, j’aimerai t’inviter à venir dans notre Ville du Désert Rocailleux. Notre Compagnie de Mercenaires fait clairement la différence entre qui nous aide et qui nous antagonise. Tu nous as aidé, aussi peux-tu être sur que nous te rendrons cette faveur ! »

Craignant apparemment que le jeune homme ne rejette sa demande, elle ajouta en toute hâte : « La ville n’est pas loin d’ici, à peine à une demie-journée de marche et ça ne te retardera pas de trop ! »

Xiao Yan sourit en entendant ça et hocha la tête. Puisqu’il était à présent dans le Désert Tager, il irait naturellement rendre visite à ses deux frères aînés qu’il n’avait pas vu depuis longtemps. Bien qu’ils aient été occupé par leur carrière ces dernières années et rentraient rarement à la maison, la relation fraternelle qu’ils entretinrent durant de nombreuses années fit qu’il les aimait encore profondément. Outre son père et Xun Er, ses deux frères s’étaient le plus occupés de lui quand il était jeune.

« Je me demande ce que fait Xun Er… Ca fait un an déjà, ah. » Une élégante jeune femme en vert apparut tout d’un coup dans son coeur sans crier gare ; son doux sourire et son léger froncement de sourcils le firent frémir.

L’entraînement avait pris la plupart du temps de l’adolescent durant cette année, et ce ne fut qu’à ce moment que ses pensées se réveillèrent tout d’un coup, et il sut ce que ça faisait d’avoir quelqu’un qui vous manquait. Il soupira légèrement et leva la tête. Il vit, dans l’air légèrement déformé, il vit l’image de la main de la jeune fille dans son dos, et sa silhouette leste lui donna le désir soudain de conclure immédiatement son entraînement et de se diriger vers l’Académie Jia Ma.

Il trembla en réalisant ce à quoi il pensait. Il secoua violemment la tête et enfouit tout ça au fond de son coeur. Cette fille avait bien trop de secrets et s’il ne travaillait pas dur pour devenir plus fort, il est probable qu’il meurt d’infériorité devant elle.

Après s’être un peu baladé de par le monde tout ce temps, il avait également réalisé à quel point une Méthode de Qi de niveau Xuan était précieuse. Il faut savoir qu’à l’époque, Xun Er avait négligemment sorti une méthode de Qi de Xuan Supérieur. De ce fait, Xiao Yan put mieux saisir à quel point son identité et ses origines étaient mystérieuses et exceptionnelles.

Qui plus est, il avait personnellement fait l’expérience de la vitesse d’entraînement de la jeune femme. Il n’avait aucune idée du niveau qu’elle pouvait avoir atteint en un an… Il était fort probable qu’elle soit d’une niveau supérieur au sien.

« Ugh, je me demande comment se passe sa vie à l’Académine Jia Nan… Mais avec sa beauté et son attitude… Il est probable qu’elle ait plein d’admirateurs. Vu son caractère indifférent… Il n’y devrait pas y avoir de types qui s’intéresseraient à elle, si ? » (NdT Oh, sweet summer child…) Il se frotta le nez et eut un sourire narcissique. A chaque fois qu’il se posait cette question, il se réjouissait car, à l’époque, il avait accidentellement et ridiculement capturé le coeur de Xun Er.

Des questions parfaitement ridicules traversèrent le jeune disciple, le frustrant un peu tandis qu’il murmurait : « Mais… c’était triste à voir. Lorsque j’étais jeune, j’essayais encore de voir si le Dou Qi était vraiment en moi alors comment aurais-je pu savoir quoi que ce soit à propos de chauffer les méridiens ?… Mais pourquoi ai-je essayé tant d’années alors… ? Ne me dites pas que j’avais déjà (NdT Déjà ? :D) des arrières-pensées à son égard ? Comment est-ce possible… »

Xue Lan pencha la tête et observa le garçon qui s’était soudainement tu à côté d’elle alors qu’en même temps, son expression faciale ne cessait de changer, ce qui la stupéfia un peu. Un long moment plus tard, elle tenta sa chance et demanda : « Hey ? Tout va bien ? Tu as été empoisonné ? »

Il se calma en sortant de ses souvenirs, puis regarda les gens autour de lui qui le fixaient, et ne put s’empêcher de secouer la tête d’un air désolé : « Ah ? Oh… Ke ke, désolé, j’étais distrait. Je vais bien. »

La jeune femme pencha la tête et lui demanda : « Si tu vas bien, pourquoi ne pas nous mettre en route pour la Ville du Désert Rocailleux à présent ? Qu’en dis-tu ? »

Xiao Yan sourit et hocha la tête : « Ahah, ça me va. »

Le voyant donner son accord, Xue Lan se retourna, fit un geste de la main à un des mercenaires et lui ordonna : « Fei Ga, va mettre en route le chariot tiré par le chameau. »

« D’accord. » Il hocha la tête et sourit, après quoi il alla rapidement à une dune pas loin de là, récupéra le chariot et la bête et revint à eux. Le jeune alchimiste réalisa qu’il y avait, dans une boite à l’arrière de ce chariot, deux cadavres de bêtes magiques de premier rang. Vu que le sang frais n’avait pas encore épaissi sur les cadavres, ce devait être les proies de la petite bande de mercenaires de la jeune femme. Ce genre de véhicule du désert n’était pas bien grand et avec les cadavres de bêtes, il n’y avait plus de place pour quiconque.

Disant au revoir de la main au mercenaire qui conduisait le chariot,  Xue Lan lui dit avec habitude : « Rapporte les donc d’abord en ville et rapporte ce qui s’est passé ici aux commandants. »

« Hé hé, ça marche. Je crois que les Commandants seront très heureux de rencontrer un nouvel ami. » Le mercenaire adressa un sourire amical à l’adolescent, puis il donna un coup de talon au flanc du dromadaire et avança rapidement vers la ville avec leurs proies.

Xiao Yan sourit en le voyant disparaître, puis il sortit négligemment un vêtement de son anneau de stockage, l’enfila et ouvrit le chemin dans la direction que prenait le chariot.

Xue Lan remarqua qu’il s’était mis en route et pressa ses subordonnés.

Dan Zi, qui fixait le dos du jeune homme, dit tout d’un coup après avoir plié bagage : « Chef, vous ne trouvez pas que ce Xiao Yan et les Commandants… Ont un air de famille ? »

« Uh ? » La demoiselle s’immobilisa à cette question, et son regard se tourna vers le dos du jeune homme. Un moment plus tard, son coeur battit violemment et elle dit d’une voix douce : « Je crois me souvenir d’avoir entendu les Commandants dire qu’ils avaient un petit frère, non ? »

« Uh… Je m’en souviens également. C’était un garçon dont la force continuait bizarrement de stagner sous celle d’un Dou Zhe ? Eh eh. »

Xue Lan cligna ses longs cils tandis que sa langue passa sur ses lèvres rouges. Elle se remémora de ce qu’elle savait du frère de leurs chefs et un moment plus tard, la stupéfaction couvrit son joli visage : « Le petit frère des Commandants semblait s’appeler… XIao Yan ? »

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

BTTH Chapitre 184 1ere Partie
BTTH Chapitre 185

16 Commentaires

  1. Blackers

    merci pour le chapitre

    Répondre
  2. Askidox

    Merci pour le chap !

    Répondre
  3. Fabulas

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  4. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  5. Lainkonifer

    merci pour le chapitre

    Répondre
  6. dragondessonges

    merci pour le chapitre et oui il stagner en dessou de dou zhe zt maintenan il est au dessu en lespace de 2ans lol

    Répondre
  7. nickylaboum

    merci

    Répondre
  8. psycho

    Merci pour le chapitre 🙂

    Répondre
  9. Surimi

    Merci 🙂

    Répondre
  10. Denza

    NOOOOOONOONONNONONOOON LA SUITEEEEEEEE je vais mourriiir de patience

    Répondre
    1. Linweth

      Tu veux notre mort Wazouille… Terminer par ce chapitre est juste de la torture !!

      Répondre
  11. Max

    Merci pour le chap !!@

    DingDingDing Réponse correct !
    Vous avez gagné un prix !!

    Répondre
  12. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.
    PS:Et ils ne savent pas encore qu’il est alchimiste de 2ème rang…

    Répondre
  13. Metalis

    Merci pour ce chapitre.

    Cela fait juste 5 jours que je connais ce site et je dois dire qu’après avoir lu tous les chapitres de DNC, TDG et BTTH; je reste encore sur ma faim … :p Beau travail en tout cas.

    Répondre
    1. Wazouille (Auteur de l'article)

      Sois le bienvenu ici alors et merci pour ton compliment !

      Répondre
  14. Dark-sram

    Merci pour ce chapitre =D

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com